Tchad : le SET donne un délai de 2 semaines au gouvernement de payer les salaires des enseignants nouvellement intégrés

Le Bureau Exécutif National du SET, lors de sa séance extraordinaire du 02 mars 2023 dit avoir examiné la situation délétère qui sévit au niveau de l’éducation nationale.

Lors de sa séance extraordinaire, le bureau exécutif a relevé que les 2200 enseignants intégrés en août 2022 et affectés à leurs postes n’ont jusque-là pas gagné un seul mois de leurs salaires.

Il rappelle que malgré leur grève qui porte un coup dur au fonctionnement des établissements scolaires, surtout en zone rurale, le gouvernement reste et demeure imperturbable.

Le bureau a aussi relevé qu’en décembre 2022, une autre vague d’enseignants intégrés et mis à la disposition du Ministère de l’Education Nationale et de la Promotion Civique ne sont jusque-là pas pris en compte dans le cadre salarial ni affectés dans les établissements.

Aussi, certains des professeurs scientifiques intégrés en 2020 trainent encore des arriérés de salaires. Malgré la correspondance adressée au Premier Ministre de Transition, Chef du Gouvernement en date du 09 février 2023, rien ne semble bouger.

De tout ce ce qui précède, le SET donne un délai de deux (02) semaines au Gouvernement afin de payer les salaires et apurer les arriérés de salaires des 2200 enseignants intégrés en août 2022, clarifier la situation des 1401 enseignants intégrés en décembre 2022 et enfin apurer les arriérés de salaires des enseignants scientifiques.

Le bureau lance ainsi un préavis de grève de soutien aux catégories d’enseignants ci-haut cités qui court du lundi 06 au samedi 18 mars 2023.

En cas de non satisfaction, le SET sera dans l’obligation d’observer une grève de soutien de trois (03) jours allant du lundi 20 au mercredi 22 mars 2023.