Tandjilé : la Croix-Rouge Française appuie les quelques organisations pour lutter contre les inondations

La Croix-Rouge Française en collaboration de la Croix-Rouge du Tchad a remis ce jeudi 18 mai à Laï, un don symbolique aux équipes d’intervention communautaire, aux bureaux du Système Communautaire d’Alerte Précoce (SCAP) et au bureau provincial de gestion de crises de la Tandjilé.

C’est dans le cadre de son projet de renforcement des capacités des communautés et des institutions publiques locales face aux risques d’inondation dans les provinces du Mayo-Kebbi Est et la Tandjilé.

Ces matériels sont composés de vélos, des kits d’assainissement, de sonorisation, de secours…, le tout pour une valeur de 54 millions 146 mille 200 francs.

C’est le Secrétaire Général de la province de la Tandjilé BACHAR BRAHIM ABAKAR, représentant la gouverneure qui a présidé la cérémonie.

Ce don consiste à appuyer les 10 équipes d’intervention communautaire (EIC), le bureau provincial de gestion de crises et les bureaux du système communautaire d’alerte précoce (SCAP) de la Tandjilé.

Prenant la parole, le président provincial de la croix rouge du Tchad MOUSSA KEUBGUE WAGUIA a souligné que les inondations deviennent récurrentes dans plusieurs provinces du pays, dont le Mayo Kebbi Est et la Tandjilé ne sont épargnés. Raison pour laquelle, explique-t-il, renforcer les capacités de réponse des communautés pour faire face aux risques d’inondation à travers la mise en place des outils et dispositifs de réponse et d’anticipation s’avère évident.

Le chef la délégation de la croix rouge Française au Tchad WANGRE NABA JÉRÉMIE, a renchéri que cette remise a pour but d’aider les structures communautaires a mieux se préparer pour pouvoir répondre aux éventuelles situations de catastrophes naturelles dans la province de la Tandjilé.

Pour lui, ce qui anime la Croix-Rouge Française c’est apprendre à la communauté à «pêcher et non à donner du poisson.»

Présidant cette cérémonie, le secrétaire général de la province de la Tandjilé BACHAR BRAHIM ABAKAR a indiqué que cette dotation vient à point nommé en ce sens qu’elle renforcera les efforts du gouvernement dans l’atteinte des objectifs de développement de façon générale et soutiendra spécifiquement les communautés des localités touchées par les catastrophes naturelles.

Car dit il, ces différents matériels et équipements permettront à réaliser les objectifs définis dans les plans communautaires de réduction de risques de catastrophes élaborées par la communauté grâce à ce projet.