Logone Occidental : la délégation provinciale de la production agricole présente la synthèse des prévisions saisonnières

Du mardi 16 au mercredi 17 mai 2023, la délégation provinciale de la production et de la transformation agricole du Logone Occidental a présenté la synthèse des prévisions saisonnières des caractéristiques agro-hydro-climatiques de la saison des pluies pour la zone soudanienne et sahélienne 2023 aux autorités et aux producteurs de la province.

Dans sa présentation, le délégué de l’agriculture, Kola Mogobang a demandé aux journalistes à relayer davantage le message de sensibilisation vis-à-vis des activités agricoles de la campagne en cours.

Aux responsables du service génie-rural et de l’hydraulique agricoles de deux Logone, le service de la statistique, le service phyto-sanitaire et le centre de formation pour la promotion rurale y compris le représentant des producteurs, il leur demande de faire un travail de fond pour que la campagne agricole 2023 soit une réussite.

Car pour lui, la saison de pluie 2023 sera globalement moyenne et humide dans la zone sahélienne.

En ce qui concerne les cumuls pluviométriques, Kola Mogobang, délégué provincial de la production et de la transformation agricole du Logone Occidental a indiqué que sur la période de mai, Juin et Juillet 2023, les quantités de pluies attendues seraient excédentaires à moyennes dans la partie extrême Ouest du Sahel et partout ailleurs, les quantités de pluies seraient globalement moyennes.

Et aussi dit-il, d’août à septembre, la bande sahélienne serait plus humide avec les quantités de pluies excédentaires et moyennes excédentaires sur tous les restes de la bande sahélienne couvrant le Niger et le Sud du Tchad.

Ensuite, le délégué informe les paysans que l’Afrique de l’Ouest et le Tchad ont la forte probabilité d’observer des pauses pluviométriques plus longues sur la moitié EST de ces bandes couvrant le Burkina voire sur toute la bande agricole et pastorale du Niger et du Tchad.

Cependant, conclut le délégué, les écoulements globaux seront équivalents et similaires à ceux des années 1991 et 2020.