Tchad : Le ministère de l’enseignement supérieur réfléchit sur le développement de l’enseignement supérieur

Ce lundi 26 décembre, à l’Amphithéâtre de la faculté des Sciences de la Santé Humaine du campus de Gardolé des Journées d’échanges et de Réflexions sur l’Enseignement Supérieur et la Recherche au Tchad.

C’est le Ministre d’État Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation TOM ERDIMI qui a donné le coup d’envoi des travaux en présence de plusieurs membres du Gouvernement.

Durant 5 jours d’intenses travaux en panels, les participants débattront autour du thème : “Redynamisation de l’Enseignement Supérieur : Enjeux, Défis et Perspectives.”

Ces assises visent entre autre à :

  • avoir une vue holistique de l’enseignement supérieur ;
  • analyser la gouvernance et le pilotage du secteur de l’enseignement supérieur ;
  • faire un état des lieux de toutes les institutions sous tutelle tant publiques que privées ;
  • examiner le cadre de vie et de travail des enseignants ;
  • réfléchir sur le financement de l’enseignement supérieur ;
  • élaborer une feuille de route en vue de définir une stratégie globale de l’Enseignement Supérieur et la Recherche à long terme.

Ouvrant les travaux le Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Supérieur Tom ERDIMI a déclaré qu’il est impérieux d’assainir le sous-secteur de l’Enseignement Supérieur afin d’en faire un vrai outil du développement et non un lieu où s’installe l’anarchie et le désordre ; une fabrique de diplômes inopérants incapables d’entreprendre, fin de citation.

Pour le Ministre d’État l’Enseignement Supérieur tchadien doit être modernisé en prenant en compte la promotion de la recherche et l’innovation conformément aux vœux du Président de Transition Mahamat Idriss Deby Itno et du Premier Ministre de Transition Saleh Kebzabo.

Ministère de l’enseignement supérieur