Logone Oriental : La Ministre du genre inaugure le Centre Intégré des Services Multisectoriels (CISM) de l’hôpital de Doba

Brève : Ce dimanche 04 juin 2023, la Ministre du genre et de la Solidarité Nationale, Amina Priscille Longoh, à ses côtés le ministre de la Sécurité Mahamat Charfadine Margui, le Gouverneur de la Province du Logone Oriental Ahmat Dary Bazine a procédé à l’inauguration du Centre intégré des Services Multisectoriels (CISM) de l’Hôpital Provincial de Doba.

Mandoul : Deux réseaux des Associations des Jeunes de la province à couteaux tirés

Depuis quelques temps à Bedjondo, departement du Mandoul Occidental, deux Réseaux des Associations des Jeunes du Mandoul(RAJM) et le Réseau des Associations des Jeunes du Mandoul Occidental (RAJMOC) entrent en conflit.

À peine géré par les autorités locales sans trouver un compromis adéquat, le Président du Réseau des Associations des Jeunes du Mandoul Occidental Monsieur Togue-allah Baïmi Frédéric avec les membres de son bureau réactivent le dossier.

Togue-allah Baïmi Frédéric dépose de nouveau une plainte contre le démembrement du Réseau des Associations des Jeunes du Mandoul pour usurpation et usage de faux documents de fonctionnement au nom de son association.

Selon les faits expliqués par le Président du RAJMOC, depuis un bout de temps, le RAJMOC exerçait en reseautage avec le RAJM.

Pour lui, le RAJM est politisé. C’est la raison pour laquelle selon lui, le RAJMOC s’est retiré pour fonder son propre réseau avec des textes de base différents, mais travaillant en son nom.

Le démembrement de RAJM du Mandoul occidental plaide auprès des plus hautes autorités de la province de leur venir au secours, lors d’une rencontre préparatoire de l’arrivé du président de transition.

Guinée Équatoriale : la ministre des Transports Fatima Goukouni Weddeye visite le Port de Bata

Dans sa quête de diversification des couloirs de transit, en séjour en Guinée Equatoriale, la Ministre des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière Mme FATIMA GOUKOUNI WEDDEYE s’est rendu ce mercredi 31 mai 2023, au PORT AUTONOME DE BATA, en région continentale. 

Situé à 200 kilomètres de la frontière avec le Cameroun avec une autoroute moderne, et à quelque 2 000 kilomètres de N’Djaména, le Port en eaux profondes de BATA offre plusieurs opportunités. C’est un complexe aux capacités hautement compétitives à l’échelle du continent africain. Le port a une capacité de stockage de 150 000 conteneurs et offre des tarifs de passage inédits avec des installations modernes.

Le Ministre Equato-Guinéen en charge des Transports, M. HONORATO EVITA OMA, promet une offre alléchante pour le Tchad. Le pays peut bénéficier gratuitement d’un espace portuaire pouvant faciliter les marchandises à destination et en provenance; des magasins d’une dimension de 2644 mètre carrée et un temps de passage des marchandises jusqu’ à 50 jours sans pénalités.

Pour la Ministre des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière, FATIMA GOUKOUNI WEDDEYE, le Tchad est disposé à explorer toutes les opportunités avec les pays ayant des façades maritimes pour obérer les coûts des paniers de la ménagère.

Pour rappel, la Guinée Equatoriale pays portuaire de référence en Afrique Centrale et de l’Ouest dispose de huit (8) ports aux standards internationaux qui peuvent aider le Tchad à diversifier ses couloirs de transit.

Ministère des Transports

Tchad : Le Parti Les Démocrates Révolutionnaires a de nouveaux militants

Ce samedi 03 juin 2023, une cérémonie de ralliement des militants, membres du conseil communal du parti socialiste sans frontières (PSF) du 7e arrondissement de la ville de N’Djaména au parti Les Démocrates Révolutionnaires a eu lieu. 

Il s’agit de Hissein Kaïwa Mawaî, Secrétaire Chargé de sensibilisation, mobilisation et animation ;

Bono Euchiakbé, Secrétaire Changée de droit de l’homme et de la bonne gouvernance adjointe ;

Balamto Luther Maho, Secrétaire Chargé de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage ;

Daliné Mathurin, Secrétaire Chargé de la Culture, de la Jeunesse et des sports (de l’organe des jeunes).

«Nous désormais ex militantes et militants du PSF informons l’opinion nationale et internationale que nous nous engageons tous à rallier le parti politique dénommé Les Démocrates Révolutionnaires (LDR) et c’est ce parti qui répond à nos aspirations politiques, » ont-ils expliqué.

 

Sport : l’ancien Président de la FTFA évoque les difficultés auxquelles fait face le sport tchadien

Ce samedi 03 juin 2023, l’ancien Président de la Fédération Tchadienne de Football, Mouktar Mahamoud, a animé une conférence de presse au CEFOD.

L’objectif de cette conférence de presse consiste à éclairer l’opinion sur les malversations financières qui sévissent depuis un certain temps au sein de la fédération et conduisant au départ du comité de normalisation.

Pour l’ancien Président, il est inadmissible qu’un Premier ministre écrive à la FIFA pour mettre en place un comité de normalisation au sein de la fédération et déplore que le gouvernement aurait dû effectuer un contrôle préalable que de mettre la pression au ministère des sports.

Mouktar Mahamoud a aussi évoqué la question des fonds alloués à la lutte et gestion de COVID-19 octroyés par la FIFA, qui ont été distribués légalement par la fédération et qui a créé mécontentement. Selon lui, cette distribution effectuée était équitable et impartiale, sans aucune réclamation de la part des bénéficiaires.

Pour lui, la FTFA n’a jamais été en mesure de gérer une équipe nationale digne de ce nom ni de fournir les infrastructures sportives nécessaires et que les détracteurs ont réalisé que leurs objectifs ne seraient pas atteints et se sont donc retirés immédiatement.

Mouktar Mahamoud s’indigne aussi que le Tchad est en train de perdre 4 millions de dollars alloués à un projet de 2022 qui n’a toujours pas débuté, ainsi que 3 millions de dollars de subventions accordées aux associations.

Il lance enfin un vibrant appel aux plus hautes autorités de l’État et les responsables du football de plaider auprès de l’instance internationale (FIFA) pour la mise en place d’une structure de gestion du football tchadien digne de son nom.

Mongo: 28 détenus transférés à Korotoro

Ce samedi 03 juin 2023, la maison d’arrêt de Mongo a servi de cadre à la présentation de la deuxième vague des détenus qui seront acheminés à Korotoro où ils vont purger leurs peines. Ils sont au nombre de 28 personnes.

La présentation de ces détenus s’est déroulée en présence de plusieurs autorités administratives civiles et militaires de la place.

Il vous souviendra que juste après les conflits sanglants qui ont endeuillés la population du Guera en général, la justice a déclenché automatiquement une poursuite contre tous les coupables.

En joignant l’acte à la parole, plusieurs personnes ont été arrêtées. Les premières personnes interpellées ont été jugées le 08 octobre 2022 a Mongo.

Ainsi 27 personnes retenues étaient jugées coupable des faits. Ils étaient acheminés dans une prison de haute sécurité. Selon le procureur de la République Brahim Ali Kola, tous les coupables répondront de leurs actes.

  1. Guera Centre du Tchad
Tchad : Les avocats des commerçants déguerpis du marché de Dembé interpellent le Président de Transition

Au cours d’un point de presse animé ce samedi 03 juin 2023, Maîtres Djimadoum Tordé, Lokouldé Francis, Adoum Moussa et Idriss Mahamat Hassan, conseils de 6000 commerçants déguerpis du marché de Dembé ont porté à l’opinion nationale et internationale sur la situation de leurs clients qui avaient exploité ledit marché depuis 30 ans.

Lors de sa communication, Me Issa Idriss Hassan a fait savoir qu’au courant de 1992, ils ont été déguerpis sans mesure d’accompagnement et l’espace a été alloué à une association Marocaine qui avait refusé d’exploiter.

Face à cette situation, indique-t-il, les démarches ont été menées auprès de haute autorité et les instructions ont été données pour recasés, en exécution de cette décision, une somme de 300 000 000 FCFA a été exigée par la mairie pour attribuer le marché de Djaborona.

Malgré la succession des maires à la tête de la commune de N’Djaména se sont accordés pour permettre aux déguerpis de reprendre leurs boutiques.

Il affirme que pendant que leurs clients s’apprêtaient à occuper l’espace, le maire de la ville de N’Djaména à l’époque Ali Haroun leur a tourné le dos.

Les avocats demandent à Madame le Maire de la commune de N’Djaména de cesser de cautionner l’injustice et sollicitent l’implication du Président de la République pour permettre aux déguerpis d’avoir chacun sa boutique.

Lac : Les candidats composent le concours d’entrée en 2nde AB, BT, TI

306 candidats composent le concours d’entrée en seconde AB, BT, TI et première année de BEP, CAP et CFTP ce 3 juin 2023 à Bol.

C’est le délégué de l’éducation nationale et de la promotion civique du Lac, Moussa Issa Moussa qui a donné le coup d’envoi.

Ces 306 candidats sont repartis dans le centres que compte la Province : Bol, Baga Sola, Liwa, Ngouri, Doum-Doum et Kouloudia.

Crise Politique au Sénégal : Moussa Faki Mahamat appelle à la cessation des violences

Suite à la condamnation du leader de l’opposition sénégalaise du parti PASTEF Ousmane Sonko, à 2 ans de prison ferme pour corruption de la jeunesse, des voix se sont levées.

Cette décision de la justice a suscité des manifestations occasionnant 9 morts. Le Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat réagit.

Il condamne fermement les violences qui ont occasionnée les morts d’hommes et appelle à la cessation des violences, aux acteurs politiques d’observer une retenue, au respect des droits des citoyens à la liberté d’expression et de manifestation.

Il incite tous les acteurs à privilégier le dialogue pour résoudre leurs divergences.

Tchad : Le nouveau Directeur de l’ONAPE prend officiellement service

Nommé par Décret N°1457/PT/PM/MFPDS/2023 du 31 mai 2023, à la tête de l’Office National pour la Promotion de l’Emploi (ONAPE), Monsieur Abdallah Chidi Djorkodei prend officiellement fonction ce vendredi 02 juin 2023. Il remplace Sadick Brahim Dicko.

Installé dans ses fonctions, le nouveau Directeur Abdallah Chidi Djorkodei affirme que l’attente du Chef de l’État s’exprime à travers ses ambitions affichées pour la jeunesse tchadienne, pour les travailleurs et les sans-emplois, qu’il souhaite voir bien formés, intégrés dans le service public, le privé ou dans l’ auto-entrepreneuriat.

Il précise qu’il ne ménagera aucun effort pour l’atteinte des objectifs fixés. Il invite à cet effet, tous ses collaborateurs et collaboratrices à garder les «manches retroussées» pour relever ensemble d’autres défis.

Dans le souci de voir une jeunesse épanouie, Abdallah Chidi Djorkodei rappelle que l’État continuera à créer les conditions favorables pour la création d’emplois.

«L’amélioration du climat des affaires, la transparence dans la gestion des Marchés publics, les mesures d’ accompagnements pour les petites et moyennes entreprises, les facilités à l’entreprenariat des jeunes, pour ne citer ces conditions parmi tant d’autres, aideront à la création d’emplois sinon à les rendre moins précaires, » a-t-il martelé.

Il invite ses collaborateurs à plus de travail afin de récolter un bon résultat.

«J’invite donc tous mes collaborateurs au travail bien fait. Nous avons obligation de résultats et c’est sur ces résultats que nous serons jugés par nos supérieurs et surtout par nos compatriotes, » a-t-il conclu.

 

 

 

 

 

 

Tchad : Le PSF demande le retrait «immédiat» des forces de l’ordre déployées aux alentours du domicile de son Président

Dans un communiqué de presse, le Parti Socialiste sans Frontières (PSF) informe l’opinion nationale et internationale qu’en date du 1er Juin 2023, le domicile de son Président National, YAYA DILLO DJEROU BETCHI est encerclé par un dispositif «impressionnant» des forces de I’ordre et de sécurité.

«Le PSF soucieux des valeurs démocratiques et de paix rejette toutes formes de violences ayant pour seul objectif de faire taire les leaders d’opposition comme ce fut le cas du Président du Parti les Transformateurs. Par ce déploiement, la junte cherche par tous les moyens à museler le leader du PSF, » précise le communiqué.

À travers le communiqué de presse, le Bureau Exécutif National condamne avec la dernière énergie ce comportement «moyenâgeux» à l’encontre de son Président et met en garde la «junte» et lui demande de cesser immédiatement avec ses provocations inacceptables qui sont de nature à plonger le pays dans le chaos.

Par ailleurs, le PSF demande le retrait immédiat et sans conditions des forces de l’ordre déployées aux alentours du domicile de son leader et exige une explication de cette mobilisation de forces.

 

 

 

 

 

 

Mayo-Kebbi Est : Le Forum du peuple Massa s’ouvre ce vendredi à Bongor

L’Association pour l’Unité, la Solidarité et le Développement en Milieu et du Peuple Massa ”Tapi-kep” organise du 02 au 04 juin 2023 la deuxième édition du forum du peuple Massa.

Le forum est placé sous le thème ”Peuple Massa, face aux changements, enjeux et perspectives.”

Cette deuxième édition, entre dans le cadre de discussion et de prise de conscience sur les factures exogènes et endogènes qui paralysent la société Massa.

Ont pris part à cette manifestation le Gouverneur de la province du Mayo-Kebbi Est, le préfet de Mayo-Boney, le Maire de la ville de Bongor, le président de Tapi kep, les différents services déconcentrés civiles et militaires, les différents Chefs traditionnels…

Le gouverneur ABDELKERIM SIED BAUCHE lançant les activités a appelé chaque jeune Massa à prendre conscience, d’abandonner entre autres l’alcool frelaté et d’autres habitudes qui peuvent paralyser son avenir.

Tchad : Un réseau de distribution d’eau potable en construction dans le 9e arrondissement

Ce jeudi 1er juin 2023, le Directeur Général Adjoint de la Société Tchadienne des Eaux (STE), Ibrahim Adam Khalil et ses collaborateurs ont visité à Toukra dans le 9e arrondissement le chantier des travaux d’extension du réseau de distribution d’eau potable.

Cette extension comprend la mise en place de plus d’un (1) km de conduite d’eau de desserte dans les quartiers.

Cette visite du Directeur Général Adjoint de la STE consiste à constater l’avancement des travaux et encourager les agents qui y travaillent.

 

 

Culture : le Premier Ministre reçoit le bilan du “Festival Dary”

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement d’Union Nationale, SALEH KEBZABO a reçu ce jeudi 1er juin 2023, le Ministre des Affaires Culturelles, du Patrimoine Historique, du Tourisme et de l’Artisanat, ABAKAR ROZZI TEGUIL.

Le Ministre et sa délégation sont venus présenter au Chef du Gouvernement, le bilan du festival “Dary” dont la 4ème édition s’est tenue à N’Djamena, du 24 décembre 2022 au 21 janvier 2023 et échanger sur les perspectives de son développement.

Vu l’engouement de la population et les proportions que prend cet événement à l’échelle nationale, le ministre en charge des affaires culturelles envisage désormais son “internationalisation”.

Après avoir félicité l’équipe, le Premier Ministre SALEH KEBZABO a exprimé tout son soutien pour la pérennisation de cette grande manifestion culturelle, afin que l’impact sur la cohabitation pacifique entre les tchadiens soit de plus en plus palpable.

Primature du Tchad

Tchad : Le Ministre de l’Administration appelle les Maires à une bonne répartition des ressources dans les communes

Le Ministre de l’Administration du Territoire, de la Décentralisation et de la Bonne Gouvernance, M. LIMANE MAHAMAT a fait une communication d’orientation ce jeudi 1er juin 2023 à l’endroit des Maires de la ville de N’Djaména, des Maires des Arrondissements et des Administrateurs Délégués, en présence de la Déléguée Générale du Gouvernement auprès de la Commune de N’Djamena, Mme Amina Kodjiana.

Le Ministre en charge de l’Administration du territoire était accompagné par le Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Administration du Territoire, Chargé de la Décentralisation, M. HISSEINE BRAHIM ACYL, et de ses plus proches collaborateurs.

Au centre de la rencontre, les orientations pour une bonne gestion de la Ville de N’Djaména à la veille de l’hivernage, l’implication sincère et franche pour une meilleure collaboration.

Le Ministre LIMANE MAHAMAT, tout en attirant l’attention des Maires, a insisté sur l’applicabilité du décret N°421 qui fixe la clé de répartition des ressources financières entre la Commune de la Ville et celles des arrondissements ainsi que l’arrêté N°22.

Le Ministre s’est posé de questions sur ce qui empêche la mise en exécution de ces textes.

Pendant les échanges, les maires et les Administrateurs délégués ont à cœur ouvert énuméré les activités et ce qui mine le bon fonctionnement des communes.

Ces nouvelles orientations ont jeté de nouveau jalon des bonnes relations entre la Commune mère et les Communes des arrondissements de manière à ce que la population soit satisfaite des prestations. Chaque entité doit s’assumer pour accomplir ses missions, a-t-il indiqué.

Ministère de l’Administration du Territoire, de la Décentralisation et de la bonne Gouvernance

Tchad : Le SYNASEG réagit suite à la pénurie de Gaz dans la capitale

À travers un point de presse de son Président Mahamat Guidam, le Bureau Exécutif National du Syndicat National du secteur de Gaz au Tchad (SYNASEG) s’indigne.

Le SYNASEG informe l’opinion nationale que, malgré la «ferme volonté» du Président de Transition qui aurait instruit le Directeur Général de l’ARSAT sur la distribution équitable de gaz, il y’a quelques jours, il constate une pénurie de gaz en ce moment dans le pays en général et en particulier dans la ville de N’Djaména.

«Cette pénurie est artificielle, car elle est dûe à une mauvaise distribution de gaz par l’Arsat, » précise le Président National.

Dans la même lancée, le SYNASEG demande au gouvernement d’approvisionner les centres des provinces au même titre que ceux de N’djaména ou de lever les mesures d’interdiction d’utilisation des bois et de charbon pour permettre aux ménages de préparer leurs aliments.

«On ne peut pas protéger la nature plus que l’Homme. L’État protège la nature au profit de l’Homme, » déplore Mahamat Guidam.

Le SYNASEG précise aussi que dans les villes tellesques Amdjarass, Mongo, Dagana, Ngouri, Abeche, Faya, Mossoro et autres, la population souffre depuis plus de deux(2) mois.

Ensuite, le syndicat demande au Président de Transition d’instruire le ministre des hydrocarbures et de L’Énergie afin d’accorder aux sociétés qui ont sollicité les autorisations comme SOPETRANS, SEDIGUI INTERNATIONAL, PETAB et FROM-GAZ d’importer le gaz pour palier au déficit.

Enfin, le SYNASEG sollicite l’intervention personnelle du Président de Transition pour résoudre définitivement le problème de gaz au Tchad.

 

 

Tchad : le bilan des affrontements entre l’armée nationale et le CCMSR et le FNDJT

Le gouvernement informe l’opinion nationale et internationale que ce jeudi matin du 31 mai 2023, l’Armée Nationale Tchadienne, dans le cadre de sa mission régalienne de contrôle et de surveillance du territoire précisément dans la Zone d’opération de Kouri Bougoudi dans le Tibesti, à intercepté une colonne de véhicules armés du CCMSR et FNDJT, tentant à faire une incursion dans le territoire national.

Les Forces de Défense et de Sécurité ont vigoureusement riposté. Plusieurs véhicules équipés d’armes lourdes ont été saisis.

 

Le bilan provisoire s’établi comme suit :

– Un véhicule blindé de marque Toyota

équipé de 12,7 mm et un véhicule de marque

Toyota de transport de troupe équipé de

12,7mm récupérés ;

 

– Un véhicule de marque Toyota de transport

de troupe équipé de matériels de guerre

endommagée ainsi que des armes de tout

calibre récupérés et ou détruits sur le

terrain.

Au cours de cette attaque, quatre assaillants ont été blessés, un tué et 16 autres ont été

faits prisonniers. Aucune perte n’est à déplorer du côté des Forces de Défense et de sécurité.

Le gouvernement rassure le peuple tchadien que la situation est sous contrôle et que les opérations de ratissage se poursuivent pour faire régner la paix et la quiétude.

Tandjilé : la Gouverneure à Ndam pour régler un conflit entre la population et les autorités

La sous préfecture de Ndam, une localité située à environ 100 km de Laï, dans le département de Manga, a reçu la visite de la gouverneure de la province Tandjilé ELDJIMA ABDERAHMANE ce mercredi 31 mai 2023. Elle a présidé une séance de travail à la résidence du sous-préfet.

L’objectif de cette descente est de régler le malentendu existant entre la population, les autorités traditionnelles, militaires et administratives de la dite sous préfecture.

Selon les informations, les fortes amendes arbitraires infligées à la population par le sous-préfet WASSAÏ ROZI ALI et les agents forestiers appelé “bogo-bogo”, l’absence perpétuelle du sous-préfet et l’arnaque perpétrée de l’agent de l’ANS MAHAMAT MBODOU sont les principales causes de ce malentendu.

Après avoir écouté toutes les parties, c’est-à-dire le chef de canton, les chefs des villages, les jeunes ainsi que les leaders religieux, la première autorité de la province ELDJIMA ABDERAHMANE a suspendu le sous préfet de Ndam WASSAÏ ROZI ALI et l’agent de l’ANS MAHAMAT MBODOU de leur fonction.

Et c’est le commandant de la compagnie de la gendarmerie de Dono-Manga, commandant ALI SALEH MAHAMAT qui assure l’intérim au poste de sous-préfet.

À préciser que lors de cette série d’écoute de la population, plusieurs doléances relatives à l’enclavement, à l’éducation et à la santé de la sous-préfecture ont été soumises.

Attentionnée par ces doléances, la gouverneure de la province de la Tandjilé ELDJIMA ABDERAHMANE a promis interpeller les services concernés afin que la situation de cette partie de la population de la Tandjilé s’améliore.

Guera : 25 jeunes reçoivent leur financement dans le cadre de 50.000 emplois

Dans le cadre de l’initiative 50.000 emplois décents pour les jeunes, 25 jeunes de la province du Guera ont reçu leur première vague de financement ce jeudi 1er juin 2023, à Mongo, chef-lieu de la province du Guera.

C’est le Secrétaire Général de la province du Guera Djerambete Dingamyo, représentant le Gouverneur qui a présidé la cérémonie.

Remettant les fonds, le Secrétaire Général Adjoint du ministère de la jeunesse Mahamat Bakhit Moursal, par ailleurs chef de mission a félicité et appelé tous les lauréats à la gestion efficiente de ces fonds.

«Chaque chèque remis à chaque bénéficiaire représente bien plus qu’une somme d’argent, mais symbolise l’espoir, la confiance et la reconnaissance envers votre travail abattu et votre persévérance. Car, c’est une preuve tangible que votre avenir est prometteur et que votre contribution est précieuse pour le développement de votre province et partant, de notre pays tout entier, » a martelé le Secrétaire Général Adjoint du ministère de la jeunesse Mahamat Bakhit Moursal.

Dans la même lancée, le Secrétaire Général de la province du Guera Djerambete Dingamyo a appelé tous les bénéficiaires à s’investir dans leur projet et de respecter le délai imparti de remboursement de ces fonds.

Il a ensuite remercié et félicité les plus hautes autorités de l’État pour cette initiative.

Sénégal : Ousmane Sonko condamné à deux (2) ans de prison ferme

Ce jeudi 1er juin, l’opposant Sénégalais Ousmane Sonko a été condamné à deux (2) ans de prison ferme pour corruption de la jeunesse, par la chambre criminelle. 

Il est acquitté pour viol et menaces de mort. Il devra en outre s’acquitter d’une amende de 600 000 F CFA.

L’avocat général avait requis contre le troisième de la présidentielle de 2019 et président du parti Pastef dix ans de réclusion pour viols, ou au minimum cinq ans de prison pour “corruption de la jeunesse”.

Tchad : Plusieurs Conseillers Nationaux plaident pour la suppression des bus universitaires

En 2016, le gouvernement a supprimé les bourses allouées aux 18 000 étudiants des universités et instituts du pays, sous l’égide du Professeur Mackaye Hassan Taïsso, à l’époque ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation.

Cette mesure de suppression de bourses a été substituée par la mise à la disposition des étudiants des bus pouvant leur permettre de faire les trajets dans des universités et instituts.

Cependant, cette mesure ne va pas sans conséquence et met les étudiants dans l’impasse. Puisque parfois les bus n’arrivent pas à prendre en compte toutes les préoccupations des Étudiants et la plupart sont dans des états inconfortables et d’autres en panne, mis aux garages.

Cela amène beaucoup de Conseillers Nationaux à plaider pour le rétablissement des bourses et laisser les étudiants de s’arranger avec des moyens de déplacements adéquats pour se rendre dans leurs universités respectives.

Lors de la 15ème Séance Plénière sur une question orale avec débats relative au fonctionnement des Académies et de l’éducation le 29 mai 2023 en présence du Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Dr Tom Erdimi et du Ministre de l’Éducation Nationale et de la Promotion Civique M. Moussa Kadam, cette question a été évoquée par quelques Conseillers Nationaux.

Le Conseiller National Brahim Ben Seid, a planté le décor sur la location et l’entretien des bus qui coûtent énormément cher à l’État.

«Quand les bus étaient en arrêts, les gens ont loué les bus à 500.000f par jour, alors que les étudiants coûtent combien? Il vaut mieux rétablir la bourse des étudiants. Quand on est étudiant, on est déjà âgé, on peut être marié. Laissez-les seuls à venir à l’université. Il faut laisser les bus, ça coûte très cher,» a clamé Brahim Ben Seid.

Tchad : Plusieurs Conseillers Nationaux plaident pour le rétablissement des bourses des étudiants

En 2016, le gouvernement a supprimé les bourses allouées aux 18 000 étudiants des universités et instituts du pays, sous l’égide du Professeur Mackaye Hassan Taïsso, à l’époque ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’innovation.

Cette mesure de suppression de bourses a été substituée par la mise à la disposition des étudiants des bus pouvant leur permettre de faire les trajets dans des universités et instituts.

Cependant, cette mesure ne va pas sans conséquence et met les étudiants dans l’impasse. Puisque parfois les bus n’arrivent pas à prendre en compte toutes les préoccupations des Étudiants et la plupart sont dans des états inconfortables et d’autres en panne, mis aux garages.

Cela amène beaucoup de Conseillers Nationaux à plaider pour le rétablissement des bourses et laisser les étudiants de s’arranger avec des moyens de déplacements adéquats pour se rendre dans leurs universités respectives.

Lors de la 15ème Séance Plénière sur une question orale avec débats relative au fonctionnement des Académies et de l’éducation le 29 mai 2023 en présence du Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Dr Tom Erdimi et du Ministre de l’Éducation Nationale et de la Promotion Civique M. Moussa Kadam, cette question a été évoquée par quelques Conseillers Nationaux.

 

Le Conseiller National Brahim Ben Seid, a planté le décor sur la location et l’entretien des bus qui coûtent énormément cher à l’État.

«Quand les bus étaient en arrêts, les gens ont loué les bus à 500.000f par jour, alors que les étudiants coûtent combien? Il vaut mieux rétablir la bourse des étudiants. Quand on est étudiant, on est déjà âgé, on peut être marié. Laissez-les seuls à venir à l’université. Il faut laisser les bus, ça coûte très cher,» a clamé Brahim Ben Seid.

Tchad : Mahamat Idriss Déby Itno et les 600 généraux

Si l’armée tchadienne est réputée efficace, elle est surtout le principal pilier du pouvoir du président. Plongée au cœur d’un système aussi politique que militaire, où les galons n’ont souvent que peu de rapport avec les faits d’armes.

La matinée touche à sa fin à N’Djamena et, en plein cœur de la capitale, la température continue de grimper. Quelques chanceux parviennent encore à faire fonctionner leur climatisation mais, les coupures d’électricité s’éternisant en ce mois de mai, le Tchad suffoque plus encore que d’habitude. Quelques jours plus tôt, dans un quartier périphérique de la ville, un employé de la Société nationale d’électricité (SNE) a échappé de peu à une foule vengeresse. Les files d’attente s’allongent à l’excès devant les stations-service, obligeant les usagers à patienter quatre ou cinq heures sans assurance de repartir autrement que bredouille. L’unique raffinerie du Tchad effectuant ses opérations de maintenance, comme tous les deux ans, le carburant n’arrive plus.

Le gouvernement a délivré en urgence des autorisations exceptionnelles d’importation pour régler la crise. Mais l’initiative n’est pas suffisante. En ce mardi midi, la primature est donc plongée dans le noir. L’électricité ne circule plus et les groupes électrogènes n’ont pas pris le relais, faute de fioul. Jusque dans les bureaux du Premier ministre, Saleh Kebzabo, où la température pousse davantage au repos qu’au surmenage, on s’oriente à la lueur des téléphones portables si tant est que ceux-ci aient conservé suffisamment de batterie. À quelques encablures de là, dans le ministère flambant neuf des Affaires étrangères, la situation est la même. Les ascenseurs, à l’arrêt, ne permettent plus d’accéder aux bureaux de Mahamat Saleh Annadif, au cinquième étage.

Les généraux privés de courant

Le 3 mai, conscient de cette situation explosive, le président Mahamat Idriss Déby Itno a nommé un nouveau directeur général à la SNE. Peu connu du public, celui-ci n’a rien à voir avec le secteur de l’énergie. Cet ancien gouverneur du Logone-Oriental n’est ni technicien ni administrateur : Ramadan Erdebou est général de l’armée. Vieux compagnon de route de feu Idriss Déby Itno, il a vu grandir le fils de ce dernier, aujourd’hui à la tête de l’État. Est-il l’homme de la situation ? En tout cas, le général a pris une première mesure : le 9 mai, il a informé que la SNE ne serait plus en mesure d’assurer la desserte des bénéficiaires de la prise en charge en électricité. En d’autres termes, il met fin temporairement aux privilèges de gratuité accordés par l’État à certains de ses commis.

Une mesure symbolique ? Parmi les bénéficiaires de la gratuité de l’énergie figurent en effet les généraux de l’armée. « C’est passé relativement inaperçu, mais c’est un risque majeur. Lorsqu’on touche aux privilèges des généraux, on ne sait jamais jusqu’où cela peut aller », glisse un cadre – civil – de l’administration. « Le président a grandi avec les hauts gradés. Il sait que cette mesure, même temporaire, est risquée. Mais peut-être qu’il faut le voir comme le début d’une volonté de réformer l’armée par petites touches », ose un conseiller de Mahamat Idriss Deby Itno.

En mars dernier, il a déjà fait adopter une ordonnance sur le statut général des militaires, dont l’objectif à terme est de revoir les règles de progression dans la hiérarchie et le système de retraite, en particulier des hauts gradés. « Aujourd’hui, aucun général tchadien ou presque ne part à la retraite car cela ne lui permettrait pas de maintenir son train de vie. Résultat : les effectifs des hauts gradés ne cessent d’augmenter », explique un familier du sérail. Le chantier est de taille : si certains officiels, eux-mêmes militaires, avancent un chiffre d’environ 400, l’armée compterait en réalité environ 600 généraux. Soit, en cumulé, autant que la France et les États-Unis en 2022. Le résultat de décisions bien plus politiques que militaires.

Des étoiles et des allégeances

Retour début décembre 2022. Le gouvernement de Saleh Kebzabo n’est installé que depuis un peu plus de deux mois, et le pays tente encore de panser les plaies de la journée meurtrière du 20 octobre, lors de laquelle la répression de manifestations avait fait, selon la Ligue tchadienne des droits de l’homme, 218 morts (73, selon le gouvernement). La deuxième phase de la transition commence mal et Mahamat Idriss Déby Itno est fragilisé. Le président n’a encore rien dévoilé de ses ambitions pour l’avenir. Il n’a ni confirmé ni infirmé vouloir se porter candidat à la future élection présidentielle prévue en 2024. Mais le dialogue national inclusif lui en ayant laissé la possibilité, plusieurs de ses conseillers y travaillent déjà.

S’il devait concourir, porterait-il l’étiquette du Mouvement patriotique du salut (MPS, l’ancien parti au pouvoir) ? Ou créerait-il une nouvelle formation, comme le lui suggèrent ses plus proches ? Mahamat Idriss Déby Itno sait qu’il n’est pas encore urgent de trancher et surtout de se dévoiler. Mais l’heure n’en est pas moins à consolider le principal pilier de sa puissance : l’armée. En ce mois de décembre, il décide alors de recourir à l’une des armes favorites de son défunt père : la nomination. En deux décrets, lesquels ne sont malheureusement pas consultables en ligne sur le site de la présidence, il créé 78 nouveaux généraux. « Du jamais-vu, assure un ancien ministre. Il est dans une stratégie qui consiste à tendre la main à son clan. »

« Il fait passer l’idée qu’il veut réformer l’armée. Mais en même temps, pour consolider son pouvoir, il utilise la nomination des élites du Nord – en grande majorité des Zaghawas, accompagnés de quelques Goranes et Arabes – dans la hiérarchie militaire », concède une source sécuritaire à N’Djamena. « Dans certaines zones du pays, un père, un fils et un neveu peuvent être tous les trois généraux », ajoute un autre membre de la grande muette. Un proche de la présidence abonde encore dans ce sens : « La nomination des généraux a toujours été un moyen de renforcer les allégeances, en particulier chez les Zaghawas. Idriss Déby Itno [lui-même zaghawa] s’en est souvent servi, en particulier quand les frères Erdimi sont entrés en rébellion. Son fils [qui est aussi gorane par sa mère] fait la même chose, à plus grande échelle. »

Une armée en or massif

« Son père a eu des décennies pour asseoir un pouvoir qu’il avait lui-même conquis. Lui n’a qu’un an ou deux et il n’a pas la même légitimité, poursuit notre source qui a comme toutes les autres souhaité rester anonyme. La plupart n’ont pas de véritable poste. Ils n’ont pas d’unité à commander. Leur grade n’est qu’un titre et une façon de les attacher au pouvoir. » Un « titre » qui s’accompagne tout de même de beaucoup d’avantages. Gratuité des soins de santé, de l’accès à l’électricité, à l’eau ou au carburant, mise à disposition d’un véhicule de fonction, entretien d’une équipe d’une dizaine de gardes… Sans compter un salaire mensuel d’environ deux millions de francs CFA (soit 3 053 euros).

« Ces avantages ne sont pas exorbitants. Mais multipliés par 600, cela impacte le budget de l’État », déplore une source diplomatique. Outre les privilèges en nature, les salaires des généraux coûteraient à l’État une dizaine de milliards de francs CFA au bas mot, auquel il faut ajouter le manque à gagner dû aux avantages sociaux de ces bénéficiaires. Plusieurs partenaires internationaux n’ont d’ailleurs pas manqué de pointer ces chiffres et d’alerter, diplomatiquement, les autorités de la transition. En vain, semble-t-il, en partie en raison d’un contexte sécuritaire régional difficile. Le budget du ministère des Armées a donc encore augmenté de 245 % entre 2022 et 2023, tandis que celui de l’Éducation civique diminuait de 18 %.

« Et puis il y a la possibilité pour chacun de placer des proches dans l’administration, déplore encore un haut fonctionnaire. Il leur suffit d’appeler un directeur pour glisser le nom d’un cousin, d’un neveu ou d’un fils. » D’où un énième effet pervers, poursuit notre source : « On se retrouve avec une administration où l’attribution des postes n’a rien à voir avec les compétences ou le mérite. » « Si ce système fonctionnait pour l’ensemble des élites tchadiennes, ce serait finalement un moindre mal, confie un ancien ministre originaire du sud du pays. Mais cela concerne en réalité les Zaghawas dans presque trois quarts des cas. Et le reste revient aux Goranes et aux Arabes, qui sont associés au pouvoir. Le déséquilibre régional ne fait que s’accentuer. »

Promesses et coudées franches

Confortablement installé dans le salon de sa résidence située en périphérie de N’Djamena, un homme attend d’accéder au statut de général. Rallié à Idriss Déby Itno lors de la campagne pour la présidentielle 2021, Baba Laddé assure que le défunt président lui avait promis une telle nomination en échange de son ralliement. Originaire de Bongor, l’ancien rebelle devait alors apporter avec lui le soutien des communautés peules de sa région natale. Après le décès du maréchal, il a bel et bien été nommé à la tête des renseignements généraux puis pressenti à la tête de l’Agence nationale de sécurité, en remplacement d’Ahmed Kogri, avant d’être écarté de la course. Mais les étoiles de généraux ne sont pas venues. « Je ne viens sans doute pas de la bonne région », confie-t-il, déçu et sans emploi.

« Le président n’a pas le choix. Il doit consolider sa base et donner des gages à l’appareil zaghawa », assure un ex-ministre d’État. Dans ce contexte, une réforme de l’armée est-elle possible ? Et, si tant est qu’il le souhaite réellement (ce dont ses opposants doutent), Mahamat Idriss Déby Itno aura-t-il les coudées franches pour la mener ? Idriss Déby Itno a plusieurs fois annoncé sa volonté de moderniser l’appareil militaire et de le rendre plus républicain. Mais toutes ses tentatives – sincères ou non – ont échoué. « Dès les années 1990, tout le monde était d’accord sur le constat qu’il fallait une réforme, se souvient l’ancien ministre précédemment cité. Mais, dès qu’Idriss Déby Itno a voulu la mettre en place, certains Zaghawas sont retournés à la rébellion. Cela a tué le projet dans l’œuf. »

« L’armée a été construite sur les intégrations successives des rébellions pour récompenser les ralliés et assurer la stabilité, décrypte un chercheur spécialiste de la question. Or la plupart des rébellions des dernières décennies venaient du nord. Il y a tout un modèle à réinventer pour rendre l’armée plus inclusive. » « Le fils n’est pas obligé de faire comme le père. Selon l’adage, il est même obligé de faire mieux, glisse un conseiller présidentiel. Les changements sur la retraite des militaires sont un premier pas. C’est un travail qui devrait prendre au minimum cinq ou six ans ». « Six ans », soit l’exacte durée d’un mandat présidentiel selon l’actuelle Constitution. Si Mahamat Idriss Déby Itno n’est pas encore candidat, il tient déjà une promesse de campagne.

 

Jeune Afrique 

Afrique : Les dirigeants d’Afrique de l’Ouest et du Sahel réaffirment leur engagement à investir dans les engrais pour la transformation agricole

Les chefs d’État et ministres d’Afrique de l’Ouest ont affirmé leur engagement en faveur d’une accélération des investissements et des réformes pour rendre les engrais plus accessibles et plus abordables durant la table ronde de haut niveau organisée conjointement par le gouvernement togolais, la Banque mondiale, et la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

L’adoption d’une feuille de route sur la santé des sols a été approuvé par les délégations pays en présence du président Faure Essozimna Gnassingbé de la République Togolaise, du président Mohamed Bazoum de la République du Niger, et du président Umaro Sissoco Embalo de Guinée Bissau.

« Sans vision, sans stratégie, les engrais passent bien vite d’une promesse de restauration des sols à la cause de leur détérioration, » a ainsi déclaré le président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé. « Face à ce besoin de trouver un juste équilibre, la planification et l’implication de l’État s’imposent. C’est pourquoi je suis favorable à une planification régionale. Comme l’illustre la Feuille de Route présentée ce jour, notre vision doit être sous- régionale avant tout ».

A l’issue de la rencontre, les chefs d’industrie et les partenaires de développement de l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentationen Afrique de l’Ouest (ECOWAP en anglais) ont réaffirmé leurs appuis pour une approche innovante et intégrée de la gestion durable de la fertilité des sols.

« En faveur des pays membres de la CEDEAO et avec les partenaires au développement, la Banque mondiale s’engage à accroitre leur soutien financier et technique pour une agriculture résiliente porteuse de développement durable et créatrice d’emplois. Nous travaillons avec les institutions africaines pour promouvoir la santé des sols et lutter contre l’insécurité alimentaire, » a déclaré Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

La Banque mondiale a annoncé 1,5 milliard de dollars supplémentaires dans le secteur de l’agriculture d’ici 2024 – passant de 4 milliards déjà engagés et en cours de mise en œuvre à 5,5 milliards de dollars. Il s’agir d’un soutien continu aux réformes nécessaires pour l’amélioration de la santé des sols et le renforcement du secteur des engrais en matière de gestion des subventions, de contrôle de qualité et traçabilité à travers des opérations de politique de développement et des projets de production d’engrais verts. Les Pays-Bas ont également annoncé 100 millions d’euros pour soutenir le secteur en Afrique de l’Ouest au cours de la prochaine décennie.

 

« A travers l’adoption d’une feuille de route commune, les pays de la CEDEAO s’engagent à améliorer l’accès aux engrais minéraux et organiques des petits producteurs et productrices agricoles, en mettant l’accent sur les cultures assurant la sécurité et la souveraineté alimentaires des populations et la mise en œuvre des actions prioritaires, » a souligné Omar Alieu Touray, Président de la Commission de la CEDEAO.

La table ronde de Lomé a réuni les dirigeants venus du Bénin, du Burkina Faso, du Cabo Verde, de Côte d’Ivoire, de Gambie, du Ghana, de Guinée, de Guinée-Bissau, du Liberia, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Nigéria, du Sénégal, de Sierra Leone, du Tchad et du Togo. Le président de la CEDEAO, le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, les représentants de partenaires régionaux du développement, notamment l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), le Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), le Centre international pour le développement des engrais (IFDC), entre autres, ainsi que des dirigeants de l’industrie des engrais y participaient également.

Dans un appel à renforcer la résilience des systèmes agricoles et alimentaires, les dirigeants régionaux ont approuvé une déclaration portant sur une série d’objectifs et de mesures concrètes, à savoir :

– le triplement de la consommation d’engrais et le doublement de la production agricole d’ici 2035 grâce à l’adoption d’une approche intégrée de la gestion des terres et de la restauration de la santé des sols ;

– une amélioration urgente de l’accès aux engrais minéraux et organiques pour les petits exploitants agricoles, avec un focus sur les cultures résilientes au climat afin de garantir la sécurité alimentaire des habitants de la région ;

– l’adoption de mesures politiques visant à faciliter l’accès et l’utilisation d’engrais en éliminant les frais de douane et les taxes, en promouvant la transparence, et en développant les capacités en matière de contrôle de qualité et de traçabilité, par l’établissement du Comité ouest africain de contrôle de la qualité des engrais ;

– le renforcement des systèmes de recherche et développement dans le domaine de la gestion durable des terres, y compris par l’adoption de nouvelles technologies ;

– la promotion des investissements dans le domaine des transports, de l’expédition, et des infrastructures de stockage, ainsi que la mise en place de mécanismes de financement et de partage des risques pour les fabricants d’intrants et les distributeurs au sein de la région, avec l’appui du Groupe de la Banque mondiale (GBM), des banques régionales d’investissement et de développement (BIDC, BOAD), des banques africaines (BAD, Afreximbank) ; et

– le renforcement de la collaboration régionale pour améliorer la production, l’achat et la distribution des engrais organiques et minéraux dans l’espace communautaire par l’opérationnalisation du Mécanisme africain de financement du développement des engrais.

Au cours de la réunion, les gouvernements, les partenaires régionaux et de développement, notamment la CEDEAO, le Groupe de la Banque mondiale, et les dirigeants du secteur privé se sont également engagés à faire état des progrès réalisés concernant ces objectifs, dans les mois à venir.

Banque Mondiale

Tchad : Le bilan des inondations de l’année 2022 rendu public

Ce mercredi 31 mai 2023, le Premier Ministre Saleh KEBZABO a présidé une réunion de travail avec le comité stratégique de gestion et de prévention des inondations au Tchad.

Le bilan des inondations de l’année 2022 au Tchad a fait l’objet de la réunion de travail. Le comité a précisé que 19 provinces sur 23 ont été touchées par les inondations et dont les dégâts ont été énormes.

Le comité stratégique de gestion et de prévention des inondations au Tchad a présenté le bilan au Premier ministre comme suit : 78949 maisons détruites, 465030 hectares de champs détruits et 19399 têtes de bétails engloutis, selon les chiffres publiés par la primature.

Mont de Lam : le CAMOL annonce plusieurs actions à mener dans les jours à venir

Le Collectif des Associations du Département des Monts de Lam (CAMOL) a organisé une conférence de presse ce mercredi 31 mai 2023 sur la crise qui prévaut dans le Logone Oriental, par son Coordonnateur National Me Nodjitoloum Salomon.

Cette conférence de presse fait suite à la rencontre des cadres de la province du Logone Oriental, reçus par le Président de la Transition, Général Mahamat Idriss Deby Itno, le 24 mai 2023.

Le bilan provisoire des déplacés selon le Collectif s’élève à 14284 personnes réparties dans des écoles, centres de santé et les églises, soit :

– Bessao/Ngadibian: 9582 personnes
– Larmanaye: 2702 personnes
– Moundou : 1200 personnes
– Bédane: 800 personnes dont la grande partie des femmes et des enfants.

À l’issue de la conférence de presse, le CAMOL réitère ses déterminations dans la recherche d’une paix sincère, exige le désarmement de toute la population et interpelle Alhadj OUMAR BELLO, Alhadj Boukary, Hissein Dogo considérés comme des commanditaires des meurtres.

Le collectif demande également la libération immédiate et sans condition du Chef de village Nga et le fils du chef de village de Kagtao du canton Andoum. Il annonce une marche de protestation dans la ville de N’djaména et des provinces dont la date de cette marche sera communiquée ultérieurement.

Mayo Kebbi Ouest : L’hôpital provincial de Pala enregistre pour la première fois la naissance d’un quadruplet

Une femme la nommée YANBE BERTINE habitant le quartier Soudjé-Mbaye dans le premier arrondissement de la ville de Pala a donné naissance à un quadruplet ce 31 mai 2023 à l’hôpital provincial de Pala. Les quatre enfants sont de sexe féminin. 

Interrogé, l’infirmière accoucheuse qui a suivi l’accouchement, Wansalé Linkréo dit que la mère et les enfants se portent bien. Elle informe par ailleurs que c’est une «chance pour cette dernière,» car elle s’est présentée une seule fois seulement à la consultation prénatale.

WANSALE LINKREO conseille les femmes en grossesse de fréquenter régulièrement les structures sanitaires.

Le Surveillant Général de l’hôpital provincial de Pala HAMANE DJODA demande pour sa part le soutien des uns et des autres en faveur de ce couple. Car dit-il, l’hôpital de pala a fait déjà le premier pas.

Il faut noter que c’est pas pour la première fois que l’hôpital provincial de Pala enregistre ces genres d’accouchement. Ce quadruplet est précédé de plusieurs triplets enregistrés au Mayo-Kebbi Ouest.

TCHEDJOLBE Jean-Claude

Opinion : une transition sans partis politiques

Le jeu démocratique s’appuie en premier sur des partis qui sont de principaux instruments de participation politique. Un parti, pour peu qu’il soit parti, est appelé à interpréter les aspirations de la société civile en les orientant vers le bien commun et offrent aux citoyens la possibilité effective de concourir à la formation des choix politiques.

Une chose est essentielle pour un parti politique et on n’en trouve plus au Tchad : un parti doit être démocratique en son sein. Il doit être capable de synthèse politique et de programmation d’action.

Souvent dans les formations politiques tchadiennes, on est dans un système totalitaire qui n’accepte pas des schèmes de pensées qui détonnent avec ceux du leader assimilable à un timonier. Or c’est la démocratie qui est le levain de tout parti politique.

Par conséquent, la démocratie au sein des partis politiques implique le degré d’inclusion de ses membres dans les prises de décisions et les délibérations.

Ce principe d’organisation et de méthodique n’est lisible dans aucun parti au Tchad. Le Tchad se glorifie de sa démocratie avec un nombre de parti indéchiffrable. Au coin d’une rue, à l’entrée d’un marché ou aux côtés d’une école, il arrive parfois de lire un panneau « siège d’un parti » qu’on découvre pour la première fois.

Dans un débat télévisé, ou dans un organe de presse, il arrive également la sortie claire-obscure d’un inconnu chef de parti, ou la déclaration nébuleuse d’un lugubre parti.

Mais en réalité, il n’existe plus de partis politiques. Certains partis ne doivent aujourd’hui leur existence qu’à leur arrimage à l’ancien parti au pouvoir ou au pouvoir actuel. Et, on peut le dire sans risque de ne se tromper ni d’être démenti, que presque tous (exceptés quelques rares), à la place de la politique dans le vrai sens du terme, font de la débrouillardise.

Et, pour s’en sortir, certains, comme les fins hâbleurs, s’appuient sur leur éloquence pour tromper leur monde et d’autres usent de leur ruse de lièvre. Le but de ces micro-partis, dont certains n’existent que sur le papier, est d’occuper l’espace médiatique avant de rejoindre une coalition, puis de passer au guichet pour en récolter les fruits.

Une tendance régulièrement alimentée par les partis au pouvoir, quels qu’ils soient, afin de provoquer des scissions chez leurs opposants. Les électeurs perçoivent la dimension opportuniste de ce phénomène qui ne fait que renforcer leur défiance à l’égard de la classe politique.

La conférence de presse se tient soit dans une salle de classe, soit dans une étroite pièce d’auberge. La foule ne compte pas 10 personnes. Mais la déclaration est violente si le parti se dit de l’opposition.

Elle est dithyrambique si le chef du parti est de la mouvance présidentielle. Quand cette mouvance organise quelque chose de politique, le parti est présent et le chef se démène pour saluer Ministres, Députés et personnalités influentes de l’ancien parti au pouvoir (MPS) et de la mouvance présidentielle. Tout renvoie à un marchand ambulant politique. Ce que fait le Président de la République ne les embrouille pas trop.

Ils veulent quelque chose, DG, Ministre ou PCA ! La Mouvance présidentielle tient l’Etat et distribue des sinécures. Même les alliés crédibles de la transition sont incapables de dire le nom intégral du petit parti allié, ni ne connait son siège.

Il ne dispose de fois même pas de siège. L’immense majorité des partis tchadiens n’a ni base politique ni différenciation idéologique. Leur création répond avant tout à l’agenda personnel de leur leader en vue d’aller négocier son ralliement au camp au pouvoir ou à l’opposition, au gré du contexte.

 

Evariste DJETEKE

Chantier pont sur le fleuve Chari : le rythme n’est pas satisfaisant (Saleh Kebzabo)

Mardi 30 mai 2023, le premier ministre de transition Saleh Kebzabo, accompagné du Ministre des Infrastructures, des Transports et du Désenclavement, Dr Idriss Saleh Bachar, ont visité le chantier de construction du deuxième Pont à double voies sur le fleuve Chari. 

D’une longueur de 320 mètres, ce long pont, reliera le 7ème et le 9ème arrondissement de la ville de N’Djaména.

Lancés depuis 2019, les travaux ont connu un grand retard dans le délai d’exécution, initialement prévu pour 18 mois.

Après avoir écouté les explications de l’entreprise en charge de l’exécution des travaux et du ministre des infrastructures et du désenclavement, le premier ministre n’a pas caché son mécontentement.

«C’est un rythme qui n’est pas satisfaisant, ni pour le gouvernement, ni pour les usagers qui sont nombreux et exigeants. 2019, jusqu’à nos jours, comme rendement, pour utiliser le terme du ministre, c’est pas très fort et tout ce qu’on peut vous demander, c’est de travailler d’arrache-pied, » a lancé le Premier Ministre.

À cet effet, un délai supplémentaire d’un an a été accordé à l’entreprise pour la restitution du pont, afin de faciliter la circulation aux usagers de cette voie.

Tchad : le Bloc Fédéral entend organiser une journée ville morte dans les jours à venir

Le Bloc Fédéral, plateforme regroupant des organisations de la société et des partis politiques de l’opposition a organisé ce mardi 30 mai, une conférence-débat au Centre d’Études et de Formation au Développement (CEFOD). 

L’intervention de l’ancien Ministre Baniara Yoyana, porte-parole de la plateforme Bloc Fédéral a axé son intervention sur le récapitulatif des deux années de transition depuis le 20 avril 2021 jusqu’à nos jours.

Il a brossé les différents évènements qui se sont déroulés et ceux en cours dans le Mandoul et la Nya Pendé.

Pour l’un des panelistes Bedaou Caman, la présence militaire française au Tchad depuis 1800 jusqu’à nos jours est un fléau. Il a pointé la responsabilité de la France dans la déstabilisation du pays de François Tombalbaye jusqu’au temps du Maréchal Idriss Deby Itno.

Le bloc fédéral annonce qu’au regard de la situation sociale et politique que traverse le Tchad avec l’augmentation des prix des carburants, l’injustice, l’insécurité, demande le départ de la France sur le sol tchadien et les massacres au quotidien.

C’est dans ce contexte que le Bloc Fédéral entend annoncer une journée ville morte sur toute l’étendue du territoire national avec toutes les corporations socioprofessionnelles pour revendiquer justice et dénoncer tous les maux qui minent le pays en ce moment.

RCA : le président Touadéra annonce un référendum constitutionnel

Dans une annonce à l’occasion de l’adresse à la Nation faite ce 30 mai 2023, le Président centrafricain Faustin-Archange Touadéra va convoquer un référendum constitutionnel. 

Le chef de l’État dit avoir consulté le président de l’Assemblée nationale et celui de la Cour constitutionnelle. En revanche, il n’a pas indiqué de date pour la consultation, ni quel texte sera présenté.

Tchad : le Directeur Général de la SNE appelle la Direction de distribution à la répartition équitable d’électricité

Dans une circulaire datant du 25 mai 2023, la Direction Générale de la Société Nationale d’Électricité (SNE) se dit consciente du fait que la production électrique actuelle ne permet pas à la société de desservir toute la ville de N’djaména.

Cependant, elle constate avec «amertume» que le programme de délestage n’est pas équitable. Certains quartiers sont favorisés au détriment des autres, indique la circulaire.

Dans cette optique, la Direction Générale instruit le Directeur de Transport et de Distribution de prendre toutes les dispositions qui s’imposent afin d’établir un programme de desserte équitable en attendant la normalisation de la situation actuelle.

 

 

Moyen Chari : À Sarh, le Directeur Général des Douanes rencontre les opérateurs économiques

En sejour à Sarh, chef-lieu de la province du Moyen-chari, M. Ahmat Abdelkerim Ahmat, Directeur Général des Douanes et Droits Indirects a rencontré une équipe des Opérateurs économiques dirigée par le Président regional de la Chambre du Commerce, d’Industrie, d’Agriculture, des Mines et d’Artisanat(CCIAMA).

Une concertation qui a permis aux élus consulaires et la délégation de la direction générale des Douanes d’examiner profondément les maux qui gangrenent la promotion du partenariat du secteur public-privé.

«La Douane est au service des opérateurs économiques. Elle est prête à leur offrir toutes les facilités nécessaires afin d’ouvrir une nouvelle page de transparence et d’équité fiscale conformément aux réglementations en vigueur, » a déclaré le DG des Douanes qui a insisté sur une collaboration saine, sincère, et honnête pour permettre à l’État de faire face à ses besoins primaires et d’influer sur le panier de la ménagère, sans pour autant altérer sur la performance du secteur privé, créateur de richesse.

Dans les échanges, les opérateurs économiques ont exprimé des doléances relatives à l’exercice de leurs fonctions. Il a été plus spécifiquement, des difficultés d’approvisionnement à partir du Nigeria en destination de Sarh(logistiques, et infrastructures), les différents Check points(tracasseries des ponts bascules).

Les difficultés d’entrée dans les villes frontalières KOUTERE et Léré s’agissant de la prise en charge des marchandises qui ne se fait pas normalement également dans la ville de Sarh, ont figuré en bonne place dans les doléances présentées pendant la rencontre.

Le Directeur Général des Douanes a promis d’engager très rapidement des discussions avec le département de tutelle ainsi que le ministère des Infrastructures concernant les tracasseries des ponts bascules relevées ci-haut.

En outre, Ahmat Abdelkerim Ahmat a affirmé que l’implémentation et l’operationnalisation de Sydonia World va assurer la fluidité et la transparence des opérations douanières.

Au cours de ces échanges, les deux parties ont pris des engagements fermes et déterminants pour améliorer le climat des affaires dans cette belle cité industrielle.

DGSDDI Tchad

Sénégal : l’opposant Ousmane Sonko réclame des garanties pour assister à son procès ce mardi

L’opposant sénégalais Ousmane Sonko a réclamé vendredi soir des garanties sur sa sécurité personnelle pour être présent à son procès pour viols présumés, à trois jours d’une nouvelle audience à Dakar.

M. Sonko a un nouveau rendez-vous mardi avec la justice, susceptible de causer de nouvelles tensions dans le pays, après un procès ouvert le 16 mai en son absence puis renvoyé le même jour.

«Le jour où on me donnera des garanties, je viendrai à Dakar et mardi je serai au tribunal. Si toutes les conditions (de sécurité) sont remplies, je répondrai présent, » a-t-il déclaré dans une interview dans la nuit de vendredi à samedi à la télévision.

AFP

Tchad : Le Général Mahamat Idriss Deby Itno prochain candidat du MPS?

Depuis la clôture du Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS) le 08 octobre 2023, dont ses résolutions et recommandations accordent toutes les prérogatives au Général Mahamat Idriss Deby Itno. Toutes les questions sont sur les lèvres des Tchadiens sur la question de sa conquête de la magistrature suprême avec ou sans MPS.

D’un côté, le Mouvement Patriotique du Salut (MPS), le parti créé par son feu père, de l’autre côté plusieurs associations de la société civile qui lui restent fidèles et de l’autre, une opposition résiduelle vent debout pour contester sa possible présentation aux futures présidentielles, tant bien que plusieurs poids lourds ont regagné la transition phase II.

Le MPS que toute l’opinion nationale pensait qu’il n’existerait plus après la mort du maréchal semble toujours régner de force à travers la multiplication des actions d’accompagnement de la transition et du Président de Transition Général Mahamat Idriss Deby Itno. C’est ce qui pousse les Tchadiens à s’interroger sur la prochaine appartenance politique de Mahamat Idriss Deby Itno, ses intentions, en cas d’une possible conquête par les urnes du pouvoir.

Pour plusieurs mastodontes du MPS, le Président est libre de faire son choix politique pour la conduite de la destinée du pays.

À en croire plusieurs leaders politiques et d’opinion, le MPS serait à pied d’œuvre pour investir Général Mahamat Idriss Deby Itno futur candidat du Parti.

«Depuis la tournée du Président de Transition dans huit (8) provinces de la partie nord du pays, le MPS a toujours été au devant de la scène avec une forte mobilisation de toutes ses bases et ses bureaux de soutien pour lui apporter tout son soutien. Cette mobilisation n’est pas gratuite. Le MPS a un agenda caché et risquerait de se prononcer très prochainement, » explique un Citoyen.

Même si beaucoup estiment que le MPS n’est plus puissant comme dans le passé, il faut tout de même reconnaitre qu’il revient en force et rassurant.

Lors de la commémoration de l’an 2 de la disparition du maréchal, Dr Haroun Kabadi, le Secrétaire Général du MPS a concrétisé l’ambition du Parti.

«Tout ce que le Maréchal Idriss Deby Itno là où il se trouve, attend de nous, c’est de remporter la future élection présidentielle à venir. Montrons lui que nous ne le décevrons pas, » a-t-il rassuré.

Qu’on ne se crée pas d’illusion. Général Mahamat Idriss Deby Itno est bien au cœur du MPS. Les actions sont visibles et lisibles.

L’héritage (MPS) que le Maréchal a légué à ses amis et compagnons ne disparaîtra pas aujourd’hui, ni demain. Car toutes les «conditions sont réunies» pour que Général Mahamat Idriss Deby Itno soit le prochain candidat du MPS et briguer la magistrature suprême comme lui ont taillé les résolutions et recommandations du DNIS.

Tchad : Le MOCINT réagit suite au communiqué du Conseil Paix et de Sécurité de l’UA

Suite au communiqué N°PSC/PR/COMM.1152 du 11 mai 2O23 du Conseil Paix et de Sécurité de l’Union Africaine relatif à la Transition en cours au Tchad, le Mouvement Citoyen Notre Tchad (MOCINT) réagit.

À travers un point de presse animé ce dimanche soir 21 mai, le Coordonnateur National du MOCINT Dr Korom Acyl Dagache dit avoir suivi avec stupéfaction le Communiqué.

D’entrée de jeu, Dr Korom Acyl Dagache félicite et encourage le Groupe des sages qui a bien voulu diligenter une mission de terrain laquelle a permis de constater de visu le bon déroulement du processus de transition en cours et des échanges avec les autorités de la transition, les partis politiques, les ex-politico-militaires, la société civile ainsi que certains leaders d’opinion.

En reponse au Conseil Paix et Sécurité, Dr Korom Acyl Dagache précise que dès son accession à la Magistrature Suprême (suite au désistement du Président de l’Assemblée Nationale), le Général MAHAMAT IDRISS DEBY Itno, par ailleurs Président du Conseil Militaire de Transition avait promis de pacifier le pays et d’organiser le Dialogue national inclusif et souverain (DNIS).

C’est dans ce contexte qu’il rappelle que plusieurs recommandations ont été formulées, dont les plus importantes portent sur l’éligibilité des membres ayant servi durant la transition, la dissolution du Conseil Militaire de Transition prononcée le 08 octobre 2022 en lieu et place du Président de Transition, la mise en place d’un Gouvernement d’union nationale, l’organisation des élections présidentielles en 24 mois.

«Le Mouvement citoyen notre Tchad salue la dynamique de l’Union Afrique et la promptitude dont elle fait preuve pour résoudre les problèmes du Continent mais l’invite à reconsidérer sa position par rapport à certaines décisions prises au cours de sa plénière qui sont contradictoires, notamment les paragraphes 3 et 6 du communiqué, » martèle Dr Korom Acyl Dagache.

Pour le Coordonnateur National, le souhait du MOCINT est de solliciter l’appui constant de l’Union Africaine afin qu’elle intercède en faveur du Tchad auprès des partenaires techniques et financiers en vue de soutenir le processus de transition en cours.

Il notifie enfin qu’une résolution du Dialogue national inclusif et souverain est d’office mise en application et l’Union Africaine a le devoir d’appliquer le choix des peuples et non s’y opposer.

Tandjilé : Laï, l’une des premières villes du Tchad sombre toujours dans un sous-développement criard

Érigée en ville depuis 1965, Laï, chef-lieu de la province de la Tandjilé sombre toujours dans sa pauvreté et sa misère, bref dans le sous-développement.

Il n y’a pas un axe principal la relie aux autres provinces. Ses axes principaux ne sont ni aménagés, ni bitumés, pas d’électricité dans tous les quartiers.

L’insuffisance de l’eau potable va grandissante et il n y’a pas d’entreprise pouvant employer les jeunes.
Certains quartiers n’ont pas de bâtiments splendides, bref, il en manque de trop.

Le pire, c’est que pendant la saison des pluies, la ville entière est isolée des autres provinces et du pays, plongeant sa population dans le désarroi total. Et cela, malgré le pont construit sur le Logone à un coût colossal n’a aucun Impact positif.

Pour tout dire, la ville de Laï ressemble à un gros village quelques fois comparer à certaines de ses sous-préfectures. Hors mis quelques ampoules qui éclairent quelques rues et l’hôpital provincial en chantier, cette ville a des conditions obscures.

Même si la population Tandjilienne espère que le bitumage du fameux tronçon Djoumane-Laï soit une réalité, elle en doute très fort encore.

Vu ce retard hetargique de son développement, l’on est tenté de se demander qu’est ce qui peut être à l’origine de ce retard agonisant ? En manque t-il des cadres intellectuels ? N’existe-t-il pas une politique de développement ?

En tout cas, il faut que les populations de la Tandjilé sur place ou ailleurs s’y mettent pour la concrétisation d’un «grand espoir», c’est-à-dire le tronçon Djoumane Laï, car comme le dit un adage « la route du développement passe obligatoirement par le développement de la route ».

Pour cela, faut que les autorités en place puissent agir pour le décollage socio économique de la première ville du Tchad, Laï, pour le bien-être de sa population.

Kalbam Denis Barma

Hadjer Lamis : Une résidence présidentielle en construction à Massakory

Mardi 16 mai 2023, le Secrétaire Général Adjoint du ministère des infrastructures et du désenclavement Adoum Abakar Abdoulaye a visité quelques chantiers en cours de réalisation à Massakory, chef-lieu de la province de Hadjer Lamis.

Il s’agit du chantier de construction de la résidence présidentielle et du gouverneur.

Après la visite de quelques chantiers, la deuxième visite l’a conduite sur le site devant abriter les locaux du Gouvernorat et la résidence du Gouverneur.

Pour réserver un accueil au Président de la République lors de ses prochaines visites afin développer des structures d’accueil de qualité, une résidence présidentielle est en cours d’exécution et les travaux évoluent parfaitement.

Pour le Directeur Général de l’entreprise WADI KOUNDI, Mahamout Abakar Abderamane, l’entreprise dispose de tous les matériaux et de ressources humaines nécessaires pour l’achèvement des travaux et rappelle que le bâtiment sera réceptionné dans le délai imparti.

Mandoul : Le Gouverneur prépare l’éventuelle arrivée du Président de Transition avec les jeunes

Ce samedi 20 mai 2023, le Gouverneur de la province du Mandoul, Dr Adoum Forteye Amadou a tenu une rencontre d’échanges avec plusieurs organisations des jeunes.

Au tour de rôle, dans la matinée au gouvernorat, le gouverneur de la province du Mandoul a instruit les jeunes à travailler en synergie pour le développement de la province.

À cet effet, il a communiqué avec les jeunes sur les préparatifs sur une éventuelle mission du chef de l’État dans la zone méridionale dans les jours à venir, dont la province du Mandoul.

Autour de ces échanges, les représentants des jeunes venant de différents chefs lieux de départements, ont chacun exprimé et présenté la situation socio-économique, culturelle de son département tout en plaidant auprès du gouverneur de les venir en aide et de relayer leur voie au niveau national.

À l’issue de cette rencontre, le gouverneur dit avoir pris acte des doléances exprimées par ces reprensentants des jeunes.

Tchad : la Plateforme de Dialogue Inter-religions et de la Paix Communautaire craint la restauration des évènements de 1979

Ce samedi 20 mai, la Plateforme de Dialogue Inter-religions et de la Paix Communautaire a animé un point de presse relatif aux actes de tueries survenus à Béssao, Goré, Andoum, Kamkoutou. Il a été organisé par le Bishop Amane Mamaté et l’Imam Mahamat Taha.

La Plateforme réunit les associations des jeunes musulmans et Chrétiens encadrés par les pasteurs des Imams et des Aumôniers juges de paix.

La Plateforme se dit indignée face à ces tueries en série, «bien planifiées et travaillées»
pour introduire au Tchad une guerre religieuse et opposer les chrétiens aux musulmans ou les sudistes aux nordistes dans le seul but de satisfaire les intérêts égoïstes et malsains.

L’objectif principal de ce point de presse est d’exprimer le ras-lebol des citoyens séquestrés et meurtris et mettre en garde les «politiciens véreux» qui ont échoué à proposer au peuple une idéale politique et qui cherchent à tirer sur la fibre religieuse pour se maintenir.

Ces évènements déroulés dans ces villages et localités, selon la plateforme sont déplorables et c’est pourquoi elle condamne ces actes barbares et inhumains avec une dernière énergie.

Pour le Bishop Amane Mamate, les Tchadiens ne peuvent pas cautionner des tels actes.

«Nous disons non à tout ce qui vient à nous ramener dans des moments douloureux que le Tchad a connu dans son ensemble. Nous constatons que les éléments qui ont déclenchés la période la plus sombre de l’histoire du Tchad marquant d’estampille du sang l’année 1979 sont au point d’être restaurés. Qu’il soit au nord ou au sud, là où l’armée française est passée, le sang finit par couler. Comme si par hasard, une colonne de l’armée française vient de séjourner au sud et le résultat est identique à celui de Miski au Tibesti, » explique le Bishop Amane Mamate.

La plateforme note que face à ces tueries de masse, elle refuse de garder le silence et laisser libre cours aux discours haineux qui circulent aujourd’hui dans des réseaux sociaux et plusieurs autres canaux de communication.

Elle dénonce par ailleurs le silence et l’inertie du gouvernement qui se réclame d’une autorité
incarnant la sécurité des populations et la défense du territoire mais qui fait la belle lune aux chefs
de guerres bien armés avec des objectifs précis.

Mandoul : le projet AMCC outille les producteurs en technique de compostage

Dans le cadre des activités du projet ”Alliance Mondiale pour le Changement Climatique AMCC”, 40 nouveaux producteurs et producteurs identifiés pour cette nouvelle campagne agricole ont reçu la formation théorique et pratique de compostage de sept(7) et de quinze (15) jours.

C’est pour la couverture permanente du sol à la ferme expérimentale de RAPS-Développement à Koumra, chef-lieu de la province du Mandoul.

Pour le chef du projet Saïallah Service, cette formation vient renforcer la capacité des producteurs dans la bonne pratique culturale, car, selon lui, le changement climatique de nos jours reste à combattre.

Ayant maîtrisé les techniques de compostage pour une bonne et nouvelle campagne culturale, les bénéficiaires ont exprimé leur satisfaction de cette formation.

Car pour les bénéficiaires, la technique de compostage leur permet de maintenir la couverture permanente du sol pour des années que des engrais chimiques.

Il faut noter que cette formation de deux jours regroupant des producteurs et productrices du département de mandoul occidental, du Mandoul oriental et de Tar Alnass leur a permis de mieux cerner l’importance de compost.

Tchad : l’Association Tchadienne pour la Formation et l’Orientation (ATFO) et le REPHAT signent une convention de partenariat

Ce matin 20 mai 2023, l’Association Tchadienne pour la Formation et l’Orientation (ATFO) et le Réseau des Personnes Handicapées du Tchad (REPHAT), respectivement représentés par leurs Présidents Abdelhalim Mahamat Zakaria et Galmai Moussa Abdramane ont signé une Convention de partenariat.

La cérémonie de signature s’est déroulée au Centre Culturel “Tente Abraham” dans le 5e arrondissement de la ville de N’djaména.

L’objectif principal de ce partenariat consiste à contribuer à la formation socioprofessionnelle des personnes vivant et en situation de handicap en vue de leur autonomisation dans la vie sociale et active.

Pour le Président de l’ATFO, Abdelhalim Mahamat Zakaria, cette convention vise à offrir des formations pratiques en faveur des personnes handicapées dans le domaine de l’informatique et de leadership. Cela leur permettra, selon lui de faire face aux différents défis de la vie.

Le Président du REPHAT Galmai Moussa Abdramane se réjouit de cette coopération avec l’ATFO qui, selon lui a déjà fait ses preuves sur le terrain dans multiples domaines d’où certains objectifs fixés par le REPHAT pourraient être réalisés.

«Je me réjouis de constater que nous partageons cette conviction avec le président National de l’ATFO Mr Abdelhalim Mht Zakaria, qui a vite compris tout l’intérêt et les enjeux et à demander à ses collaborateurs à travailler à formaliser cette convention avec le REPHAT, » a expliqué Galmai Moussa Abdramane.

Il martèle que la signature de cette convention devra permettre à l’ATFO de diversifier davantage son offre de formation en intégrant des thématiques relatives aux nouvelles technologies où les personnes handicapées sont dans le besoin.

Tchad : La fête nationale de la jeunesse à Pala reportée pour la période du 22 au 25 novembre prochain

Dans une note d’information signée du Ministre de la jeunesse, Patalet Geo, la 26e édition de la fête nationale de la jeunesse initialement prévue pour la période du 25 au 29 mai, est reportée.

Cependant, pour le Ministre, c’est pour des questions techniques que la date a été reportée.

Il informe que les manifestations de la Fête Nationale de la Jeunesse, 26ème Édition 2023 à Pala sont repoussées pour la période du 22 au 25 novembre 2023.

Le ministre de la Jeunesse demande par ailleurs à toutes les personnes impliquées dans les préparatifs de ce grand rendez-vous national de rester mobilisées dans les réunions et autres activités utiles pour sa meilleure organisation et pour sa bonne réussite.

Tandjilé : la population dénonce la qualité des travaux de bitumage du tronçon Djoumane-Laï

Les travaux de bitumage du tronçon Djoumane Laï entamé il y’a quelques semaines placent la population dans l’embarras. D’un côté, la population espère un désenclavement, mais d’autre côté, la qualité de la terre utilisée rendrait le passage pénible en saison des pluies.

Entamés depuis quelques semaines, ces travaux avancent à grand pas, si l’on s’en tient à l’ambiance des machines et aux différentes déviations. La population de la Tandjilé voit son désenclavement à l’horizon, mais s’inquiète de la terre qui est en train d’être terrassée.

En plus de cet aspect, les ménages riverains se plaignent de l’absence des caniveaux aux abords de la route et de l’absence des dalots pour évacuer les eaux.

«Depuis que cette route est arrivée, nous souffrons chaque saison des pluies, car il n’y a pas des caniveaux pour drainer les eaux de pluie. Du coup, les cours des ménages restent inondés, » déplorent quelques victimes.

Interrogé sur ce cri de la population, le délégué provincial des infrastructures et de désenclavement de la Tandjilé ZOUA GAPILI, en charge de la supervision des travaux, dit prendre bonne note de ces doléances et promet remonter l’information à l’entreprise pour qu’une solution soit trouvée à l’immédiat.

À préciser que tout au long de la ville, cette route n’a jusqu’à là un seul dalot, ni aucun canal en pleine ville. Pourtant, au total quatre axes principaux traversent ce tronçon.

Lac : le Projet RECOSOC poursuit ses actions pour l’implication des femmes dans les prises de décisions

Dans le cadre de vulgarisation de résolution 1325, le projet RECOSOC poursuit ses activités ce 19 Mai 2023 à Baloul.

Une production et diffusion des émissions publiques et interactives sur la résolution 1325 et le plan d’action national avec les parties prenantes à Baloul, sont organisés dans une localité dans le département de Fouli.

C’est dans la mise en œuvre effective du plan d’action de Plaidoyer et d’Influence à travers l’objectif 1 qui stipule que d’ici 2023, la participation des femmes sera assurée en ligne avec la Résolution 1325 sur la question de Femmes, Paix et Sécurité et des personnes déplacées internes dans la prévention et la gestion des conflits, en suivant l’approche d’amélioration de la cohésion sociale du projet « RECOSOC.»

La troupe théâtrale à travers la présentation d’une pièce, a facilité la compréhension de la communauté sur le contenu de la R1325 visant à impliquer les femmes dans les prises de décisions dans la résolution des conflits et la mise en exergue ainsi que sa protection pendant les guerres.

Les femmes ont exprimé leur satisfaction quant à la diffusion de ces messages et ont témoigné leur reconnaissance au Projet RECOSOC qui travaille d’arrache-pied pour l’implication des femmes et leur protection dans le processus de résolution des conflits et la nécessité de la R1325 et du Plan d’action national.

Cette émission interactive publique contribue à une amélioration des connaissances de la population.

Autour de la table, le Maire de Liwa, le Délégué de l’action sociale, le chef de village Baloul, deux représentantes de groupements féminins de Baloul ont organisé cette journée.

Les échanges ont tourné autour de la vulgarisation de la 1325 et sa mise en œuvre. Ce projet RECOSOC est financé par l’Union Européenne.

Tchad : Un nouveau Conseiller à la HAMA prête serment

Le nouveau Conseiller à la Haute Autorité des Media et de l’Audiovisuels (HAMA), Monsieur Allamine Kader KORA a prêté serment ce vendredi 19 mai 2023, devant la Cour Suprême, conformément à l’article 17 de l’ordonnance n°011/PCMT/22 du 31 Août 2022, portant modification de l’article 17 de l’ordonnance n°016 /PR/2018 du 31 mai 2018, portant attributions, organisation et fonctionnement de la HAMA.

La cérémonie solennelle a été présidée par le Conseiller et Président de la Section Jugement de la Chambre des Comptes, Monsieur Mahamat Oumar Afono, représentant le Président de la Cour Suprême. C’était en présence des membres de la Cour suprême, du Président de la HAMA, des Conseillers et Chefs des Départements de cet Organe de régulation, des représentants des grandes institutions de la République ainsi que des parents et amis du récipiendaire.

Né le 28 novembre 1978 à N’Djaména, Allamine Kader KORA est un Producteur audiovisuel et Réalisateur des films cinématographiques. C’est fort de ses riches expériences dans les domaines cinématographique, médiatique et culturel qu’il siège à l’Autorité de régulation de l’information et de la communication, en qualité de représentant du monde des Arts, de la Culture et des Lettres.

Source : Haute Autorité des Media et de l’Audiovisuels (HAMA)

Opinion : Le TCHAD s’affaisse, s’abaisse sous l’œil impassible de tous

Signe de leur propre disruption : on observe que l’intelligentsia tchadienne, les partis politiques, les conseillers, les leaders religieux tournent ostensiblement le regard ailleurs pour ne pas voir ce «génocide silencieux» qui se déroule dans les départements des Monts de Lam et de la Nya Pendé, la régression démocratique et la prédation économique, encore moins la perte rapide de la souveraineté nationale.

Déconnectées du débat public depuis le Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS), les églises catholique et évangélique préfèrent s’adonner à du dilatoire en pondant des communiqués très vagues et superfétatoires sur la question des massacres.

Des textes sans muscles, nimbés d’obscurantisme et de néologismes illimités. Le drame pour la conscience de ces églises, c’est qu’elles sont totalement isolées des fidèles qui souffrent et du chaos indescriptible qui est projeté devant nous.

Même le prêtre de Moundou qui a jeté un gros pavé dans la mare des politiciens lors des évènements du 20 octobre n’a pas continué la «célébration eucharistique ».

Il est des moments dans l’histoire où le brin de chaos perceptible est un passage ténébreux au cours duquel toutes obscurités se dévoilent avant la réverbération. C’est ce que nous vivons en ce moment.

Pour l’intelligentsia tchadienne et certains partis politiques, le trop-plein d’énergie qu’ils accumulent à force de se terrer n’est cependant pas perdue. Ils le déversent, ces temps-ci, dans la confection et la co-signature, sectaire et narcissique, d’infinies pétitions et communiqués sans prises sur les enjeux qu’elles prétendent adresser.

Face à cette actualité qui continue de susciter l’indignation à travers le pays, nos députés décrétés, eux ne se gênent vraiment pas. L’enthousiasme affiché lors du DNIS est bien vite retombé. Comme un enfant non désiré, le peuple a été oublié dans son berceau. Le Tchad a besoin de régénérer sa classe politique.

Les mouvements consuméristes, incarnés jusqu’à la caricature de certaines personnes, champions de la duplicité, étaient déjà connus pour n’être que des amuseurs de galeries. Ils font désormais rire jaune.

Fermez le ban: comme partout ailleurs où la dictature a été facilitée par le silence des peuples qu’elle écrase, celui du Tchad, fracassant, scelle l’enracinement d’une minable et crapuleuse autocratie aux petits pieds. Plus de soixante ans après la proclamation de son indépendance, sa descente dans les ténèbres ne pouvait être plus brutale que ce qu’il vit en ces heures décidément sombres de son histoire.

Dans un si long, lourd silence, uniquement perturbé par les frasques, en roue libre, d’un dictateur émergent et de ses sicaires. Même les forces de l’ordre, les praticiens du droit, les journalistes et syndicalistes semblent avoir battu pavillon.

Et ce pays naguère gai où l’on aimait débattre de tout n’est plus qu’une morne plaine.
Comme dans un cimetière. On se tait : le Tchad s’affaisse, s’abaisse sous l’œil impassible de tous !

Evariste DJETEKE

Russie/USA: La Russie interdit l’entrée de Barack Obama sur son territoire

500 Américains, dont Barack Obama, sont interdits d’entrer sur le territoire russe.

Ce vendredi, la Russie a annoncé qu’elle interdisait l’entrée sur son territoire à 500 Américains dont l’ex-président Barack Obama, en représailles aux sanctions imposées contre elle par Washington.

“En réponse aux sanctions anti-russes, régulièrement imposées par l’administration Biden (…) l’entrée en Fédération de Russie est fermée à 500 Américains”, a indiqué le ministère des Affaires étrangères en précisant que M. Obama figurait sur cette liste.

Tchad : Le PRET appelle le Président de Transition à renforcer la sécurité des Tchadiens

Le Parti pour le Rassemblement et l’Équité au Tchad (PRET), a organisé une conférence de presse ce vendredi 19 mai 2023, sur les questions de l’actualité politique nationale qui se passe dans la localité de la Nya Pendé et le Mont de Lam et la situation du Soudan qui a «drainée plus de 60.000 réfugiés à l’est» du pays et des localités centrafricaines voisines.

Le PRET se dit préoccupé par la nouvelle vague de répression et de violence qui frappe les départements de la Nya Pendé et des Monts de Lam dans le Logone Oriental.

Selon le Président du PRET, Bongoro Théophile, depuis octobre 2022, apparaissent dans notre pays des signes inquiétants, de réelles menaces sur notre cohésion nationale, laquelle a toujours été la conséquence distinctive de notre nation, en matière de cohabitation pacifique, harmonieuse entre les ethnies, les religions et les régions.

«Des messages sont véhiculés tous les jours sur les réseaux sociaux, qui véhiculent la haine, le mépris, l’appel à la violence et la division.
Le PRET rappelle qu’il est temps de se ressaisir, afin de conserver ce que nous avons de plus précieux : la paix, la cohésion nationale et le désir d’un commun vouloir vivre ensemble, qui sont les préalables à un climat de sérénité et de sécurité, condition d’un développement harmonieux d’une nation, » lance le Président du PRET, Me Bongoro Théophile.

Il poursuit que tous les Tchadiens sont interpellés.

«Que nous soyons à l’intérieur du pays ou dans la diaspora, partie prenante à la transition en cours ou situé en dehors de celle-ci, personne n’a le droit, pour quelque raison que ce soit, de mettre en péril cet héritage laissé par les anciens. Cet héritage, s’il n’est pas menacé par conséquent suffisamment préservé, il devrait laisser les coudées franches aux pouvoirs publics, » précise Bongoro Théophile.

Il lance aussi un message aux hommes politiques, d’avoir à cœur de sauvegarder la cohésion nationale. Car, selon lui, il ne sert à rien de conquérir le pouvoir ou de chercher vaille que vaille à le conserver, si l’on doit passer tout le reste de son temps à recomposer les pièces d’une nation éclatée.

Évoquant la situation alarmante qui se passe dans la province du Logone Oriental, le PRET condamne ces actes barbares.

Il appelle ainsi la communauté internationale à soutenir les autorités tchadiennes dans le processus de transition déjà entamé, mais qui doit être renforcé au regard des recommandations du Dialogue National Inclusif (DNIS).

Il invite ensuite le Chef de l’Etat à prendre sa responsabilité pour assurer la sécurité des personnes et des biens des zones touchées par des conflits et le Gouvernement à prendre des mesures urgentes et appropriées en vue d’apaiser la situation dans les départements de la Nya Pendé et de Mont de Lam, afin de permettre un bon début de campagne agricole.

Il appelle par ailleurs le Gouvernement à s’attaquer à la violence interethnique en négociant un cadre politique national protégeant les intérêts des deux groupes et de créer une commission d’enquête parlementaire pour documenter les abus, identifier les responsables des crimes dans le Logone Oriental.

Aussi, le PRET salue les engagements pris par les autorités tchadiennes en faveur de la libération des compatriotes arrêtés lors des évènements du 20 octobre 2022.

Tchad : les épreuves écrites et pratiques du Baccalauréat se dérouleront du 19 au 24 juin 2023

L’Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) a rendu officiel ce vendredi 19 mai 2023, le calendrier du Baccalauréat session 2023.

Selon le calendrier, les épreuves écrites et pratiques toutes séries se dérouleront du 19 au 24 juin 2023.

Du 26 juin au 02 juillet 2023, se dérouleront la correction et épreuves physiques et sportives et enfin le 19 juillet 2023, les résultats de la première série des épreuves écrites seront connus.

Mayo Kebbi Ouest : une conférence-débat pour lutter contre les prises d’otages se déroule à Pala

Dans le but d’apporter son apport pour la lutter contre l’insécurité qui sévit dans le Mayo-Kebbi Ouest, le journaliste écrivain DELI SAINZOUMI NESTOR, organise depuis ce matin 18 mai, une conférence-débat à Pala.

Les échanges se déroulent actuellement à l’hôtel le Nectar de Pala en présence du Préfet de Mayo-Dallah Oumar Issaka Fouzari. La question du phénomène d’enlèvement des personnes contre rançon est au cœur du débat.

Tandjilé : la Croix-Rouge Française appuie les quelques organisations pour lutter contre les inondations

La Croix-Rouge Française en collaboration de la Croix-Rouge du Tchad a remis ce jeudi 18 mai à Laï, un don symbolique aux équipes d’intervention communautaire, aux bureaux du Système Communautaire d’Alerte Précoce (SCAP) et au bureau provincial de gestion de crises de la Tandjilé.

C’est dans le cadre de son projet de renforcement des capacités des communautés et des institutions publiques locales face aux risques d’inondation dans les provinces du Mayo-Kebbi Est et la Tandjilé.

Ces matériels sont composés de vélos, des kits d’assainissement, de sonorisation, de secours…, le tout pour une valeur de 54 millions 146 mille 200 francs.

C’est le Secrétaire Général de la province de la Tandjilé BACHAR BRAHIM ABAKAR, représentant la gouverneure qui a présidé la cérémonie.

Ce don consiste à appuyer les 10 équipes d’intervention communautaire (EIC), le bureau provincial de gestion de crises et les bureaux du système communautaire d’alerte précoce (SCAP) de la Tandjilé.

Prenant la parole, le président provincial de la croix rouge du Tchad MOUSSA KEUBGUE WAGUIA a souligné que les inondations deviennent récurrentes dans plusieurs provinces du pays, dont le Mayo Kebbi Est et la Tandjilé ne sont épargnés. Raison pour laquelle, explique-t-il, renforcer les capacités de réponse des communautés pour faire face aux risques d’inondation à travers la mise en place des outils et dispositifs de réponse et d’anticipation s’avère évident.

Le chef la délégation de la croix rouge Française au Tchad WANGRE NABA JÉRÉMIE, a renchéri que cette remise a pour but d’aider les structures communautaires a mieux se préparer pour pouvoir répondre aux éventuelles situations de catastrophes naturelles dans la province de la Tandjilé.

Pour lui, ce qui anime la Croix-Rouge Française c’est apprendre à la communauté à «pêcher et non à donner du poisson.»

Présidant cette cérémonie, le secrétaire général de la province de la Tandjilé BACHAR BRAHIM ABAKAR a indiqué que cette dotation vient à point nommé en ce sens qu’elle renforcera les efforts du gouvernement dans l’atteinte des objectifs de développement de façon générale et soutiendra spécifiquement les communautés des localités touchées par les catastrophes naturelles.

Car dit il, ces différents matériels et équipements permettront à réaliser les objectifs définis dans les plans communautaires de réduction de risques de catastrophes élaborées par la communauté grâce à ce projet.

Éducation : les arriérés de subsides des Maîtres Communautaires bientôt payés

Ce jeudi 18 mai, le Ministre de l’Éducation Nationale et de la Promotion Civique, Moussa Kadam, assisté de la secrétaire d’Etat à l’Education Nationale, Mme Guemdjé Liliane a rencontré, à son cabinet, l’Inspecteur Général du Ministère des Finances, Loukman Moustapha Hissein et ses collaborateurs.

Le ministre de l’Éducation et l’Inspecteur Général du ministère des Finances ont échangé sur le paiement des arriérés de subsides de Maîtres Communautaires.

À l’issue de la rencontre, il a été convenu de declencher, sans délai, le paiement de ces arriérés de subsides.

Moundou : Elle bastonne sa cousine et enfonce sa tête dans un WC pour avoir salit le canapé

À Moundou, dans le premier arrondissement, l’épouse du chef de quartier Dokab1, a suffisamment torturé sa cousine agée d’environ 14 ans et a ensuite enfoncé dans tête dans le WC.

La scène s’est produite dans la nuit du mercredi 17 au jeudi 18 mai 2023.

Elle reproche à cette dernière d’avoir déféqué sur un canapé installé au salon. Après l’acte commis, Kalar Claire a tenté de prendre la fuite, mais interceptée par la police municipale du 1er arrondissement de la ville de Moundou.

Avant d’établir le soit transmis au Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Moundou, le délégué du 1er arrondissement, Taboula Innocent et ses proches collaborateurs ont écouté la victime et sa marraine afin de rédiger le procès-verbal régulier.

Dans sa déclaration, la petite fille ne reconnait pas les faits qui lui sont reprochés et souhaite regagner ses parents biologiques même s’ils ne sont plus de ce monde.

La petite fille a remercié l’Association Tchadienne pour les Libertés Fondamentales au Tchad (APLFT) et les responsables du 1er arrondissement pour leurs investigations.

Auditionnée, Kalar Claire reconnait avoir commis cet acte. Pour le reste, la justice s’en chargera.

Mont de Lam: le gouvernement rassure qu’une opération sécuritaire d’envergure est en cours pour traquer les bandits armés

Dans un communiqué de presse, le Gouvernement de la République du Tchad informe l’opinion nationale et Internationale que depuis quelques jours, des incursions «répétitives et planifiées» de bandits armés sont constatées dans quelques zones du sud du pays, dans le «but de créer un climat insurrectionnel dans la zone.»

Selon le communiqué, ces bandes armées composées de Tchadiens repliés sur le territoire centrafricain font des attaques sporadiques à la frontière faisant des morts, des enlèvements de personnes et emportant du bétail.

«Hier encore des hommes armés ont traversés la frontière pour attaquer le village Mankade dans la sous-préfecture de Larmanaye, province du Logone Oriental, faisant 10 morts et 11 blessés. Tout en déplorant ces crimes crapuleux, le Gouvernement présente ses condoléances aux familles éplorées. Faisant face à cette situation préoccupante, le Gouvernement a énergiquement répondu en déployant le long de la frontière des forces de défense et de sécurité afin de mener une riposte adéquate pour mettre hors d’état de mener une riposte adéquate pour mettre hors d’état de nuire ces bandes armées et récupérer les biens spoliés, » explique le communiqué du ministre de la communication, porte-parole du Gouvernement Aziz Mahamat Saleh.

Le communiqué révèle qu’une opération sécuritaire d’envergure est en cours avec comme résultat des dizaines de bandits neutralisés.

Une enquête judiciaire est ouverte et les six(6) prisonniers arrêtés hier seront remis à la justice pour répondre de leurs actes, poursuit le communiqué.

À travers ce communiqué, le Gouvernement du Tchad salue la franche et constructive collaboration, dans le déroulement de cette opération, avec les autorités administratives et militaires de la République Centrafricaine, afin de ramener la quiétude aux populations riveraines.

Pour finir, le Gouvernement rassure la population que la situation est sous contrôle et que les opérations de ratissage continuent pour renforcer la paix et la sécurité dans la zone.

Éducation : la Banque Mondiale présente un rapport sur la qualité de l’éducation au Tchad

L’enquête sur les Indicateurs des Prestations de Service (IPS) réalisée au Tchad a permis de mettre en lumière d’importants problèmes de qualité dans la prestation des services éducatifs dans les écoles primaires du pays. Le rapport correspondant a été présenté au public ce jour, et a souligné les écarts significatifs entre les secteurs public, communautaire et privé, ainsi qu’entre milieu urbain et milieu rural.

«Avoir des données fiables et à jour est un élément fondamental de tout processus de développement, car elles permettent d’établir un diagnostic objectif, de tracer un tableau de bord de suivi et d’évaluation, mais également pour coordonner la mobilisation des ressources,» a souligné Kofi Amponsah, Représentant résident par intérim de la Banque mondiale au Tchad. «Cette étude au Gouvernement et à toutes les parties prenantes de déterminer avec plus de précision les priorités à affronter ».

Le système éducatif au Tchad est confronté à des défis majeurs, tels que l’absentéisme des enseignants ainsi que le manque de ressources scolaires et d’infrastructures de base dans de nombreuses écoles. Lors d’une visite inopinée, 1 enseignant sur 4 n’est pas dans l’enceinte de l’école. Seul un élève sur 10 dispose d’un manuel pour la matière observée (mathématiques, français, arabe) dans les écoles publiques et communautaires.

Ces défis se traduisent par des résultats d’apprentissage insuffisants des élèves. Une proportion de 40 pour cent des élèves sont incapables d’effectuer une addition à deux chiffres. Deux-tiers des élèves sont incapables de lire une phrase simple en français, et moins de 41 pour cent réussissent à lire une phrase simple en arabe.

Les diplômes des enseignants, la disponibilité des manuels scolaires et la localisation géographique des écoles exercent une influence sur les performances des élèves.

Le rapport apporte une série de propositions en vue d’améliorer la gestion des enseignants. Il préconise également une révision du programme d’études des écoles normales, ainsi que des mesures pour améliorer la distribution des manuels scolaires. En termes de gouvernance, il recommande de renforcer les dépenses publiques d’investissement dans l’éducation, et d’inclure davantage les parents et les communautés dans le suivi et la prise de décision.

Les recommandations du rapport seront utiles à toutes les parties prenantes du secteur de l’éducation au Tchad, dans un contexte où la pandémie du COVID-19 a entraîné un effondrement massif du capital humain dans de nombreux pays africains. Si l’on n’y remédie pas, ces revers auront des répercussions durables sur l’accumulation du capital humain, les revenus et la croissance économique.

Les enquêtes sur les Indicateurs de prestation de services (IPS) sont une initiative de la Banque mondiale qui offrent des mesures clés et comparables de la qualité de prestation des services en éducation dans les pays à revenu faible et à revenu intermédiaire. Les niveaux des indicateurs IPS au Tchad se situent systématiquement en dessous des moyennes subsahariennes.

Cette enquête a été réalisée en 2021 par l’équipe de la Banque mondiale, à la demande du ministère de l’Éducation Nationale et de la Promotion Civique (MENPC). Elle a eu lieu dans les 23 provinces du pays, et a couvert 531 écoles primaires.

Source : Banque Mondiale

Chari Baguirmi : Le Président de Transition annonce plusieurs réalisations dans divers domaines pour la province

Dans le cadre de sa tournée nationale, après quelques provinces parcourues, le Président de Transition, Général Mahamat Idriss Deby Itno est arrivé jeudi 17 mai 2023 à Massenya, chef-lieu de la province du Chari Baguirmi.

Après l’accueil par le Gouverneur, Ahmat Abdallah Fadoul et des autorités locales, des cadres de la province, le Président de Transition a rencontré les forces vives du Chari-Baguirmi.

L’objectif visé à travers cette rencontre était de recueillir les doléances des filles et fils de la province, afin d’apporter des solutions idoines et pérennes, tout en évoquant la conduite de la transition phase II.

D’entrée de jeu, le Gouverneur, Ahmat Abdallah Fadoul témoignant sa gratitude au Chef de l’État, a au nom de la population salué cette visite Présidentielle et ses nombreuses actions au profit de la province, avant de formuler des doléances.

Le Gouverneur, Ahmat Abdallah Fadoul a tout d’abord déroulé la liste des difficultés liées surtout au manque de voies de communication, d’eau potable, de l’électricité et des infrastructures socio-éducatives de base.

Écoutant les doléances, le Président de Transition Général Mahamat Idriss Deby Itno a rassuré la population que plusieurs réalisations sont en vue et qu’elles s’étendront à tous les «secteurs promoteurs.»

Il a évoqué notamment la construction de la route Dourbali-Massenya, le bitumage de la route Gassi-Dourbali, la construction et l’équipement de l’hôpital provincial de Massenya et sept centres de santé, un collège d’enseignement général à Linia et trois écoles primaires dans le département de Baguirmi, des bureaux et résidences des préfets des départements de Dourbali, Bousso et Massenya; un grand marché de bétail à Dourbali, une centrale d’énergie solaire de 2 méga en solaire, 5 méga batterie pour Massenya etc.

La gestion transparente des ressources publiques et la redevabilité à l’État de la province n’a pas été perdue de vue par le Président de Transition.

Insistant sur la gestion des revenus pétroliers alloués à la province, le Président de Transition n’a pas caché son indignation.

«Il m’a été donné de constater que l’espoir créé par l’exploitation du pétrole dans la province est compromis par les tares de gestion et de répartition des revenus de 5% réservés à la province. J’instruis le Ministre des Finances et le Gouverneur de procéder à la proposition d’un nouveau comité composé en majorité par des jeunes et des femmes pour gérer les 5% réservés à la province, » a-t-il déclaré.

Le Chef de l’Etat a aussi aussi brossé l’absence des agents de l’État de leurs postes, constatée dans toutes les provinces où il est passé. À cet effet, Général Mahamat Idriss Deby Itno a instruit le gouverneur de prendre toutes ses responsabilités devant cette situation.

Logone Occidental : la délégation provinciale de la production agricole présente la synthèse des prévisions saisonnières

Du mardi 16 au mercredi 17 mai 2023, la délégation provinciale de la production et de la transformation agricole du Logone Occidental a présenté la synthèse des prévisions saisonnières des caractéristiques agro-hydro-climatiques de la saison des pluies pour la zone soudanienne et sahélienne 2023 aux autorités et aux producteurs de la province.

Dans sa présentation, le délégué de l’agriculture, Kola Mogobang a demandé aux journalistes à relayer davantage le message de sensibilisation vis-à-vis des activités agricoles de la campagne en cours.

Aux responsables du service génie-rural et de l’hydraulique agricoles de deux Logone, le service de la statistique, le service phyto-sanitaire et le centre de formation pour la promotion rurale y compris le représentant des producteurs, il leur demande de faire un travail de fond pour que la campagne agricole 2023 soit une réussite.

Car pour lui, la saison de pluie 2023 sera globalement moyenne et humide dans la zone sahélienne.

En ce qui concerne les cumuls pluviométriques, Kola Mogobang, délégué provincial de la production et de la transformation agricole du Logone Occidental a indiqué que sur la période de mai, Juin et Juillet 2023, les quantités de pluies attendues seraient excédentaires à moyennes dans la partie extrême Ouest du Sahel et partout ailleurs, les quantités de pluies seraient globalement moyennes.

Et aussi dit-il, d’août à septembre, la bande sahélienne serait plus humide avec les quantités de pluies excédentaires et moyennes excédentaires sur tous les restes de la bande sahélienne couvrant le Niger et le Sud du Tchad.

Ensuite, le délégué informe les paysans que l’Afrique de l’Ouest et le Tchad ont la forte probabilité d’observer des pauses pluviométriques plus longues sur la moitié EST de ces bandes couvrant le Burkina voire sur toute la bande agricole et pastorale du Niger et du Tchad.

Cependant, conclut le délégué, les écoulements globaux seront équivalents et similaires à ceux des années 1991 et 2020.

Lac : OXFAM renforce les capacités de quelques responsables de la province sur la résolution et le plan d’action national 1325

OXFAM, à travers le Projet Résilience et de la Cohésion Sociale dans les Zones Frontalières du Niger et du Tchad (RECOSOC) renforce les capacités sur la résolution et le plan d’action national 1325 avec les parties prenantes ce 17 au 18 mai 2023 à Liwa.

La chargée de Plaidoyer et de Communication des Évidences du projet RECOSOC à OXFAM TCHAD, Madame NAOTORDENE Évelyne a rappelé que le projet RECOSOC œuvre et lutte pour l’implication des femmes dans le processus de prise de décision et de résolution de conflits.

L’atelier consiste à renforcer les capacités des parties prenantes sur la résolution onusienne 1325.

Le représentant du préfet de Fouli, Mr Mahamat ABAKAR Youssouffar, officiant la cérémonie, a relevé qu’Oxfam appuie le département dans l’amélioration de la cohésion sociale à travers le projet RECOSOC.

C’est dans cette perspective qu’Oxfam vient toujours en appui pour la diffusion et la vulgarisation de la résolution 1325 et de son Plan National d’Action adapté le 19 janvier 2023 par le Gouvernement pour la période 2023-2027.

Il a invité les participants à être assidus afin de tirer de cette formation en vue d’apporter un changement positif de comportement.

L’objectif général de cet atelier vise à renforcer la capacité des services techniques, des leaders communautaires et autorités administratives et traditionnelles sur la Résolution 1325 et le Plan d’Action National 1325 du Tchad.

Pour rappel, Le projet RECOSOC fait partie du
Programme d’urgence de l’Union Européenne pour la stabilisation des espaces transfrontaliers du
Sahel et est financé par le Fonds Fiduciaire d’urgence pour l’Afrique.

Cette action se localise au Niger à Agadez et Diffa et au Tchad dans le Kanem et Lac pour une durée de 4 ans.

Tandjile : Une femme donne naissance à des triplés à Béré

Dans la nuit du mardi 16 mai 2023, une femme a donné naissance à des triplés à Béré, chef-lieu du département de la Tandjilé Centre.

Âgée de 30 ans environ, MIABEGUE CLARISSE a accouché trois garçons à l’hôpital Adventiste de Béré.

Selon les sources sanitaires, cette mère de trois (3) enfants a accouché dans les bonnes conditions. Mais elle bénéficiera de soins adéquats pendant quelques jours à l’hôpital avant d’être libérée.

«Avoir 3 enfants à la fois n’est pas une chose facile, mais c’est le miracle de Dieu, » a déclaré Miabegue Clarisse.

Elle rend grâce à Dieu pour ce don merveilleux et demande une assistance aux bonnes volontés pour faire face à cette situation.

En plus de ce triplé, MIABEGUE CLARISSE est la mère de sept (7) enfants. Le père est un commerçant dans la ville de Béré.

Tandjile : Une femme donne naissance à des triplés à Béré

Dans la nuit du mardi 16 mai 2023, une femme a donné naissance à des triplés à Béré, chef-lieu du département de la Tandjilé Centre.

Âgée de 30 ans environ, MIABEGUE CLARISSE a accouché trois garçons à l’hôpital Adventiste de Béré.

Selon les sources sanitaires, cette mère de trois (3) enfants a accouché dans les bonnes conditions. Mais elle bénéficiera de soins adéquats pendant quelques jours à l’hôpital avant d’être libérée.

«Avoir 3 enfants à la fois n’est pas une chose facile, mais c’est le miracle de Dieu, » a déclaré Miabegue Clarisse.

Elle rend grâce à Dieu pour ce don merveilleux et demande une assistance aux bonnes volontés pour faire face à cette situation.

En plus de ce triplé, MIABEGUE CLARISSE est la mère de sept (7) enfants. Le père est un commerçant dans la ville de Béré.

Tchad : Bientôt une solution en eau pour la population de Biltine

Le Directeur Général Adjoint de la Société Tchadienne des Eaux, M. Ibrahim Adam Khalil, a lancé hier soir à Dikker, une localité située à 20 km de Biltine, les études et prospections géophysiques pour la recherche de la ressource souterraine en eau.

Cette activité vise à renforcer l’alimentation en eau potable de la ville et a été effectuée en présence des autorités municipales et des usagers. Le bureau d’études FASEM CONSULT, chargé de cette activité importante, assurera également le suivi des travaux de réalisation des sondages pour l’obtention des forages à gros débit.

L’équipe de techniciens chevronnés du bureau d’études déployée sur le terrain est dès lors à pied d’œuvre.

Le Maire de la ville de Biltine, M. Zakaria Abderaman Abdoulaye, a remercié les plus hautes autorités pour cette mobilisation instantanée et a assuré la délégation de son appui pour la réussite de la mission.

Société Tchadienne des Eaux (STE)

Tchad : Trois (3) acteurs de l’enseignement supérieur et de l’Éducation décorés par l’ambassade de France

Trois acteurs clés de l’Enseignement Supérieur et de l’Education Nationale ont été décorés par le Gouvernement français via son Ambassade au Tchad. C’est l’Ambassadeur de France au Tchad Bertrand Cochery qui a décoré les récipiendaires au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée ce mardi, 16 mai 2023 dans les locaux de cette Ambassade.

Il s’agit notamment de:

  • Dr Zakinet Dangbet, Directeur de la Recherche Scientifique, de la Coopération et de l’Innovation du ministère de l’Enseignement Supérieur qui reçoit l’Ordre National de Mérite décerné par le Président de la République française par délégation de pouvoir à travers un décret ;
  • M. Seïd Farah, Secrétaire Général du Ministère de l’Education Nationale et de la Promotion Civique qui a reçu l’Ordre des Palmes académiques décerné par le Ministre français de l’Education Nationale ;
  • Mme. Agnès Lisnic, Proviseure du Lycée français Montaigne qui a reçu l’Ordre des Palmes académiques décerné également par le Ministre français de l’Education Nationale.

Les bénéficiaires ont témoigné leur gratitude au Gouvernement français à travers sa représentation diplomatique et aussi ont réaffirmé leur engagement au service du peuple tchadien à travers l’Enseignement Supérieur et l’Education Nationale.

Ministère de l’enseignement supérieur

Tchad : 510 orphelins bénéficient des allocations du Centre Seif Ben Mohammed Al Nahyan

Ce mardi 16 mai, la Ministre du Genre et de la Solidarité Nationale Mme Amina Priscille Longoh a présidé la cérémonie de distribution des allocations aux orphelins.

Ils sont au total 510 orphelins à bénéficier de ces allocations.

Ce geste est une initiative du Centre Seif Ben Mohammed Al Nahyan. C’est dans le souci d’apporter une assistance Caritative et Humanitaire.

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur des Emirats Arabes Unies au Tchad, du Vice-President du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques (CSAI) et bien d’autres personnalités.

L’Ambassadeur des Emirats Arabes Unis au Tchad SE Rachid Seid Alchamissi a remercié la Ministre pour sa présence avant de préciser que le Centre œuvre dans plusieurs domaines notamment le social, la santé et l’éducation.

La Ministre du Genre et de la Solidarité Nationale Mme Amina Priscille Longoh avant de demander aux parents des bénéficiaires d’en faire bon usage et promouvoir la scolarisation de leurs enfants, a remercié et encouragé le Centre pour cette initiative. Car selon elle, c’est un geste salutaire et significatif.

Mandoul : Le phénomène du changement climatique, au cœur d’un atelier à Bedjondo

Les travaux de cet atelier organisé par le projet Alliance Mondiale contre le Changement Climatique piloté par le consortium Raps-Developpement, Morija et Aprofika ont été lancés par le Préfet du Département du Mandoul Occidental, Maïmara Abba Hadji

Dans ses mots, le Préfet a indiqué que le thème retenu pour cet atelier est d’une importance capitale car, le changement climatique est un phénomène de l’heure qui mérite des actions considérables pour son atténuation.

Clôturant cet atelier le sous-préfet rural, Djimasrabeye Félix a pour sa part felicité l’équipe dudit projet qui selon lui, a à travers cet atelier contribué au renforcement de leurs connaissances sur le changement climatique, ses causes, conséquences et les mesures d’atténuation.

Les participants et participantes ont quant à eux exprimé leur vive reconnaissance sur le choix du thème et les connaissances acquises car pour eux, les effets néfastes liés au changement climatique de nos jours sont remarquables.

Mandoul : Le phénomène du changement climatique, au cœur d’un atelier à Bedjondo

Les travaux de cet atelier organisé par le projet Alliance Mondiale contre le Changement Climatique piloté par le consortium Raps-Developpement, Morija et Aprofika ont été lancés par le Préfet du Département du Mandoul Occidental, Maïmara Abba Hadji.

Dans ses mots, le Préfet a indiqué que le thème retenu pour cet atelier est d’une importance capitale car, le changement climatique est un phénomène de l’heure qui mérite des actions considérables pour son atténuation.

Clôturant cet atelier le sous-préfet rural, Djimasrabeye Félix a pour sa part felicité l’équipe dudit projet qui selon lui, a à travers cet atelier contribué au renforcement de leurs connaissances sur le changement climatique, ses causes, conséquences et les mesures d’atténuation.

Les participants et participantes ont quant à eux exprimé leur vive reconnaissance sur le choix du thème et les connaissances acquises car pour eux, les effets néfastes liés au changement climatique de nos jours sont remarquables.

Tchad : le ministre de l’Administration du Territoire Limane Mahamat visite les locaux de la CNARR

Le Ministre de l’Administration du Territoire, de la Décentralisation et de la Bonne Gouvernance Monsieur LIMANE MAHAMAT, accompagné de ses plus proches collaborateurs, s’est déplacé à la Commission Nationale d’Accueil de Réinsertion des Réfugiés et des Rapatriés (CNARR), une structure sous tutelle du Ministère, pour s’imprégner des conditions de travail.

Guidé par le Secrétaire Permanent de la CNARR, M. Idriss Mahamat Ali Abdallah Nassour, le Ministre LIMANE MAHAMAT a fait un tour des bureaux et s’est entretenu avec les agents.

Le Secrétaire Permanent a remercié le Ministre LIMANE MAHAMAT et ses collaborateurs pour cette visite. Selon lui, c’est pour la première fois qu’un Ministre rende officiellement visite en vue de s’enquérir de leurs conditions de travail.

Le Ministre LIMANE MAHAMAT a salué l’abnégation et le courage que font montre l’équipe dirigeante de la CNARR en cette période où notre pays accueille un nombre important de réfugiés. A cet effet, il a exhorté toute l’équipe a une franche collaboration pour répondre aux sollicitations des frères qui ont fui les hostilités de leur pays.

Ministère de l’administration du territoire

Cameroun : Le parti au pouvoir (RDPC) remporte tous les sièges du Sénat

Le parti du président Paul Biya, qui dirige le Cameroun sans partage depuis plus de 40 ans, a remporté sans surprise la totalité des 70 sièges du Sénat mis aux voix au suffrage indirect le 12 mars, a annoncé jeudi le Conseil constitutionnel.

L’omnipotent chef de l’État, 90 ans, doit également nommer dans les 10 jours qui viennent 30 sénateurs de plus. Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) a même renforcé sa domination totale sur la chambre haute du Parlement puisque l’opposition disposait de sept sièges dans le Sénat sortant.

Les listes du RDPC, arrivées largement en tête dans chacune des dix régions administratives du Cameroun, ont remporté la totalité des sièges dans chacune de ces régions, selon les résultats lus par Clément Atangana, le président du Conseil Constitutionnel, au cours d’une cérémonie diffusée en direct sur la CRTV, la télévision publique.

Armés de jerrycans et de bouteilles, de nombreux Camerounais se débrouillent comme ils peuvent pour se procurer de l’eau potable.
LIRE AUSSI :
Au Cameroun, le problématique accès à l’eau potable
Dans les dix régions de ce pays d’Afrique centrale peuplé de quelque 28 millions d’habitants, 10 partis avaient présenté des candidats à 11.134 grands électeurs: conseillers régionaux, conseillers municipaux et chefs traditionnels.

Le RDPC était le seul parti à avoir présenté des listes dans la totalité des dix régions. Il contrôle 316 communes sur les 360 que compte le Cameroun. A l’Assemblée nationale, le parti de M. Biya et ses alliés disposent aussi d’une écrasante majorité de 164 députés sur 180, élus en février 2020.

Le seul enjeu des sénatoriales réside dans l’élection, une fois les 30 sénateurs supplémentaires nommés le chef de l’Etat, du président du Sénat, qui est constitutionnellement chargé de l’intérim en cas de vacance à la tête du pouvoir. Mais il doit organiser une présidentielle dans les 120 jours, à laquelle il n’a pas le droit de se présenter. Le sortant, Marcel Niat Njifenji, 88 ans, très proche de M. Biya, occupe ce poste depuis 10 ans.

La “succession” de Paul Biya est sur toutes les lèvres. En cas de décès ou d’incapacité du président, le RDPC devra désigner un dauphin qui aura toutes les chances de remporter la présidentielle. Mais aucune personnalité, même parmi les plus proches de M. Biya, n’ose s’avancer publiquement.

Paul Biya dirige le Cameroun depuis 1982 d’une main de fer, accusé régulièrement par l’ONU et les ONG internationales de réprimer impitoyablement l’opposition dans la rue et une sanglante rébellion séparatiste dans les deux régions de l’ouest peuplées principalement par la minorité anglophone camerounaise.

AFP

Infrastructures : le corridor Douala-N’Djaména bientôt réhabilité

La route nationale N’Djaména-Touboro se verra remise à niveau à travers le Projet d’Amélioration de la Performance du Corridor Route-Rail Douala-Ndjaména (PCDN).

Cette route nationale qui déjà offre au pays un désenclavement vers la sortie maritime camerounaise recevra des travaux de réhabilitation et d’entretien.

Cofinancé par l’Union_Europèenne et la Banque Mondiale, le PCDN, pour la partie tchadienne, sont prévus des travaux de réhabilitation totale de l’axe NDjaména-Guelendeng, l’entretien de l’axe Bongor-Touboro, la réalisation de 6 aires de stationnement pour les engins le long de la route.

En vue du financement du PCDN et sa mise en œuvre, un protocole de convention est signé ce jour 23 mars 2023 entre le Ministre de la Prospective Économiques et des Partenariats Économique, MOUSSA BATRAKI, le Chef de délégation de l’Union Européenne au Tchad, KURT CORNELIS, et du représentant de la Banque Européenne d’Investissement DIEDERICK ZAMBON.

La cérémonie de signature a vu également la présence du Ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Dr IDRISS SALEH BACHAR.

À travers la signature de ladite convention entre le Tchad et l’Union Européenne, le corridor Douala-N’Djaména vise à optimiser la circulation des biens et des personnes à travers des routes fiables et sécurisées.

La convention, d’un coût de 176 millions d’euros, est repartie à 141 millions d’euros de prêt de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et 35 millions d’euros de dons de l’Union Européenne (UE) soit un montant global de 115 milliards de francs CFA.

Pour Kurt Cornelis, l’objectif du projet est l’amélioration durable de l’accès par voie terrestre au Tchad en renforçant la connectivité entre la capitale N’Djaména et la capitale économique Moundou et par la suite vers la frontière du Cameroun.

Le Ministre des prospectives économiques et des partenariats internationaux, Moussa Batraki, affirme que la signature de la convention est un choix stratégique dans la recherche du désenclavement du Tchad afin de permettre au secteur du transport d’être plus compétitif et rentable à l’économie nationale.

Notons que le Projet d’Amélioration de la Performance du Corridor Route-Rail Douala-NDjaména (PCDN) de par son objectif d’intégrateur régional, permettra de connecter quelques provinces de la zone méridionale du pays.
Enfin, le calvaire sur le tronçon NDjaména-Guelendeng sera un lointain souvenir grâce la réhabilitation complète de cette route.

Ministère des infrastructures et du désenclavement

Tchad : le système des Nations-Unies présente son rapport de la mission d’évaluation des besoins matériels électoraux au Premier Ministre

Ce jeudi, le Premier Ministre de Transition, Saleh Kebzabo a reçu en audience, une délégation du système des Nations-Unies conduite par la Coordinatrice résidente du système des Nations-Unies au Tchad, Mme Violette Kakyomya.

La délégation est venue présenter son rapport de la mission d’évaluation des besoins matériels électoraux au chef du Gouvernement d’Union nationale. Il faudrait rappeler que cette mission fait suite à la requête formulée par le Gouvernement d’Union Nationale et diligentée par le système des Nations-Unies au Tchad.

Le Conseiller principal de la division de l’assistance électorale et Secrétaire général du système des Nations-Unies résident au Tchad, Skinyemi Adegbola a tenu à rassurer le chef du gouvernement que le système des Nations-unies est, et sera toujours aux côtés de ses États membres.

Primature du Tchad

Tchad : En moins de 2 mois, le Président de Transition effectue 7 voyages à l’extérieur du pays

Depuis l’avènement du Conseil Militaire de Transition (CMT) au pouvoir, après le décès du maréchal, plusieurs citoyens constatent la multiplication des déplacements du Président de transition Général Mahamat Idriss Deby Itno, à l’intérieur qu’à l’intérieur du pays.

Une frange de la population tchadienne pense que ces multiples déplacements sont budgétivores et coûtent énormément sur les contribuables tchadiens.

Pour rappel, en l’espace de deux mois (du 31 janvier au 16 mars 2023) seulement, le Président de Transition a déjà effectué 7 voyages à l’international.

1- 31 janvier 2023 en Israël 48 h

2- 5 février 2023 à Paris en France 48 heures

3- 08 février 2023 à Lunada en Angola

4-17 février 2023 à Addis Abeba en Éthiopie

5-25 février 2023 à Kinshasa en RDC

6- 4 Mars 2023 à Doha au Qatar

7- 16 mars 2023 à Yaoundé au Cameroun

Ouaddai : Des Jeunes de la Province initient un Projet dénommé ”Oumal-kher”

En cette date de 24 mars 2023, le projet Oumal-kher a lancé officiellement ses activités dans la ville d’Abeché dont plus de 60 personnes vulnérables ont bénéficié des paniers (carcasse).

Le projet compte élargir ses activités dans les jours qui suivent.

En effet, pendant le Ramadan, toutes les couches sociales sont soumises aux mêmes privations chacun est enjoint d’assister les plus démunis, ce qui fait du Ramadan le mois de la compassion par excellence.

Quant au projet Oumalkher dont la mission principale est de venir au secours des plus démunis, pour que nos frères et sœurs musulmans vulnérables, s’acquittent plus sereinement du jeûne pendant le mois de Ramadan.

Par ce canal, elle lance un vibrant appel à toutes les personnes de bonne volonté, les ONGs nationales et internationales de se rejoindre à elle pour la réussite de ce projet.

Ouaddai : Des Jeunes de la Province du Ouaddaï Un Projet dénommé Oumal-kher

En cette date de 24 mars 2023, le projet Oumal-kher a lancé officiellement ses activités dans la ville d’Abeché dont plus de 60 personnes vulnérables ont bénéficié des paniers (carcasse).

Le projet compte élargir ses activités dans les jours qui suivent.

En effet, pendant le Ramadan, toutes les couches sociales sont soumises aux mêmes privations chacun est enjoint d’assister les plus démunis, ce qui fait du Ramadan le mois de la compassion par excellence.

Quant au projet Oumalkher dont la mission principale est de venir au secours des plus démunis, pour que nos frères et sœurs musulmans vulnérables, s’acquittent plus sereinement du jeûne pendant le mois de Ramadan.

Par ce canal, elle lance un vibrant appel à toutes les personnes de bonne volonté, les ONGs nationales et internationales de se rejoindre à elle pour la réussite de ce projet.

Lac : L’Association de Coopération et de Recherche pour le Développement se préoccupe de l’insécurité alimentaire

L’Association de Coopération et de Recherche pour le Développement a lancé un atelier sur le projet Appui à la sécurité alimentaire, la nutrition et à la consolidation de la paix durable au Tchad ce 23 mars 2023 à Bol.

Ce atelier vise à battre l’insuffisance de dispositifs locaux de concertation et de régulation et favorise les stratégies individuelles d’exploitation
des ressources agro-sylvo-pastorales.

Lançant officiellement les travaux, le Maire de la ville de Bol, a avant tout propos, témoigné sa gratitude au Consortium CCFD- Terre Solidaire et ACCORD TCHAD, pour le choix pour cette initiative du Projet d’appui à la sécurité alimentaire, à la nutrition et à la consolidation la paix durable dans les provinces de Lac-Tchat, Hadjar Lamis et Chari-Baguirmi.

Le Directeur du Programme ACORD-TCHAD, Mahamat Moussa Absakhine Gadaya, a souligné que ACORD Tchad intervient dans les Provinces de Hadjer Lamis, du Guéra, du Kanem, du Sila et du Lac, dans le souci de relever les défis liés à la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Ce projet de développement s’inscrit dans le cadre de cette initiative GMV et vise à contribuer aux
objectifs de sécurité alimentaire et d’amélioration des conditions de vie des populations rurales
sahéliennes, tout en préservant et en gérant durablement les écosystèmes.

À cela s’ajoute les dérèglements climatiques : imprévisibilité des conditions météorologiques, élévation des températures, mauvaise répartition des
pluies dans le temps et l’espace, érosion éolienne qui compromettent la durabilité des systèmes de production alimentaire.

Le Directeur du Programme ACORD-TCHAD a invité les participants d’être les premiers acteurs pour vulgariser les messages liés autour de ce projet pour une l’amélioration des conditions de vie des populations rurales.

Ramadan : Madame le Maire de la ville de N’djaména invite les parents à empêcher leurs enfants à aller au bord du fleuve

Par un communiqué de presse, madame le Maire de la Ville de N’Djaména constate qu’en cette période de canicule, beaucoup de jeunes se retrouvent en masse au bord du fleuve Chari, à la recherche de la fraicheur.

Ce phénomène, selon elle, qui s’accentue souvent durant le ramadan, n’est pas sans conséquence car plusieurs personnes y laissent leur vie par noyade.

C’est à cet effet, en ce début de ramadan, elle invite les parents à empêcher les enfants à s’adonner à cette pratique.

Madame le Maire compte sur l’esprit civique de tous ses concitoyens et souhaite un bon début de ramadan aux musulmans.

Ramadan : Madame le Maire de la ville de N’djaména invite les parents à empêcher leurs enfants à aller au bord du fleuve

Par un communiqué de presse, madame le Maire de la Ville de N’Djaména constate qu’en cette période de canicule, beaucoup de jeunes se retrouvent en masse au bord du fleuve Chari, à la recherche de la fraicheur.

Ce phénomène, selon elle, qui s’accentue souvent durant le ramadan, n’est pas sans conséquence car plusieurs personnes y laissent leur vie par noyade.

C’est à cet effet, en ce début de ramadan, elle invite les parents à empêcher les enfants à s’adonner à cette pratique.

Madame le Maire compte sur l’esprit civique de tous ses concitoyens et souhaite un bon début de ramadan aux musulmans.

Tchad : la Section syndicale du ministère des affaires étrangères félicite les plus hautes autorités pour l’acquisition du nouveau siège du ministère

Après l’inauguration du nouveau siège devant abriter le ministère des affaires étrangères, la section Syndicale dudit ministère à travers son Secrétaire Général Dr Djangbeye Guelngar Evariste se réjouit de l’inauguration du nouveau bâtiment et félicite les plus hautes autorités pour ce geste hautement significatif.

La section syndicale apprécie le discours pertinent et percutant du Ministre d’État, Ministère des Affaires Etrangères l’Amb. MAHAMAT SALEH ANNADIF, prenant en compte toutes les aspirations légitimes des fonctionnaires des Affaires Étrangères.

«Au-delà de ce joyau architectural, la signature et l’application du Statut Particulier des Diplomates tchadiens ainsi que la relecture du Décret 570 restent une quête inlassable de la section syndicale, » relève le communiqué.

La section Syndicale du Ministère des Affaires Etrangères demande à leurs d’observer avec diligence et rigueur les conseils donnés par le Ministre quant à la gestion de ce beau bâtiment d’une part et de se donner résolument au travail afin de donner un cachet particulier à la dplomatie qui se veut engageante.

Infrastructures : une équipe du ministère des infrastructures visite les travaux de bitumage de la route Rig-Rig-Daboua

Une mission de suivi et de supervision des travaux de la route conduite par le Secrétaire Général du ministère des infrastructures et du désenclavement Amir Idriss Kourda, accompagnée du Représentant de la BDEAC ont visité les travaux de bitumage de la route: Rig-Rig-Daboua frontière ce 22 Mars 2023.

L’objectif de cette mission est de s’enquérir de l’évolution des travaux.

Cameroun : Une usine de fabrication de fausses bières Heineken, agrémentées avec de l’urine et des produits toxiques démantelée

C’est à Bafoussam, dans la région de l’Ouest, que l’usine de contrefaçon a été démantelé par les forces de l’ordre.

Une quantité énorme de boissons alcoolisées contrefaites, fabriquées dans des conditions d’hygiène excrables, a été saisie.

Ce sont les éléments du Commissariat central de Bafoussam qui ont procédé à la perquisition qui a abouti au démantèlement du réseau de contrefacteurs.

Selon le chef de brigade anti-criminalité, les boissons qui étaient produites dans ce site était « consommés dans de grands milieux dont on ne peut pas citer les noms ». Histoire de dire que les milliers de bouteilles contenant de l’alcool frelaté a pu atterrir sur les tables de presque beaucoup de monde à Bafoussam tellement la production était effréné.

Le démantèlement de cette fabrique artisanale est l’aboutissement d’une enquête ouverte après une dénonciation d’un patron de boite de nuit.

Actu Cameroun

Niger : L’armée annonce avoir tué une vingtaine de “terroristes”

Dans une annonce officielle, l’armée nigérienne a affirmé avoir tué la semaine dernière “une vingtaine de terroristes” du groupe jihadiste Boko Haram et capturé 83 autres combattants présumés au cours d’une opération à la frontière avec le Nigeria.

Selon l’armée, cette opération de “ratissage aéroterrestre” visait à “neutraliser” les bases du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP, une faction dissidente de Boko Haram) installées dans la forêt de Matari au Nigeria d’où sont planifiées des attaques contre des villes et des positions militaires au Niger.

Tchad : l’association ”AG-PRODESE” échange sur la place de femme dans la vie socioprofessionnelle tchadienne

Ce mercredi 22 mars 2023, l’Association Gawaîma pour la Promotion de Développement Économique Social et Environnemental (AG-PRODESE) a organisé une conférence-débat au CEFOD.

L’objectif de cette conférence-débat modérée par Hamid Kodi Mahamat, master en Sciences publique, est de réfléchir sur les mécanismes et moyens pour placer la femme dans la vie socioprofessionnelle.

Composé de Dr Fatime Zara Soumaine Issa, gynécologue obstétricienne et de Souleymane Khadija Eva, cadre du ministère des affaires étrangères, le panel est largement revenu sur la place qu’occupe la femme dans chaque institution avec plusieurs défis auxquels elles sont confrontées.

Pour Souleymane Khadija Eva, cadre du ministère des affaires étrangères, les femmes occupent aujourd’hui une place importante dans la gestion de la chose publique. Elle appelle toutes les femmes tchadienne au travail de qualité et bien fait afin qu’elle occupe une place importante dans le milieu socioprofessionnelle.

Dr Fatime Zara Soumaine Issa, gynécologue obstétricienne, appelle à une sensibilisation de masse pour que les filles s’intéressent davantage à l’école.

«Il faut que nos sœurs s’approchent de leurs parents et leur expliquent l’avantage de l’école. La place de la femme n’est pas seulement à la cuisine. Elle peut aussi gérer la chose publique, » a-t-elle lancé.

En rappel, l’Association Gawaîma pour la Promotion de Développement Économique Social et Environnemental (AG-PRODESE) participe à la promotion de l’éducation des jeunes et lutter contre l’analphabétisme. Elle consiste aussi à améliorer les conditions de scolarisation des enfants et des adolescents et les forme à un métier qualifié.

AG-PRODESE contribue aussi à l’amélioration d’accès à l’eau potable, à la sécurité alimentaire, à l’amélioration de la santé et lutte contre le chômage.

Lac: le forum sur la lutte contre la secte Boko Haram a pris fin à Bol

Ce forum est organisé à l’intention des forces vives de la Province du Lac sur la lutte contre la nébuleuse secte Boko Haram et le renforcement du dialogue civilo-militaire. C’est l’œuvre du cadre de concertation et d’action des forces vives de la Province du Lac contre le terrorisme.

C’est le Gouverneur de la Province du Lac Adoum Moustapha Brahimi qui a cloturé les travaux en présence du ministre de la fonction publique, Abdoulaye Mbodou Mbami.

Durant deux jours, les participants ont suivi avec intérêt les différentes stratégies autour de la paix.

Les participants au forum des forces vives de la nation sur la lutte contre la nébuleuse secte boko haram et le renforcement de dialogue des civils ou militaires, recommandent au gouvernement d’intensifier des mesures de lutte contre cette menace de la secte boko Haram et d’appuyer et d’accompagner les responsables de la Province du Lac.

À l’issue de ce forum, les participants ont invité les unités des opérations de lutte contre boko haram spécialisée dans la lutte contre le terrorisme en zone insulaire d’intensifier les campagnes de sensibilisation contre la stigmatisation auprès de communautés et faciliter l’accès au financement de projets porteurs des repentis afin de les occuper sur place.

Les forces vives de la preuve de la ont exprimé leur soutien indéfectible au Président de Transition le Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, président de la République, Chef de l’État, pour ses soutiens aux côtés des forces défense et de sécurité qu’il ne cesse de déployer pour mettre la population du Lac à l’abri des exactions de la secte boko haram.

Clôturant les travaux du forum, le Gouverneur de la Province du Lac, ADOUM Moustapha Brahimi, a souligné que ce forum et la détermination et la ferme volonté des filles et fils du Lac dans la recherche de la paix et la quiétude au sein de la population.

Pour le Gouverneur, la paix est l’affaire de tous et les acteurs doivent s’impliquer afin de renforcer les forces de sécurité, qui jour et nuit se battent pour le maintien de sécurité dans cette province où sa sa population vit aujourd’hui dispersée par les divers mouvements de la secte boko Haram.

Tchad : Que comporte le nouveau siège du ministère des affaires étrangères ?

Le nouveau siège du ministère des affaires étrangères est un immeuble de sept (07) étages et un Rez-de-chaussée, composé de deux (02) tours abritant les différentes directions du Ministère.
Dans les deux Tours, sont répartis 146 bureaux. L’on trouve
une (01) grande salle de conférence de 1014 m2. Le bâtiment principal est composé de 138 bureaux, 20 secrétariats, 04 salles d’audience

Le Rez-de-chaussée compte 24 bureaux, 02 Salles de conférence de 200 places, 01 salle de conférence de 300 places et 01 Salle de communication.

Le premier étage compte 27 bureaux de la direction Générale de l’administration, de la direction Générale Des Affaires politiques Et Des Organisations Internationales.

Le deuxième étage comporte 25 bureaux du secrétariat général, de la direction Générale Des Affaires politiques Et des Organisations internationales et de la
direction Générale De l’intégration Africaine.

Au troisième étage, l’on retrouve 19 bureaux, 05 secrétariats, 01 salle d’audience et réunion, 02 salles d’attente, 01 Archive
destiné pour le Secrétariat General, de la Direction Générale Du Protocole d’État.

Le quatrième étage comprend 17 bureaux, 04 secrétariat, 03 salles d’attentes, destinés au secrétariat Général/SGA, Direction Générale Du Protocole d’État.

Le cinquième étage comporte 07 bureaux, 02 secrétariats, 01 salle d’audience du Cabinet du Ministre /Cabinet du directeur de ministre.

Le sixième étage comprend 9 bureaux, 03 secrétariats, 02 salles d’audience pour le Cabinet du Secrétaire d’État, de l’inspection Générale Des Postes Diplomatiques et Consulaires.

Enfin le septième étage comprend 07 bureaux, 03 secrétariats, 01 salle d’audience pour le
Secrétariat Exécutif de la Commission Nationale de La Francophonie et de la Coordination Militaire.

RCA: Le Français Pierre Castel accuse les mercenaires russes de Wagner d’avoir incendié sa brasserie à Bangui

À Bangui, capitale centrafricaine, dans la nuit du 5 au 6 mars, la brasserie de la Motte cordonnier d’Afrique, du français Castel a été incendiée. Des dégâts matériels légers sont enregistrés.

Selon les dirigeants de la brasserie, formels, cet incendie “était une action commanditée.

Les caméras de surveillance ont filmé quatre hommes masqués en tenues similaires à celles des mercenaires russes de Wagner, jetant des cocktails Molotov sur la brasserie.

Depuis ces jours, les réseaux sociaux et médias pro-russes contre-attaquent. Ils parlent de Centrafricains ou de “mercenaires”, déguisés pour faire porter le chapeau à Wagner. “Payés” par la France.

C’est un nouveau tournant dans la guerre d’influence entre Paris et Moscou sur le territoire centrafricain. Une nouvelle bataille avec pour enjeu, le contrôle du marché local de la bière. Alors qu’une bière russe, Africa Ti L’Or, inonde les bars de Bangui.

La vidéo de l’attaque de la brasserie, virale sur les réseaux sociaux et authentifiée par la MOCAF pour l’AFP, en est un nouveau vecteur. Et Castel est une cible idéale, objet d’une enquête préliminaire de la justice antiterroriste française pour “complicité de crimes de guerre”.

Depuis fin janvier, la MOCAF, inaugurée en 1953 et l’un des plus gros employeurs du pays, était la cible de campagnes de dénigrement et menaces, dans la rue et sur la toile. “Castel c’est la mort”, “Si vous achetez Castel, vous payez votre meurtre”, lisait-on sur les pancartes d’une vingtaine de manifestants devant la brasserie mi-janvier.

Tchad : Plus de 400 rebelles condamnés à la prison à vie pour la mort du maréchal Idriss Deby Itno

Plus de 400 rebelles ont été condamnés mardi à la prison à perpétuité au Tchad, notamment pour “atteinte à la vie” de l’ancien président Idriss Déby Itno, tué au front en 2021 lors de leur offensive, a annoncé le parquet à l’AFP.

“Plus de 400 personnes ont été condamnées” à la prison à vie pour “acte de terrorisme, mercenariat, enrôlement d’enfants dans l’armée et atteinte à la vie du chef de l’Etat”, a affirmé le procureur général de N’Djamena Mahamat El-Hadj Abba Nana, sans donner de chiffres précis sur le nombre de personnes condamnées.

Il ajoute que “24 personnes ont été acquittées” à l’issue de ce procès qui s’était ouvert il y a plus d’un mois. Les audiences de la Cour criminelle de la cour d’appel de N’Djamena se sont déroulées à huis clos dans l’enceinte de la prison de Klessoum, à une vingtaine de km au sud-est de la capitale dans un pays régulièrement pointé du doigt pour des procès de masse.

Au printemps 2021, le plus puissant alors des groupes rebelles, le Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad (FACT), avait lancé, à partir de ses bases arrières en Libye, une offensive en direction de la capitale N’Djamena.

Le 20 avril, l’armée annonçait que le maréchal Déby, qui dirigeait le Tchad depuis plus de 30 ans d’une main de fer, avait été tué au front par les rebelles et nommait un de ses fils, le jeune général Mahamat Idriss Déby Itno, président de la République pour une période de transition, à la tête d’une junte militaire de 15 généraux.

Ce verdict intervient trois mois après que 262 personnes, sur 401 accusées dont 80 mineurs, ont été condamnées à de lourdes peines de détention, après avoir été arrêtées avant, pendant et après une manifestation qui a tourné au bain de sang le 20 octobre 2022.

Par AFP

Tchad : le MPS multiplie des partenariats pour la construction du mausolée du maréchal

Ce mardi 21 mars 2023, le Secrétaire Général du MPS Dr HAROUN KABADI, entouré de son adjoint en charge de l’Administration du parti DAGO YACOUB et celle chargée des organes de masse AMSADENE MAIDE HANGATTA en présence des membres du comité de pilotage et du comité technique de mise en œuvre du projet de construction du mausolée du Maréchal du TCHAD feu IDRISS DEBY ITNO, a échangé avec une délégation d’une entreprise marocaine de bâtiment.

Conduite par son responsable BELAKBIR MOUSSIF, l’entreprise SOTCOB SARL spécialisée dans la construction des édifices religieuses internationalement reconnue est venue prendre attache avec les responsables du Parti Rassembleur et voir dans quelle mesure elle mettra en exergue son expertise pour la concrétisation du projet du Mausolée du Maréchal du TCHAD.

Le Secrétaire Général du MPS Dr HAROUN KABADI en situant le contexte de ce projet qui vise à rendre hommage au digne fils du Tchad, le patriote dans l’âme, le Maréchal IDRISS DEBY ITNO qui a consenti le sacrifice extrême en tombant arme à la main sur le théâtre des opérations pour sauver l’intégrité du pays, s’est réjoui de l’écho favorable de cette initiative à l’international.

Les membres de la délégation de l’entreprise SOTCOB SARL se disent honorés de cette opportunité qui leur est offerte d’être partie prenante à la réalisation du chef-d’œuvre qui salue la mémoire du panafricain le Maréchal du TCHAD feu IDRISS DEBY ITNO.

Secrétariat Général du MPS

Tchad : N’Djaména en tête du classement des capitales où l’on respire le moins bien (rapport de L’IQAIR 2022)

Dans un rapport de l’IQAIR 2022 sur la qualité de l’air dans le monde, N’Djamena fait partie des villes les plus polluées au monde. Selon le rapport, ce classement est dû l’augmentation de la concentration de particules fines qui est attribuée aux tempêtes de sable en 2021.

Ce rapport précise que 90% des pays de la planète respirent un air pollué, contenant des particules fines PM2.5.

Lire l’intégralité du rapport


https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2023-03-20/quelles-sont-les-capitales-les-plus-polluees-du-monde-e95fb035-6f21-4db9-a3d1-0dd3a2c42999

Mayo-Kebbi Ouest : Trois personnes enlevées dans la Sous-préfecture de Lamé contre rançon

À travers un communiqué de presse l’Organisation d’Appui aux Initiatives de Développement (AID) porte à la connaissance de l’opinion publique que des commerçants habitant le village FAÏTAOBOUT dans le Canton Dari, Sous-préfecture de Lamé, Département de Mayo-Dallah, revenant du Cameroun sur des motos sont tombés dans les mailles d’une trentaine de malfrats tous armés des armes à feu et habillés en tenues militaires.

Le communiqué de préciser que Cinq personnes dont une femme seront enlevées avant que la femme et un homme d’une quarantaine d’années ne soient libérés quelques heures plus tard.

Selon le communiqué, les malfrats ont remis des numéros de téléphone aux deux personnes libérées pour un éventuel paiement avant de disparaître dans la nature avec les nommés VAÏSSOUM BLAA, KEDA MEUDANG et le fils de BANAO TAO ZOO renseigne le communiqué.

L’OAID interpelle à cet effet une fois de plus le Président de Transition de prendre personnellement en main la situation sécuritaire du Mayo-Kebbi Ouest, car pour elle la persistance de ce phénomène ressemble à une stratégie entretenue pour l’appauvrissement et l’aliénation des peuples du Mayo-Kebbi Ouest.

«Le Tchad ne peut pas déployer des moyens matériels et humains pour sécuriser les pays étrangers alors qu’une partie du territoire reste est hors du contrôle de l’Etat martele le communiqué, » conclut le communiqué.

Tchad : l’ONAPE lance une campagne de mobilisation du secteur privé pour l’emploi et l’insertion professionnelle des jeunes

L’office National pour la Promotion de l’Emploi (ONAPE) a organisé ce mardi 21 mars au palais des arts et de la culture à N’Djaména, une campagne de mobilisation du secteur privé pour l’emploi et l’insertion professionnel des jeunes.

Placée sur le thème ”changer de paradigme et inverser la tendance qui fait de la fonction publique le premier pourvoyeur de l’emploi du Tchad”, cette campagne vise à renforcer le secteur privé dans l’appui aux politiques publiques en matière de l’emploi en privilégiant une approche participative et inclusive.

Selon le DG de l’ONAPE, SIDICK BRAHIM DICKO, pendant longtemps la fonction publique a été considérée comme le premier pourvoyeur d’emplois au Tchad.

Cette perception poursuit-il, a conduit certain jeune à considérer la fonction publique comme la seule alternative pour un emploi décent et durable.

Pour le Directeur Général, il est temps de changer cette perception chez les jeunes. Cela doit commencer, selon lui par un encouragement formel et durable du secteur privé à maintenir la dynamique de promotion de l’emploi et l’insertion professionnelle des jeunes.

Lançant officiellement la campagne, le représentant du ministre de la fonction publique MAMOUD MOUSSA a souligné que l’insertion professionnelle des jeunes reste l’un des défis majeurs pour le gouvernement de la transition.

La cérémonie a pris fin par la visite des stands des 12 entreprises privées.

Portait : Dr Cyrus Djangbeye Guelngar Evariste, un cheval caché de la diplomatie tchadienne

Né le 21 Février 1985 à N’djingdra/Béré au Tchad, Dr DJANGBEYE GUELNGAR EVARISTE a commencé ses études primaires respectivement de 1991-1998 à l’école Padanou de Chagoua (N’Djamena), l’École Officielle de Léré, École Cathédrale de Bongor et à l’École Pilote d’Adré où il obtient son CEPT.


Très jeune, après l’obtention de son baccalauréat série D au Lycée FELIX Eboué à N’Djaména en 2007, il s’envola pour Bamako au Mali où il s’inscrivit dans la Faculté de Médecine de Pharmacie et d’Odonto-Stomalogie(FMPOS).


Fervent Chrétien qui a le goût pour la propansion des saintes écritures, l’homme ne s’arreta pas là. Il s’inscrit au Centre Biblique de Formation du Tchad quelques années après, à Glory International University en Californie aux USA, aux Hautes Ecoles d’Etudes Pastorales (HEP) en Côte d’Ivoire (année) où il obtint son doctorat.


Ambitieux et déterminé, DJANGBEYE GUELNGAR EVARIST entre ensuite à l’École Nationale d’Administration du Tchad (ENA-Tchad). Ensuite il integra l’École des Officier Interarmées(EOI) du Groupement des Écoles Militaires Interarmées (GEMIA) délocalisée à Moussoro avant de s’incrire au Cours en ligne à l’Institut africain de développement économique et de planification(IDEP): le lien entre la paix, la sécurité et le développement pour accélérer la mise en œuvre des ODD en Afrique et au Cours de Master en Leadership chrétien à la Haute Ecole d’Etude Pastorale(HEP).


Dr Cyrus Djangbeye Guelngar Evariste est detenteur de plusieurs diplômes et attestations notamment un BTS en communication d’entreprise, une licence en Théologie, un master en Leadership Chrétien à GIU USA, Diplôme PMS (Préparation Militaire Supérieure) GEMIA, 17è Promotion ENA, Diplôme du 1er cycle en Diplomatie (Licence en Diplomatie), Doctorat honoras causa en Leadership par GIU USA.


L’un des poids lourds de la diplomatie tchadienne, Dr Cyrus Djangbeye a donné un tonus particulier au paysage diplomatique du Tchad et aussi dans le milieu de la communication avec plusieurs passages dans certains organes de presse. Il détient une attestation du stage en journaliste, option : audio-visuel (Radio Mbiré de Libreville) et rédacteur en Chef du journal ‘’Echo de la Lumière d’Abena”.


Diplomate de formation (Ancien Élève de l’ENA Tchad)-Officier de réserve de GEMIA, Docteur Honoris Causa de Glory International University de Californie en 2022, Djangbeye est aussi Doctorant en PhD en Theologie.


Il a occupé plusieurs Postes notamment Chef de Division des services Extérieurs et de la Planification des Rotations dans les Postes Diplomatiques, Secrétaire National Chargé des relations avec les Centrales Syndicales et Secrétaire Général de la Section Syndicale du Ministère des Affaires Etrangères avant d’être promu Secrétaire Général auprès de la Confédération Helvétique par un dernier décret.


En dehors de ces postes, Dr Cyrus a occupé plusieurs autres dans les domaines séculiers de 2004 à 2023 notamment : Rédacteur en Chef du journal ‘’Echo de la Lumière d’Abena, Coordonnateur des clubs de vulgarisation de la Paix, Stage dans le compte de sa formation médicinale au CHU du Point G à Bamako au Mali et à l’hôpital général de référence national de N’Djamena au Tchad, Gestionnaire du centre informatique « Roc séculaire » à N’Djamena au Tchad, collaborateur avec UNFPA en matière de la santé de reproduction dans la zone d’intervention d’Abéché (Ouaddaï).
L’entrepreneuriat est un domaine dans lequel, Dr Cyrus Djangbeye prend d’énormes plaisirs. Il est PDG du Centre des Affaire des Héros „‟Héros Business Center‟. Il est aussi Secrétaire Général de l’Institut Supérieur Privé de formation en Nutrition et Diététique (CEVANUTRI), Coordonnateur National de l’ONG Centre Évangélique pour l’Encadrement Nutritionnel (CEEN).


Il est fonctionnaire permanent au Ministères des Affaires Étrangères, Agent à la Direction de la Coopération et des Organisations Internationales, Chef de Division des services Extérieures et de la Planification des Rotations dans les Postes Diplomatiques, Secrétaire Général de la Section syndicale du Ministère des Affaires Etrangères, Membre de plusieurs Commissions de relecture et d’élaboration des textes portant sur le fonctionnement et la carrière des diplomates tchadiens, Ministre du département des disciples au sein de l’église « Bethel », Ministère d’évangélisation mondial au Tchad, Pasteur Assistant au sein de l’église « Antioche » à Bangui en République Centrafrique…


Écrivain et également homme de lettre, la présentation et dédicace de ses 2 derniers livres le 04 mars, « les faux prophètes » et « Femme disciple de Jésus », témoigne à suffisance le caractère fort du diplomate.

lire aussi https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=pfbid0RX33W6dLfEAGikpj2CBRimT4e5v5ciEZ4MfmurSPy4KzfhpRkfDAsS69y3SqjyNJl&id=100064182274937&mibextid=Nif5oz


Au regard de tous ses efforts dans le monde diplomatique, Dr Cyrus Evariste Djangbeye Guelngar a été nommé Conseiller Juridique à l’Ambassade du Tchad auprès de la Confédération Helvétique par décret N°0377/PT/PM/MAETECI/2023 du 14 mars 2023.

Tchad : le nouveau siège du ministère des affaires étrangères sera inauguré ce 22 mercredi Mars 2023

Placée sous le haut patronage du Président de Transition, Général Mahamat Idriss Deby Itno, la cérémonie d’inauguration du nouveau siège du ministère des affaires étrangères aura lieu ce mercredi 22 mars.

Ce joyau architectural compte 7 niveaux et dispose de 2 salles des réunions de 250 places, des salles de conférences qui peuvent accueillir respectivement 500 et 1 500 places ainsi que plusieurs bureaux.

Kanem : Une Mission de la BEAC sensibilise la population sur l’authenticité des nouveaux billets de banque

Une Mission de la Direction Générale de la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC) séjourne à Mao, dans le Kanem.

Conduite par BRAHIM HISSEIN MOUCKTAR, la Mission a organisé ce 19 Mars 2023 à Mao, chef-lieu de la province, une journée de sensibilisation sur les nouvelles gammes de billets type 2020 et la démonétisation des billets de la gamme type 1992.

Plusieurs opérateurs économiques et les organisations de la société civile ont pris part à cette rencontre.

La BEAC a mis en circulation depuis le 15 Décembre dernier, une nouvelle gamme de billets « type 2020 ». Il s’agit de billets de 500, 1000, 2000, 5000 et 10000 francs. Une mission de la direction générale de la BEAC, conduite par BRAHIM HISSEIN MOUCKTAR, a organisé ce 19 Mars 2023 une journée d’information à l’attention des opérateurs économiques et du public. L’objectif de la campagne est de sensibiliser le grand public sur la nouvelle gamme de billets de banque.

Le chef de mission, BRAHIM HISSEIN MOUCKTAR a indiqué que les nouveaux billets sont dotés de nombreux signes de sécurité modernes, visibles et tenus secrets, qui les protègent de la contrefaçon. Il a en outre souligné que les billets de la gamme BEAC type 1992 seront échangeables aux banques à compter du 1 mars au 31 mai 2023.

Il a invité les détenteurs de ces billets à les échanger aux guichets des banques commerciales. Car à partir du 1er juin 2024, ces billets ne seront pas utilisables. Les pièces de 500f demeurent valides et doivent être acceptées dans les transactions, conclut-il.

Le Conseiller économique du gouvernorat du Kanem, MOUSTAPHA MAHAMAT NOUR, représentant le gouverneur a lancé la campagne d’information et de sensibilisation. Il a exhorté les participants à prêter une oreille attentive aux différentes communications en vue d’acquérir des connaissances nécessaires sur les nouveaux billets de banque.

Les agents de sensibilisation, membres de la mission ont montré aux participants les signe de sécurité et d’identification grand public. Selon eux, les cinq billets ont nouvellement émis par la BEAC ont en commun six signes de sécurité notamment la filigrane, le fil de sécurité, l’impression en léger relief, la transvision et une forme géométrique en reliefs.

Radio Ndjimi info

Ouaddai : la Société Al-Bihera assiste les personnes vulnérables du village Dabdab avec des vivres

La representante du délégué du genre et de la solidarité nationale du Batha Est Noura Hassan, a présidé ce dimanche 19 Mars 2023 à Dob- Dob dans la sous préfecture d’Amsak, une cérémonie de remise de vivres aux vulnérables du village Dop Dop.

Cette initiative est l’œuvre de la société Al-Bihera Tchad, à travers l’Association Al-Hima pour le développement rural et l’appui des personnes handicapées.

Ce vivre est composé de dattes, haricots, milles penicillaires et des sacs de sucres de 5kg, destiné à 150 bénéficiaires.

Le président de l’association Al-Hima Mahmoud Mahamat Abdallah a dit que ce don aidera un temps soit peu aux bénéficiaires de préparer pour accueillir le mois saint du ramadan.

Le directeur général de la société Al-Bihera Tchad Abdelkerim Adam Sinine a souligné que son organisation intervient dans le domaine social pour répondre aux besoins de nécessiteux afin de bénéficier la grâce divine. Ce geste dit-il, entre dans le cadre des objectifs de son organisation.

Le représentant du chef de Canton de Dop Dop Abdoulaye Markhous, a remercié la société Al-Bihera Tchad et l’Association Al-Hima pour cette initiative louable et salutaire en faveur de personnes démunies. Il lance un appel à l’endroit des autres organisations d’emboîter le pas.

Pour la représentante du délégué du Genre et de la solidarité nationale du Batha Est Noura Hassan, le gouvernement du Tchad sous l’égide du président de transition général Mahamat Idriss Deby Itno, est toujours au côté des vulnérables pour mettre la joie dans leurs cœurs par des assistances. C’est pour quoi elle a encouragé la société Al-Bihera Tchad de continuer sur cet élan afin de contribuer au développement du pays.

La distribution des vivres aux bénéficiaires, et la remise d’une attestation de reconnaissance au DG de la société Al-Bihera par l’ Association Al-Hima,ont mis terme à la cérémonie.

Tandjile : le Préfet de la Tandjilé-Est réconcilie deux communautés en conflit

Plus de peur entre les allogènes et autochtones du canton Tchaguine, localité située à environ 90 km au Nord-Est de Laï dans le département de la Tandjilé-Est.

Après un temps de psychose, les deux communautés du canton Tchaguine dans le département de la Tandjilé-Est ont décidé d’enterrer la hache de querelle et de se serrer enfin les mains.

C’est au cours d’une séance de réconciliation qui a été présidée par le préfet intérimaire dudit département ABDELAZIZ TCHANG LANG TOKAMA cet après midi au palais cantonal.

Pour rappel, en date du 12 au 14 mars 2023, suite à la mort d’un dromadaire dans un champ, des fausses rumeurs relatives à une éventuelle attaque entre les allogènes et autochtones du canton Tchaguine et ont déstabilisé la quiétude de la population.

Il faut signaler qu’au cours de cette cérémonie de réconciliation, toutes les couches socioprofessionnelles se sont exprimés à cœur ouvert et ont enterré définitivement la hache de guerre.

Tchad : Le couple Kebzabo offre un dîner d’aurevoir aux trois cadres de la direction du protocole de la primature

Le Premier Ministre et son épouse ont tenu à travers ce dîner, saluer la nomination de SAAD Cherif Moussa au poste de Directeur Général du Protocole d’Etat. Mais deux des collaborateurs de l’ancien directeur de protocole de la primature ont été aussi promus.

Ahmat Akacha Abba Ali Kaya comme deuxième Secrétaire à l’Ambassade du Tchad en Allemagne et Rakhié Ali Zakaria, Directrice adjointe à l’Office National de Promotion du Tourisme et de l’Artisanat et Arts.

C’est un couple KEBZABO exalté et décomplexé qui a accueilli les convives à sa résidence à Moursal dans le VIème arrondissement. Lors de cette soirée, les règles protocolaires ont été à dessein mises sous l’éteignoir. Chacun s’est senti très libre et décontracté.

Le Secrétaire Générale de la primature et les Conseillers techniques étaient bien en place autour du Premier ministre et son épouse.

Primature du Tchad

Mayo-Kebbi Ouest : le premier ministre Saleh Kebzabo attendu à Guelo pour régler un conflit autour de la chefferie

Le Premier Ministre de Transition Saleh Kebzabo est attendu ce dimanche 19 mars à Guelo, dans le département de Lac-Lere, province du Mayo-Kebbi Ouest.

L’objectif de ce déplacement s’inscrit dans le cadre de règlement de conflit lié à la succession du chef de canton de Guelo Drapeau Payanfou, décédé.

Un groupe d’individus manifestants conteste le successeur Hinserbé Abdraman Drapeau Payanfou et préfère Dawi Pachi Labaya.

La semaine dernière, la tension est montée d’un cran se soldant par plusieurs morts déjà. Un groupe des jeunes en colère a complètement brûlé le Palais Royal de Guélo lundi 13 mars pour expulser de force la famille Hinserbé Abdraman Drapeau Payanfou, qui est sensé remplacer son feu père Drapeau Payanfou. Il a été passé à tabac avant de l’abandonner avec une mise en garde, de ne plus réclamer la chefferie.

Depuis quelques jours, Dawi Pachi Labaya est aux arrêts avec une vingtaine de ses complices. La tension reste vive.

Le Premier Ministre Saleh Kebzabo aura cette tâche de trancher ce conflit afin que les choses reviennent à la normale. L’on signale déjà plus de 5 morts depuis le début du conflit.

Éducation : le Bureau Exécutif National du SET proroge son préavis de grève de soutien aux nouveaux intégrés

Le Bureau Exécutif National du SET, s’est réuni ce jour 18 mars 2023 afin d’évaluer le préavis de grève de soutien aux nouveaux intégrés lancé du lundi 6 au samedi 18 mars 2023.

Plusieurs points de revendication ont fait l’objet de l’Assemblée Générale.

  1. Les 2200 enseignants intégrés en août 2022 et affectés à leurs postes n’ont jusque-là pas gagné un seul mois de leurs salaires. Malgré leur grève qui porte un coup dur au fonctionnement des établissements scolaires, surtout en zone rurale, le gouvernement reste et demeure imperturbable,
  2. En décembre 2022, une autre vague d’enseignants intégrés et mis à la disposition du Ministère de l’Education Nationale et de la Promotion Civique ne sont jusque-là pas pris en compte dans le cadre salarial , ni affectés dans les établissements,
  3. Certains des professeurs scientifiques intégrés en 2020 trainent encore des arriérés de salaires. Malgré la correspondance adressée au Premier Ministre de Transition, Chef du Gouvernement en date du 09 février 2023, rien ne semble bouger.

Selon l’assemblée, Ministère de l’Éducation Nationale a convié le Bureau Exécutif National à une négociation pour trouver une solution à ces points de revendication. Il ressort de cette négociation que certains points ont été déjà pris en compte, il s’agit de:

1, La subvention des maitres communautaires est payée,

  1. Les salaires des nouveaux intégrés sont aussi partiellement pris en compte
  2. La primature a instruit le ministère de finances à apurer les arriérés de salaires de professeurs scientifiques.

Constatant le début d’exécution des points de revendication, le Bureau Exécutif National proroge le préavis de grève de dix (10) jours allant du 18 au 28 mars 2023.

Tchad : Le parti SONOR fait sa rentrée politique

Les militants et militantes du parti SOUFLE POUR LA REPUBLIQUE (SONOR) des provinces et de N’djaména à leur tête le Président Kosmadji Merci ainsi que d’autres personnalités de partis alliés étaient présentes samedi 18 mars lors de la rentrée politique du parti.

Prenant la parole, le président Kosmadji Merci a précisé que le bureau a été élu depuis en mars 2022 lors du congrès qui a eu lieu à DOBA.

Pour le président, l’année 2022 marque les évènements politiques d’une grande importance qui sont le dialogue national inclusif qui a été organisé et qui a permis aux Tchadiens de se retrouver autour des problèmes qui minent le développement de leur chère nation. 

Selon le président du parti SONOR, les hommes ont toujours échoué dans la gestion de la chose publique et qu’il fallait pousser les jeunes et les femmes au devant de la scène pour espérer à un changement.

50 000 emplois : 163 jeunes promoteurs et entrepreneurs porteurs des projets reçoivent un chèque de 200 millions

Cette cérémonie de lancement officiel a été dirigée par le coordinateur du Projet de gestion du projet 50.000 emplois Décents pour les jeunes Kemba Didah Alain au siège du CNJT, question de résoudre durablement la problématique liée au chômage.

La première vague de financement pilote accompagnera163 jeunes promoteurs de projets pour une enveloppe de 200 millions la ville de N’djaména.

Ces bénéficiaires sont issus de différentes compétences pour l’insertion socioprofessionnelle.

Dans son discours, le coordinateur dudit projet a souligné que l’unité de gestion du projet initiative 50.000 emplois descends et le comité de sélection des projets ont effectué un travail titanesque pour choisir les meilleurs projets pouvant créer des emplois et contribuer au développement du pays.

Il poursuit encore que le comité de gestion n’a pas fait distinction entre lettrés et illettrés.

Tchad : la mairie de N’Djaména dénonce le vandalisme des installations électriques des lampadaires

Selon la mairie de la ville de N’djaména ce vendredi 17 mars, les individus mal intentionnés vandalisent, depuis un certain temps, les installations électriques des lampadaires.

Selon le constat des techniciens, c’est un acte de sabotage perpétré sciemment.

Les Autorités Municipales condamnent ces actes et invitent ces personnes à cesser immédiatement avec cette pratique qui est anti-patriotique.

«Ces candélabres sont des biens communs à tous. Que les citoyens riverains des voies dotées de ces candélabres soient vigilants et prêts à signaler les responsables communaux ou les forces de l’ordre pour tout acte suspect, » indique la mairie.

Infrastructures : les travaux de bitumage de l’axe Mongo-Aboudeia lancés

Choses promises par le Président de Transition, Président de la République, Chef de l’État, le Général d’Armée MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, le lancement et la relance des projets routiers se concrétisent à travers le pays.

Matérialisant les engagements et orientations de la Haute Hiérarchie du pays, le Ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Dr IDRISS SALEH BACHAR, entouré du Gouverneur du Salamat, ABDOULAYE_IBRAHIM_SIAM, celui du Guéra, Dr ADOUM FORTEY AMADOU, a procédé ce jour 17 mars 2023 à partir de la localité d’Aboudeïa au lancement officiel des travaux de bitumage de l’axe Mongo-Aboudeïa.

D’une distance de 123 kilomètres, les travaux de l’axe Mongo-Aboudeïa est prévus pour une durée de 18 mois et scindés en deux lots.

Le premier lot d’une longueur de 63 km prend son départ à partir de Mongo, chef-lieu de la province du Guéra, jusqu’au village Katalog et sera exécuté par l’entreprise ARAB CONTRACTORS.

Le deuxième lot à partir du village Katalog à Aboudeïa, département de la province du Salamat, pour une longueur de 60 km est octroyé à l’entreprise CGCOC Group.

Le Gouverneur de la province du Salamat, Ibrahim Siam, a magnifié les efforts du Chef de l’État, qui ont rendu possible le début des travaux. Pour lui, la réalisation de cette route met fin à l’isolement de sa province durant les saisons pluvieuses.

Dans son mot de remerciement, le Conseil spécial du Président la République, MAHAMAT SALEH ABDELDJELEIL, natif de la province du Salamat, a remercié, au nom de la population du Salamat, le Chef de l’État pour sa promptitude en faveur de la province car pour lui le bitumage de la route Mongo-Aboudeïa vient à point nommé pour réconforter les immenses espoirs de la population de rompre avec le cycle infernal d’isolement périodique de la province.

Le Ministre en charge des Infrastructures et du Désenclavement a rappelé tout d’abord la politique du Président de la République en matière de développement infrastructurel s’inscrivant dans la dynamique de l’innovation et l’amplification du réseau routier national.

C’est ainsi, fait savoir le Ministre, que le lancement des travaux fait suite aux engagements du Chef de l’État qui avait promis que les travaux de la route Mongo-Aboudeïa soient lancés durant le trimestre 2023.

Le Ministre a insisté sur l’emploi local c’est pourquoi ce dernier a instruit aux entreprises contractantes de recruter les jeunes et créer des richesses indirectes. Un regard attentif sera jeté par ses soins pour la concrétisation de ce projet, conclut Dr Idriss Saleh Bachar.

Notons que l’axe Mongo-Aboudeïa unira la province du Guéra et celle du Salamat et cette voie permettra de rapprocher davantage la ville d’Amtiman. La concrétisation de ce projet routier aidera à écouler les productions agro-sylvo-pastorales de la province du Salamat vers d’autres contrées du pays.

Le lancement des travaux de la route Mongo-Aboudeïa marque le début d’une série de lancements des travaux à travers le pays. Des ouvrages de franchissement (ponts) ; des infrastructures éducatives et hospitalières seront lancés et ceux en arrêts relancés pour le bien-être socioéconomique des concitoyens.

C’est à travers une manœuvre d’un engin excavateur que les travaux de bitumage de la route Mongo-Aboudeïa ont été lancés. La cérémonie, dans une euphorie grandiose, a drainé plusieurs responsables administratifs, militaires, coutumiers ainsi que les ressortissants du terroir.

Ministère des infrastructures et du désenclavement

Ouaddai : le Secrétaire Général 1er adjoint du MPS Dago Yacoub installe le Secrétaire Général provincial

ISMAEL MAHAMAT SALEH a été désigné par consensus nouveau Secrétaire Général Provincial du Ouaddai.

L’installation des membres qui composent le nouveau bureau du MPS de la province du Ouaddai a été présidée vendredi 17 mars par le Secrétaire Général 1er adjoint du MPS chargé de l’administration du parti DAGO YACOUB.

Une cérémonie qui a vu la présence massive des militantes et militants venus de différentes localités.

Ouaddai : le Secrétaire Général 1er adjoint du MPS installe le Secrétaire Général provincial

ISMAEL MAHAMAT SALEH a été désigné par consensus nouveau Secrétaire Général Provincial du Ouaddai.

L’installation des membres qui composent le nouveau bureau du MPS de la province du Ouaddai a été présidée vendredi 17 mars par le Secrétaire Général 1er adjoint du MPS chargé de l’administration du parti DAGO YACOUB.

Une cérémonie qui a vu la présence massive des militantes et militants venus de différentes localités.

Mayo-Kebbi Ouest : L’OAID dénonce des détournements des deniers publics du Préfet de Mayo Dallah et le Sous-préfet de Lamé

Par un communiqué de presse, l’Organisation d’Appui aux Initiatives de Développement(OAID), porte à la connaissance de l’opinion publique que le Préfet de Mayo-Dallah et le Sous-préfet de Lamé se livrent depuis quelques années à des détournements des deniers publics sans être inquiétés.

Selon le communiqué, le Préfet de Mayo-Dallah a fait doubler la taxe sur la vente de bétail dans sa
circonscription administrative.

Par exemple, indique le communiqué, au marché hebdomadaire de Sorga, la taxe sur les ventes de bétail est officiellement fixée à 3000 FCFA. L’OAID révèle que le Préfet de Mayo-Dallah fait payer
aux usagers une somme de 6000 FCFA répartie comme suit :

Trésor public : 3000 FCFA
Gouverneur : 500 FCFA
Préfet : 500 FCFA
Sous-préfet de Pala rural : 500 FCFA
Garde nomade : 500 FCFA
Douane : 500 FCFA
Service élevage : 500 FCFA
«Sur les 6000 FCFA que payent les usagers, seule la somme de 3000 FCFA entre effectivement au trésor public, » explique l’OAID.

Pour le communiqué, le Gouverneur de la Province du Mayo-Kebbi Ouest sortant, informé de l’existence de cette pratique, était surpris que qu’il y a une taxe destinée à lui. Il avait ordonné que la différence de 3000FCFA prélevée illégalement soit versée au village pour la construction du centre de santé de Sorga.

À en croire le communiqué, cette décision de l’ex-Gouverneur est devenue depuis lors, un sujet de discorde entre le Préfet et le Chef de village de Sorga et laisse planer une éventuelle suspension de ce dernier de son poste et que le Sous-Préfet de Lamé quant à lui, menace de suspendre le Chef de poste de Louga qui ne trouve pas des palliatifs pour lui dégager une part sur les recettes publiques effectuées.

De ce qui précède, l’OAID exige l’arrêt immédiat de ces détournements de deniers publics qui se passe à ciel ouvert au Mayo-Dallah, au nouveau Gouverneur du Mayo-Kebbi Ouest de prendre ses responsabilités pour se départir de ces administrateurs véreux conformément aux recommandations de la
cinquième conférence des Gouverneurs tenue du 3 au 5 février 2023 à N’Djaména.

Mayo-Kebbi Ouest : L’OAID dénonce des détournements des deniers publics du Préfet de Mayo Dallah et le Sous-préfet de Lamé

Par un communiqué de presse, l’Organisation d’Appui aux Initiatives de Développement(OAID), porte à la connaissance de l’opinion publique que le Préfet de Mayo-Dallah et le Sous-préfet de Lamé se livrent depuis quelques années à des détournements des deniers publics sans être inquiétés.

Selon le communiqué, le Préfet de Mayo-Dallah a fait doubler la taxe sur la vente de bétail dans sa
circonscription administrative.

Par exemple, indique le communiqué, au marché hebdomadaire de Sorga, la taxe sur les ventes de bétail est officiellement fixée à 3000 FCFA. L’OAID révèle que le Préfet de Mayo-Dallah fait payer
aux usagers une somme de 6000 FCFA répartie comme suit :

  • Trésor public : 3000 FCFA
  • Gouverneur : 500 FCFA
  • Préfet : 500 FCFA
  • Sous-préfet de Pala rural : 500 FCFA
  • Garde nomade : 500 FCFA
  • Douane : 500 FCFA
  • Service élevage : 500 FCFA

«Sur les 6000 FCFA que payent les usagers, seule la somme de 3000 FCFA entre effectivement au trésor public, » explique l’OAID.

Pour le communiqué, le Gouverneur de la Province du Mayo-Kebbi Ouest sortant, informé de l’existence de cette pratique, était surpris que qu’il y a une taxe destinée à lui. Il avait ordonné que la différence de 3000FCFA prélevée illégalement soit versée au village pour la construction du centre de santé de Sorga.

À en croire le communiqué, cette décision de l’ex-Gouverneur est devenue depuis lors, un sujet de discorde entre le Préfet et le Chef de village de Sorga et laisse planer une éventuelle suspension de ce dernier de son poste et que le Sous-Préfet de Lamé quant à lui, menace de suspendre le Chef de poste de Louga qui ne trouve pas des palliatifs pour lui dégager une part sur les recettes publiques effectuées.

De ce qui précède, l’OAID exige l’arrêt immédiat de ces détournements de deniers publics qui se passe à ciel ouvert au Mayo-Dallah, au nouveau Gouverneur du Mayo-Kebbi Ouest de prendre ses responsabilités pour se départir de ces administrateurs véreux conformément aux recommandations de la
cinquième conférence des Gouverneurs tenue du 3 au 5 février 2023 à N’Djaména.

Énergie : la maîtrise de l’énergie préoccupe le ministère délégué auprès du ministère de l’indépendance énergétique et l’ADERM

(N’Djaména 17 mars 2023) – Le ministère délégué auprès du ministère des hydrocarbures, chargé de l’indépendance énergétique, à travers l’Agence pour le Développement de l’Électrification Rurale et la Maîtrise de l’Énergie (ADERM) organise ce vendredi 17 mars un atelier de réflexion sur la “maîtrise de l’énergie au Tchad”.

C’est la ministre déléguée auprès du ministre des hydrocarbures, chargée de l’indépendance énergétique Dr Ramatou Mahamat Houtoin qui a lancé les activités dans les locaux de l’ADERM.

En présence des responsables du ministère, de la Société Nationale d’Électricité (SNE), de l’ADERM, de l’Autorité de Régulation du Secteur Électrique (ARSE)…, cette journée a pour objectif de réfléchir sur les dysfonctionnements du secteur énergétique et d’apporter de solutions adéquates.

Pour le Directeur Général de l’ADERM, M. Younous Daoussa Mahamat, la question de l’énergie préoccupe particulièrement l’ADERM et les plus hautes autorités de l’État.

C’est pourquoi il a rappelé que cette journée est une occasion pour faire un diagnostic complet, afin d’apporter des solutions et mettre sur pied quelques pistes d’orientations et de stratégies liées à la faible capacité de l’énergie.

Lançant officiellement l’atelier, la ministre déléguée auprès du ministère des hydrocarbures, chargé de l’indépendance énergétique Dr Ramatou Mahamat Houtoin a tout d’abord précisé que plusieurs projets liés aux secteurs énergétiques sont en cours d’exécution en ce moment.

«Le ministère œuvre sans relâche en utilisant des actions concrètes pour que tous ces projets aboutissent malgré plusieurs défis. Ces projets amélioreront la capacité de production et de distribution, avec la croissance énergétique qui est de 12% par an, » a rassuré Dr Ramatou Mahamat Houtoin.

Elle rappelle que l’organisation de cet atelier permettra d’aborder plusieurs thématiques, pour réaliser la vision du Président de la République, Général Mahamat Idriss Deby Itno qui a fait du secteur énergétique sa principale préoccupation.

Enfin Dr Ramatou Mahamat Houtoin a rassuré qu’au sortir de cet atelier, tous les responsables en charge de la gestion de l’énergie seront outillés avec des stratégies pour faire face à d’innombrables difficultés dont souffre la population.

Tchad: le ministre des affaires étrangères prend part à la 49e Session du Conseil des Ministres des affaires étrangères de l’OCI

Il s’est ouvert ce jeudi 16 mars, à Nouakchott, la 49ème Session du Conseil des Ministres des Affaires Étrangères de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI).

La capitale de la République Islamique de Mauritanie abrite du 16 au 17, les travaux de cette session ordinaire du Conseil des Ministres des Affaires Étrangères de l’OCI sous le thème « le juste-milieu et la modération, clefs maîtresses de la sécurité et de la stabilité ».

Deux jours durant, les participants discuteront autour des sujets liés aux défis auxquels font face les pays membres de l’OCI. La solidarité islamique, le développement économique et social et la lutte contre l’extrémisme, seront au cœur des débats de cet important forum de la coopération islamique.

« Dans un monde en perpétuelle mutation, la Oumma islamique fait face à de nombreux défis qui exigent de nous plus de solidarité, de cohésion, d’entente et surtout d’efficacité dans notre action commune » a déclaré le Ministre d’État, Ministre des Affaires Étrangères, des Tchadiens de l’Étranger et de la Coopération Internationale, l’Amb. Mahamat Saleh Annadif, prenant la parole à cette occasion.

Le chef de la diplomatie tchadienne participe à ces travaux à la tête d’une délégation composée de l’Ambassadeur du Tchad auprès du Royaume de l’Arabie Saoudite, Hassan Saleh Algadam Aldjinedi, du Directeur Général monde Arabe du Ministère des Affaires Étrangères ainsi que de son Directeur du cabinet.

Tchad Diplomatie

Sénégal : le procès de l’opposant Ousmane Sonko renvoyé au 30 mars

Tôt matin ce jeudi 16 mars, des affrontements ont lieu à Dakar entre partisans d’Ousmane Sonko et forces de l’ordre.

L’opposant Ousmane Sonko a été extrait de force de son véhicule par les forces de sécurité sur sa route vers le tribunal pour un procès dont pourrait dépendre sa candidature à la présidentielle. Le procès est renvoyé au 30 mars.

Rappelons qu’en mars 2021, la mise en cause d’Ousmane Sonko dans une affaire de viols présumés et son arrestation sur le chemin du tribunal avaient contribué à déclencher les plus graves émeutes depuis des années.

À Dakar, la situation est tendue alors que l’opposant politique Ousmane Sonko comparaît aujourd’hui devant un tribunal pour son procès en diffamation contre le ministre sénégalais du Tourisme, Mame Mbaye Niang.

Burkina Faso : l’OPPRC présente les 3 gagnants pour le Grand Prix de la Paix en Afrique

Une délégation l’Organisation Panafricaine pour la Paix et la Résolution des Conflits (OPPRC), conduite par son Président Dr Abdoulaye Fallati a séjourné à Ouagadougou au Burkina Faso.

C’est dans le cadre de la sélection des gagnants pour le Grand Prix de la Paix en Afrique.

À Ouagadougou, l’organisation a organisé ce jeudi 16 mars, une cérémonie de sélection de trois gagnants de la compétition interafricaine qui regroupe 12 pays africains.

Les gagnants du Burkina Faso sont : Ragnimwendé Eldaa KOAMA, DIANDE Soufiane Fadel et Nafisatou Barro.

Tchad : Les 1203 élèves policiers entendent faire sit-in pour réclamer leur salaire

Depuis leur sortie de formation en 2021, les 1203 élèves policiers de la promotion maréchal du Tchad ne sont pas encore entrés en possession de leur salaire.

Ils entendent ainsi faire un sit-in dans les jours qui suivent pour réclamer leur salaire.

Ces policiers ont été admis au concours de police organisé en 2016 dans les différentes provinces du pays et entrés en formation en mars 2021, après avoir suivi des formations théoriques et pratiques pendant plus de 9 mois.

Depuis leur sortie de formation, stage et intégration à la fonction publique, ils perçoivent ni salaire et n’ont pas encore accès à leur matricule. Ils continuent toujours à travailler dans les différents commissariat et groupement.

Fatigués d’attendre, ils entendent organiser un sit-in pour qu’ils entrent dans leur droit.

Éducation : le collectif des nouveaux intégrés se dit épuisé et revendique le versement des salaires sans condition

Par un point de presse animé ce jeudi 16 mars par son porte-parole Emmanuel Neuzilka, le collectif des nouveaux intégrés constate avec amertume le désintéressement du gouvernement face à la grève qui paralyse depuis des semaines les établissements scolaires publics et para étatiques.

Emmanuel Neuzilka s’interroge sur la lenteur de traitement de leurs dossiers, qui selon lui est une mauvaise foi.

«Qu’est ce qui peut expliquer concrètement cette lenteur dans le traitement de nos dossiers si ce n’est que la mauvaise foi de certaines autorités qui confondent le bien public au bien familiale?, » s’interroge-t-il.

Pour Emmanuel Neuzilka, aucun geste allant dans le sens de pouvoir payer les salaires n’est constaté en dépit de leurs multiples démarches.

«Dans un passé récent, il nous a été fait comprendre que le Premier Ministre chef du Gouvernement d’Union Nationale aurait donné des instructions fermes aux départements concernés afin que la situation soit décantée à terme échu. Mais, contre toute attente, jusqu’à la date d’aujourd’hui nous n’arrivons pas à être situés sur la position exacte de nos dossiers, » fustige-t-il.

Il continue que pendant que les établissements sont en train de prendre de sérieux coups et leurs situations financières qui se détériorent du jour au jour, il est absolument incompréhensible que les autorités continuent à faire ce jeu de ping-pong.

Il rappelle par ailleurs qu’il est inadmissible et inconcevable qu’un État ordonné puisse recruter les gens, les déployer sur le terrain pendant sept mois sans aucune prévention financière.

«Nous dénonçons toutes ces manœuvres dilatoire qui ne visent qu’à nous faire souffrir, et vont à l’encontre des résolutions du Dialogue National Inclusif et souverain (DNIS), lorsque les plus hautes autorités, nous parlent de la refondation et du vivre ensemble, » déplore-t-il.

Le collectif dénonce ces comportements peu commodes et les invite à se mettre à leur place s’ils peuvent supporter, travailler sept mois sans salaire.

«Nous tenons aussi à dénoncer toutes ces magouilles mises en place par certains responsables qui trient les dossiers de leurs proches au détriment des autres. Nous disons que ceci est un jeu très dangereux que nous n’admettrons guère.
Nous ne serons pas prêts à reprendre les cours si le dernier parmi nous dont le dossier au complet n’est pas payé, car à l’heure où nous sommes, nous sommes des cabris morts et n’avons pas peur de la mort, » conclut le porte-parole.

Tchad : l’ARSAT fixe la limite d’aprovisionnements de carburant par bidons

Dans une circulaire ce mercredi 15 mars , le directeur général de l’Autorité de régulation du secteur pétrolier Aval du Tchad (ARSAT), Adoum Djimet Saboun, fixe les limites d’approvisionnement par bidons à tous les distributeurs et consommateurs en carburant.

À travers cette circulaire, l’ARSAT informe les distributeurs et consommateurs que les approvisionnements par bidons sont autorisés à hauteur de 30 litres pour le gasoil et 20 litres pour le super.

Lac : le Gouverneur de la province, aux côtés des victimes du récent conflit intercommunautaire à Ngueleya

Le conflit intercommunautaire survenu à Ngueleya dans les îles du Lac Tchad faisant plusieurs morts a préoccupé le gouverneur de la province du Lac Adoum Moustapha Brahimi.

C’est dans ce contexte qu’il s’est rendu, sur les lieux pour compatir avec les familles et ménages touchés par ce conflit, pour que ces événements ne se répètent plus dans l’avenir.

Accompagné du commandant des forces multinationales mixtes, général Djouma Youssouf Mahamat Itno, le Gouverneur a compati et a déploré ces événements douloureux.

Le Gouverneur a prodigué des conseils pour que cette localité soit désormais un havre de paix et de la stabilité.

La réunion a pris fin avec la signature d’un accord de paix entre les deux communautés afin de pérenniser la paix, la cohabitation pacifique et la cohésion sociale.

Lac : Le Gouverneur de la province aux côtés des victimes du récent conflit intercommunautaire

Le conflit intercommunautaire survenu à Ngueleya dans les îles du Lac Tchad faisant plusieurs morts a préoccupé le gouverneur de la province du Lac Adoum Moustapha Brahimi.

C’est dans ce contexte qu’il s’est rendu, sur les lieux pour compatir avec les familles et ménages touchés par ce conflit, pour que ces événements ne se répètent plus dans l’avenir.

Accompagné du commandant des forces multinationales mixtes, général Djouma Youssouf Mahamat Itno, le Gouverneur a compati et a déploré ces événements douloureux.

Le Gouverneur a prodigué des conseils pour que cette localité soit désormais un havre de paix et de la stabilité.

La réunion a pris fin avec la signature d’un accord de paix entre les deux communautés afin de pérenniser la paix, la cohabitation pacifique et la cohésion sociale.

Tchad : affaire de vol du projet de Herdei Haroun Guet, le ministère de la justice s’explique

Juriste et informaticienne talentueuse, passionnée par la justice et l’innovation, Herdei Haroun Guet a développé son projet “Observatoires des Crimes (ODC)”, une plateforme numérique innovante visant à faciliter l’accès à la justice pour tous au Tchad.

Son projet était innovant et prometteur pour la modernisation du système judiciaire tchadien qu’elle y a sérieusement consacré son temps en utilisant ses compétences pour créer une condition pour améliorer la justice Tchadienne.

Selon la jeune entrepreneure, deux mois après le lancement du projet, le ministère de la justice a lancé un atelier de presentation du projet de digitalisation de la justice tchadienne.

Confrontée à cette difficulté de vol du projet, elle a lancé un appel pour que son projet lui soit restitué.

Interpellé, le ministère de la justice réagit:

Ouaddai : le Secrétaire Général 1er adjoint du MPS Dago Yacoub est à Abeché

Dans le cadre de sa mission pour la restructuration du conseil provincial du MPS du Ouaddai, le Secrétaire Général 1er adjoint du MPS, Dago Yacoub est arrivé ce matin à Abeché, chef-lieu de la province du Ouaddai.

Il a été ccueilli à sa descente d’avion par les militants et sympathisants de la province.

Dago Yacoub présidera la cérémonie de la restructuration du conseil provincial du Ouaddai.

Tchad : la commune du 8e arrondissement tient sa session budgétaire

(Hamama Média) Mardi 14 mars 2023 – Ce mardi 14 mars, la commune du commune 8ème de la ville de N’Djaména a organisé sa session budgétaire au Palais des Arts et de la Culture.

Pendant la session, plusieurs manquements ont étés constatés, notamment le non respect de lignes budgétaires, le manque de volonté et d’incompétence de l’exécutif…

C’est dans ce contexte que les conseillers ont décidé unanimement de lever sa confiance à l’exécutif.

Pour Mahamat Tahir Adoum Djouma, conseiller dans la commune du 8ème arrondissement, il faut d’urgence sauver la commune du 8e arrondissement qui est en dérive.

Tchad: le centre hospitalier universitaire la “Renaissance” dispose désormais d’un service de cardiologie et de l’unité de soins intensifs cardiologiques

Ce mardi 14 mars, le Ministre de la santé publique et de la prévention Dr Abdelmadjid Abderahim a présidé la cérémonie d’ouverture du service de cardiologie et de l’unité de soins intensifs cardiologiques au centre hospitalier universitaire la Renaissance de N’Djamena.

Selon le ministère de la santé publique, les maladies cardiovasculaires représentent à nos jours un problème de santé publique à l’échelle mondiale. On estime qu’en 2012, 17,5 millions de personnes en sont mortes, soit 30% de l’ensemble des décès dans le monde.

Ce service de cardiologie et l’unité de soins intensifs cardiologiques ayant une capacité de : dix (10) lits d’hospitalisation et de soins continus ; quatre (4) lits en unité de soins intensifs cardiologiques et une unité d’exploration non invasive.

Ce service est constitué d’une unité d’exploration non invasive dotée des électrocardiogrammes, d’une échographie cardiaque de marque General Electric de dernière génération, un test d’effort et des holters (tensionnel et électrocardiogramme).

Pour le Ministre de la santé publique et de la prévention Dr Abdelmadjid Abderahim, le Gouvernement a consenti d’énormes efforts au niveau des infrastructures. D’où la création de ce service de cardiologie équipé des matériels de pointe avec une unité de soins intensifs cardiologiques (USIC).

L’installation de ces équipements a été effectuée par la societé de Maintenance, Installation et Gestion des Équipements Médicaux « SOMIGEM »

Tchad : la dédicace de la cathédrale “Notre Dame de la Paix” de N’Djaména sera célébrée le 29 avril

A travers un point de presse, fait ce lundi, 13 mars, l’archevêque métropolitain de N’Djaména, Mgr Edmond Djitangar Goetbé a annoncé la célébration de la dédicace de la cathédrale Notre Dame de la Paix en avril et a exprimé sa gratitude à tous ceux qui ont contribué à sa réalisation.

C’est le 29 avril 2023 que la dédicace de la cathédrale “Notre Dame de la Paix” sera célébrée, en présence des Légats du pape, des autorités ecclésiastiques et politiques. Cette dédicace «est une cérémonie très solennelle par laquelle l’évêque consacre un édifice et le dédie au culte de Dieu, le soustrayant ainsi à tout usage profane…», explique Mgr Edmond Djitangar, dans sa déclaration à la presse.

Cela fait dix ans que les fidèles catholiques attendent patiemment cet événement. La restauration de “Notre Dame de la Paix” est enfin une réalité. «Désormais l’évêque retrouvera sa place dans une vraie cathédrale. Je suis désormais un pasteur comblé et je suis reconnaissant aux sacrifices et au prières des uns et des autres», déclare Edmond Djitangar.

Conscient des multiples efforts qui ont permis la restauration de cette cathédrale, le patron de l’église catholique à N’Djamena n’a pas manqué, dans sa déclaration à la presse de remercier tous les bienfaiteurs-donateurs de l’intérieur comme de l’extérieur, fidèles catholiques ou non, qui ont accompagné avec sympathie, patience et confiance la réalisation de ce chef-d’œuvre architectural inspiré par les cases en obus des Massas et Mousgoums.

Pour rappel, la cathédrale Notre-Dame de la Paix de N’Djamena a été consacrée en mars 1965, cinq ans après l’indépendance du Tchad. Elle s’est vue détruite le 21 avril 1980 au cours de la guerre civile tchadienne (1979-1982). Sa restauration a coûté plus de cinq milliards de francs CFA à l’Etat tchadien

Avec tchadinfos.com

Tchad : le directeur général adjoint du FMI a séjourné au Tchad ce 13 mars 2023

M. Kenji Okamura, Directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI), a fait la déclaration suivante aujourd’hui à N’Djaména à l’issue de sa visite au Tchad :

Je tiens à remercier le Président Idriss Déby, le Premier ministre Saleh Kebzabo, M. Haroun Kabadi, Président du Conseil national de transition, M. Tahir Hamid Nguilin, ministre des Finances et du Budget, et les autres hauts responsables pour leur accueil, ainsi que les membres du Parlement et les représentants du secteur privé et des bailleurs de fonds pour leur implication.

J’ai grandement apprécié la nature constructive de nos échanges dans le cadre de cette visite, lesquels m’ont permis de mieux comprendre les défis auxquels le Tchad est confronté et de réaffirmer l’engagement du FMI à soutenir les efforts des autorités pour relever ces défis. Je félicite les autorités, qui sont parvenues à un de traitement de la dette avec leurs créanciers officiels et privés à la fin de l’an dernier. La mise en œuvre de cet accord, qui a permis d’achever en décembre 2022 les première et deuxième revues de l’accord avec le FMI au titre de la facilité élargie de crédit , est une composante essentielle des efforts des autorités pour garantir la viabilité de la dette et la stabilité financière.

Je salue la détermination sans faille des autorités à dégager l’espace budgétaire nécessaire pour répondre aux besoins considérables du Tchad en matière de dépenses sociales et d’investissements. À cet égard, la rationalisation des dépenses non prioritaires, notamment les subventions régressives sur les carburants et l’électricité, et les réformes visant à renforcer la mobilisation des recettes non pétrolières seront cruciales.

J’ai été impressionné par le dynamisme des étudiants avec lesquels je me suis entretenu lors de ma visite au Lycée technique industriel de N’Djaména et j’encourage la mise en place de de partenariats public-privé en faveur d’un enseignement professionnel de qualité. Ceux-ci permettraient de garantir l’employabilité des jeunes et l’essor de l’industrie naissante, faisant du secteur privé le moteur d’une croissance forte.

J’ai également eu la chance d’échanger avec les autorités et d’autres parties prenantes sur l’état de la sécurité alimentaire, ainsi que sur les répercussions des changements climatiques sur l’économie tchadienne et les solutions pour limiter leur incidence sur les plus populations les plus vulnérables. Les services du FMI poursuivront ce dialogue avec les autorités et évoqueront notamment au second semestre la fourniture éventuelle d’un appui dans le cadre de son nouveau mécanisme de prêt à long terme, la facilité pour la résilience et la durabilité, afin d’aider le pays à relever les défis des changements climatiques.

FMI

Tanzanie : Après avoir tenté de faire un selfie avec un éléphant, il se retrouve aux urgences à l’hôpital

Alors qu’il posait pour un selfie avec un éléphant en Tanzanie, un homme s’est retrouvé aux urgences dans un état critique. Selon les informations, le pachyderme l’a attaqué.

Les autorités tanzaniennes ont indiqué que l’éléphant qui a attaqué un homme qui tentait de se faire photographier avec lui, a pris la fuite.

Elles ont également ajouté que l’animal faisait partie d’un troupeau qui s’était échappé d’une zone de conservation dans la région nord de Manyara et qui mangeait des récoltes agricoles dans l’un des villages.

Dans une déclaration citée par la BBC, un responsable de la police régionale a indiqué que les éléphants étaient devenus agités après qu’un groupe d’habitants s’est approché d’eux en prenant des selfies. « L’homme a été admis à l’hôpital du district de Kiteto et suit un traitement… Il a eu une certaine amélioration », a déclaré le chef de la police.

Les conflits entre l’homme et la faune sont courants en Tanzanie, où les périodes sèches conduisent souvent la faune à s’égarer dans les fermes pour se nourrir.

Actu Cameroun

Tchad : la Secrétaire Générale de la CONFEJES visite les locaux de Karo Entreprise

La Secrétaire Générale de la Confédération des Ministres de la Jeunesse et des Sport de la Francophonie (CONFEJES) a effectué une visite ce matin 14 mars, dans les locaux de Karo entreprise.

En séjour au Tchad, Louisette Renée THOBI ETAME-NDEDI a effectué une visite à Karo entreprise pour s’imprégner des réalités de ladite entreprise spécialisée dans la fabrication et la commercialisation du charbon écologique.

Une présentation de l’entreprise a été faite. De la salle de production, en passant par la salle de stockage au séchage des charbons biologiques,
Louisette Renée THOBI ETAME-NDEDI déclare : «Je suis impressionnée, qu’il ait des choses qui sont faites avec très peu de moyens. Il est temps qu’on franchisse une étape pour permettre à ces jeunes non seulement de se moderniser mais aussi de vivre décemment de leur projet et qu’ils puissent recruter d’autre personnes qui pourront bénéficier et partager leurs expériences avec d’autres qui font dans le même domaine.»

À la fin de la visite, un sac de charbon écologique a été offert par l’équipe de Karo Entreprise à la Secrétaire Générale de la CONFEJES.

Tchad : l’ex Directeur Général du Protocole d’Etat Allamaye Halina, élevé à la Dignité de Grand-Officier

Pour les bons et loyaux services rendus à la Présidence de la République, l’ex Directeur Général du Protocole d’État, l’Ambassadeur Allamaye Halina a été décoré par le Président de Transition, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO. C’est au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée ce midi, au Palais Toumaï

Discret, loyal et disponible, l’Ambassadeur Allamaye Halina à servi sans interruption à la Présidence de la République pendant 13 ans, au Protocole d’Etat gérant l’agenda du Chef de l’Etat. Il a eu le privilège de servir deux Présidents de la République.

Le 31 janvier 2023, il a plu au Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO de le nommer en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Tchad auprès de la République Populaire de Chine.

Pour avoir porté au summum le Protocole d’Etat du Tchad, le doyen des responsables du Protocole d’Etat de l’Afrique Centrale, l’Ambassadeur Allamaye Halina est honoré par le Président de la République, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO qui l’a élevé à la Dignitéde Grand-Officier de l’Ordre National du Tchad.

Désormais l’Ambassadeur Allamaye Halina défendra les intérêts du Tchad auprès de la Chine.

Présidence de la République

Tchad : le Président de transition préside une réunion d’urgence consacrée à la sécurité sur l’ensemble du territoire national

Le Président de Transition, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, a présidé ce midi une réunion d’urgence consacrée à la sécurité sur l’ensemble du territoire national. C’était en présence du Premier Ministre de Transition, Saleh Kebzabo, des ministres impliqués dans ledit secteur et tous les responsables de l’appareil sécuritaire et militaire du pays.

Outré par les nombreux cas d’insécurité enregistrés sur les paisibles citoyens et leurs biens ces derniers temps sur l’ensemble du territoire national, le Chef de l’Etat a donc convoqué cette réunion d’urgence à l’effet d’apporter une réponse appropriée à cette situation déplorable.

Pour le Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées, le Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO des moyens colossaux ont été débloqués mais les résultats n’ont pas suivi.

Au cours de la réunion qui a duré moins de trente minutes, des instructions claires ont été données au gouvernement avec à sa tête, le Premier Ministre de Transition, Saleh Kebzabo et par ricochet à l’ensemble de l’appareil sécuritaire et militaire. Les ordres sont donnés et ils ne doivent souffrir d’aucune ambigüité dans leur applicabilité.

La question de la justice a été également évoquée pour être déplorée au cours de la réunion. Pour le Président de la République, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, il est inconcevable que des présumés voleurs soient arrêtés par les services sécuritaires se retrouvent relâchés par la suite par la justice. « Il est temps que la justice dans le cadre de son indépendance totale fasse son travail avec toute la rigueur requise », a martelé le Chef de l’Etat.

Présidence de la République

Projet 50.000 emplois : les 163 bénéficiaires de la première vague de financement en formation

Le coordonnateur de l’UGP M. Kemba Didah Alain a procédé lundi 13 mars dans les locaux du projet au lancement de la formation des lauréats de la première vague de financement du projet pour la ville de N’Djamena.

L’objectif de cette formation est d’outiller les lauréats en gestion des projets, gestion financière, stratégie et marketing commerciale, technique de gestion d’entreprise, gestion des biens et du personnel, du sens managérial et du leadership économique.

Cette formation durera deux (2) jours.

Arabie Saoudite : Le Président du COST Gal Idriss Dokony Adiker prend part à l’Assemblée Générale Extraordinaire de l’ISSF à Djeddah

Le Président du Comité Olympique et Sportif Tchadien Gal Idriss Dokony Adiker et son 2e Vice-président Djidda Mamar Mahamat prennent part depuis lundi 13 mars à Djeddah en Arabie Saoudite, à l’Assemblée Générale Extraordinaire de la Fédération Sportive de la Solidarité Islamique (ISSF)

L’ordre du jour de cette réunion extraordinaire comporte les points suivants : l’examen et approbation du procès-verbal de la onzième réunion de l’Assemblée générale ; la présentation du rapport des 5èmes Jeux de la Solidarité Islamique Konya 2021 ; l’examen des rapports financiers, du budget et du rapport de l’auditeur pour les années (2018-2021) et du budget prévisionnel pour les deux prochaines années ; l’approbation des amendements du statut de la fédération; l’approbation de la nomination du Secrétaire général; l’accueil des Sixièmes Jeux de la Solidarité Islamique 2025; et la date et lieu de la douzième réunion de l’Assemblée générale.

L’ISSF est composée des Comités Nationaux Olympiques des pays musulmans membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI).

RDC: Près de 20 morts dans l’attaque d’un village à l’Est du pays

Près d’une vingtaine de personnes sont mortes dans une attaque contre un village de l’est de la République démocratique du Congo tôt dimanche matin.

Selon des responsables régionaux cités par Reuters, les assaillants ont également incendié un établissement médical lors de leur raid.

L’attaque, qui s’est produite vers 01H00 dans le village de Kirindera dans la province du Nord-Kivu, a eu lieu à quelques kilomètres seulement d’une autre attaque contre un village qui a fait au moins 35 morts la semaine dernière.

Tchad : l’artiste Mawndoe Célestin, reçu par le ministre des affaires culturelles

Ce lundi 13 mars, le Ministre des Affaires Culturelles, du Patrimoine Historique, du Tourisme et de l’Artisanat M. ABAKAR ROZZI TEGUIL a accordé une audience à l’artiste MAWNDOE CELESTIN.

L’objectif de cette rencontre est portée sur la possibilité d’un partenariat avec le projet Au nom de l’art et surtout sur la finale de “Au nom de l’art talents” qui aura lieu le 08 avril 2023 à l’ONAMA.

Rappelons que la compétition au nom de l’art talents regroupe 10 candidats représentant 10 villes du Tchad.

Ennedi Est : La ministre déléguée auprès du ministre des hydrocarbures Dr Ramatou Mahamat Houtouin visite la centrale Éolienne d’Amdjarass

À l’occasion de la commémoration du 33e anniversaire de la création du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) à Amdjarass chef-lieu de la province de l’Ennedi Est, présente aux festivités, la ministre déléguée auprès du ministre des hydrocarbures chargée de l’indépendance énergétique Dr Ramatou Mahamat Houtouin, a visité la centrale éolienne d’Amdjarass.

Située sur la hauteur des montagne et en service en septembre 2018, la centrale éolienne d’Amdjarass alimente toute la ville.

Avec plus de 17h de vent par jour, la population d’Amdjarass bénéficie du potentiel éolien à merveille et à moindre coût.

Satisfaite du service qu’offre cette centrale, la ministre déléguée auprès du ministre des hydrocarbures chargée de l’indépendance énergétique Dr Ramatou Mahamat Houtouin a insisté sur la formation du personnel et aussi de prôner la bonne gouvernance pour que ce service continue dans la même lancée.

Tchad : le Parti Réformiste installe ses nouveaux bureaux communaux de N’Djamena

Ce samedi 11 Mars, le Parti Réformiste a procédé dans la grande salle du palais des Arts et de la Culture a procédé à la cérémonie d’installation des nouveaux bureaux communaux des 10 arrondissements de N’Djamena. Chaque arrondissement a été représenté par un président et ses membres permanents.

Pour le président du comité d’organisation, Brahim Mahamat Saleh, la présence massive des militants exprime qu’ils accordent une importance capitale à cet été cérémonie et aux idéaux du parti.

Au cours de la cérémonie, le président du Parti Réformiste, Yassine Abderaman Sakine a précisé que depuis la mort du maréchal, le pays a basculé dans la transition et appelle à une nouvelle dynamique politique pour la reformation du Tchad.

Selon lui, chaque Tchadien devrait prendre conscience pour participer au processus de la réforme de l’État. Il interpelle tous les réformistes à soumettre leurs idées novatrices et leur potentiel considérable en faveur d’un Tchad qui sera bâti dans la paix.

Après l’installation, le président du Parti Réformiste a honoré deux membres de son parti pour leur dévouement.

Tchad : le MOCINT fait sa rentrée sociale

L’annonce de cette rentrée sociale a été faite au cours d’un point de presse animé par son Coordonnateur National M. Korom Acyl Dagache ce samedi 11 mars 2023 au CEFOD.

Dans ses mots, Korom Acyl Dagache a indiqué que le choix de cette date du 11 mars 2023 pour leur rentrée n’est pas fortuite car, il marque leur rentrée sociale auréolée par les six cents (600) jours d’existence de leur jeune association et le 33ème anniversaire du MPS dont il a profité de l’occasion pour rendre hommage à son président fondateur Feu Maréchal Idriss Deby Itno.

Il convient de rappeler selon lui que le MOCINT a, au lendemain de sa création en Avril 2021, œuvré sans relâche à travers un soutien inconditionnel aux autorités de la transition matérialisé par l’installation de ses organes aussi bien au niveau national qu’international.

C’est pourquoi, il a au nom de ses membres exprimé leurs profondes gratitudes au Président de Transition, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO pour les sacrifices consentis lesquels ont permis de préserver notre pays du chaos.

Il a en outre annoncé l’opération de vulgarisation des résolutions du DNIS couplé à la caravanes de la paix, du vivre ensemble, de la tolérance et de la cohabitation pacifique dans les prochains jours.

Saluant la mise en place du CONOREC et les pourparlers engagés par le Premier Ministre de Transition avec les leaders des partis politiques, il a souligné que ces actions ne sauraient réussir qu’avec l’implication active de la société civile qui constitue non seulement le baromètre de la démocratie et de l’Etat de Droit.

« Le MOCINT salue également I’intégration massive de plus de six mille jeunes à la fonction publique en dépit du contexte économique particulièrement difficile. Il se réjouit de la continuité de I’Etat assuré par la reprise des chantiers ainsi que le paiement effectif des salaires » a-t-il renchéri.

Évoquant la situation des événements du 20 octobre 2022, le Coordonnateur du MOCINT indique que son association désapprouve le rapport subjectif pondu par quelques membres minoritaires de la CNDH et émet des réserves quant à sa fiabilité.

Il a enfin réitéré le soutien inconditionnel du MOCINT au Président de la Transition pour un Tchad fort, uni, réconcilié, pacifié et résolument tourné vers l’avenir.

Ennedi Est: Le MPS commémore le 33e anniversaire de la création du parti à Amdjarass

11 mars 1990, 11 mars 2023, 33 ans jour pour jour que le Mouvement Patriotique du Salut (MPS) a vu le jour à Bamina sous l’égide du feu maréchal Idriss Deby Itno.

C’est l’occasion ce 11 mars 2023 de commémorer ses 33 ans d’existence à Amdjarass, chef-lieu de la province de l’Ennedi Est.

La cérémonie a vu la présence du Secrétaire Général du MPS Dr Haroun Kabadi, des secrétaires généraux adjoints, des membres du bureau politique national, de plusieurs partis politiques de l’alliance et de plusieurs militants.

Pour le Président du comité d’organisation locale par ailleurs Maire de la ville d’Amdjarass Aboud Hachim Bouder, les Tchadiens doivent comprendre que le MPS est un parti de masse qui a restauré la paix et le salut au Tchad. Il indique que si aujourd’hui le Tchad demeure un îlot de paix dans la sous-région, c’est grâce au MPS qui a fait de la question de la paix sa principale préoccupation.

Quant au Président du comité d’organisation nationale Abdelkader Tidjani, cette cérémonie est une occasion pour les militants et sympathisants de mettre la lumière sur les efforts et sacrifices du MPS. Il rappelle par ailleurs que le 33e anniversaire du MPS vise aussi à rendre hommage à la ville d’Amdjarass qui a vu naître le Président fondateur feu maréchal Idriss Deby Itno.

Présent à la cérémonie, le représentant des Partis alliés Malloum Yoboide, a rappelé que les partis de l’alliance ont toujours été présents dans les bons et moments. C’est la raison pour laquelle ils ont toujours répondu présents, explique-t-il.

Dans son discours, le Secrétaire Général du MPS Dr Haroun Kabadi a précisé que le 11 mars est une grande date dans l’histoire du Tchad, cars c’est le pont de départ d’un combat héroïque jusqu’à la chute de la dictature le 1er decembre 1990.

Il a rendu hommage aux combattants de la liberté qui ont bravé tous les obstacles pour arriver à une victoire finale, pour le bien-être du peuple tchadien et a rendu hommage aux Baministes qui ne sont plus de ce monde.

C’est pourquoi il a martelé que s’il n’y avait pas eu Bamina, le Tchad serait encore lié dans la dictature et de la tyrannie. Il appelle les Tchadiens à aller de l’avant et de ne jamais reculer.

Il a appelé les militants à se mobiliser sans faille pour la réussite de ce combat avant d’annoncer la prochaine édition de la commémoration du 34e anniversaire qui aura lieu à N’Djaména le 11 mars 2023 prochain.

Tchad : Le parti Mouvement pour l’Unité et le Renouveau (MUR) se retire de l’Alliance 43

Dans un communiqué de presse, de son vice-président, Youssouf Hissien Moukhtar ce 09 mars 2023 le Mouvement pour l’Unité et le Renouveau (MUR) annonce son retrait de l’Alliance 43.

Rappelons que l’alliance 43 est une coalition de 43 partis politiques créée en mai 2021 pour soutenir les idéologies du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) après la disparition de son Président Fondateur en avril 2021.

Selon le communiqué, le retrait du parti MUR de l’Alliance 43 est justifié par l’inefficacité de la coalition à réaliser des avancées politiques et démocratiques en faveur du bien-être du peuple tchadien et du manque d’alternance démocratique au sein de la coalition.

De plus, la prise de décisions unilatérales et le manque de communication, de concertation et d’orientation ont été relevés comme des problèmes majeurs au sein de l’Alliance.

C’est dans ce contexte que le parti MUR indique d’avoir décidé de se consacrer à ses propres idéologies et programmes politiques. Tout de même, le parti réaffirme sa fidélité et son soutien indéfectible au Président de Transition, Président de la République, Chef de l’Etat, le Général Mahamat Idriss Deby Itno.

Mali : le pouvoir militaire annonce un report du referendum constutionnel

Le pouvoir militaire au Mali annonce ce 10 mars le report du référendum constitutionnel prévu le 19. Il assure qu’il respectera ses engagements quant à un retour des civils à la tête du pays en 2024.

“La date du référendum prévu le 19 mars 2023 (…) connaîtra un léger report”, déclare dans un communiqué lu devant la presse le colonel Abdoulaye Maïga, porte-parole du gouvernement. Ce référendum est la première étape censée être validée par le vote sur la voie d’élections en février 2024 et d’un retour des civils au pouvoir.

La transition justifie ce report par l’installation des représentations de l’organe de gestion des élections dans toutes les régions du pays et par la volonté de vulgariser le projet de nouvelle Constitution.

“La nouvelle date du référendum sera fixée, après concertation avec l’autorité indépendante de gestion des élections et l’ensemble des acteurs du processus électoral”, ajoute le communiqué.

Cette Constitution est un élément clé du vaste chantier de réformes invoqué par les militaires pour justifier de continuer à diriger jusqu’en 2024 ce pays confronté à la propagation jihadiste et à une profonde crise multiforme.

TV5 Monde Afrique

Moyen Chari : Les travaux de construction de l’axe Kyabe-Singako bientôt relancés

Toujours dans la série de visites des chantiers dans les localités du Sud du pays en vue de relancer les travaux en arrêt, le Ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Dr IDRISS SALEH BACHAR, le Gouverneur de la province du Moyen Chari, Général OUSMAN BRAHIM DJOUMA, le Conseiller du Premier Ministre en charge des infrastructures, ABAKAR MOUSSA HAROUN TIRGO, le Représentant résident de la BDEAC au Tchad, GUIMBI WILFRID MARTINIEN, ont parcouru l’axe Kyabé–Singako dans la journée du jeudi 09 mars 2023.

L’axe Kyabé-Singako, lancé en 2017 et cofinancé par un pool dont la BDEAC, la BAD, le Fonds de l’OPEP et l’État Tchadien connaît également des arrêts de travaux.

Ces arrêts ont été causés d’une part par le retrait de la BAD et du Fonds de l’OPEP et d’autre part du fait que le Bureau de contrôle s’est vu son contrat arrivé à échéance.

Le but de la descente du Ministre, comme annoncé, est de remédier à la situation et amener la BDEAC à reprendre les parts des partenaires qui se sont retirés du projet. Étant optimiste pour la reprise des travaux, Dr Idriss Saleh Bachar a souhaité que la restructuration du financement soit faite et que les travaux de bitumage reprennent.

La délégation s’est rendue à la base technique, le pont et le site de stockage des granulats mis en place par la société chinoise CGCOC, entreprise exécutante des travaux.

C’est un volume important et nécessaire pour tous les travaux que l’entreprise dispose sur le terrain. Aussi, des futs de bitume sont-ils disponibles. En somme, l’entreprise dispose de tous les matériaux pour le bitumage. Selon le Directeur général des infrastructures de transport, HISSEIN SIDI YOUSSOUFMI, 13 mois sont requis pour finaliser le bitumage de l’axe étant donné que les travaux de terrassement et de remblayage sont réalisés sur tout le linéaire dudit axe.

Le Gouverneur du Moyen Chari a rappelé que la population du Moyen Chari tient à la réalisation de ce tronçon. Il a également émis des doléances relatives au bitumage de la route Sarh-Guelendeng, la rénovation de l’hôtel de chasse ; le stade omnisport ; la Maison de la culture dont les travaux sont à l’abandon ainsi que l’achèvement des travaux de voiries.

Ministère des infrastructures et du désenclavement

Tchad: le ministre de l’économie camerounais reçu par le Président de Transition

Le Président de Transition, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a reçu ce matin en audience le Ministre camerounais de l’Economie, M. Allamine Ousmane Mey.

L’émissaire camerounais est porteur d’un pli confidentiel du Président de la République du Cameroun, M. Paul BIYA qu’il a remis au Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO.

En sa qualité de Président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC), le Chef de l’Etat camerounais, par cette démarche, concerte ses pairs en lien avec l’examen de la situation économique, monétaire et financière de la communauté. Un exercice habituel mais très nécessaire au regard du contexte, de la conjoncture et des défis dans lesquels se trouve la zone, à indiqué le Ministre M. Allamine Ousmane Mey au sortir de l’audience.

Surmonter le choc en zone CEMAC se fera avec le Tchad dont le Président, est sollicité afin de tracer avec l’ensemble des pays membres, la voie la mieux indiquée pour donner un nouveau souffle à l’économie de l’Afrique centrale.

L’audience accordée à l’émissaire du Président PAUL BIYA a été aussi l’occasion d’exalter les bonnes relations entre Yaoundé et N’Djamena. Les peuples tchadien et camerounais ont un destin commun, comme en témoigne la présente concertation entre leurs dirigeants.

Présidence de la République

Mayo-Kebbi Ouest : Trois (3) enfants enlevés contre rançon à Vrilak/Badouang, dans la Sous/préfecture de Lamé

L’organisation d’Appui aux Initiatives de Développement annonce l’enlèvement de trois enfants dans la nuit de jeudi à vendredi 10 mars 2023 à Vrilak/Badouang, canton Doué, Sous/préfecture de Lamé.

Le troisième serait libéré et retourné au village avec une lettre des ravisseurs ainsi que leur adresse.

Cependant, l’OAID déplore le silence du commandant de brigade de Lamé et son sous-préfet ainsi que le Préfet de Mayo-Dallah qui étaient alertés de la situation dans la même nuit mais sans aucune réaction.

Mayo-Kebbi Ouest : Trois (3) enfants enlevés contre rançon à Vrilak/Badouang, dans la Sous/préfecture de Lamé

L’organisation d’Appui aux Initiatives de Développement annonce l’enlèvement de trois enfants dans la nuit de jeudi à vendredi 10 mars 2023 à Vrilak/Badouang, canton Doué, Sous/préfecture de Lamé.

Le troisième serait libéré et retourné au village avec une lettre des ravisseurs ainsi que leur adresse.

Cependant, l’OAID déplore le silence du commandant de brigade de Lamé et son sous-préfet ainsi que le Préfet de Mayo-Dallah qui étaient alertés de la situation dans la même nuit mais sans aucune réaction.

Tchad : la ministre des transports renforce des liens de coopération avec des hommes d’affaires soudanais

La ministre des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière Mme FATIMA GOUKOUNI WEDDEYE a reçu ce jeudi 09 une délégation des hommes d’affaires, conduite par le chargé d’affaire de l’Ambassade du Soudan au Tchad, M. Mukhtar Bilal.

C’est en marge de la 3ème édition de la foire d’exposition des produits Soudanais au Tchad.

La ministre et les hommes d’affaires ont échangé sur le renforcement des liens de coopération entre les deux pays en matière de transport, aussi, la coopération avec l’entreprise Soudanais GIAD n’a pas été perdue de vue.

La Ministre a rassuré la délégation de la disponibilité de son département à accompagner les opérateurs soudanais au Tchad.

À l’issue de ces échanges, il s’est convenu que les deux parties se rapprochent de la Chambre de Commerce d’industrie, d’Agriculture, des Mines et de l’Artisanat afin de rassembler, mais aussi, actualiser les informations relatives à cette question.

Mayo-kebbi Ouest : le ministre des infrastructures sur le chantier de construction de l’université de Pala

Durant son passage à Pala, chef-lieu de la province du Mayo Kebbi Ouest, le Ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Dr IDRISS SALEH BACHAR, accompagné du Conseiller du Premier Ministre en charge des infrastructures, ABAKAR MOUSSA_HAROUN TIRGO, s’est rendu sur le chantier de construction de l’Université de Pala dont les travaux sont en arrêts.

Lancée depuis mars 2016 et exécutée par l’entreprise SANIMEX, le niveau d’exécution physique des infrastructures de l’Université de Pala ne sont qu’à 45%.

Sur le terrain, l’on constate des blocs de bâtiments dont certains en attente pour des travaux de finition et d’autres à l’image de la salle amphithéâtre de 2100 places qui présente que des esquisses avec d’énormes poteaux en béton.

De bloc en bloc, le Ministre des infrastructures a sillonné les compartiments des bâtiments pour s’imprégner du stade des travaux et aussi voir ce qu’il y a lieu de faire pour relancer les travaux dans un meilleur délai.

Ayant reçu les doléances sur les conditions d’études des étudiants et dont l’Université de Pala squatte des lycées et autres locaux pour dispenser les cours, Dr Idriss Saleh Bachar a instruit à ce que l’entreprise contractante puisse finaliser quelques blocs de bâtiment afin de permettre aux étudiants de s’y installer pour recevoir les cours.

Située à 10 kilomètres de la ville de Pala sur la route menant à Léré, l’Université de Pala sera bâtie sur une superficie de 15 hectares et comportant des blocs administratifs, académiques, des hébergements pour le corps enseignant et des internats pour étudiants.

Ministère des infrastructures et du désenclavement

Tchad : Les agents de l’administration du territoire reconduisent leur grève pour 2 semaines

Les agents du ministère de l’administration du territoire, de la décentralisation et de la bonne gouvernance, réunis en assemblée générale, ce 9 mars, ont décidé de reconduire leur grève pour deux (2) semaines après l’examen.

Faisant le bilan de la situation de grève, la secrétaire générale adjointe de la cellule syndicale du ministère a dans un premier temps, restitué les issues de rencontres avec l’inspecteur général du ministère du 2 mars et puis avec le secrétaire général, le 3 mars dernier.

Désespérés, les grévistes ont exprimé leurs mécontentements et ont dénoncé le manque de dialogue sérieux avec la hiérarchie et rejettent catégoriquement le moratoire de trois mois.

C’est dans ce contexte qu’ils ont décidé de reconduire pour un délai de 2 semaines leur grève.

Tchad : le Premier ministre reçoit le draft de la Commission ad hoc chargée de la Redaction de l’Avant Projet de Constitution

Brève : Ce jeudi 09 mars à la primature, le Premier Ministre de Transition, par ailleurs Président du Haut Comité de Pilotage et de Suivi des Résolutions et Recommandations du Dialogue National Inclusif et Souverain, a réceptionné le draft de la Commission ad hoc chargée de la Redaction de l’Avant Projet de Constitution. Le draft lui a été remis par le Président de la dite Commission, Dr HOUDEINGAR David NGARIMADEN.

Niger : Une délégation de l’OPPRC séjourne à Niamey

L’Organisation Panafricaine pour la Paix et la Résolution des Conflits (OPPRC), conduite par son Président Dr Abdoulaye Fallati est à Niamey. C’est dans le cadre de la sélection des gagnants pour le Grand Prix de la Paix en Afrique.

L’OPPRC est à Niamey au Niger où elle a organisé ce matin 09 mars, une cérémonie de sélection de trois gagnants de la compétition interafricaine qui regroupe 12 pays africains.

Les gagnants du Niger sont : Maman Malam Issoufou Zeinabou, Mahaman Mindaou Abdul Kadir et Elh Amani Madougou Moussa.

Niger : l’OPPRC est à Niamey dans le cadre de la sélection pour le Grand Prix de la Paix en Afrique

L’organisation Panafricaine pour la Paix et la Résolution des Conflits (OPPRC) poursuit son programme dénommé ”Grand Prix de la Paix en Afrique”.

L’OPPRC est à Niamey au Niger où elle a organisé ce matin 09 mars, une cérémonie de sélection de trois gagnants de la compétition interafricaine qui regroupe 12 pays africains.

Les gagnants du Niger sont : Maman Malam Issoufou Zeinabou, Mahaman Mindaou Abdul Kadir et Elh Amani Madougou Moussa.

Infrastructures : la réalisation de l’axe Kelo-Pala préoccupe le ministre des infrastructures et du désengagement

En tournée d’imprégnation de l’état de lieu des chantiers en cours d’exécution et ceux en arrêts dans la zone méridionale du pays, le Chef de département des infrastructures, Dr IDRISS SALEHBACHAR, le Gouverneur de la province du Mayo Kebbi Ouest, le Général de brigade IIDRISS GAAD ABDERAMANE, le Conseiller aux infrastructures, au désenclavement, aux transports, à l’aviation civile et à la météorologie du Premier Ministre, ABAKAR MOUSSA HAROUN TIRGO, l’équipe de la Banque des Etats_de l’Afrique Centrale (BDEAC) ont visité l’axe Kélo-Pala dont l’achèvement des travaux peinent à avoir lieu.

Cofinancé par l’État Tchadien à hauteur de 57,35% et par la BDEAC a 42,65% pour un montant global de plus de 71 milliards de nos francs, le projet de bitumage de la route Kélo-Pala tarde à se concrétiser.

Ayant connu des arrêts successifs pour question de décaissement de fonds, les travaux ont repris timidement à nos jours sur le tronçon et principalement la réalisation des ouvrages d’assainissement, caniveaux et dalots, dont l’entreprise SOGEA SATOM effectue dans la ville de Pala, chef-lieu de la province du Mayo-Kebbi Ouest.

Pour lever les entraves au projet, au cours d’une rencontre, les acteurs du projet ont eu des échanges sur le projet. Comment solutionner ce projet car la route Kélo-Pala est un axe principal menant à la frontière du Cameroun. De par sa dimension d’intégration, la finalisation de cette voie permettra d’écouler les produits vivriers de la province du Mayo Kebbi Ouest vers les différentes localités du pays, fait savoir Dr Idriss Saleh Bachar.

Pour le Représentant résident de la BDEAC au Tchad, GUIMBI WILFRID MARTINIEN, son institution éprouve des structurations internes suite à la venue d’une nouvelle équipe dirigeante de la banque, ce qui n’a pas permis de décaisser les parts de décomptes qui reviennent à son institution. Toutefois rassure-t-il que les informations seront transmises à sa hiérarchie relative à l’exigence de la finalisation de cette route, importante pour l’économie tchadienne.

Le Directeur agence SATOM, AMADOU GAYE, quant à lui informe qu’à l’absence de payement, il serait difficile la poursuite convenable des travaux car tant que la chaussée n’étant faite, les travaux de génie civil ne pourront avancés.

Lancé en mars 2017 pour une durée de 30 mois, le projet de bitumage de la route Kélo-Pala dont les travaux sont relancés répétitivement présentent un taux d’avancement physique des travaux à 32,36%.

Ministère des infrastructures et du désengagement

SENAFET : Les femmes du SGG célèbrent la journée internationale de la femme tchadienne

C’est dans une ambiance festive que les femmes du Secrétariat Général du Gouvernement (SGG) ont célébré la journée internationale de la femme tchadienne.

À cette occasion, elles ont formulé quelques motions de recommandation à l’endroit du ministre Haliki Choua Mahamat de continuer à veiller au strict respect de l’application du décret N° 0433 portant, application de l’Ordonnance N° 012 du 22 mai 2018, instituant parité dans les fonctions nominatives et électives en République du Tchad.

Elles ont aussi dans ce sens, formulé au ministre de veiller à la parité dans les désignations aux différentes commissions internes et aux Femmes du Secrétariat Général du Gouvernement de s’engager résolument dans la recherche des connaissances et de formations pour renforcer leurs compétences.

Pour la présidente d’organisation de la JIF Edition 2023 du SGG, la SENAFET, édition 2023, s’est déroulée dans un contexte post Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS). Selon elle, les femmes ont fait preuve de capacité à œuvrer aux côtés de leurs frères pour jeter les bases de la refondation du Tchad.

La cérémonie a pris fin par la remise d’une attestation au ministre M. HALIKI CHOUA MAHAMAT, avec les grandes distinctions pour son implication aux côtés du gouvernement pour la refondation du Tchad et pour l’intérêt qu’il porte à la cause féminine.

Tchad : le ministre de la Sécurité accorde une audience à une délégation du Fonds Mondial pour l’Engagement de la Communauté et la Résilience (GCERF).

Dans le cadre de la stratégie nationale antiterroriste, le ministre de la sécurité publique et de l’immigration Général Mahamat Charfadine Margui a eu une séance de travail avec une délégation du Fonds Mondial pour l’Engagement de la Communauté et la Résilience (GCERF).

À l’issue des échanges sur la problématique de l’extrémisme violent et du radicalisme sous toutes ses formes, les deux parties ont convenu de privilégier la prévention à travers l’implication active des populations et des organisations de la société civile, et le renforcement des capacités des Forces de Sécurité Intérieure,

Rappelons que le Fonds mondial pour l’Engagement de la Communauté et la Résilience (GCERF) est une Fondation qui a pour missions de recueillir, gérer et distribuer des ressources visant à soutenir les efforts des communautés locales et des entités gouvernementales locales pour lutter contre l’extrémisme violent et le radicalisme sous toutes ses formes.

SENAFET : le Président du PRET Me Bongoro Théophile rend hommage aux femmes tchadiennes

Longtemps occulté par les interdits divers et l’égoïsme, le problème de la femme est parvenu au niveau de débat public bien qu’encore timidement.

En ce jour spécial de la journée de la femme, nous pensons que la femme en tant qu’elle-même, mère ou épouse est la base du foyer, la mémoire de l’homme, l’éducatrice par excellence et la vigile avisée.

À ces divers titres et simplement pour elle-même, nous lui devons sa place afin qu’elle contribue par sa différence enrichissante à la formation d’une nation équilibrée.

C’est dans ce contexte que le PRET a toujours envisagé œuvrer pour sa part à les soutenir et développer les initiatives des femmes dans leurs recherches d’intégration plus grande dans le processus de développement et de gestion des institutions publiques.

À cette occasion, nous souhaitons à nos mamans, femmes, filles, sœurs une excellente journée de fête et que Dieu les bénisse richement !

Me B. Bongoro Théophile, Président National

Tchad : Wakit Tamma s’inquiète des négociations de paix prévues à Rome

Dans un communiqué de presse, la Coordination des Actions Citoyennes Wakit Tamma s’inquiète de négociations de paix à Rome prévue entre le pouvoir et des groupes politico-militaires non signataires de l’accord de Doha.

Pour Wakit Tamma, cette rencontre exclut certains acteurs clés, comme l’opposition militaire et la société civile, et risque de manipuler les consciences et lance par ailleurs un appel aux groupes politico-militaires à ne pas y adhérer.

À travers ce communiqué de Max Loalngar, Wakit Tamma exprime ses grandes inquiétudes quant à la répétition des assises de Doha, avec un caractère d’exclusion et de manipulation des consciences et indique que toute recherche de paix qui n’inclurait pas les représentants du peuple est vouée à l’échec.

Wakit Tamma lance ainsi un appel au gouvernement, aux militaires au pouvoir et les représentants de la Communauté internationale à mettre davantage d’efforts et de ressources à garantir une paix durable consensuellement définie par les tchadiennes et les tchadiens.

Propos raciste de Kaïs Saïed : La Banque mondiale suspend son partenariat avec la Tunisie

Après les propos racistes du président tunisien Kaïs Saied, au sujet des migrants subsahariens, la Banque mondiale a décidé de suspendre son partenariat avec la Tunisie.

Dans une note, envoyée dimanche soir, Davis Malpass, président du Groupe de la Banque mondiale depuis 2019 a déclaré que la banque suspendra le cadre de partenariat avec la Tunisie et va reporter une réunion du conseil d’administration du 21 mars prochain pour examiner un nouvel engagement stratégique avec le pays jusqu’à nouvel ordre.

La Banque Mondiale n’était pas en mesure de poursuivre ses missions sur place «compte tenu de la situation» alors que «la sécurité et l’inclusion des migrants et minorités font partie des valeurs centrales d’inclusion, de respect et d’anti-racisme» de la Banque Mondiale.

Tchad : le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement dans les locaux de la HAMA

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Aziz Mahamat Saleh accompagné de son staff est allé rencontrer ce lundi 06 Mars 2023, les responsables de la Haute Autorité des Médias et de l’ Audiovisuel ( HAMA).

Au menu des échanges : l’établissement d’un cadre de collaboration et de concertation permanent entre son département et l’organe de régulation de la communication au Tchad.

Le Président de la HAMA Abderama Barka Abdoulaye Djoningar entouré pour la circonstance des conseillers membres du collège et des responsables des départements techniques de son institution s’est félicité de cette initiative louable qui prouve l’importance qu’accorde le gouvernement à la HAMA.

Pour sa part, le ministre de la Communication Porte-parole du gouvernement, l’exécutif reconnaît l’indépendance de la HAMA et tiens à le soutenir pour mieux accomplir sa mission.

Un cadre d’échange sera établi pour renforcer le secteur de la communication sur le plan professionnel a-t-il dit aux membres de la HAMA.

D’autres sujets comme l’élaboration de la politique nationale de communication ; la création de l’école de journalisme ; la révision des différentes lois sur la communication au Tchad, la couverture médiatique des évènements par les médias publics ; la couverture nationale par la radio Tchad qui sont en partie des recommandations du DNIS ont été abordés.

A la fin de la rencontre, le ministre a été conduit par le président de la HAMA pour visiter les installations techniques notamment la salle du monitoring.

Ministère de la communication

RCA: Faustin-Archange Touadéra accuse les occidentaux de pillage des richesses de son pays

Au sommet des Pays les moins avancés à Doha, le président centrafricain a fustigé le pillage des ressources de son pays et les visées géostratégiques des puissances étrangères, qu’il accuse de prendre « le peuple centrafricain en otage».

Lors d’un sommet des Pays les moins avancés (PMA) sous l’égide de l’ONU à Doha, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a violemment attaqué les Occidentaux, les accusant « d’entretenir l’instabilité politique » pour piller les richesses du pays et empêcher son développement. Le chef de l’État a jugé son pays « victime de visées géostratégiques liées à ses ressources naturelles ».

« La République centrafricaine est soumise depuis son indépendance à un pillage systématique facilité par l’instabilité politique entretenue par certains pays occidentaux » et des « groupes armés terroristes dont les leaders sont des mercenaires étrangers », a-t-il dénoncé. « Les attaques récurrentes » de ces groupes visent à « rendre le pays ingouvernable, à empêcher l’État d’exercer son droit de souveraineté sur les réserves naturelles et son droit légitime à l’autodétermination ».

Après le départ du gros des troupes françaises de Centrafrique, Moscou y avait dépêché des « instructeurs militaires » en 2018, puis des centaines de paramilitaires en 2020 à la demande de Bangui, confrontée à une nouvelle rébellion. Les derniers soldats français ont quitté le pays en décembre dernier. L’expert indépendant de l’ONU sur la situation des droits de l’homme en Centrafrique avait accusé en février l’armée et ses alliés russes d’exactions contre la population et des élus.

L’Union européenne avait ensuite annoncé de nouvelles sanctions contre le groupe paramilitaire russe Wagner pour ses « violations des droits humains » en Afrique, visant plusieurs de ses hauts responsables en Centrafrique, dont « le conseiller à la sécurité » de Faustin-Archange Touadéra, et le porte-parole du groupe Wagner dans le pays.

Au Qatar, le président a demandé pourquoi son pays, « doté d’un immense trésor géologique – l’or, les diamants, les matières premières stratégiques dont le cobalt, l’uranium, le pétrole – encore inexploité […] demeure plus de 60 ans après l’indépendance un des pays les plus pauvres du monde ».

Il a aussi fustigé «l’embargo injuste et illégitime sur les armes à destination des forces armées centrafricaines et sur le diamant centrafricain » ainsi que « les campagnes de désinformation et de diabolisation de certains médias étrangers en vue de décourager les investisseurs ».

« Le peuple centrafricain est donc pris en otage », a-t-il martelé jugeant les efforts de son gouvernement « compromis par les visées géostratégiques auxquels il est totalement étranger » et appelant à la levée de la suspension de l’aide des bailleurs (UE, FMI, Banque mondiale) et de l’embargo sur les armes et les diamants.

Avec Jeune Afrique

Tchad : La décision interdisant les voyages de nuit entre en vigueur

Dans un communiqué, la Ministre des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière porte à la connaissance de l’opinion nationale que l’Arrêté conjoint N’OOI/PT/PM/MITSR/MSPI/ 2023 portant règlementation du transport interurbain des personnes pendant la nuit, signé le 20 février 2023, conjointement avec le Ministre de la Sécurité Publique et de I’Immigration, entre en vigueur ce 06 mars 2023.

Cet Arrêté, selon le communiqué interdit le transport interurbain des personnes entre 23 heures et 05 heures du matin, sur I’ensemble du territoire national.

«Cette mesure ne s’applique pas aux véhicules appartenant à l’administration publique, aux particuliers et à ceux disposant des autorisations spéciales de circuler.
Pour des raisons sécuritaires, les véhicules concernés sont autorisés à se stationner à la ville la plus proche avant tout arrêt à I’heure indiquée, » précise le communiqué.

Le communiqué, de continuer que tout contrevenant se verra son véhicule saisi et mis en fourrière et subira les sanctions prévues par les textes en vigueur.

Afin de s’assurer de l’effectivité ou de la non application de cette mesure, une mission des techniciens du Ministère, effectuera des descentes régulières dans les agences de voyages, précisément dans les lieux d’embarquement et de débarquement situés dans les arrondissements de la Ville de N’Djamena ainsi que dans les provinces.

Pénurie de carburant : l’ARSAT accuse certains distributeurs d’avoir véhiculé des fausses informations sur l’arrêt de la raffinerie

Suite à la pénurie de carburant constatée ce matin dans la capitale , L’ARSAT réagit.

À travers un communiqué, la Direction Générale de l’Autorité de Régulation du Secteur Pétrolier Aval du Tchad (ARSAT) porte à la de l’ensemble des usagers des produits pétroliers que certains distributeurs ont véhiculé des fausses informations relatives à un arrêt de la raffinerie.

Cette situation, selle elle a créé une psychose au sein de la population qui a pris d’assaut les stations-service disposant de carburant en formant d’interminables queues.

L’ARSAT informe l’ensemble de la population que Ia Raffinerie continue de fonctionner normalement en fournissant les mêmes quantités de produits qu’auparavant.

«Cependant constatant une forte demande, les directions générales de la Raffinerie et de l’ARSAT ont pris les dispositions pour augmenter tes volumes mis sur le marché à partir des stocks en réserve pour satisfaire cette demande, » indique le communiqué.

Eu égard à cette situation de pénurie artificielle, I’ARSAT met en garde tous les distributeurs véreux qui font de la rétention et de la surenchère spéculant sur les prix à travers des circuits parallèles de distribution.

Pour finir, elle informe que des contrôles inopinés quotidiens seront effectués et tout contrevenant sera poursuivi et puni conformément à la règlementation en vigueur.

SENAFET 2023 : les femmes du ministère de la Communication échangent sur le rôle de la Femme professionnelle de la communication pendant la transition

A l’occasion de la Semaine Nationale de la Femme Tchadienne (SENAFET) et prelude à la Journée Internationale de la Femme (JIF) édition 2023, les femmes du ministère de la Communication, ont organisé une conférence débat sur le thème ”le rôle de la femme professionnelle de la communication dans la 2ème phase de la transition”, ce lundi 06 mars 2023 dans la salle de la maison des médias du Tchad.

Cette conférence débat été animée respectivement par la vice-présidente de la HAMA, Mme EVELYNE FAKIR KANASAWA et la PCA de l’ATPE, Mme AÏCHA KHALIL en présence de la présidente du Comité d’organisation de la dite SENAFET, Mme KHADIJA MAHAMAT HISSENE.

La conférence a vu la participation de plus d’une centaine des personnes et est articulée sur des thèmes riches et variés dont les échanges ont été particulièrement fructueux et etintéressants.

Ministère de la communication

«La pénurie de trop, la mal gouvernance est devenue osseuse et cancérigène, » Izadine Ahmat Tidjani

Cherté de vie, manque de l’électricité, pénurie de carburant, injustice sociale, détournement des biens publics sont les méthodes de gestion de la transition.

Pendant que le peuple crie des maux ci cités et de la PÉNURIE d’essence, le Président de la transition est en balade à coût des millions à DOHA pour le sommet de la honte qui n’apportera rien pour notre pays.

Cher peuple tchadien, certaines personnes n’ont pas pu envoyé aujourd’hui leurs enfants à l’école, d’autres n’ont pas pu allé au travail à cause de cette pénurie de l’essence. Le prix de transport public a augmenté.

Nous avions accepté le manque de l’électricité, allons nous aussi accepté celui de l’essence?

Si d’ici mardi matin, la situation de la pénurie n’est débloquée, nous allons déposer une demande de manifestation pour le Jeudi.

Soyez de notre côté afin que le Gouvernement prenne ses responsabilités et que cette pénurie d’essence soit la dernière.

Izadine Ahmat Tidjani

Tchad : le MPS se mobilise pour la commémoration du parti le 11 mars à Amdjarass

À 5 jours de la Commémoration de l’anniversaire de la création du MPS, le Secrétaire Général 1er adjoint chargé de l’administration du Parti Rassembleur DAGO YACOUB a échangé avec les membres du Bureau Politique National.

Il était question de mettre les petits plats dans les grands pour que la célébration de l’événement qui aura à Amdjarass chef-lieu de la province de l’Ennedi Est soit une réussite.

DAGO YACOUB a par la même occasion encouragé les membres du comité d’organisation à donner le meilleur d’eux.

Secrétariat du MPS

Cameroun : Trois preneurs d’otage abattus par les éléments du BIR dans l’Adamaoua

Selon des informations rapportées par le quotidien camerounais ”Cameroon Tribune”, les éléments du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) ont abattu trois preneurs d’otage dans la nuit de dimanche dans la localité de Mbé plus précisément au quartier Marouaré, situé à 2 km du centre de la ville.

Ces bandits de grand chemin, selon Cameroon Tribune, s’etaient introduits dans la communauté afin d’enlever quelques bergers peuls avec demande de rançon.

«L’intervention des forces spéciales mettra fin à ce scenario digne d’un film hoolywoodien. Pour l’heure, les autorités se sont rendues sur les lieux pour rassurer la population, » indique la source.

Tchad : le SET donne un délai de 2 semaines au gouvernement de payer les salaires des enseignants nouvellement intégrés

Le Bureau Exécutif National du SET, lors de sa séance extraordinaire du 02 mars 2023 dit avoir examiné la situation délétère qui sévit au niveau de l’éducation nationale.

Lors de sa séance extraordinaire, le bureau exécutif a relevé que les 2200 enseignants intégrés en août 2022 et affectés à leurs postes n’ont jusque-là pas gagné un seul mois de leurs salaires.

Il rappelle que malgré leur grève qui porte un coup dur au fonctionnement des établissements scolaires, surtout en zone rurale, le gouvernement reste et demeure imperturbable.

Le bureau a aussi relevé qu’en décembre 2022, une autre vague d’enseignants intégrés et mis à la disposition du Ministère de l’Education Nationale et de la Promotion Civique ne sont jusque-là pas pris en compte dans le cadre salarial ni affectés dans les établissements.

Aussi, certains des professeurs scientifiques intégrés en 2020 trainent encore des arriérés de salaires. Malgré la correspondance adressée au Premier Ministre de Transition, Chef du Gouvernement en date du 09 février 2023, rien ne semble bouger.

De tout ce ce qui précède, le SET donne un délai de deux (02) semaines au Gouvernement afin de payer les salaires et apurer les arriérés de salaires des 2200 enseignants intégrés en août 2022, clarifier la situation des 1401 enseignants intégrés en décembre 2022 et enfin apurer les arriérés de salaires des enseignants scientifiques.

Le bureau lance ainsi un préavis de grève de soutien aux catégories d’enseignants ci-haut cités qui court du lundi 06 au samedi 18 mars 2023.

En cas de non satisfaction, le SET sera dans l’obligation d’observer une grève de soutien de trois (03) jours allant du lundi 20 au mercredi 22 mars 2023.

Tchad : les enseignants nouvellement intégrés reconduisent leur grève pour deux semaines

Le collectif de nouveaux intégrés, réuni en assemblée générale ce dimanche, suite à leur grève d’une semaine observée du 27 février au 04 mars 2023, constate avec regret le statu quo dans le traitement de leurs dossiers.

À l’issue de cette Assemblée Generale, il a décidé de reconduire sa grève pour deux semaines allant du 06 au 20 mars 2023 sur toute I’étendue du territoire national.

Par Conséquent, le Collectif appelle tous ses membres à rester sereins et mobilisés, puis d’observer scrupuleusement ce mot d’ordre.

Niger: Un commissariat de police attaqué et incendié à Makalondi

À Makalondi, dans le Gourma nigérien, le commissariat de police a été attaqué cette nuit par un groupe jihadiste. Aucun policier n’a été tué, mais le bâtiment a été pillé et incendié. Après un an d’accalmie, cette région, frontalière du Burkina Faso, était en alerte depuis plusieurs semaines.

L’attaque s’est produite à la tombée de la nuit à l’heure de la prière du soir. Entre les appels à la prière des muezzins et les crépitements d’armes lourdes, les jihadistes venus à moto et en 4×4 ont réussi à semer la confusion en attaquant le commissariat de police à la sortie sud de la ville, en direction de la ville burkinabè de Kantchari, obligeant la population à se terrer chez elle.

RFI

Mayo-kebbi Ouest : les Organisations de la Société Civile de la province s’opposent à la privatisation de la SONACIM

Les organisations de la société civile du Mayo-kebbi Ouest protestent contre la privatisation de la SONACIM et revendiquent un dédommagement aux populations dont les terres ont été prises illégalement par la SONACIM.

Cette annonce a été faite lors d’une assemblée générale des ressortissants du Mayo-kebbi Ouest, tenue ce dimanche 05 mars au centre Don-Bosco. C’était en présence de Tao Barka, Teyane Bertrand, Tchokke Rodrigue.

Pour rappel, la SONACIM est une société nationale de la cimenterie et elle est inaugurée dans le Mayo-kebbi Ouest en février 2012 dans le but de permettre à la population de se procurer le ciment à moindre coût.

Dans son intervention, le Coordonnateur National de l’organisation d’appui aux initiatives de développement, Mr Barka Tao, déplore que l’objectif de cette construction de la cimenterie de Baoré a été dévié. Et d’ajouter que les difficultés que rencontre la SONACIM aujourd’hui résultent de sa mauvaise gestion.

Pour lui, ceci est dû au fait que le gouvernement continue de nommer des gens n’ayant aucune expérience ni connaissance de l’usine à la tête de cette société au détriment du personnel formé.

Cependant, le coordonnateur Mr Barka Tao, déplore aussi l’impact de cette usine au Mayo-kebbi Ouest qui provoque d’après lui, l’absence des services sociaux de base, la forte pression démographique, le déguerpissement des populations riveraines sans les mesures de compensation, la pression sur l’environnement, etc.

Ainsi, les organisations de la société civile du Mayo-kebbi Ouest s’opposent à cette privatisation et exigent un dédommagement d’un montant de 760 587 500 FCFA comme ce qui fût le cas dans les autres Provinces.

Toumaï Web Média

Tchad : Le Président de Transition participe à la conférence des Nations-Unies sur les pays les moins avancés

Les travaux de la 5ème conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés se sont ouverts ce matin, au Centre National des Congrès de Doha au Qatar, à Doha, sous le thème : « Du potentiel à la prospérité ».

C’est en présence de plusieurs Chefs d’Etat et de Gouvernement parmi lesquels le Président de Transition, Président de la République, Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO. 45 pays sont représentés à cette conférence, dont 33 d’Afrique et 12 d’Asie-Pacifique et d’Haïti.

Une vingtaine de discours ont été prononcés à l’ouverture des travaux. Tous les discours prononcés ont un même dénominateur : la pauvreté est moralement inacceptable dans notre monde d’aujourd’hui.

Cette pauvreté doit être vaincue dira l’Emir de l’Etat de Qatar son Altesse, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani. Il devait ensuite appeler à un changement de paradigme dans le financement du développement dans les pays les moins avancés. Très Pragmatique, il a annoncé un appui financier du Qatar destinés aux pays les moins avancés à hauteur de 60 millions de dollars.

Le Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres a, lui, rappelé que « Les promesses non-tenues doivent prendre fin maintenant. Passons de la parole aux actes », a-t-il déclaré .

6.000 participants dont des Chefs d’État et de Gouvernement, des ministres, des diplomates, des hauts fonctionnaires, des hommes d’affaires, des parlementaires, des responsables des jeunes, des leaders de la société civile, des décideurs ainsi que de grands magnats d’entreprises régionales et mondiales prennent part aux assises.

Présidence de la République

Violences contre les immigrés en Tunisie : Quelle réaction des autorités pour sauver les ressortissants tchadiens?

La situation des ressortissants d’Afrique subsaharien devient de plus en plus inquiétante.

Tout est parti le 21 février, lorsque le président tunisien Kaïs Saïed a affirmé que la présence en Tunisie de “hordes” d’immigrés clandestins provenant d’Afrique subsaharienne est source de “violence et de crimes” et relève d’une “entreprise criminelle” visant à “changer la composition démographique” du pays.

Ce discours du Président tunisien a été condamné par plusieurs ONG comme “raciste et haineux” et a provoqué un tollé en Tunisie et partout dans le monde.

Depuis quelques moments, les personnes d’Afrique subsaharienne vivant en Tunisie, font état d’une recrudescence des agressions les visant et se sont précipitées par dizaines à leurs ambassades pour être rapatriées.

Quelques 300 Maliens et Ivoiriens ont déjà quitté la Tunisie ce 4 mars en avion. Des ressortissants d’Afrique subsaharienne cherchent à fuir des agressions et des manifestations d’hostilité après une violente charge du président Kaïs Saïed contre les migrants en situation irrégulière, question de se mettre à l’abri de toute attaque.

Cependant quelle est la situation de nos compatriotes tchadiens vivant à Tunis et les autres villes du pays? Pour des raisons de sécurité, le gouvernement doit mettre sur pied un plan pour leur bien-être.

Élection des représentants à la HAMA : Six (6) candidatures retenues

Dans un point de presse tenu ce samedi 05 mars à la maison des médias, la présidente du Comité d’organisation, de l’élection des représentants des medias à la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA), Mme Khadidja Mahamat Hissenea a dévoilé la liste des candidatures retenues et annoncer la date de l’élection.

Pour la présidente du comité d’organisation, en date du 22 février 2023, un appel à candidature a été lancé par son équipe pour les candidatures dans trois corps à savoir, les représentants des médias publics, ceux des médias privés et les représentants des techniciens de l’audiovisuel.

C’est pourquoi elle indique que sur 7 candidatures enregistrées, le comité a retenu 6, deux candidatures pour chaque entité.

Il s’agit de Yaya Mahamat Moundet et Adoum Aboubakar Idriss des médias publics, Mme Zara Mahamat Yacoub et Laoro Gondjé pour des médias privés, Allazam El-hadj Issaka et Ahmat Adoum Bahar pour le compte des techniciens de l’audiovisuel.

Les candidats retenus ont deux semaines pour battre campagne. La date prévue de l’élection est le 18 mars 2023 à la Maison des Médias du Tchad.

Koumra: Une tutrice trempe les mains de sa nièce dans l’eau chaude pour une histoire de vol de 5000 FCFA

Mendiguelembaye Stéphanie une fillette âgée d’environ 9 ans, orpheline de mère et vivant avec sa tante s’est vue les deux mains trempées dans l’eau chaude le 23 février dernier.

En effet, la fillette aurait pris 5000 FCFA de sa tante pour aller manger à l’école. A la récréation en ce jour, elle était partie donner le billet à la vendeuse et manger pour 200fcfa.

La vendeuse surprise lui a demandé combien tu m’as remis et la petite de répondre 500fcfa car ne connaissant pas vraiment l’argent.

La vendeuse surprise, lui demanda sa classe et le nom de sa maîtresse avant de lui dire de regagner la classe et qu’elle va la suivre avec le reliquat.

La bonne dame (vendeuse) est allée expliquer la situation à la maîtresse et elle interpella la fillette qui lui donna des explications comme quoi c’est sa mère qui lui a remis l’argent.

La famille est contactée par la direction de l’école et une femme un peu âgée habitant la cour est passée pour s’enquérir de la situation.

Arrivée à la maison, la petite a été copieusement passée à tabac avant de voir ses deux mains trempées dans l’eau bouillante.

Le Visionnaire

Fait divers : Il accompagne son collègue au pari vente de sa copine et découvre qu’elle est sa femme

Ce samedi soir, au quartier Chagoua dans le 7e arrondissement dans l’une des alimentations aux environs de l’axe CA7, quelque chose d’extraordinaire s’est produit.

Un monsieur demanda à son collègue de travail de l’accompagner au pari vente de sa copine qu’il a découvert sur Facebook.

Accompagnant son collègue au pari vente, il se rend compte que cette dernière n’est autre que sa femme. Piqué de frissons et de colère, le pauvre n’a pas pu contenir son émotion.

«Elle m’avait pourtant demandé l’autorisation depuis une semaine pour être aux chevets de sa maman malade couchée à l’hôpital. Vraiment les femmes sont des diables. C’est aujourd’hui que je découvre, » lâche-t-il aux clients qui ont essayé de le calmer.

À l’heure où nous mettons en ligne cette information, l’amant de sa femme a pris la poudre d’escampette. Le mari a piqué une colère sans égal et a pris une direction inconnue.

La dame entre temps, continue à gérer son pari vente dans un sentiment d’inquiétude totale. L’on ne sait toujours pas ce qui pourrait se produire et surtout la relation entre les deux amis et collègues.

Nous reviendrons d’ici peu

Cameroun : Assassinat du journaliste Martinez Zogo, Jean Pierre Amougou Belinga incarcéré à la prison centrale de Kondengui e Yaoundé

Après près d’un mois de détention, l’homme d’affaire, Jean Pierre Amougou Belinga a été formellement inculpé dans l’affaire Martinez Zogo. Il a quitté le tribunal militaire avec un mandat de dépôt aux premières heures de la matinée pour la prison centrale de Kondengui.

Selon la télévision Equinoxe TV, Le Lieutenant-Colonel Justin Danwe et tous les membres du commando auteurs de l’enlèvement et de l’assassinat de Martinez Zogo placés en détention préventive à la prison de Kondengui par le Tribunal Militaire.

Le Colonel Thomas Raymond Etoundi Nsoe et Bruno Bidjang remis respectivement en liberté et en liberté provisoire par le Tribunal Militaire dans l’affaire de l’assassinat de Martinez Zogo.

Jean Pierre Amougou Belinga inculpé par le Tribunal Militaire pour complicité d’acte de torture tandis que le Lieutenant-Colonel Justin Danwe et les membres du commando sont inculpés pour filature, enlèvement et torture.

culturebene.com

SENAFET : les femmes du ministère de la prospective économique et des partenariats internationaux échangent sur l’entrepreneuriat

Dans le cadre de la Semaine Nationale de la Femme Tchadienne (SENAFET), les femmes du ministère de la perspective économique et des partenariats internationaux ont organisé dans les locaux de la Fondation MAARIF ce samedi 04 mars 2023, à Diguel une conférence-débat.

Cette conférences-débat est placée sous deux thèmes ”entrepreneuriat féminin, gage de la paix, de la justice et de la réconciliation nationale” et ”le développement personnel de la femme”.

Pour la Présidente du comité d’organisation Mme Nadjwa Mahamat Abdel-Bagui, plusieurs défis restent à relever pour le développement personnel de la Femme.

C’est pourquoi elle indique que cette semaine est une occasion pour les femmes d’aborder les questions liées à la participation politique des femmes aux respects de leur droit et leur implication réelle dans le développement du pays.

Les femmes et les deux panels ont échangé et discuté sur les deux thèmes pour leur bien-être et leur épanouissement.

Tandjile : Un corps sans vie d’un homme retrouvé ce matin à Laï

Un corps sans vie, d’un homme âgé de soixante trois (63) ans à été retrouvé aux environs de cinq (5) heures ce samedi 04 mars 2023. C’était au quartier Mouroum dans la ville de Laï, chef lieu de la province de la Tandjilé.

TOÏDONGAR MARTIN est le nom de ce père de six (6) enfants retrouvé mort sur la route très tôt ce matin après le retour de son travail de sentinelle.

Selon les sources locales, le monsieur serait parti pour se soulager dans les buissons situé a environ 200 mètre de son domicile.

Il serait tombé et a succombé par la suite. Alerté, les forces de défense et sécurité, les autorités judiciaires représenté par le juge d’instruction au tribunal de grande instance de Laï MOUSTAPHA NDJEMADJI se sont rendus sur les lieux pour constater les faits témoin les faits MODJITANGAR TCHADONGAR RAOUL, neveux de la victime. Car dit-il « il était souffrant y’a à peine un mois, sa face s’était enflée mais après un traitement, il retrouvé sa santé et effectuait ses activités de sentinelle. Ce matin, il rentré du travail, est parti pour se soulager, c’est là où il a trouvé la mort, » après un constat fait par les agents de santé, le corps a été remis aux parents pour l’inhumation.

Un rapport d’autopsie du médecin est attendu pour l’ouverture d’une éventuelle enquêtes.

Tchad : Le Président de transition prend part à la conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés à Doha

Le Président de Transition, Président de la République, Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a quitté N’Djaména ce matin pour Doha. Dans la capitale qatarie, le Chef de l’Etat participera à la 5ème Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés qui se tiendra du 05 au 09 Mars 2023.

Le Président de la République a été salué à son départ à l’aéroport international Hassan Djamous, par le Premier Ministre de Transition, M. SALEH KEBZABO, le Chef d’Etat-Major Général des Armées, quelques membres du Gouvernement, le Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence, le Chef d’Etat-Major Particulier, le Directeur de Cabinet Civil Adjoint et Mme le Maire de la ville de N’Djaména.

La Directrice Générale Adjointe de la Communication

Tchad : 10 femmes décorées par le Président de Transition à l’occasion de la SENAFET

Dans le cadre et au troisième jour de la Semaine Nationale de la Femme Tchadienne (SENAFET), une semaine qui célèbre la femme tchadienne et son rôle crucial dans la société.), le Palais Toumaï s’est mis aux couleurs de la femme. Le Président de Transition a tenu à honorer des femmes qui se sont distinguées dans leurs domaines et qui ont contribué au développement du pays.

Le Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a pris un décret pour élever plusieurs femmes, issues de différentes couches socio-professionnelles, dans l’Ordre National du Tchad. Ce matin, le Président de la République a procédé à la décoration de 10 femmes parmi ces nominées.

Il s’agit de la Ministre du Genre et de la Solidarité Nationale, Amina Priscille Longoh, Mme Ruth Yaneko Romba, Mme Mbaïlemdana Marie Therèse, Mme Khadidja Kolingar, Dr Grace Kodindo, Dr Khadidja Attimer, Mme Belise Daotoloumbaye, Mme Awatif Baroud, Mme Kousso Tagbo et Mme Mariam Daoud.

Au cours de cette cérémonie, le Président de Transition a salué le rôle fondamental des femmes dans le développement du Tchad, rappelant que leur contribution est essentielle pour la construction d’un pays plus juste et plus prospère.

La Ministre du Genre et de la Solidarité Nationale, Mme Amina Priscille Longoh, élevée au grade d’Officier, parle d’un geste très fort posé en faveur de la femme tchadienne.

Ce geste du Chef de l’Etat vise à mettre en lumière des femmes remarquables mais aussi rappeler l’importance de l’égalité des sexes et de la pleine participation des femmes à tous les niveaux de la société.

En distinguant ces femmes, le Président de la République a également voulu encourager toutes les femmes tchadiennes à s’engager de manière plus déterminée dans la vie publique et à poursuivre leurs rêves et ambitions.

Présidence de la République

Tchad : Le Programme Youthconnekt Tchad échange avec le ministre de la Communication

Dans le cadre de vulgarisation de ses activités et ses objectifs, une équipe du programme YouthConnekt-Tchad à sa tête le coordonnateur national Othman Abderamane Hamdane a rencontré le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement Aziz Mahamat Saleh ce vendredi 03 mars 2023. C’était dans les locaux de l’ONAMA.

L’objectif de cette rencontre est de présenter les objectifs, les activités et les activités à venir dudit programme au porte-parole du gouvernement afin de procéder dans le temps à une coopération de partenariat.

Les échanges ont été constructifs sur les enjeux
auxquels fait face la jeunesse tchadienne et les actions que Youth Connekt prévoit mettre
en place pour y répondre.

Après avoir écouté de bout en bout, le coordonnateur du programme Youthconnekt, le Ministre a salué les efforts déjà entrepris et accomplis et a encouragé l’équipe
dans le cadre de son programme en faveur de l’emploi et de l’autonomisation des jeunes.

Tchad : Le MPS échange avec les partis de l’alliance

Après examen et validation des textes de base du Cadre National de Dialogue des Partis Politiques par la classe politique tchadienne le 02 mars 2023, les responsables du MPS et ceux des partis alliés se sont retrouvés ce 03 mars au siège national du MPS.

Cette réunion est présidée par le Secrétaire Général du MPS Dr HAROUN KABADI entouré de ses adjoints à savoir, DAGO YACOUB chargé de l’administration du parti, Me JEAN BERNARD PADARE chargé de la communication, porte-parole du parti et AMSADENE MAIDE HANGATTA chargée des organes de masse.

Il était question d’évaluer la participation du MPS et ses alliés dans le processus ayant traduit dans les faits la promesse faite par le Président de Transition le Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, promesse consistant à offrir aux formations politiques un cadre de concertation.

Le Secrétaire Général du MPS s’est félicité de la participation remarquable des partis de l’alliance.

Conscients de la nécessité de l’existence du cadre de concertation politique en cette deuxième phase de transition, le MPS et ses alliés ont réaffirmé au cours de cette réunion leur ferme volonté d’œuvre pour son bon fonctionnement.

Secrétariat Général du MPS

Tchad : le Parti PSF dénonce le comportement de certains individus qui usurpent le titre de communicateurs du parti

Dans un communiqué, le Parti Socialiste sans Frontières (PSF) porte à la connaissance de l’opinion nationale qu’il y a des individus qui usurpent des titres fallacieux et font des communications au nom du Parti.

«Toute communication faite en dehors d’une autorisation expresse du Porte-parole du Parti ou du Président National n’engage que son auteur, » explique le communiqué.

Le Parti informe que désormais les communications faites au nom du PSF en dehors de canaux officiels du Parti seront poursuivies en justice.

Lac: le deuxième tour de campagne de vaccination contre la COVID-19 lancé

C’est le Secrétaire Général de la Province du Lac Yaya Ousmane Adoum représentant le Gouverneur qui a lancé cette campagne de vaccination contre la covid-19 pour le compte du bloc 2 de la province du Lac.

Cette campagne de vaccination vise à renforcer le 1er tour et ramèner les communautés vers un changement positif du comportement et faciliter la sécurité sanitaire.

Le secrétaire général de la province du Lac,Yaya Ousmane ADOUM, a rappelé que cette maladie a laissé des conséquences et continue à faire des victimes. Le gouvernement soucieux pour la santé de la population ne ménage aucun effort face à cette maladie.

Le secrétaire général a invité la population de veiller sur leur état de santé et observer scrupuleusement des mesures de sécurité face a cette maladie.

Le Délégué provincial de la santé, Lakme Michelot, a souligné que toutes les stratégies seront mises en place pour la réussite de cette campagne.

Il a encouragé les plus hautes autorités du pays pour cette disponibilité à l’égard de la population pour garantir leur santé.

Tchad : L’organisation des femmes du parti les Patriotes lance ses activités de la SENAFET

L’organisation des femmes du parti les ”Patriotes” a officiellement lancé ses activités de la Semaine Nationale de la Femme Tchadienne (SENAFET) ce vendredi 03 février 2023 au siège dudit parti.

C’était dans un point de presse animé conjointement par Mme Florence Laordomdemadje Commissaire chargée de l’économie et des finances du parti et de Nezile Brahim Baba, coordonnatrice de l’organisation des femmes du Parti les Patriotes.

Pour Florence Laordomdemadje, aucune société ne peut se développer sans l’égalité entre les femmes et les hommes. C’est pourquoi elle rappelle que des réformes drastiques seront introduites par le Parti Les Patriotes pour assurer les droits des femmes à l’égalité des chances, à l’égalité de rémunération, à la protection contre la violence Genre, et aux lois sur le divorce.

La coordonnatrice Nezile Brahim Baba quant à elle indique que la journée internationale de la femme met en valeur et en avant la lutte pour ses droits notamment la réduction des inégalités par rapport aux hommes.

Elle précise que pendant cette semaine, le mouvement des femmes du Tchad serait en plein essor avec des différentes activités afin de renforcer leurs capacités dans plusieurs domaines.

«À travers cette semaine dédiée à la femme tchadienne, le parti Les Patriotes met l’accent sur l’épanouissement et l’émancipation de la femme tchadienne à travers son projet de société, qui a toujours su mettre cette dernière devant la scène politique, économique, sociale et culturelle, » a notifié Nezile Brahim Baba.

Rappelons que les activités prévues durant cette semaine sont:
la formation dans le digital, l’innovation et vente en ligne, la transformation des produits locaux en savons intimes, défilé…

Mali : Bamako retire à Paris le statut de porte-plume des résolutions du CS de l’ONU

Par un communiqué, le gouvernement de la République du Mali rappelle qu’en date du 12 janvier 2022 et du 26 avril 2022, le Gouvernement de la République du Mali alertait l’opinion publique nationale et internationale sur les actes hostiles, notamment la violation de l’espace aérien du Mali par des aéronefs des Forces françaises.

Le communiqué clarifie que ces alertes publiques ont été suivies, le 15 août 2022 d’une lettre par laquelle le Gouvernement de la République du Mali portait plainte auprès de Conseil de sécurité pour actes d’agression, de violation de notre espace aérien de subversion et de déstabilisation.

«Au regard de la gravité de ces faits qui pour le moins interrogent sur l’objectivité et l’impartialité de la République française et en attendant la tenue de la réunion spéciale du Conseil de sécurité sollicitée par le Mali, le Gouvernement de la République du Mali, par la présente correspondance, récuse officiellement le statut de porte-plume de la France sur toutes questions examinées par le Conseil de sécurité concernant le Mali, » clame le communiqué.

Pour le communiqué, depuis l’inscription de la situation du Mali à l’agenda du Conseil de sécurité, conformément à sa résolution 2085 (2012) du 20 décembre 2012, la France a toujours porté la plume sur toutes les questions concernant le Mali devant cet auguste organe, y compris pour ce qui concerne l’initiative et le portage des projets de résolutions relatifs au mandat de la MINUSMA ou au régime de sanctions concernant le Mali.

Ouaddai : Fin de la formation de plusieurs couches sociales sur les collectes des données avec ODK et Kobo collect

L’association des jeunes leaders pour le développement de l’emploi et de la formation AJLDEF, WENAKLABS et ADETIC, ont organisé ce Jeudi 02 Mars 2023 à Abéché, une cérémonie de remise des attestations de fin de formation aux jeunes, femmes,Organisations de la Société Civile de la province du Ouaddai, .

Au total 30 participants ont reçu la formation liée au secteur des Collectes des données et Créations compte kobotoolbox à l’appui Financier par WenakLabs et ADETIC.

Cette formation qui a duré trois (03) Jours s’inscrit dans le cadre de renforcement des capacités des Jeunes et contribu à l’épanouissement des bénéficiaires.

Le président de l’AJLDEF , Mahayadine Mahamat Hassan, a saisi cette occasion pour remercier tous ceux qui ont soutenu cette cause avec des apports multiformes pour la réussite de cette formation.

Présidant cette cérémonie, le Président de l’AJLDEF a souligné que cette initiative louable de l’AJLDEF en collaboration avec WENAKLABS et ADETIC entre dans la logique de l’amélioration des connaissances des jeunes dans le domaine des collectes des données et création le compte Kobotoolbox, outil incontournable de l’ère.

Mahayadine Mahamat a profité de cette occasion pour faire de plaidoyer aux ONGs, projets, programmes d’accompagner les jeunes dans l’optique de la pérennisation des acquis de cette formation et surtout d’étendre cette formation à tous les jeunes de la province du Ouaddaï pour leur ouvrir la porte aux emplois.

Tchad : le ministre des infrastructures fait le suivi des projets financés par les partenaires

La traditionnelle réunion de suivi des projets financés par les partenaires a eu lieu dans l’après-midi du 02 mars 2023 sous la conduite du Ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Dr IDRISS SALEH BACHAR.

Les projets routiers en cours d’exécution et ceux en phase de démarrage ; l’entretien des pistes rurales à travers le territoire national ont été passés au peigne fin.

Après lecture du compte-rendu de la précédente réunion, des explications, échanges et orientations sur l’évolution des projets sont faites. Les travaux de bitumage des axes de la route trans saharienne ; le projet du corridor NDjamena-Douala ; l’axe Abéché-Abougoulem et l’état de lieu des pistes sont évoqués durant la séance.

Concernant les travaux en cours, le Chef de département des infrastructures a instruit ses techniciens à l’effet de booster le rythme d’exécution sur les chantiers. Les projets financés par les partenaires dont l’objectif vise à interconnecter les localités rurales et aussi de désenclaver le pays retient une attention de Dr Idriss Saleh Bachar qui insiste sur leurs concrétisations.

Avant de clore la réunion, le Ministre des Infrastructures et du Désenclavement a demandé à ses collaborateurs de mettre les bouchées doubles pour le processus de lancement des travaux.

Ministère des infrastructures et du déclenchement

Classement 2023 des puissances militaires en Afrique: le Tchad occupe la 15e place

L’Egypte, l’Algérie, l’Afrique du Sud, le Nigeria et l’Ethiopie sont, dans l’ordre, les puissances militaires les plus importantes en Afrique, selon le Global Fire Power index 2023 qui vient de paraître.

L’Egypte reste la première puissance militaire africaine, selon l’édition 2023 du classement des armées dans le monde, publiée par le site américain spécialisé dans la défense Global Fire Power (GFP).

Ce pays d’Afrique du Nord occupe le 14e rang à l’échelle mondiale sur un total de 145 pays étudiés, avec un score de 0,2224 point, d’après le classement qui se base sur 60 critères, dont le nombre de militaires actifs, la force navale, la disponibilité du carburant pour les opérations militaires, le nombre d’avions de chasse, le budget consacré à la défense et la flexibilité logistique.

L’Egypte dispose de 440 000 militaires actifs et de 480 000 réservistes, de 4 946 chars, 1 069 avions militaires et 245 navires et bâtiments de guerre.

GFP, qui classe 38 pays africains cette année, ne prend pas en considération les stocks nucléaires et ne pénalise pas les pays ne disposant pas de littoral par le manque d’une force navale.

L’Algérie (26e à l’échelle mondiale) occupe la deuxième position à l’échelle africaine, suivie par l’Afrique du Sud (33e au plan mondial), le Nigeria (36e), l’Ethiopie (49e), l’Angola (55e), le Maroc (61e), la RD Congo (72e), la Tunisie (73e). Le Soudan (75e à l’échelle mondiale) ferme le Top 10 africain (voir le classement complet ci-dessous).

Selon Global Fire Power, les Etats-Unis demeurent la première puissance militaire mondiale en 2023, devant la Russie, la Chine, l’Inde et le Royaume-Uni.

Le Tchad quant à lui occupe la 15e place sur le plan africain et 97e sur le plan mondial

Agence Ecofin

Tchad : la Présidence de la République dénonce des manifestations sur le départ du ministre de la Sécurité

Par un Communiqué de presse du porte-parole de la Présidence de la République Brah Mahamat, la Présidence donne quelques précisions après le départ du Général Idriss Dokony Adiker.

«Le 26 février 2023, il a plu au Chef l’État, Président de la République, Président du conseil des ministres de démettre de ses fonctions de ministre de la sécurité Publique et de l’Immigration, le Général Idriss Dokony Adiker, le remplaçant ainsi par Mahamat Charfadine Margui, alors Conseiller à la sécurité nationale. Cette démarche, au demeurant normale et courante dans l’administration, a malheureusement donné lieu à supputations les unes plus saugrenues que les autres, » note le communiqué.

Selon le communiqué, le Ministre sortant, arrivé aux termes de sa mission qu’il a d’ailleurs remplie avec brio, a même été félicité, toute autre interprétation n’est que balivernes savamment distillé par les adeptes
du sensationnel.

C’est dans ce contexte que la Présidence de la République demande à la population de s’informer via les sources officielles pour ne pas se faire manipuler.

«Les citoyens du Tchad nouveau se doivent de véhiculer des informations vérifiées et vérifiables ; cela procède de la stabilité, si nécessaire, » conclut le communiqué.

Tchad : les conseillers nationaux examinent le projet de loi portant ratification de l’ordonnance de la CONOREC

Ce mercredi 1er mars 2023, les Conseillers Nationaux de Transition examinent au Palais de la Démocratie, le projet de Loi portant ratification de l’Ordonnance N°001/PT/2023 du 13 janvier 2023 portant création d’une Commission Nationale Chargée de l’Organisation du Référendum Constitutionnel (CONOREC).

Cette séance d’examination a vu la présence du Ministre de l’Administration du Territoire, de la Décentralisation et de la Bonne Gouvernance Mahamat Limane et de Haliki Choua Mahamat, Ministre Secrétaire Général du Gouvernement Chargé de la Promotion du Bilinguisme dans l’Administration et des Relations avec le Conseil National de Transition et les Grandes Institutions.

Gabon : Emmanuel Macron attendu ce mercredi à Libreville au Gabon

Le chef de l’État français est attendu en fin d’après-midi ce mercredi 1er mars 2023 dans la capitale gabonaise.

Il est attendu en fin d’après-midi dans la capitale gabonaise, première étape d’un périple qui le conduira ensuite en Angola, au Congo et en République démocratique du Congo.

Macron commence ce mercredi 1er mars sa tournée au Gabon où il est attendu pour un sommet sur la protection de la forêt équatoriale, le ”One Forest Summit.”

Le Chef de l’État français effectue son 18e déplacement en Afrique depuis le début de son premier quinquennat en 2017. Son déplacement intervient deux jours après avoir exposé depuis Paris sa stratégie africaine pour les quatre ans à venir.

Gabon : Le Premier ministre de transition participe au sommet ”One Forest Summit” à Libreville

Le Premier Ministre de Transition Saleh Kebzabo, à la tête d’une forte délégation est arrivé cet après midi 28 février à Libreville, au Gabon.

Il prendra part du 1er au 02 Mars 2023 à Libreville capitale gabonaise au Sommet “One Forest Summit.”

Plusieurs chefs d’États et de gouvernement sont attendus parmi lesquels, le Président Français, Emmanuel MACRON.

Ce Sommet One Forest Summit sera axé sur le changement climatique et la préservation de la biodiversité.

Les Chefs d’États et de Gouvernements aborderont les enjeux liés à la préservation de la biodiversité, notamment des trois grands bassins forestiers à savoir, la forêt amazonienne, les forêts tropicales d’Asie du Sud-Est et le bassin du Congo.

Guera: 11 morts lors d’un vol de bétails à Mangalmé

Les faits remontent à la nuit du lundi 27 au mardi 28 février 2023. Une bande de voleurs a attaqué deux villages notamment Meini et Iregue dans le département de Mangalmé, province du Guera. La cible de ces voleurs, les bétails.

Ils ont tenté d’emporter les bétails et lorsque les autochtones se sont mis à leur poursuite, ces derniers ont ouvert le feu. Les villageois ont riposté à leur tour. Bilan 11 morts dont 5 présumés voleurs.

Pour le moment, il faut souligner que la situation est sous contrôle. Quelques auteurs de ce vol organisé sont arrêtés et leurs armes récupérées.

tchadinfos.com

Mali : Le colonel Assimi Goïta, reçoit un projet de nouvelle Constitution

Le colonel Assimi Goïta, a reçu lundi un projet de nouvelle Constitution, amendant un avant-projet contesté à l’automne dernier, ont rapporté ses services, sans s’exprimer sur la date de sa soumission à référendum.

Cette Constitution est un élément clé du vaste chantier de réformes invoqué par les militaires pour justifier leur maintien au pouvoir. Son adoption serait une étape importante dans le calendrier menant à des élections en février 2024 et à un retour des civils au pouvoir.

Le contenu de ce nouveau projet présenté comme “final” par la présidence malienne n’avait pas été rendu public lundi en début de soirée. Dans le calendrier élaboré par la junte, cette Constitution était censée être soumise à un référendum le 19 mars. Mais à moins de trois semaines du terme, le doute va croissant sur le respect de cette échéance, et le communiqué de la présidence malienne ne dit rien sur le sujet.

“Le document final, que je viens de recevoir aujourd’hui, cristallisera, à n’en pas douter, l’espoir de la nation toute entière quant à l’instauration d’une véritable démocratie”, déclare le colonel Goïta, cité dans le communiqué.

Le colonel Goïta faisait partie des officiers qui ont renversé la présidence civile en 2020. Il s’est fait investir président d’une période dite de transition à la suite d’un second putsch en 2021.

Le projet qui lui a été remis lundi amende un avant-projet divulgué en octobre 2022. La teneur de cet avant-projet et la pertinence même d’une nouvelle Constitution ont été remises en cause par un certain nombre de partis et d’acteurs politiques qui ont cependant peiné à faire entendre leur voix, dans un contexte où toute contestation organisée est quasiment réduite à l’impuissance.

Des parties de l’avant-projet “ont été supprimées, certaines fusionnées et d’autres reformulées”, dit dans le communiqué de la présidence le coordinateur de la commission qui a finalisé le projet, Fousseyni Samaké. Le communiqué ne précise pas ce qui a été modifié dans l’avant-projet. Le projet comporte 191 articles au lieu de 195, dit-il.

L’avant-projet renforçait considérablement les pouvoirs du président. Il écartait aussi l’hypothèse d’une fédération qui aurait conféré une forte autonomie au nord du pays, d’où sont parties en 2012 les insurrections indépendantiste et salafiste, début d’une profonde crise sécuritaire et politique qui continue aujourd’hui.

La question d’une éventuelle candidature de l’homme fort du régime reste posée, malgré un engagement initial pris par la junte à ce que le président de transition ne puisse pas concourir. L’actuelle Constitution, datant de 1992, passe pour un facteur de la crise que traverse le pays, théâtre de trois coups d’Etat depuis 1991 et cinq depuis l’indépendance.

AFP

Tchad : Qui est Général Mahamat Charfadine Margui, nouveau ministre de la sécurité publique ?

(Hamama Média, Mardi 28 février 2023) – Nommé par décret N°0329/PT/PM/2023 du 26 février à la tête du ministère de la sécurité publique et de l’immigration, en remplacement du Général Idriss Dokony Adiker, Général Mahamat Charfadine Margui a été officiellement installé dans ses fonctions ce mardi 28 février 2023.

C’est la Secrétaire générale adjointe du gouvernement, Madame Fatimé Aldjineh Garfa qui a présidé cette cérémonie de passation de service, en présence de plusieurs directeurs des grandes formations militaires, des officiers généraux et supérieurs ainsi que des membres de la famille.

Né le 11 août 1976 à Nanou, Général Mahamat Charfadine Margui est Contrôleur Général de Police de 2e Grade et a reçu plusieurs formations spécialisées entre autres, diplôme de Magistrat à l’École Nationale de Formation Judiciaire : 1ere promotion, diplôme de l’Institut de formation aux opérations de paix des Nations Unies, licence en management des organisations, diplôme d’école Nationale de Police/Tchad, formation au Centre d’Études Stratégiques de l’Afrique CESA de Washington/USA…

Général Mahamat Charfadine Margui a reçu également plusieurs formations entre autres, sur la coopération judiciaire et policière internationale en matière pénale contre le terrorisme et aussi quelques formations pour le pré-déploiement aux missions de paix des Nations Unies/Ouganda, formation sur la cybercriminalité et le terrorisme/Coopération Japonaise, formation sur la protection des droits de l’homme dans les réponses de justice pénale/terrorisme, formation du Département de la Sureté et de la Sécurité des Nations Unies et bien d’autres formations dans le domaine de la sécurité.

Avec ses riches parcours et formations reçues en matière de la sécurité, les Tchadiens peuvent placer leur confiance au Général Mahamat Charfadine Margui qui semble être l’homme de la situation, car il a occupé plusieurs hautes fonctions au Tchad et à l’étranger. Car, de Février 2021 à nos jours, il était le Chef des opérations de la composante police de la MINUSAM /MALI, de juin 2018 à Janvier 2020 il fût le Directeur General Adjoint de l’Agence Nationale de Sécurité, de 2016 à 2018 il fût directeur Adjoint de la Police Judiciaire.

De 2003 à 2016, général Mahamat Charfadine Margui a occupé les postes suivants : Officier chargé du contrôle et de l’autorisation de la délivrance des cartes d’identité nationale à la Direction de l’identification Judiciaire, Commissaire Adjoint au Surveillance du Territoire de la ville de N’Djaména, Commandant de la Police des Nations Unies dans la Région de Nzi Comoé en Côte d’Ivoire pour le compte de la mission de Paix des Nations Unies : ONUCI Cote d’Ivoire, Directeur adjoint de Ressources Humaines au ministère des Affaires foncières et du Domaine, Chef de département des moyens généraux et de sécurité…

Au delà de ses riches parcours, Général Mahamat Charfadine Margui a reçu plusieurs distinctions: médaille des Nations Unies/MINUSMA/MALI (2021-2022), médaille des Nations Unies/ONUCI/Cote d’Ivoire (2009-2011), médailles des Nations Unies pour le maintien de la paix (2005-2006), mérite Militaire avec palme d’or pour les actes héroïques rendus à la Nation, février 2008.

Général Mahamat Charfadine Margui, prend la tête du ministère de la sécurité publique et de l’immigration avec pleins de défis sécuritaires qui l’attendent.

Mayo-Kebbi Ouest : La coalition des organisations de la Société Civile de la province contre la privatisation de la SONACIM

Selon les informations selon lesquelles la Société Nationale de Ciment (SONACIM) de Baoré serait sur la voie d’être privatisée, la coalition des organisations de la société Civile de la Province du Mayo-Kebbi Ouest se mobilise contre cette procédure.

C’est pourquoi, elle convie tous les ressortissants de ladite province résidents à N’Djaména, à une Assemblée Générale extraordinaire qu’elle organise au centre Don Bosco, ce dimanche 05 mars 2023 11h30 à 13h 00 min.

Tchad : Pour des raisons de sécurité, Mahamat Ahmat Lazina quitte le pays

Le Président du parti Mouvement National pour le Changement au Tchad (MNCT), Mahamat Ahmat Lazina a quitté le pays il ya quelques jours pour des raisons de sécurité. Il s’est senti menacé. Il se trouve désormais à Paris en France. Il a quitté N’Djamena avec le soutien de deux Chefs d’État africains a t’on appris des sources de lui.

Après l’interdiction de la tenue de la rentrée politique de son parti puis son éviction judiciaire par la cour suprême, Lazina a commencé à recevoir des menaces selon nos informations. «Il est filé dans ces mouvements, tard dans la soirée des véhicules banalisé viennent devant chez lui ».

Selon une source sécuritaire, un plan d’arrestation de Mahamat Ahmat Lazina a été mis en place par les autorités de la transition. Ce plan consiste à le placer en détention et d’organiser un procès.ce plan a échoué,il a pu quitter N’Djamena sans que les services de sécurité ne s’en rendent compte.

Lazina a quitté avec toute sa famille le pays. Son objectif est de se rendre aux Etats Unis dans les jours avenirs. Il a quitté le pays dans une grande discrétion.

Nouvelles.td

Ouaddai : Wenaklabs forme sur les collectes des données avec ODK et Kobo collect

Un atelier de formation sur les collectes des données avec ODK et Kobo collect s’est ouvert lundi 27 février 2023 à Abeché, chef-lieu de la province du Ouaddai.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée a l’ADETIC , par le Président de l’association des jeunes leaders pour le développement de l’emploi et de la formation (AJLDEF), du représentant de Wenaklabs d’Abeché.

Cette formation dont l’objectif principal est d’outiller les différentes couches sociales de la province à des collectes de données efficaces avec des moyens numériques conséquents est dispensée par l’équipe Wenaklabs constituée des Chercheurs et Ingénieurs, spécialistes en géomatique avec une expérience dans la réalisation des projets.

Ouverte au profit des personnels des ONG, des jeunes, des OSCS et des femmes du Ouaddai, la formation prendra fin le 02 mars.

Cadre de Dialogue Politique : le ministre de l’administration invite les partis politiques à retirer des documents à examiner le 2 mars

Le ministre de l’Administration du territoire, Limane Mahamat, dans un communiqué rendu public ce lundi 27 février 2023 invite les responsables des partis politiques à retirer à son cabinet, “un jet de documents’’ initiés par le comité ad hoc chargé de l‘élaboration des documents constitutifs du nouveau cadre de dialogue politique.

«Ces documents seront examinés en assemblée plénière prévue le 2 mars prochain à 10h au palais des arts et de la culture, » précise le communiqué.

Turquie : Un mort et des dizaines de blessés dans une nouvelle secousse

Trois semaines après les tremblements de terre qui ont coûté la vie à plus de 44 000 personnes, plusieurs dégâts matériels, une nouvelle réplique ce lundi a fait au moins un mort et 69 blessés, et détruit 29 immeubles, rapporte le journal Libération.

De nouveaux immeubles se sont effondrés dans la province turque de Malatya (sud-est) après une secousse de magnitude de 5,6.

Selon l’agence publique de gestion des catastrophes (Afad) dans un me publication, le premier bilan est d’un mort, 69 blessés et 29 immeubles détruits.

Tchad : les conseillers nationaux interpellent le ministre des hydrocarbures et de l’énergie, Djerassem Le Bemadjiel

Ce lundi 27 février 2023, la deuxième séance plénière de la première session ordinaire 2023 du Conseil National de Transition s’est ouverte et présidée par la deuxième vice-présidente du Conseil National de Transition, Dr Khadija Atimer.

Dans le cadre de la question de la crise énergétique que connaissent les villes du Tchad en général et la ville de N’djaména en particulier, le Ministre des Hydrocarbures et de l’Energie, Monsieur Djerassem Le Bemadjiel a été interpellé par les conseillers nationaux.

La question a été initiée par le Conseiller Mahamat Oumar Adoum.

Nous reviendrons

Tchad : les conseillers nationaux interpellent le ministre des hydrocarbures Djerassem Le Bemadjiel

Ce lundi 27 février 2023, la deuxième séance plénière de la première session ordinaire 2023 du Conseil National de Transition s’est ouverte et présidée par la deuxième vice-présidente du Conseil National de Transition, Dr Khadija Atimer.

Dans le cadre de la question de la crise énergétique que connaissent les villes du Tchad en général et la ville de N’djaména en particulier, le Ministre des Hydrocarbures et de l’Energie, Monsieur Djerassem Le Bemadjiel a été interpellé par les conseillers nationaux.

La question a été initiée par le Conseiller Mahamat Oumar Adoum.

Nous reviendrons

Tchad: Les enseignants nouvellement intégrés en grève ce lundi 27 février

(Hamama Média) lundi 27 février 2023 – Réunis en assemblée générale ce dimanche 26 février 2023 dans les locaux du Syndicat des Enseignants du Tchad (SET), les enseignants nouvellement intégrés haussent le ton.

Intégrés depuis presque 6 mois à la fonction publique, les salaires tardent à tomber alors qu’ils sont déjà dans leurs postes respectifs.

À l’issue de cette assemblée générale, ils reconduisent leur grève pour une semaine renouvelable à partir de ce lundi 27 février 2023. Ils revendiquent le versement intégral de leurs arriérés de salaire depuis leur prise de service.

Pour le Porte-parole du collectif, Emmanuel Neuzilka, plusieurs correspondances de demande d’audience ont été adressées au ministre de l’éducation nationale et de la promotion civique Moussa Kadam le 07 février dernier et au Premier ministre de transition Saleh Kebzabo, Chef du gouvernement 13 février. Il précise qu’aucune suite favorable a été notifiée.

Emmanuel Neuzilka, de continuer que les Syndicalistes, après avoir rencontré le ministre de la fonction publique et du dialogue social, il s’est dit surpris que les dossiers trainent encore à la solde sans qu’ils ne soient mandatés.

Lancée pour 3 jours, la semaine dernière, la grève est ainsi reconduite ce lundi 27 février pour une semaine renouvelable. Passé ce délai, ils indiquent que d’autres décisions suivront.

Tchad | Cameroun : un pont d’une valeur de 74 milliards pour desservir les deux pays

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, et le premier camerounais, Joseph Dion Ngute, ont posé, 27 février 2020, la première pierre pour la construction attendue du pont devant relier la capitale de la province du Mayo-kebbi est à la ville camerounaise de Yagoua. Le pont, d’une longueur de 620 mètres, et ses voies de raccordement de 14 kilomètres coûteront la faramineuse somme de 74 milliards de nos francs. La réalisation de cet édifice durera 36 mois, soit 3 ans.

La réalisation de ce projet, financé par la Banque africaine de développement (BAD) et l’Union européenne, est confiée aux groupements d’entreprises Gauff Gmbh et Co Engineering /Cira SA/Technoroute et Razel-Cameroun/Razel-BEC/Sotcocog.

Mais seulement, si ce pont va, à coup sûr, permettre une fluide circulation entre les deux pays à partir du Mayo-kebbi est (jusque-là, la traversée du fleuve Logone entre les deux villes se fait à l’aide des pirogues simples ou motorisées), tout le problème réside, en ce qui concerne le Tchad, dans l’état de la route qui mène vers Bongor.

Depuis plusieurs années déjà, la route qui y mène s’est littéralement dégradée au point de devenir quasi impraticable. La preuve, en temps normal, aller à Bongor, cette ville située à moins de 250 kilomètres au sud, ne devrait pas durer plus de trois heures d’horloge. Malheureusement, il en faut plus puisque qu’en lieu et place d’une route bitumée, c’est dans les nids-de-poule, la poussière ou dans des flaques d’eau (en saison des pluies) que les usagers roulent. Conséquence : il faut jusqu’à 6 pour parcourir moins de 250 kilomètres.

Extrait de la Voix

Rapport de la CNDH: 8 commissaires tournent le dos à Mahamat Nour Ibedou

(Hamama Média) – Dans la matinée du samedi 25 février 2023, le Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), Mahamat Nour Ibedou a présenté le rapport officiel des évènements du 20 octobre 2022 lors des manifestations. Très remontés, 8 conseillers désapprouvent ce rapport.

Dans un communiqué de presse émanant d’une Assemblée Générale, les Commissaires de la CNDH se disent avoir appris avec grande surprise et stupéfaction ”la prétendue” publication d’un Rapport d’enquête sur les manifestations du 20 octobre 2022 par le biais des chancelleries accréditées au Tchad, les ONG et les médias nationaux et internationaux.

«La surprise des Commissaires est d’aurant grande que Mahamat Nour IBEDOU, en tant que défenseur de droits humains se doit d’être respectueux des procédures mais aussi de ses collègues, » précise le communiqué.

À travers cette communication, les Commissaires tiennent à informer l’opinion publique nationale et internationuie qu’après compilation des données issues des cinq (05) missions de terrain conduites au Sud et N’Djaména, le projet du rapport a été soumis au président de la CNDH Mahamat Nour IBEDOU pour son adoption à rassemblée plénière.

Les conseillers rapportent que ce dernier a choisi de s’isoler avec quelques membres de son cabinet et des personnes inconnues et non assermentées pour manipuler ce projet de rapport sensé être débattu à fond par l’Assemblée Plénière pour concorder les données et recouper certaines sources avant son adoption sur procès verbal.

«Ce comportement méprisant est une violation flagrante des procédures fixées te Reglernent Interieur et ta loi 28/PR/018, portant organisation, attribution et fonctionnement de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, » déplorent les conseillers.

C’est dans ce contexte que les commissaires membres de la CNDH informent l’opinion nationale et internationale qu’ils ne se reconnaissent nullement dans ce rapport validé par la personne seule du Président Ibedou.

22e session ordinaire de la CEEAC: Félix Tshisekedi passe le flambeau à Ali Bongo Ondimba

(Hamama Média) – La 22e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) s’est ouvert ce samedi 25 février à Kinshasa en République démocratique du Congo.

À l’issue de la session ordinaire, le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba est le nouveau président en exercice de l’institution.

À l’occasion, le président congolais, Félix Tshisekedi a passé le témoin à son homologue gabonais qui assurera la présidence tournante de l’organisation pour les 12 prochains mois.

UA: Moussa Faki Mahamat très remonté contre les autorités tunisiennes pour leurs «déclarations choquantes, contre des compatriotes Africains»

(Hamama Média) 25 février 2023 – Dans un communiqué publié vendredi 24 février, le président de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat (photo), condamne les «déclarations choquantes faites par les autorités tunisiennes contre des compatriotes Africains.»

Selon le communiqué, ces déclarations vont à l’encontre de la lettre et de l’esprit de l’Organisation et des principes fondateurs de l’Union africaine.

«Au nom du Président, la Vice-Présidente, Dr Monique Nsanzabaganwa, et la Commissaire de l’UA pour la Santé, les Affaires Humanitaires et le Développement Social, Amb. Minata Samate, ont reçu le Représentant Permanent de la Tunisie accrédité auprès de l’Union Africaine afin d’exprimer les vives préoccupations de l’Union Africaine quant à la forme et le fond de la déclaration ciblant des compatriotes Africains, nonobstant leur statut légal dans le pays, » note le communiqué.

Le Président rappelle à tous les pays, en particulier aux États membres de l’Union Africaine, qu’ils doivent honorer les obligations qui leur incombent en vertu du Droit International et des instruments pertinents de l’Union Africaine, à savoir traiter tous les migrants avec dignité, d’où qu’ils viennent, s’abstenir de tout discours haineux à caractère raciste, susceptible de nuire aux personnes, et accorder la priorité à leur sécurité et à leurs droits fondamentaux.

Pour finir, Moussa Faki Mahamat réitère l’engagement de la Commission à soutenir les autorités Tunisiennes en vue de la résolution des problèmes de migration afin de rendre la migration sûre, digne et régulière.

UA: Moussa Faki Mahamat très remonté contre les autorités tunisiennes pour leur propos raciste

(Hamama Média) 25 février 2023 – Dans un communiqué publié vendredi 24 février, le président de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat (photo), condamne les «déclarations choquantes faites par les autorités tunisiennes contre des compatriotes Africains.»

Selon le communiqué, ces déclarations vont à l’encontre de la lettre et de l’esprit de l’Organisation et des principes fondateurs de l’Union africaine.

«Au nom du Président, la Vice-Présidente, Dr Monique Nsanzabaganwa, et la Commissaire de l’UA pour la Santé, les Affaires Humanitaires et le Développement Social, Amb. Minata Samate, ont reçu le Représentant Permanent de la Tunisie accrédité auprès de l’Union Africaine afin d’exprimer les vives préoccupations de l’Union Africaine quant à la forme et le fond de la déclaration ciblant des compatriotes Africains, nonobstant leur statut légal dans le pays, » note le communiqué.

Le Président rappelle à tous les pays, en particulier aux États membres de l’Union Africaine, qu’ils doivent honorer les obligations qui leur incombent en vertu du Droit International et des instruments pertinents de l’Union Africaine, à savoir traiter tous les migrants avec dignité, d’où qu’ils viennent, s’abstenir de tout discours haineux à caractère raciste, susceptible de nuire aux personnes, et accorder la priorité à leur sécurité et à leurs droits fondamentaux.

Pour finir, Moussa Faki Mahamat réitère l’engagement de la Commission à soutenir les autorités Tunisiennes en vue de la résolution des problèmes de migration afin de rendre la migration sûre, digne et régulière.

RDC: Le Président de transition prend part ce samedi au 22e sommet de la CEEAC à Kinshasa

Le Président de Transition, Général Mahamat Idriss Deby Itno est arrivé ce samedi 25 février 2023, à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo.

Le Chef de l’État prend part à la 22ème Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) qui s’ouvre ce samedi 25 février, sur invitation du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, par ailleurs Président en exercice de la CEEAC.

À l’aéroport international de N’Djili, le Chef de l’État a été accueilli par le Premier Ministre de la République Démocratique du Congo, Jean-Michel Sama Lukonde kyenge et l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Tchad en RDC, Mahadjir Ousman Ibrahim.

Nigéria : les Nigérians élisent le successeur de Muhammadu Buhari ce samedi

Ce samedi, 25 février, les Nigérians se rendent aux urnes pour les élections générales 2023.

93 millions de Nigérians sont appelés aux urnes, pour désigner le successeur parmi 18 candidats de Muhammadu Buhari, président depuis 2015.

Le scrutin se déroulera dans un climat de tensions, entre une abstention toujours plus forte, une réforme monétaire ayant entraîné des pénuries de liquidités et des violences multiples à travers le pays le plus peuplé d’Afrique.

Infrastructures : le FAGACE promet le financement de plusieurs projets dans divers domaines au Tchad

En séjour de travail au Tchad, la délégation du Fonds Africain de Garantie et de Coopération Économique (FAGACE) a été reçue par le Ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Dr Idriss Saleh Bachar, vendredi 24 février 2023.

Venu pour présenter les opportunités qu’offre le FAGACE, le Directeur Général du FAGACE, Dr Ngueto Tiraina Yambaye, en compagnie des responsables de ladite institution financière, a eu de fructueux échanges avec le Ministre.

Institution internationale spécialisée dans la promotion des investissements publics et privés, le FAGACE est peu ou méconnu dans le sillage tchadien, explique le premier responsable de l’institution.

Poursuivant ses propos, Dr Nguéto Tiraïna Yambaye d’affirmer qu’en Afrique, seuls le Tchad et la Mauritanie n’ont point bénéficié des services tandis que sous d’autres cieux, le FAGACE a accompagné des pays dans divers investissements ou recherches de financements pour le développement des infrastructures, de l’éducation, la santé, l’agriculture entre autres.

Aucun État ne peut se développer dans l’autarcie, le Tchad ne peut à lui seul financer ses projets. C’est pourquoi le FAGACE a pour objectif d’accompagner les États africains dans leur développement à différent niveau.

Étant animé par un esprit patriotique, Dr Nguéto laisse entendre en ces termes : «À la fin de mon mandant au FAGACE, je ne veux pas partir sans rien faire à mon pays. Le FAGACE peut mobiliser des financements. J’exercerai et mettrai mes expertises pour attirer et présenter les potentialités tchadiennes aux investisseurs ».

Avec satisfecit, le Chef du département des infrastructures et du désenclavement, Dr Idriss Saleh Bachar, a remercié le Directeur Général du FAGACE et sa suite pour l’incitative de vulgarisation des services du FAGACE et de l’intérêt porté au secteur des infrastructures. Certes les projets n’en manquent pas dans ce secteur, révèle-t-il, le Ministre.

Le désenclavement est une priorité pour le pays soutient Dr Idriss Saleh Bachar en présentant les projets intégrateurs tels que la section tchadienne de la route transafricaine de Tripoli à Cap Town ; la route des trois frontières (Tchad-Soudan-Égypte) ; le corridor Tchad-Nigeria-Benin.

Notons que la rencontre fait suite à l’intervention du Ministre des Infrastructures et du Désenclavement lors du 2e Sommet de Dakar sur le financement des infrastructures en Afrique organisé par l’Union Africaine à travers son Agence de Développement des Infrastructures, le NEPAD.

Ministère des infrastructures

Culture : l’artiste Arnaud 2Bao lance son premier album ”Mnon Bari”

L’annonce du lancement a été faite dans une conférence de presse ce vendredi, 24 février, dans la salle de réunion de la radio Arc-en-ciel.

Le lancement officiel dudit album aura lieu ce dimanche 26 février à l’hôtel Radisson Blu.

C’est un album composé de 12 titres qui implore la miséricorde de Dieu et est essentiellement « centré sur la question de repentance. On se tourne vers Dieu et on lui demande pardon pour nos péchés et on lui demande de nous orienter », indique Arnaud 2Bao.

L’artiste invite ainsi le public à venir massivement découvrir ces titres dont les tarifs du concert sont fixés à 2000FCFA et 5000FCFA ce dimanche à Radisson Blu.

Précisons que l’album a été enregistré entre le Congo et la Côte-d’Ivoire.

Tchad : les influenceurs des médias sociaux outillés sur la prévention et la lutte contre les fausses rumeurs

Le ministère de la santé publique et de la prévention et celui de la communication, en partenariat avec l’Unicef au Tchad, organisent du 24 au 25 février à Mara, un atelier de renforcement des capacités des influenceurs des médias sociaux à la prévention et à la lutte contre les fausses rumeurs sur les médias sociaux.

Cet atelier permettra de renforcer les capacités des hommes des médias sur la problématique de la vaccination et l’importance de la vaccination contre la covid19, l’écriture web, le tracking et la lutte contre les fausses rumeurs.

Il consistera aussi à faire la promotion des mesures barrières, la vaccination contre la covid19 et les bonnes pratiques d’hygiène contre le choléra à travers la diffusion des spots, des microprogrammes, l’organisation des émissions interactives et des débats à la radio et à la télévision pour le changement de comportement en vue de toucher un grand nombre de la population.

Pour le directeur adjoint de la vaccination du ministère de la santé publique et de la prévention Dr Abdelsadick Hidjab, les journalistes jouent un rôle primordial dans le cadre de la sensibilisation sur l’importance de la vaccination.

Pour lui, la communication de risques, l’engagement communautaire, la communication digitale pour la prévention et la vaccination contre la covid19, la promotion des bonnes pratiques d’hygiène sur le choléra sont des thématiques importantes pour les journalistes qui sensibilisent au quotidien les citoyens.

Tribune: Comment devenir un pays libre et souverain II ?

Dans mon article précèdent, je mettais en exergue le projet de long terme pour combattre l’impérialisme. La mise en application du projet mérite un travail exceptionnel, de la patience et de la persévérance. Mais il convient d’élargir le champ dans d’autres domaines pour englober l’ensemble dans une vision cohérente. Nous vivons dans un monde globalisé, les canaux de communication sont de plus en plus perfectionnés. Cette possibilité donne l’avantage de transmettre les messages à coût réduit. Il faut saisir cette opportunité pour établir des contacts avec tous les pays qui luttent pour tourner la page de la colonisation.

Des relations multilatérales

En Afrique centrale, les citoyens sont soumis à un asservissement politique et économique par les valets locaux avec la complicité des élites parisiennes. Pourtant, dans un monde devenu village planétaire, les citoyens de l’Afrique voient le confort dans lequel baigne les pays qui ont arraché leur indépendance. Le sens de l’optimisme de ces pays contraste avec le désespoir des subsahariens.

« La solidarité des ébranlés » de l’impérialisme devient presque naturelle. Il faut mettre en place un réseau élargi d’Africains. Chaque achat ou action s’inscrit dans la lutte, dans l’espoir d’écraser l’ennemi.

On sait que les françafricains ont perdu la bataille de l’opinion. Il reste de coordonner la lutte des contestataires en faisant adhérer la masse. C’est un défi difficile à relever. Mais il ne faut pas baisser le bras. L’avenir appartient à ceux qui refusent de se mettre à genoux.

De la monnaie ou la politique coloniale française

L’utilisation de la monnaie(FCFA), contrôlée par la France, est une source d’instabilité constante et d’espionnage. Monnaie décriée par les économistes sérieux, destructrice de la constitution d’un tissu économique local, elle met sous la botte de la France la géopolitique de la région. Tout moyen d’échanges passe par les mécanismes extérieurs sous la supervision de la Banque de France. Elle tire des bénéfices nets sur le dépôt et la conversion du FCFA dans les autres devises internationaux.
La monnaie est l’un des outils que la France utilise pour intervenir et assoir son hégémonie criminelle. Ce cordon ombilical forcé met les Africains dans la servitude. Si le FCFA n’existe pas, les interventions françaises vont drastiquement diminuer.

La France est un pays en agonie qui refuse de mourir. L’achever est un devoir patriotique.

De l’armée

La réforme de l’armée s’impose pour mettre en place une institution compétente et soucieuse de l’avenir de tous les citoyens du pays. Le Tchad est condamné à se développer dans la justice pour le bien de tout le monde : un Etat de droits riche, libre et prospère. Si non, rien ne garantit un avenir souhaitable -même pour les personnes les plus aisées.

Mahamat Daoussa Deby

Tchad : les représentants de la cellule syndicale du ministère de l’administration du territoire, reçus par Limane Mahamat

Le Ministre de l’Administration du Territoire, de la Décentralisation et de la Bonne Gouvernance, M. LIMANE MAHAMAT a rencontré ce jeudi 23 février 2023 dans la grande salle de réunion dudit ministère les représentants de la cellule syndicale SAAGET du ministère, en présence de ses plus proches collaborateurs.

Prenant la parole, le Ministre LIMANE MAHAMAT a fait la genèse des démarches menées pour l’amélioration des conditions de travail des agents dès la prise de service à la tête du ministère.

C’est pourquoi des travaux sont engagés pour décongestionner les bureaux, des matériels informatiques sont remis aux directions et d’autres actions sont en cours y compris la revalorisation de salaire des agents et le projet de texte instituant le corps du secteur des Administrateurs du Territoire.

Et comme le souligne les résolutions et recommandations du dialogue national inclusif et Souverain (DNIS), et surtout dans le cadre de la refondation du pays qui doit se faire avec les chefs des unités administratives, moteur de cette refondation, le Gouvernement a jugé important de revaloriser leur salaire dans un premier temps et s’en suivra celui des agents centraux, a-t-il indiqué.

Pour le Ministre LIMANE MAHAMAT, dans toute lutte syndicale, l’on doit capitaliser d’abord les premiers actes. Le syndicat doit donc prendre cela comme un acquis et continuer plus tard ses revendications. C’est pourquoi, certaines doléances ont commencé par avoir déjà de solutions.

Le syndicat reconnait les efforts consentis par le Ministre dans l’amélioration des conditions de travail des agents et a promis de repartir vers la base.

Pour les techniciens qui ont rédigé les textes de bases du corps des Administrateurs du ministère, il reste certains aspects non pris en compte.

Des instructions sont données par le Ministre à l’équipe de reprendre le travail et de le parfaire.
Que chacun puisse reconsidérer sa position pour la bonne marche du Ministère, a-t-il conclu.

Source : ministère de l’administration du territoire, de la décentralisation et de la bonne gouvernance

Guera : le gouverneur et le DG de la gendarmerie, à Mangalme

Le Gouverneur de la province du Guéra, Dr Adoum Forteye Amadou et le Directeur Général de la Gendarmerie Nationale, Général de division Ismat Issakha Acheik accompagnés d’une forte délégation, sont arrivés ce jeudi 23 Février 2023 à Mangalmé, dans le cadre d’une mission travail.

Après avoir été accueilli à l’entrée de la ville de Mangalmé par le Préfet du Département de Mangalmé Mahamat Brahim Abdraman, le Directeur Général de la Gendarmerie Nationale a immédiatement procédé à l’installation d’un escadron de la Gendarmerie à Mangalmé afin de contrecarrer tout ce qui est conflits dans cette localité.

Le Gouverneur de la province du Guéra, Dr Adoum Forteye Amadou et le Directeur Général de la gendarmerie nationale, Le Général Ismat Issakha Acheik, ont également tenu une rencontre avec les leaders religieux et chefs coutumiers en vue d’échanger sur des points relatifs à la sécurité intérieure du Département de Mangalmé.

Fait divers : À la veille de son mariage, son ex dénonce qu’elle a le VIH Sida

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Chaque jour à son histoire, a-t-on coutume de dire. Depuis plus d’un an de fiançailles, l’heure est à la concrétisation de l’union par le mariage. ”L’homme propose, Dieu dispose.”

À Sarh, chef-lieu de la province du Moyen Chari, à quelques heures de la fête de l’union d’un couple, les choses se gâtent à la dernière minute. Un homme qui avait une relation avec la future mariée, ne laisse inaperçu le statut sérologique de cette dernière, pour sauver la vie de l’homme.

Très remonté contre cette dernière, par les conditions dans lesquelles elle l’a quittée, Arsène prena son courage pour alerter le futur marié du danger qu’il encourait.

Vendredi 17 février vers 10h, pendant que toutes les familles étaient à pied d’œuvre dans les préparatifs de la fête, le futur marié reçoit un message d’un numéro anonyme : «mon frère, on ne se connait pas très bien. Mais je t’envoie ce message en tant que frère. Je sais que c’est dur, mais prend cette information comme telle et c’est vrai. Ta future épouse a le VIH SIDA.»

Le futur marié, appelle son ami confident et lui montre ce message.

Les deux s’accordent à tirer les choses au clair avant le jour fatidique. Le jeune homme conduit sa future femme à l’hôpital pour les tests et découvre qu’elle a effectivement le VIH Sida. Le résultat est gardé secret depuis ce jour entre le futur couple, puisqu’il ne l’a pas encore connue.

Depuis vendredi 17 février, le futur marié a officiellement annulé la cérémonie pour des raisons techniques et financiers, sans expliquer réellement les principales raisons.

Cherchant à contacter le numéro anonyme ayant livré l’information, il est injoignable jusqu’à nos jours.

Depuis ce jour, aucune avancée dans les préparatifs. Mariage annulé ou pas ? La suite nous dira.

Correspondance particulière à Sarh

Tandjile : l’apparition d’une nouvelle espèce de chenilles inquiète la population

Une rencontre d’information sur l’apparition d’une nouvelle espèce de chenilles s’est tenue ce mercredi 22 février 2023 dans la salle des réunions de la délégation provinciale de production et de la transformation agricole de la Tandjilé.

C’est à l’endroit des conseillers agricole, les inspections forestières et les bases phytosanitaires de la Tandjilé.

Spodoptera frugiperda ou chenilles légionnaires d’automne (CLA) ou encore la noctuelle américaine est le nom de cette nouvelle espèce de chenilles qui s’est introduite en Afrique en 2016 et identifiée au Tchad en 2017.

Elle est connue pour ses dégâts énormes sur les cultures de maïs, riz, sorgho, maraîchère et coton, d’où la tenue de cette réunion qui a pour but la vulgarisation et la duplication de l’information sur cette chenille afin d’initier des actions pour contrecarrer les dégât de ces ennemi de culture.

BEAMLAOU DOBOYE, chef de division de la surveillance des interventions et de la logistique de la direction de la protection des végétaux et conditionnement (DPVC) a expliqué comment reconnaître cette chenilles.

Pour lui, reconnaître la CLA et la distinguer des autres ravageurs est la première étape de la gestion : « vous pouvez les différencier en apprenant à identifier les chenilles elle-même au différents stades et les types de dommages qu’ils produisent. La chenille mature mesure entre 38 à 50 mm, elle a le corps havane marron clair, verdâtre ou gris avec des rayures longitudinales subdorsales blanches et latérales. »

Le chef de division de la surveillance des interventions et de la logistique de la DPVC BEAMLAOU DOBOYE de poursuivre que : « planter (semer) tôt avec les premières pluies, éviter d’échelonner les dates de plantation, planter des variétés de maïs résistante aux CLA, utiliser des taux d’engrais optimaux, éliminer les adventistes de type graminées à l’alentour de la parcelle, planter des haies d’arbres légumineuses ou des plantes à fleur pérenne et faire des cultures intercalaires constituent de moyens de prévention. »

Selon le plusieurs études, une seule chenille légionnaires d’automne femelle pond jusqu’à 2000 œufs, le cycle de reproduction complet dure 21 jours et cette chenille parcours 100 km en une nuit. Ils s’attaquent de préférence à la culture de maïs mais les cultures d’autres céréales ne sont pas épargnées.

Tchad : l’OAID s’oppose à la privatisation de la SONACIM

L’Organisation d’Appui aux Initiatives de Développement (OAID), à travers un communiqué, porte à la connaissance de l’opinion publique qu’en date du 11 février 2023, les organisations de la société civile du Mayo-Kebbi Ouest (Organisation des jeunes pour I ‘animation et le développement, la plate-forme de suivi des activités minières au MKO, Association des jeunes de la sous-préfecture de Lamé et I’Organisation d’appui aux initiatives de développement) avaient sollicité de rencontrer le Premier Ministre de Transition.

Le souhait de rencontre se tournait autour d’éclaircissements sur le processus de privatisation de la SONACIM.

Sur instruction du Premier ministre, les leaders de ces organisations étaient reçus le 21 février 2023 par la Ministre de l’industrie et du commerce, Madame Walendoum Robertine au sein dudit Ministère, révèle le communiqué.

«Sans ambages, la Ministre a qualifié les leaders de ces organisations à des gens manipulés par des politiciens pour faire échouer le processus de privatisation de la SONACIM. Elle a ensuite rappelé la détermination du Gouvernement de Kebzabo de faire aboutir le processus de privatisation, quelque soient les oppositions de la population tchadienne. De tels agissements laissent apparaître clairement qu’il y a des intérêts égoïstes derrière cette privatisation, » explicite le communiqué.

Par ce communiqué, l’OAID rappelle à Madame la Ministre que les membres des organisations de la société civile du Mayo-Kebbi Ouest agissent au nom des populations, victimes des effets de I’implantation de I’usine dans leur terroir et ce, conformément au mandat délivré par les chefs traditionnels en octobre 2015.

Fait divers : À la veille de son mariage, son ex dénonce qu’elle a le VIH Sida

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Chaque jour à son histoire, a-t-on coutume de dire.

Depuis plus d’un an de fiançailles, l’heure est à la concrétisation de l’union par le mariage. ”L’homme propose, Dieu dispose.”

À Sarh, chef-lieu de la province du Moyen Chari, à quelques heures de la fête de l’union d’un couple, les choses se gâtent à la dernière minute. Un homme qui avait une relation avec la future mariée, ne laisse inaperçu le statut sérologique de cette dernière, pour sauver la vie de l’homme.

Très remonté contre cette dernière, par les conditions dans lesquelles elle l’a quittée, Arsène prena son courage pour alerter le futur marié du danger qu’il encourait.

Vendredi 17 février vers 10h, pendant que toutes les familles étaient à pied d’œuvre dans les préparatifs de la fête, le futur marié reçoit un message d’un numéro anonyme : «mon frère, on ne se connait pas très bien. Mais je t’envoie ce message en tant que frère. Je sais que c’est dur, mais prend cette information comme telle et c’est vrai. Ta future épouse a le VIH SIDA.»

Le futur marié, appelle son ami confident et lui montre ce message.

Les deux s’accordent à tirer les choses au clair avant le jour fatidique. Le jeune homme conduit sa future femme à l’hôpital pour les tests et découvre qu’elle a effectivement le VIH Sida. Le résultat est gardé secret depuis ce jour entre le futur couple, puisqu’il ne l’a pas encore connue.

Depuis vendredi 17 février, le futur marié a officiellement annulé la cérémonie pour des raisons techniques et financiers, sans expliquer réellement les principales raisons.

Cherchant à contacter le numéro anonyme ayant livré l’information, il est injoignable jusqu’à nos jours.

Depuis ce jour, aucune avancée dans les préparatifs. Mariage annulé ou pas ? La suite nous dira.

Correspondance particulière à Sarh

Tchad : l’OAID s’oppose à la privatisation de la SONACIM

L’Organisation d’Appui aux Initiatives de Développement (OAID), à travers un communiqué, porte à la connaissance de l’opinion publique qu’en date du 11 février 2023, les organisations de la société civile du Mayo-Kebbi Ouest (Organisation des jeunes pour I ‘animation et le développement, la plate-forme de suivi des activités minières au MKO, Association des jeunes de la sous-préfecture de Lamé et I’Organisation d’appui aux initiatives de développement) avaient sollicité de rencontrer le Premier Ministre de Transition.

Le souhait de rencontre se tournait autour d’éclaircissements sur le processus de privatisation de la SONACIM.

Sur instruction du Premier ministre, les leaders de ces organisations étaient reçus le 21 février 2023 par la Ministre de l’industrie et du commerce, Madame Walendoum Robertine au sein dudit Ministère, révèle le communiqué.

«Sans ambages, la Ministre a qualifié les leaders de ces organisations à des gens manipulés par des politiciens pour faire échouer le processus de privatisation de la SONACIM. Elle a ensuite rappelé la détermination du Gouvernement de Kebzabo de faire aboutir le processus de privatisation, quelque soient les oppositions de la population tchadienne. De tels agissements laissent apparaître clairement qu’il y a des intérêts égoïstes derrière cette privatisation, » explicite le communiqué.

Par ce communiqué, l’OAID rappelle à Madame la Ministre que les membres des organisations de la société civile du Mayo-Kebbi Ouest agissent au nom des populations, victimes des effets de I’implantation de I’usine dans leur terroir et ce, conformément au mandat délivré par les chefs traditionnels en octobre 2015.

Pour finir, l’OAID demande aux populations du Mayo-Kebbi Ouest de rester mobilisées pour des actions de grandes envergures dans les jours à venir.

Tchad : Le Vice-Président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, reçu par le Président de transition

Le Président de Transition, Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a reçu ce matin en audience le Vice-Président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’ouest et du centre M. OUSMANE DIAGANA.

Le Responsable Afrique de l’Ouest et du centre de la Banque mondiale est venu échanger avec le Chef de l’Etat du partenariat G5 Sahel-Banque Mondiale et Tchad-Banque Mondiale.

Sa présence hier au 6eme sommet extraordinaire des Chefs d’Etat du G5 Sahel n’est pas fortuite. Elle est l’expression des liens profonds qui unissent la Banque mondiale au G5 Sahel et à chacun des pays membres.

Témoin des efforts déployés par le Tchad en faveur du Sahel, OUSMANE DIAGANA est venu féliciter le Chef de l’Etat, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO pour avoir conduit avec dextérité la barque G5 Sahel avant de la céder ce 20 février à son homologue mauritanien, MOHAMED OULD CHEIKH EL-GHAZOUANI.

Outre le partenariat Banque Mondiale-G5 Sahel, OUSMANE DIAGANA a évoqué avec le chef de l’Etat la question de la coopération bilatérale Tchad-Banque Mondiale. Le portefeuille de la Banque Mondiale au Tchad, les programmes et projets en cours d’exécution ont également fait l’objet des échanges très approfondis entre les deux personnalités.

Entre le Tchad et la Banque Mondiale c’est un partenariat très ancien comme en témoignent plusieurs réalisations pour le bien-être de la population.

Source : Présidence de la République

Soudan : La délégation tchadienne conduite par la ministre des transports rencontre les autorités douanières

La délégation conduite par la Ministre des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière Madame Fatima Goukouni Weddeye au Soudan a eu ce matin du mardi 21 février 2023 une réunion de travail avec l’ensemble des autorités douanières soudanaises en présence du Ministre des transports, et le ministre délégué aux affaires étrangères du Soudan.

Au cours de la réunion, la partie tchadienne a expliqué les difficultés auxquelles font face les transporteurs et transitaires tchadiens sur le corridor Port-Soudan-Adré ainsi qu’au sein du port.

Prenant la parole, le Directeur Général du Bureau National de Fret Terrestre du Tchad Monsieur Saleh Youssouf Erda a remercié le Directeur Général de la Douane Soudanaise Monsieur Hassabalkarim Adam Annour pour toutes les facilitations accordées au BNFT dans l’exercice de ses activités.

Saleh Youssouf Erda a dressé une liste des doléances qui consiste en l’ouverture des postes de contrôle sur le corridor Port-Soudan Adré d’une part et pour les véhicules en provenance de l’Egypte vers la frontière tchadienne avec le Soudan d’autre part.

Séance tenante, le Directeur Général des Douanes soudanaises a donné son accord pour solutionner les difficultés évoquées et instruit ses collaborateurs pour l’application de ces décidions.

Madame la Ministre Fatima Goukouni Weddeye s’est réjouit des échanges fructueux entre les deux parties, tchadienne et soudanaises sur la question de la douane et a félicité le Directeur Général pour sa promptitude.

Bureau National de Fret Terrestre du Tchad

Tchad : Le Premier ministre de transition reçoit la représentante spéciale de l’Union Européenne

Le premier ministre Saleh Kebzabo a reçu en audience ce matin 21 février 2023, la représentante spéciale de l’union européenne pour le sahel Emmanuela Claudia Del Re qui séjourne au tchad dans le cadre du sommet du G5 saleh.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de la coopération entre le tchad et l’union européenne.

L’union européenne, l’une des partenaires privilégiés du tchad entend renforcer ses liens de coopération vieille des décennies. L’arrivée au Tchad, de la représentante spéciale de l’union européenne pour le Sahel Emmanuela Claudia Del Re pour le sommet du g5 sahel est une parfaite illustration.

Ce mardi 21 février 2023, elle est venue à la rencontre du premier ministre de transition Saleh Kebzabo pour échanger sur les questions sécuritaires dans l’espace G5 sahel en proie au terrorisme et la redynamisation des liens de coopération mutuelle, surtout que l’union européenne est consciente du rôle que joue le tchad dans le maintien de la paix et la stabilité dans le sahel.

La diplomate européenne Emmanuela Claudia Del Re marque son soutien au gouvernement de transition mais aussi l’encourage à œuvrer davantage dans la lutte contre le terrorisme.

Le tchad plus que jamais engagé dans la lutte contre le terrorisme, apprécie les efforts des partenaires en cette période de transition. l’union européenne est une partenaire sur qui le tchad compte développer sa stratégie de lutte contre le terrorisme.

Primature du Tchad

Burkina Faso : au moins 51 soldats tués dans une nouvelle attaque sanglante

Une patrouille militaire “en mouvement” a été victime d’une attaque “complexe” vendredi dans le nord du Burkina Faso. Selon le dernier bilan communiqué lundi soir par l’armée burkinabè, au moins 51 soldats ont perdu la vie.

Au moins 51 soldats ont été tués vendredi 17 février lors d’une embuscade tendue par des jihadistes présumés dans le nord du Burkina Faso, où les attaques des groupes armés “terroristes” s’intensifient depuis le début de l’année.

Cette embuscade dans la région du Sahel frontalière du Mali et du Niger, dont le bilan provisoire a été annoncé lundi 20 février par l’armée, pourrait s’avérer la plus meurtrière jamais commise contre les forces de sécurité depuis celle de novembre 2021 à Inata (nord) : 57 gendarmes avaient alors été tués après avoir vainement lancé des appels à l’aide.

Informations rapportées par France 24

Tchad : l’Université de N’Djaména prône la digitalisation de l’enseignement supérieur

L’Université de N’Djaména organise ce 20 février 2023 à la Faculté des Sciences de la Santé Humaine (FSSH) un forum sur la digitalisation de l’Enseignement Supérieur.

Ce forum est un cadre d’échange avec les experts de la plateforme ’’Welma Education’’ et les différents responsables de l’Enseignement Supérieur, les partenaires sociaux, techniques et financiers et les étudiants.

Il vise essentiellement à présenter la stratégie nationale de digitalisation de l’Enseignement Supérieur, procéder à la démonstration technique de ’’Welma Education’’ et du processus de digitalisation de l’Enseignement Supérieur par les experts fondateurs venus de la France.

Dans son mot de bienvenue, le Président de l’Université de N’Djaména, Pr MAHAMAT SALEH DAOUSSA HAGGAR affirme que la digitalisation est une réponse efficiente aux problèmes et préoccupations des étudiants du 21e siècle.

Lançant officiellement les débats, le Secrétaire Général du MEESRI, Pr REOUNODJI FREDERIC a félicité les autorités de l’Université de N’Djaména qui s’adaptent de jour en jour à la révolution numérique et à l’innovation.

Il invite ensuite tous les Recteurs, les Présidents des Universités, les Directeurs des instituts universitaires, ainsi que tous les laboratoires, les instituts et les centres de recherche à se pencher vers le numérique.

Pour rappel, l’Université de N’Djaména utilise la plateforme ’’Welma Education’’ depuis trois ans pour la gestion et traitement de ses données.

Université de N’Djaména

Tchad: Le 6e sommet extraordinaire de la conférence des chefs d’États du G5 Sahel s’ouvre ce lundi 20 février

Il s’est ouvert ce matin, lundi 20 février, le 6eme sommet extraordinaire de la conférence des chefs d’États du G5 Sahel à N’djaména, la capitale.

La conférence est placée sous le thème ”Coopération régionale en matière de développement et de sécurité”.

L’objectif de ce sommet est de renforcer la coopération entre les pays membres du G5 Sahel : Burkina Faso, la Mauritanie, le Niger et le Tchad qui sont confrontés à d’énormes défis sécuritaires.

Tchad : le Bureau National de Fret Terrestre du Tchad (BNFT) ouvre une agence au Port Soudan

La Ministre des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière, Mme Fatima Goukouni Weddeye a procédé ce dimanche 19 février 2023 à l’ouverture officielle de l’agence du Bureau National de Fret Terrestre au sein du Port- Soudan en présence des autorités soudanaises.

Accueillant la délégation ministérielle, le Directeur Général du BNFT M. Saleh Youssouf Erda , assisté du chef d’agence BNFT Port-Soudan M. Moustapha Nassouradine a présenté, l’agence qui constitue le guichet unique pour l’ensemble des activités de transport et transit vers le Tchad.

Saleh Youssouf Erda a remercié les autorités soudanaises et tchadiennes pour les excellentes relations et collaboration ayant permis à la réalisation de cet ouvrage et le développement des activités du BNFT au Soudan.

La délégation ministérielle conduite par Mme Fatima Goukouni Weddeye a visité les différents terminaux du Port pour découvrir et constater le travail qui s’y fait.

Ministère des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière Ministère des Infrastructures et du Désenclavement Ministère des Finances et du Budget-Tchad Présidence de la République du Tchad Mahamat Idriss Deby Itno Fonds d’Entretien Routier – FER Douanes Tchadienne. BGFT ISSEA Port-Soudan PAK – Port Autonome de Kribi Port Autonome de Douala Tchad Diplomatie Police Du TCHAD Commission CEMAC Ngaoundéré

Bureau National de Fret Terrestre du Tchad

Tchad : une agence du Bureau National de Fret Terrestre du Tchad (BNFT) ouvert au Port Soudan

La Ministre des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière, Mme Fatima Goukouni Weddeye a procédé ce dimanche 19 février 2023 à l’ouverture officielle de l’agence du Bureau National de Fret Terrestre au sein du Port- Soudan en présence des autorités soudanaises.

Accueillant la délégation ministérielle, le Directeur Général du BNFT M. Saleh Youssouf Erda , assisté du chef d’agence BNFT Port-Soudan M. Moustapha Nassouradine a présenté, l’agence qui constitue le guichet unique pour l’ensemble des activités de transport et transit vers le Tchad.

Saleh Youssouf Erda a remercié les autorités soudanaises et tchadiennes pour les excellentes relations et collaboration ayant permis à la réalisation de cet ouvrage et le développement des activités du BNFT au Soudan.

La délégation ministérielle conduite par Mme Fatima Goukouni Weddeye a visité les différents terminaux du Port pour découvrir et constater le travail qui s’y fait.

Ministère des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière Ministère des Infrastructures et du Désenclavement Ministère des Finances et du Budget-Tchad Présidence de la République du Tchad Mahamat Idriss Deby Itno Fonds d’Entretien Routier – FER Douanes Tchadienne. BGFT ISSEA Port-Soudan PAK – Port Autonome de Kribi Port Autonome de Douala Tchad Diplomatie Police Du TCHAD Commission CEMAC Ngaoundéré

Bureau National de Fret Terrestre du Tchad

Baba Laddé a été libéré dans la soirée du vendredi 17 février, plus d’un mois et demi après son interpellation

D’après son parti, le Front populaire pour le redressement, le général de 51 ans a été relâché pour des raisons de santé. Aucune raison n’a officiellement été donnée, jusqu’à présent, pour expliquer l’arrestation de cet ancien chef rebelle et ancien patron des renseignements.

« Je suis libre depuis hier, mais je suis malade. » Ces quelques mots sont d’Abdelkader Baba Laddé, samedi 18 février, au lendemain de sa libération. Il avait été interpellé le 26 décembre dernier et conduit dans les locaux des services de renseignement. Baba Laddé a finalement été relâché vendredi soir, sans autre forme de procès.

Certains ont vu dans son arrestation la conséquence d’un document que l’ancien patron des renseignements avait transmis à l’ambassadeur américain au Tchad, et qui avait circulé sur les réseaux sociaux, pour alerter les États-Unis et la France de présumés projets d’agression contre leurs ambassades en Centrafrique par des partisans du président Faustin-Archange Touadéra. Un document qui avait provoqué de vives réactions à Bangui.

D’autres le disent plutôt victime d’un règlement de comptes dans une guerre de clans au sein des services tchadiens.

Ancien chef rebelle, Baba Laddé a longtemps été actif en Centrafrique. Il a par ailleurs occupé des fonctions officielles au Tchad à plusieurs reprises, notamment en prenant la tête des renseignements pendant quelques mois en 2021, après la mort de l’ancien président Idriss Déby.

Source : rfi

Tchad : Le monde célèbre ce dimanche 19 février 2023, la journée mondiale de la lutte contre la lèpre

A cette occasion, le secrétaire général du ministère de la santé publique et de la prévention Dabsou Guidaoussou a fait une déclaration.

Il a rappelé les efforts fournis par le Gouvernement du Tchad et ses partenaires dans la lutte contre cette maladie qui n’est ni héréditaire, ni une malédiction divine. Elle se soigne sans séquelles si la prise en charge est intervenue tôt.

Il a rassuré que le traitement est disponible dans toutes les formations sanitaires du pays qui dépistent des cas. Il n’pas passé sous silence le rôle important joué par le personnel soignant et la communauté dans la lutte contre cette maladie mais aussi par rapport à la solidarité en faveur des malades de la lèpre.

Dabsou Guidaoussou, secrétaire général du ministère de la santé publique et de la prévention.

Ministère de la Santé publique

Tchad : Me Jean Bernard Padare offre 50 places aux jeunes pour la formation en art oratoire

«Pour encourager mon jeune compatriote ABDOU MAHAMAT, fervent promoteur de l’entrepreneuriat en milieu jeune, j’offre 50 places à tous ceux qui désirent participer à la formation en Art Oratoire qui aura lieu le 11 mars 2023 à N’Djaména, » écrit Me Jean Bernard Padare.

Toutes les personnes intéressées sont invitées à s’inscrire via le lien ci-après :
https://docs.google.com/forms/d/1hsaE4okghtcAGBRpy2lQKRARDeUkIOvEVCUWNZG95T8/edit

Jean Bernard Padare précise que seuls les 50 premiers inscrits seront contactés pour le retrait des tickets.

Tchad : les enseignants communautaires et contractuels sont en grève depuis jeudi 16 février

Le bureau exécutif du syndicat National des Enseignants Communautaires et Contractuels du Tchad réunis en urgence ce jeudi 16 février 2023, à la Bourse de Travail de N’Djaména, demande à ses membres de cesser immédiatement les activités dès ce lundi 20 février prochain.

Il prévient que cette première action sera suivie d’une marche pacifique populaire sur toute l’étendue du territoire national.

Cette suspension des activités intervient après que le syndicat constate avec regret que ses démarches auprès des autorités compétentes allaient porter des fruits. Mais, il n’a pas obtenu le versement des arriérés des subsides ni le reversement à la fonction Publique.

Par conséquents, le bureau exécutif attire l’attention des inspections pédagogiques d’arrêter d’influencer négativement leurs camarades. À leurs délégués provinciaux de respecter scrupuleusement le terme de ce communiqué.

Toutefois, il informe l’opinion nationale, internationale et le président de la Transition que seuls les ministres de Finance et celui de la Fonction Publique seront responsables de tout ce qui adviendra.

N’Djaména Actu

Tchad : les préparatifs de la SENAFET/JIF, édition 2023 s’activent

L’organisation de la SENAFET/JIF, édition 2023 a été au cœur d’une réunion présidée par la Déléguée Générale du Gouvernement auprès de la Commune de N’Djaména, Mme Amina Kodjiana, par ailleurs Présidente du Comité d’organisation.

Cette réunion, qui s’est tenue en présence du Maire de la Commune de la Ville de N’Djaména, Mme Bartchiret Fatimé Zara Douga, vice-présidente dudit comité, et les Administrateurs Délégués ainsi que les Maires des communes d’arrondissement, a permis d’évaluer l’organisation de l’édition 2022 afin de mieux faire cette année.

Après avoir écouté les préoccupations de chaque membre de ce Comité, Mme Amina Kodjiana a donné des grandes orientations pour que les festivités de cette année soient plus belles de celles des éditions antérieures.

Source : mairie de N’Djaména

Tandjile : L’ANATS ouvre son agence à Laï

Après plusieurs années de difficultés pour se délivrer les cartes d’identité nationale, la population de la Tandjilé est enfin soulagée.

Une cérémonie de lancement officiel des activités de l’agence nationale des titres sécurisés (ANATS) de Laï s’est déroulée ce jeudi 16 février 2023.

C’était au siège du centre d’accueil des usagers de Laï sis au quartier Taba non loin de la Mairie de ladite ville, cérémonie présidée par la gouverneure de la province de la Tandjilé ELDJIMA ABDERAHMANE.

Le titre sécurisé est ce qui rattache le citoyen à la nationalité tchadienne, d’où la politique du gouvernement de transition de rendre gratuite et accessible la délivrance de la carte d’identité nationale. Raison pour laquelle, après plusieurs provinces du pays, la Tandjilé ouvre elle aussi son centre.

Dans son mot de bienvenue, le premier Maire Adjoint de la commune de Laï JOSEPH LAGUÉ s’est réjoui de l’implantation de ce centre avant de remercier les plus hautes autorités du pays pour cette initiative qui vient soulager la population de la Tandjilé en général et celle de Laï en particulier.

Prenant la parole, le chef d’agence de Laï DJIBET MBAÏNDIGUIM THIERRY a indiqué que :  « l’agence nationale des titres sécurisés a pour mission globale de mettre en place un système intégré de gestion des populations et des titres sécurisés (SIGPTS). Le but est de garantir la fiabilité, l’intégrité, la sécurité et la protection des données individuelles des populations. »

Le directeur des affaires juridiques de L’ANATS ALI BAHAR MAHAMAT, représentant le directeur général de l’ANATS a exhorté tous les acteurs à tous les niveaux de s’impliquer dans la sensibilisation. Il a ensuite déclaré que : « la création de ce centre d’accueil dans la province de la Tandjilé s’inscrit dans la droite ligne de la vision du président de transition Général MAHAMAT IDRISS DEBY pour le bien être de la population notamment la volonté de rapprocher le service public de chaque citoyen sur le territoire national.»

Lançant officiellement les activités, la gouverneure de la province de la Tandjilé ELDJIMA ABDERAHMANE a remercié le gouvernement de transition pour cette politique qui permettra à la population de la Tandjilé se délivrer des cartes d’identité nationale, des passeports, des permis de conduire, des cartes grises, etc.

Elle a ensuite ajouté que l’enrôlement à l’agence nationale des titres sécurisés est obligatoire pour citoyens tchadien.

Gratuite pour une période de six mois, depuis le 1er décembre 2022, la population de la province de la Tandjilé n’a que trois mois pour se délivrer gratuitement des cartes d’identité nationale.

Tchad/Soudan : la question du transit-transports au centre d’une rencontre de travail à Khartoum

Une forte délégation conduite par la Ministre des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière du Tchad Madame Fatime Goukouni Weddeye séjourne depuis fin de soirée du mercredi 15 février 2023 à Khartoum au Soudan pour une rencontre ministérielle tchado-soudanienne.

L’objectif de ce mission est d’offrir à tous les acteurs du transport et transit, une plateforme de dialogue leur permettant d’accéder à l’information sur toutes les questions y relatives, de discuter des difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des précédentes recommandations et, d’élaborer ensemble les solutions les mieux appropriées.

À la fin des différentes rencontres prévues, il sera question de signer des accords de convention dans le secteur du transit transport et connexes.

Ce matin du 16 février, madame la ministre a échangé avec sa délégation sur le programme et donné des orientations sur la suite de la mission.

Il faut rappeler que la délégation est composée des cadres du Ministère des Transports, du Directeur Général du BNFT Saleh Youssouf Erda , du Conseil des Chargeurs, de la Chambre du Commerce, de l’Office du Chemin de Fer, de la Douane et des conseillers de l’Ambassade du Tchad à Khartoum.

Ministère des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière Ministère des Infrastructures et du Désenclavement Ministère des Finances et du Budget-Tchad Présidence de la République du Tchad Fonds d’Entretien Routier – FER Mahamat Idriss Deby Itno PAK – Port Autonome de Kribi Port Autonome de Douala Tchad Diplomatie Commission CEMAC Port-Soudan ISSEA Douanes Tchadienne. Chambre de Commerce du Tchad

Bureau National de Fret Terrestre du Tchad

Tchad : la question de la cherté de vie préoccupe le Premier ministre

Ce mercredi 15 février 2023, le Premier Ministre de Transition Saleh Kebzabo a présidé une réunion axée sur la cherté de vie que vivent les populations tchadiennes sur la flambée de prix de denrées de premières nécessités.

C’est dans ce contexte que le Premier Ministre de Transition, Saleh Kebzabo a convié les opérateurs économiques et l’ensemble des acteurs sociaux concernés par ce sujet à une rencontre de concertation mercredi 15 février à son cabinet.

Les différents acteurs donné leur avis et constats sur cette question qui paralyse la population.

Le Premier Ministre a sollicité que des actions concrètes et concertées soient menées par toutes les parties prenantes en vue de solutionner ce problème à multiple effets négatifs.

À l’issue de cette rencontre, une cellule de concertation a été mise sur pied pour réfléchir et proposer des solutions nouvelles afin d’améliorer l’ensemble des conditions de vie de la population.

Un rapport sera déposé par cette cellule dans les dix prochains jours au Premier ministre Chef du Gouvernement Saleh KEBZABO.

Tchad : Les magistrats dénoncent la nomination d’un notaire comme Procureur Général près de la cour d’appel de N’Djaména

Réunis le 12 février 2023, les deux bureaux des syndicats de magistrats du Tchad (SMT et SYAMAT), ont examiné plusieurs sujets, le mépris de l’esprit du protocole d’accord du 04 novembre 2023 par le décret N° 0042/PT/PM/MJDH/2023 du 18 janvier 2023, fixant les indemnités des magistrats, l’offense entretenue vis-à-vis des magistrats lors des contrôles et fouilles d’armes, le retard du complément de la dotation en arme de poing, la rétention des primes de rendement des magistrats par la
Chancellerie.

Le point essentiel c’est la nomination irrégulière et illégale d’un notaire comme Procureur Général près la Cour d’Appel de N’Djamena par Décret N°0081/PT/MJDH/2023 du 25/01/2023.

Concernant la nomination du procureur général, les deux syndicats ont rappellé aux autorités compétentes que la nomination de Monsieur MAHAMAT El hadj ABBA NANA en qualité de Procureur Général près la Cour d’Appel de N’Djamena est non seulement incompatible mais aussi irrégulière et illégale.

«Ce dernier est déjà devenu notaire, titulaire de charge dans le ressort territorial de la Cour d’AppeI de N’Djamena avec siège à N’Djamena, en vertu du décret N° 1601/PR/MJCDH/2020 du 29 juillet 2020, portant nomination des notaires titulaires des charges. En date du 20 octobre 2020, il a prêté serment en sa qualité de notaire, devant la Cour d’Appel de N’Djaména. Par l’effet du décret le nommant notaire et de sa prestation de serment, juridiquement, MAHAMAT El hadj ABBA NANA perd sa qualité de magistrat, » déplore le compte rendu de l’assemblée.

À en croire les magistrats, ce dernier ayant perdu définitivement sa qualité de magistrat ne saurait, sans violer la Charte de la Transition et le Statut de la Magistrature, exercer les fonctions juridictionnelles.

Les magistrats précisent aussi que cette nomination, si elle ne venait pas à être rectifiée, non seulement elle constituerait une grave atteinte au corps de la magistrature mais aussi engendrerait de lourdes conséquences de droit notamment la compromission de décisions, d’actes et de procédures judiciaires.

Tchad : Le procès des prisonniers rebelles du FACT de nouveau suspendu

Le Procès des prisonniers rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) qui a repris ce mercredi 15 février après deux jours de suspension à la demande des avocats des accusés est de nouveau suspendu.

A l’origine, en pleine audience, un élément de la Garde nationale et nomade du Tchad GNNT a tiré (par erreur ?) du gaz lacrymogène.

Le tir est intervenu au moment où la Cour interrogeait les accusés. C’est la débandade, l’audience est suspendue.

Mécontents, les magistrats claquent la porte et quittent la Maison d’arrêt de KLESSOUM.

Saurais été une balle réelle, grenade ou un obus, le pire allait déjà se produire.

Signalons qu’il y a de cela quelques mois, les magistrats étaient en grève pour dénoncer la présence des éléments de la Garde nationale et nomade du Tchad dans les juridictions.

Page Facebook de Blaise Dariuston

Tandjile : Plusieurs fermes installées dans quelques départements par le PNUD ont du mal à fonctionner

Le programme des nations unies pour le développement (PNUD) dans son programme d’appui au développement local et à la finance inclusive au Tchad (PADELFIT) a installé une ferme intégrées dans quelques départements de la province de la Tandjilé depuis plusieurs années.

Laï, chef lieu de ladite province a elle aussi bénéficié de cette structure agricole. Mais force est de constater qu’elle peine à fonctionner normalement.

Étalée sur une superficie de dix (10) hectares subdivisée en deux compartiments de cinq (5) hectares, cette installation agricole à vocation agro-sylvo-pastorale et halieutiques peine à fonctionner à cause de l’absence d’une source d’eau abondante.

Les deux pompes solaires installées par le PADELFIT à un montant d’environ 60 millions ne disponibilisent pas l’eau et les maraîchers attendent devant les bassins de rétention, l’eau pompée par l’unique château de 12 mettre cube construit par le BELACD CARITAS Laï.

Pour rappel, cette ferme intégrées est créé dans le but de servir d’écoles pour les maraîchers, éleveurs, psyculteurs et agriculteurs afin de faciliter l’autonomie et lutter contre l’insuffisances alimentaires dans la province.

De tout ce qui précède, il faut dire que même si les activités ne se déroulent pas dans des très bonnes conditions, les planteurs eux sont disponibles pour le travail.

Vivement que les autres ONG de la place oeuvrant dans les domaines Agro-sylvo pastorale et halieutiques s’intéressent à cette ferme intégrée pour la permettre d’atteindre son objectif fixe au profit de la population.

Tchad : Le premier ministre de Transition, reçoit le groupe des Ambassadeurs de l’Union Européenne

Le Premier Ministre de Transition SALEH KEBZABO a reçu ce matin en audience le groupe des Ambassadeurs de l’Union Européenne conduite par l’Ambassadeur chef de délégation de l’Union Européenne au Tchad Kurt CORNELIS.

L’audience a porté sur la coopération Tchad-Union Européenne et la mobilisation des ressources pour le financement du Référendum constitutionnel.

Un partenariat suivi et qui se densifie sous les effets conjugués du leadership Gouvernemental. Le Premier ministre Saleh KEBZABO est à la manœuvre pour construire davantage ce partenariat fécond.

Le portefeuille de l’Union Européenne au Tchad couvre déjà bien de domaines notamment, la sécurité, les infrastructures, l’accès à l’eau potable, la santé, l’éducation et la bonne gouvernance. L’appui au processus électoral en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel figure également au tableau d’engagements de l’Union Européenne à l’égard du Gouvernement de Transition.

L’Union Européenne entend allouer une enveloppe de 16 millions d’Euros en vue de soutenir le Tchad dans sa deuxième phase de transition pour la tenue du référendum constitutionnel et tout le processus électoral.

L’audience que le premier de transition Saleh KEBZABO a accordée au groupe d’ambassadeurs de l’Union Européenne conduit par l’Ambassadeur Kurt CORNELIS Chef délégation de l’Union Européenne a consisté à échanger sur la mobilisation des ressources pour le financement du référendum constitutionnel, premier palier qui amorce le début d’un retour à l’ordre constitutionnel tant attendu.

Au-delà de l’appui financier, l’Union Européenne entend doter le Tchad des moyens techniques, matériels et humains en vue d’une bonne organisation des échéances électorales.

Source : Primature

Tchad : Le premier ministre de Transition le groupe des Ambassadeurs de l’Union Européenne

Le Premier Ministre de Transition SALEH KEBZABO a reçu ce matin en audience le groupe des Ambassadeurs de l’Union Européenne conduite par l’Ambassadeur chef de délégation de l’Union Européenne au Tchad Kurt CORNELIS.

L’audience a porté sur la coopération Tchad-Union Européenne et la mobilisation des ressources pour le financement du Référendum constitutionnel.

Un partenariat suivi et qui se densifie sous les effets conjugués du leadership Gouvernemental. Le Premier ministre Saleh KEBZABO est à la manœuvre pour construire davantage ce partenariat fécond.

Le portefeuille de l’Union Européenne au Tchad couvre déjà bien de domaines notamment, la sécurité, les infrastructures, l’accès à l’eau potable, la santé, l’éducation et la bonne gouvernance. L’appui au processus électoral en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel figure également au tableau d’engagements de l’Union Européenne à l’égard du Gouvernement de Transition.

L’Union Européenne entend allouer une enveloppe de 16 millions d’Euros en vue de soutenir le Tchad dans sa deuxième phase de transition pour la tenue du référendum constitutionnel et tout le processus électoral.

L’audience que le premier de transition Saleh KEBZABO a accordée au groupe d’ambassadeurs de l’Union Européenne conduit par l’Ambassadeur Kurt CORNELIS Chef délégation de l’Union Européenne a consisté à échanger sur la mobilisation des ressources pour le financement du référendum constitutionnel, premier palier qui amorce le début d’un retour à l’ordre constitutionnel tant attendu.

Au-delà de l’appui financier, l’Union Européenne entend doter le Tchad des moyens techniques, matériels et humains en vue d’une bonne organisation des échéances électorales.

Source : Primature

Gabon: pas d’observateurs de l’Union Européenne aux prochaines élections

Au Gabon, il n’y aura pas d’observateurs de l’Union européenne (UE) aux prochaines élections. Le pays doit organiser cette année un triple scrutin présidentiel, législatif et local.

Mais les représentants de l’UE ont annoncé qu’ils ne déploieraient pas d’équipes pour surveiller le processus de vote. Un signe inquiétant pour l’opposition.

Pour l’opposant Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi, vice-président de l’Union nationale, l’absence de ces observateurs ne présage rien de bon : « La mission d’observation de l’Union européenne est notoirement connue comme une mission d’observation sérieuse et fiable. Le fait qu’ils ne soient pas invités par le gouvernement gabonais laisse présager de comment est-ce que le gouvernement gabonais espère voir se dérouler les prochaines élections. Un gouvernement qui a l’intention de passer en force et de truquer les élections n’a aucun intérêt à faire venir la mission d’observateurs de l’Union européenne ».

Pierre-Claver Maganga Moussavou est chef de file du Parti social-démocrate (PSD). Lui, demande à l’Union européenne d’aller au bras de fer : « Je pense à la non-assistance à personne en danger. L’Union européenne ne peut pas baisser les bras. L’Union européenne peut imposer ses observateurs parce qu’il y a une ingérence pour imposer la démocratie. Il suffit que l’exploitation du pétrole cesse et si on arrête d’exploiter le manganèse, le Gabon n’a plus de ressources ».

Une source proche du pouvoir estime que la crise diplomatique de 2016 a laissé des traces encore aujourd’hui. En tout cas, les opposants estiment qu’aucune autre organisation internationale n’est capable d’envoyer une mission d’observation aussi crédible que celle des Européens.

RFI Afrique

Tchad : Mahamat Ahmat Lazina promet de remplir le stade de Diguel ce 18 février

En prélude à la rentrée politique du Mouvement National pour le Changement au Tchad (MNCT) le 18 février prochain, le président national Mahamat Ahmat Lazina a fait une déclaration à son siège.

Le lieu retenu pour cette grande cérémonie est le Stade de Diguel dans le 8ème arrondissement municipal de N’Djaména.

D’entrée de jeu, Mahamat Lazina a indiqué que cette rentrée politique qui intervient dans un contexte marqué par un tissu socio-politique et économique en lambeaux, se veut un moment de rassemblement pour la paix, l’unité et la cohésion sociale.

Il a aussi rappellé que la mobilisation massive de ses militants l’an dernier est la preuve vivante que la population tchadienne en l’occurrence sa jeunesse est acquise à notre cause et prouve suffisamment que son parti est un changement, une alternative aux maux qui minent le développement socio-économique et politique en dents de scie du Tchad.

«Notre parti n’entend pas jeter l’éponge jusqu’au retour de l’ordre constitutionnel dans notre pays d’où l’organisation de notre rentrée politique prévue pour la date du 18 février 2023 au stade de Diguel-Est, » a-t-il lancé.

«Cette année encore nous voudrions frapper fort. Une mobilisation monstrueuse est attendue. Nos équipes sont sur le terrain depuis plusieurs semaines pour mobiliser nos militants à ce grand rendez-vous, » a lancé.

Pour finir, le président du MNCT Mahamat Ahmat Lazina a répondu à plusieurs questions des journalistes sur la vie politique actuelle du Tchad.

Tchad : l’Université de N’Djaména présente ses condoléances au peuple turc

Une délégation conduite par le Président de l’Université de N’Djaména, Pr MAHAMAT SALEH DAOUSSA HAGGAR, S’est rendue cet après-midi du 10 février, à l’ambassade de la Turquie au Tchad.

L’objectif du déplacement de la délégation consiste à présenter, les condoléances des autorités de l’Université de N’Djaména au peuple turc, frappé par le séisme le 06 février 2023 causant des milliers de morts.

L’Ambassadeur de la Turquie au Tchad, KAMAL KAYGSISZ se dit reconnaissant et réconforté du geste des hautes autorités de l’Université de N’Djaména.

Tandjile : Fidel Koumadoul, ce jeune de 26 ans qui transforme les déchets organiques et plastiques en gaz vert et carburant

Des déchets organiques et plastiques, ces matières font l’objet d’une transformation en gaz vert et carburant par un jeune étudiant en deuxième année de chimie à l’université de Maroua au Cameroun.

Ne pouvant poursuivre ses études supérieures faute des moyens, ce dernier malheureusement traine les pas dans son Beré natal dans le département de la Tandjilé centre, province de la Tandjilé.

KOUMADOUL FIDEL est ce jeune homme de 26 ans qui a dû cesser les études supérieures faute des moyens depuis 2020. Tout de même il n’a jamais cessé d’innover. Ceci en utilisant le peu de connaissances acquises dans le domaine de la chimie. Résultat : avec des moyens dérisoire, il produit de gaz vert pour la cuisson des aliments mais aussi du gasoil et de l’essence même si c’est pas encore raffiné.

Prouesse qu’il a accepté de faire une petite démonstration devant les différents chefs de service déconcentré de l’Etat du département de la Tandjilé centre ce vendredi 10 février 2023.

C’était dans les locaux dudit département. Pour KOUMADOUL FIDÈLE, «cette démonstration a pour but de prouver que malgré les études interrompues, il peut encore faire quelque chose » car dit-il, « si j’arrive à obtenir un accompagnement, le gaz de cuisson des déchets Bio dégradables ou non Bio dégradables sera disponible dans la province de la Tandjilé et pourquoi pas le Tchad tout entier ».

«Cela va contribuer de façon efficace à la Préservation et la sauvegarde de la flore » a-t-il conclu.

Ne trouvant presque pas les mots justes pour qualifier ce garçon pétri de talant, MAHAMAT ADOUM AGUID chef du département de la Tandjilé centre, présent aussi à cette séance de démonstration a encouragé les enfants de son département à aimer l’école.

Par contre à celui qui vient de se démarquer des autres de ne pas se décourager, car Dieu mettra forcement quelqu’un qui l’aidera à réaliser son rêve son chemin.

«Nous devons valoriser cette initiative, car cela fait la fierté de tous les tchadiens, c’est vraiment un génie »  a déclaré MAHAMAT ADOUM AGUID, préfet du département de la Tandjilé centre.

Aimons-nous vivant le dit un adage populaire. Alors que des actions caritatives à l’encontre de ce jeune homme se multiplient non seulement pour qu’il puisse achever ses études supérieurs mais aussi de lui permettre de réaliser ses rêves.

Tchad : Le Secrétaire Général 2e adjoint du MPS, restitue le rapport de sa mission à Haroun Kabadi

Du 12 au 21 janvier 2023, le Secrétaire Général 2e adjoint du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), Me Jean Bernard Padare a effectué avec une forte délégation, une mission dans 7 provinces du Sud du pays.

Mayo-Kebbi Est, Tandjile, Logone Oriental, Mandoul, Moyen Chari, Logone Occidental et Mayo-Kebbi Ouest, telles sont les provinces parcourues par la délégation pour la vulgarisation des résolutions et recommandations du Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS).

C’est dans ce cadre que le Secrétaire Général 2e adjoint du MPS Me Jean Bernard Padare a officiellement remis au Secrétaire Général du MPS Dr Haroun Kabadi.

Réceptionnant le document, Haroun Kabadi a remercié toutes celles et tous ceux qui ont effectué ce déplacement pour la réussite de cette mission.

Tchad : Le Secrétaire Général 2e adjoint du MPS restitue le rapport de sa mission à Haroun Kabadi

Du 12 au 21 janvier 2023, le Secrétaire Général 2e adjoint du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), Me Jean Bernard Padare a effectué avec une forte délégation, une mission dans 7 provinces du Sud du pays.

Mayo-Kebbi Est, Tandjile, Logone Oriental, Mandoul, Moyen Chari, Logone Occidental et Mayo-Kebbi Ouest, telles sont les provinces parcourues par la délégation pour la vulgarisation des résolutions et recommandations du Dialogue National Inclusif et Souverain (DNIS).

C’est dans ce cadre que le Secrétaire Général 2e adjoint du MPS Me Jean Bernard Padare a officiellement remis au Secrétaire Général du MPS Dr Haroun Kabadi.

Réceptionnant le document, Haroun Kabadi a remercié toutes celles et tous ceux qui ont effectué ce déplacement pour la réussite de cette mission.

Kanem: L’ONASA inaugure plusieurs dépôts dans la province

Une importante délégation conduite par le Directeur Général de l’Office National de Sécurité Alimentaire Ahmat MAHAMAT KOSSEI a effectué une mission d’envergure dans la province du Kanem.

L’objectif de cette mission est de renforcer l’ancrage territorial de l’Office à travers l’inauguration de différents dépôts dans les localités suivants : Areyrou, Darbalabane, Djiara, Melia, Wadjigue, Youno et l’inspection des différents dépôts existants (Mao, chef-lieu de la province).

Lors de son arrivée, un accueil extrêmement chaleureux a été réservé au Directeur Général de l’ONASA par la population locale qui est sortie massivement pour saluer l’initiative de l’ONASA. La délégation a été accueillie par le Secrétaire Général de la Province du Kanem, la Ministre Secrétaire Générale du Gouvernement Adjointe, et les chefs traditionnels desdits localités.

Au cours de cette mission, la délégation de l’ONASA a rencontré et échangé avec les différents chefs traditionnels de la province pour s’enquérir de la situation alimentaire et nutritionnelle dans la zone. Le zone du Kanem est régulièrement placée en zone rouge et touchée par les période de sècheresse.

Dans son discours d’inauguration, le Directeur Ahmat MAHAMAT KOSSEI a rappelé une fois de plus que l’ONASA est l’instrument du gouvernement action du gouvernement en faveur des populations vulnérables.

Le Directeur de l’ONASA a profité de ces échanges pour rassurer la population locale du soutien de l’institution qu’il dirige.

ONASA Tchad

Kanem: L’ONASA inaugure plusieurs dépôts dans la provinces

Une importante délégation conduite par le Directeur Général de l’Office National de Sécurité Alimentaire Ahmat MAHAMAT KOSSEI a effectué une mission d’envergure dans la province du Kanem.

L’objectif de cette mission est de renforcer l’ancrage territorial de l’Office à travers l’inauguration de différents dépôts dans les localités suivants : Areyrou, Darbalabane, Djiara, Melia, Wadjigue, Youno et l’inspection des différents dépôts existants (Mao, chef-lieu de la province).

Lors de son arrivée, un accueil extrêmement chaleureux a été réservé au Directeur Général de l’ONASA par la population locale qui est sortie massivement pour saluer l’initiative de l’ONASA. La délégation a été accueillie par le Secrétaire Général de la Province du Kanem, la Ministre Secrétaire Générale du Gouvernement Adjointe, et les chefs traditionnels desdits localités.

Au cours de cette mission, la délégation de l’ONASA a rencontré et échangé avec les différents chefs traditionnels de la province pour s’enquérir de la situation alimentaire et nutritionnelle dans la zone. Le zone du Kanem est régulièrement placée en zone rouge et touchée par les période de sècheresse.

Dans son discours d’inauguration, le Directeur Ahmat MAHAMAT KOSSEI a rappelé une fois de plus que l’ONASA est l’instrument du gouvernement action du gouvernement en faveur des populations vulnérables.

Le Directeur de l’ONASA a profité de ces échanges pour rassurer la population locale du soutien de l’institution qu’il dirige.

ONASA Tchad

Niger: l’épidémie de méningite fait déjà 18 morts

Une épidémie de méningite plus forte que d’habitude a fait 18 morts au Niger depuis novembre, a indiqué l’OMS mercredi, mettant en garde contre les risques de propagation à la région.

Des campagnes de vaccination sont mises en œuvre, annonce l’Organisation mondiale de la santé dans un bulletin épidémiologique. Plus de 600.000 doses de vaccin ont été livrées.

Tchad : Le projet de réhabilitation du canal d’Ardepdjoumal lancé

Le Ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mahamat Assileck Halata, représentant le Président de Transition, Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Mahamat Idriss Deby Itno, a lancé, ce 8 février, les travaux d’aménagement du canal des jardiniers, connu sous l’appellation de canal d’ardepdjoumal ou de ridina.

Plusieurs Autorités ont fait le déplacement pour la circonstance.

Initié par la Commune et Financé par l’Agence Francaise de Développement, ce projet gigantesque permettra de réaliser 2,9 km de caniveau primaire, incluant la reprise de 3 dallots, la réalisation de 1,10 km de caniveaux secondaires, la réalisation de 1,6 km de caniveaux tertiaires, la réhabilitation de 4,3 km de caniveaux secondaires existants et l’aménagement du bassin par une vanne métallique et batardeau en bois pour empêcher le retour des eaux du fleuve Chari vers les quartiers.

La réhabilitation de ce canal permettra de réduire sa largeur et donc libérer des espaces pour d’autres aménagements tels le marché, les terrains de sport, le centre culturel. Les travaux prendront 18 mois.

Mairie de N’Djaména

Séisme en Turquie : Le MPS compatit avec le président Erdogan

Par un communiqué, le Secrétariat Général du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) par le biais de son porte-parole Me Jean Bernard Padare dit avoir appris avec consternation l’affligeante nouvelle du séisme qui a durement frappé la Turquie, faisant des milliers de morts, et des blessés ainsi que de lourdes pertes matérielles.

«En cette circonstance particulièrement tragique, le Secrétariat Général du MPS, au nom des militantes et militants du parti, adresse ses condoléances émues au Président de la République de Turquie, Son Excellence Monsieur RECEP TAYIYP ERDOGAN, au part politique ami AKP (Parti de la justice et du Développement) et à l’ensemble du peuple Turc, » indique le communiqué.

Pour finir, le MPS exprime sa compassion aux familles des victimes qui traversent une dure épreuve et forme son ardent vœu de prompt rétablissement aux blessés.

Guera : l’entreprise ZIZ s’investit pour résoudre la panne à la centrale électrique hybride de Mongo

Le Directeur général adjoint de l’entreprise ZIZ, Hassan Moussa, à la suite de la panne technique intervenue à la centrale éclectique hybride de Mongo dans le Guéra, apporte quelques précisions et informe des procédures en cours pour résoudre le problème.

Hassan Moussa tient par cette sortie à apporter quelques précisions sur la question de la centrale électrique hybride de Mongo, dont l’on estime qu’elle montre déjà ses limites. Depuis son inauguration le 5 novembre 2022, selon la direction générale de l’entreprise ZIZ, la centrale fonctionnait normalement et répondait à ses obligations en fournissant de l’énergie 24h/24 à la population de Mongo.

“C’est à la date du 27 janvier 2023, que sa capacité de production d’énergie était réduite de 24h à une constante de 12h par jour au lieu de 10 heures. Les branchements de la population, des institutions publiques et privées au réseau continu sans encombre“, rapporte le directeur général adjoint de l’entreprise ZIZ, Hassan Moussa.

Toujours d’après la direction de l’entreprise ZIZ, la centrale est dotée d’une nouvelle technologie et comme toutes autres infrastructures de ce genre, elle n’est pas non plus exempte des certains problèmes techniques qui sont remédiables.

“A la date du 27 janvier, un incident s’est produit et a causé une interruption intempestive et momentanée de la production de la centrale, il est provoqué par un retour du courant provenant d’une source non identifiée, le système de protection des équipements a réagi, mettant une partie des équipements sous protection. L’intervention de nos techniciens n’a pas suffi pour résoudre le problème. Pour une réaction rapide, nous avons fait appel au fournisseur afin d’assister à distance nos techniciens surplace. La mauvaise qualité de la connexion internet n’a pas permis une bonne communication“, informe Hassan Moussa. Cependant, dit-il.

Guera Centre du Tchad

Tchad : Le Secrétaire Général du MPS, Dr Haroun Kabadi s’entretient avec les partis alliés

Ce mardi 07 février, le Secrétaire Général du MPS Dr HAROUN KABADI entouré de son adjoint chargé de l’administration DAGO YACOUB, celui en charge de la communication porte-parole du Parti Rassembleur Me Jean Bernard PADARE et plusieurs cadres de ladite formation politique , a échangé une fois de plus avec les responsables des partis politiques appartenant à l’alliance.

Dans la sérénité, ils ont poursuivi la réflexion entamée sur les stratégies et mécanismes qu’ils pourront mettre en place pour contribuer activement à la mise surpied du cadre de concertation pour les partis politiques annoncé par le Président de Transition le Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO .

Fidèles à leur logique d’œuvrer activement pour le succès de la Transition historique que conduit le Président de la République ,le Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, le MPS et ses alliés ne cessent de confirmer leur rôle de force de proposition.

Une opportunité de cadre de concertation pour les partis politiques qu’offre le Président de Transition est un gage de stabilité à saisir à deux mains.

Secrétariat Général du MPS

Tchad : Izadine Ahmat Tidjani demande une fois de plus l’annulation du décret portant la mise place de la CONOREC

Par un communiqué de presse, le Président du Parti des Démocrates pour le Renouveau (PDR), Izadine Ahmat Tidjani attire une fois de plus l’attention des autorités sur la composition de la CONOREC.

Selon Tidjani, cette commission composée uniquement des organes de la transition, qui sont le Gouvernement et le CNT et qui se veut chargée d’organiser le référendum constitutionnel a été vivement critiquée, car elle est favorable au pouvoir et a exclu les partis d’opposition.

«Cependant, nous venons d’apprendre que le MPS et ses alliés d’une part et le UNDR et ses proches d’autres part, sont entrain de forcer le passage de cette commission en mettant des organes dans les provinces du pays, » s’indigne Izadine Ahmat Tidjani.

Il attire donc l’attention des autorités de la transition, que cette attitude dictatoriale, qui est le passage en force de cette commission rejetée, créera une crise politique que seuls les auteurs pourront assumer ses conséquences.

«Nous réitérons notre demande relative à l’annulation pure et simple de cette commission non consensuelle afin que la prochaine commission soit tripartite : Gouvernement, CNT et partis politiques d’opposition, » conclut-il.

Tchad : l’ANSICE forme sur l’infrastructure à Clé Publique (PKI) et la signature électronique

Le Directeur Général de l’ANSICE a lancé ce Mardi 07 février 2023, N’Djaména l’atelier de formation et de sensibilisation sur l’infrastructure à Clé publique (PKI) et la signature électronique.

Plusieurs acteurs de l’écosystème numérique ont pris part à cette formation, animée par Dr. MOEZ BEN MBARKA, expert en PKI, en signature électronique et en archivage cryptographique.

Les objectifs principaux de cet atelier visent à sensibiliser les participants aux avantages du PKI et promouvoir son utilisation pour la sécurité et la confidentialité des transactions et des communications en ligne.

Lors de son allocution, le Directeur Général de l’ANSICE, Dr. ABDEL-NASSIR MAHAMAT NASSOUR, a invité les participants à tirer le meilleur parti de cette formation et de pro