Tchad : Le ministre des affaires étrangères Mahamat Saleh Annadif s’exprime sur la situation au pays

Mahamat Saleh Annadif, le ministre tchadien des Affaires étrangères, revient sur les relations entre le Tchad et les Etats-Unis et la situation politique au Tchad.

Le sommet Etats-Unis-Afrique s’est achevé à Washington. Cette rencontre a été l’occasion pour le président américain Joe Biden de plaider pour créer un vaste partenariat avec le continent, dont une cinquantaine de dirigeants étaient présents. Parmi eux, le Tchadien Mahamat Idriss Déby Itno qui a été convié en dépit du fait qu’il est arrivé au pouvoir de manière non démocratique.

Sur place au Tchad, l’enquête sur la répression des manifestations du 20 octobre ayant fait plusieurs morts et bléssés continue.

Les membres de la commission d’enquête internationale sur ces événements est depuis quelques jours à N’Djaména.

Cette commission d’enquête internationale composée des Nations-Unies, de l’Union Africaine, de la CEN-SAD et bien d’autres partenaires, séjournera à N’Djamena pendant plus de 10 jours.

Cent trente-neuf personnes arrêtées au cours des manifestations en octobre ont été récemment remises en liberté après un mois et demi de détention.

Au total, 80 d’entre elles ont écopé de un à deux ans d’emprisonnement avec sursis et les 59 autres ont été relaxées à l’issue d’un procès de masse de 401 personnes. 
Mahamat Saleh Annadif ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, des Tchadiens de l’étranger et de la Coopération internationale, revient sur ces événements du 20 octobre, l’enquête internationale, l’avenir des personnalitées qui ont quitté le Tchad suite aux manifestations mais aussi des relations entre le Tchad et les Etats-Unis.

DW