Religion : Dr Djangbeye Cyrus dédicace ses deux livres 

L’apôtre Djangbeye Cyrus a lancé officiellement ses deux livres intitulés “Donne-moi la montagne” et “L’identité restaurée” ce dimanche 26 mai 2024 au ministère des affaires étrangères de N’Djamena. L’objectif est de présenter ses deux œuvres au public.

Djangbeye Cyrus est un auteur de ces deux livres religieux. Il s’est inspiré des paroles bibliques pour les écrire.

“Donne-moi la montagne” est un livre qui parle de la promesse de Dieu. À travers cette œuvre, l’auteur amène le public à définir son rôle dans la société. Car selon lui, chacun a une promesse de la part de Dieu malheureusement lorsqu’il traverse des moments difficiles, il oublie Dieu.

«Nous vivons parfois des situations qui nous révoltent et nous oublions ce que Dieu nous a dit et nous attachons à l’existentiel qui peut être illusoire. Dans la bible, quand on parle de la montagne, cela veut dire la promesse de Dieu, » a-t-il expliqué.

“L’identité restaurée” quant à elle, est une œuvre qui fait partie des grandes doctrines sociales à savoir la sociologie, la psychologie, l’anthropologie et autres. Dans le deuxième chapitre du livre, l’auteur explique que l’Homme est l’image de Dieu, c’est-à-dire qu’il est son représentant sur la terre. Dans la page 18, il dit que si l’église a échoué, c’est parce que l’Homme a échoué.

«Cela veut dire que si l’on ne connait que des amertumes, c’est parce que nous ne connaissons pas notre vraie identité. C’est pour cette raison que les manipulations existent, » a-t-il souligné.

Lac : L’archevêque métropolitain de N’djamena Msg Edmond Djitangar continue sa mission 

La communauté Saint Kisito de Bol a accueilli en son sein ce 24 Mars, 9 nouveaux confirmants.

C’est l’archevêque métropolitain de N’djamena Monseigneur Edmond Djitangar Goetbe qui a célébré ce sacrement en présence des nombreux fidèles.

Des danses et des louanges ont agrémenté ce moment fort pour l’église, famille de Dieu de Bol.

Tchad : Le Président de Transition reçoit les leaders religieux

Le Président de Transition, Président de la République, Chef de l’État, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a reçu vendredi, les leaders des trois confessions religieuses. Il s’agit du Dr Cheikh Mahamat Khatir Issa, Président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad, Monseigneur Edmond Djitangar Goetbe , Archevêque Métropolitain de N’Djaména et Révérend Djimalngar Madjibaye, Secrétaire Général de l’Entente des Eglises et Missions Evangéliques au Tchad (EEMET), accompagnés de M. Dinar Ibrahim Annadif, Coordonnateur national de la Plateforme interconfessionnelle.

Les échanges avec le Chef de l’Etat ont porté sur les échéances électorales à venir qui vont marquer la fin de la transitionavec en toile de fond la question de la préservation de la paix et de l’unité nationale. L’ultime étape qui profile déjà à l’horizon étant la tenue, le 6 mai prochain, de l’élection présidentielle.

Des perspectives sommes toutes importantes pour l’ensemble de la population et bien plus encore pour les leaders religieux. Soucieux de contribuer à leur manière pour une fin heureuse du processus dans la paix et la quiétude, ils sont venus à la rencontre du Chef de l’État, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, garant du processus.

Ils ont voulu s’informer amplement sur les dispositions prises tout en faisant part de leurs points de vue quant à l’état d’esprit global dans le pays. L’occasion était toute indiquée pour exprimer leurs préoccupations, leurs espoirs et leurs attentes quant à la manière dont le processus de transition sera mené et son impact sur la marche du pays.

La finalité de la démarche, renseigne Révérend Djimalngar Madjibaye, Secrétaire Général de l’Entente des Eglises et Missions Evangéliques au Tchad (EEMET), c’est de finir le processus en beauté dans la préservation de l’harmonie et de la paix au Tchad.

Moments généralement de tensions politiques, les élections dans le contexte tchadien, doivent surtout être des moments cruciaux pour la stabilité et l’unité nationale. La position des religieux murie au sein de la plateforme interconfessionnelle, est le fruit de l’évaluation de la situation nationale qui n’a pas que des points positifs d’après le Révérend Djimalngar Madjibaye.  

Le Président de Transition, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, pour sa part, a assuré les leaders religieux que leur contribution et leurs conseils seront précieux pour la fin du processus tout en réaffirmant son engagement pour la préservation de la paix, de l’unité nationale et du respect des droits et des libertés de tous les citoyens tchadiens. Il a loué le rôle des leaders religieux en tant que gardiens de la cohésion sociale et de la stabilité ; une charge assumée avec responsabilité contribuant grandement à la préservation de l’harmonie et de la paix au Tchad depuis le début de la transition.

Presidence de la République 

Tchad : Le Président de Transition souhaite bon carême aux Chrétiens

Le Président de Transition Général Mahamat Idriss Deby Itno, à l’occasion du début de carême, souhaite une “bénie période” à tous les Chrétiens.

“En cette période de Carême, je tiens à souhaiter aux chrétiens du Tchad, d’Afrique et du Monde entier, une bénie période. Que ce Carême soit pour toutes celles et tous ceux qui le pratiquent une source de renouveau spirituel, ” a-t-il écrit via sa page Facebook. 

Bénédiction Homosexuelle : Le Pape répond aux prêtres africains

La récente autorisation par le Vatican de bénir les couples de même sexe a engendré un débat tumultueux au sein de l’Église catholique. Cette décision, inscrite dans la déclaration Fiducia supplicans signée par le pape François mi-décembre, a généré une fracture parmi les fidèles, notamment au niveau des prélats en Afrique et en Europe de l’Est. 

Cette initiative, considérée comme une avancée majeure, n’a pas manqué de susciter des critiques, en particulier dans des régions où l’homosexualité demeure un sujet tabou, voire est interdite.

La déclaration Fiducia supplicans, tout en autorisant les prêtres à bénir les couples de même sexe et ceux se trouvant dans des situations jugées « irrégulières« , a soulevé des réactions contrastées parmi les hauts dignitaires de l’Église. Si certains évêques ont exprimé leur soutien à cette évolution pastorale, plusieurs autres, principalement en Afrique, ont manifesté leur désaccord, arguant que cette approbation contredit les principes fondamentaux de l’Église catholique.

Le cardinal argentin Victor Manuel Fernandez, l’un des signataires de la déclaration, a clarifié les intentions derrière ce texte. Selon lui, cette bénédiction ne représente ni une ratification ni un déni des dogmes catholiques sur le mariage. Il l’a définie comme un geste pastoral de proximité où le prêtre répond à une demande d’aide spirituelle sans imposer de conditions strictes. Cette déclaration se veut une réponse pastorale et non sacramentelle, loin des exigences d’un sacrement.

Néanmoins, le cardinal Fernandez dont les propos ont été rapportés par La Croix encourage chaque évêque local à discerner et à fournir des orientations complémentaires dans son diocèse concernant cette nouvelle directive. Cette approche laisse place à une certaine latitude dans l’interprétation et l’application de cette autorisation au niveau régional, ce qui pourrait accentuer les divergences d’interprétation au sein de l’Église.

Pour rappel, en octobre dernier, le souverain pontife avait déjà soulevé la possibilité de bénir les unions de personnes du même sexe, tout en soulignant la distinction entre ces bénédictions et le sacrement du mariage tel que défini par l’Église. Cette approbation papale a ouvert un nouveau chapitre dans la façon dont l’Église aborde et considère les relations homosexuelles, tout en cherchant à maintenir une ligne claire par rapport à ses doctrines traditionnelles sur le mariage.

La Nouvelle Tribune

Tchad : L’Évêque de Pala reçu par le Premier Ministre

Le Premier Ministre Saleh KEBZABO a reçu ce vendredi 6 octobre 2023, l’Évêque du diocèse de Pala, Monseigneur Dominique Tinoudji.

L’Évêque est venu présenter ses civilités au chef du Gouvernement et en a profité pour faire un exposé des réalités de son diocèse, qui regroupe les deux Mayo Kebbi.

Le Premier Ministre et L’Évêque ont discuté des défis auxquels sont confrontées les Provinces du Mayo-kebbi.

Mandoul : le nouvel Évêque en visite dans la paroisse Sainte Thérèse de l’enfant de Dieu

Érigée en diocèse par le Pape François le 12 août 2023, la paroisse sainte Thérèse de l’enfant Jésus ouvre ses portes à son premier évêque Mbaïrabé Samuel Tibingar.

En visite de courtoisie et d’échange avec ses fidèles dans ladite paroisse depuis vendredi 15 août, le nouvel homme de Dieu a profité de ce temps avant sa concrétisation officielle prévue le 11 novembre 2023 en célébrant l’eucharistie avec ses fidèles.

Il invite ses fidèles dans cette célébration eucharistique de prôner le pardon, car selon lui, le pardon est une marque de bonne relation avec son Dieu.