Tchad : Adoum Younousmi annonce sa candidature au poste de directeur général de l’Asecna

La ministre des Transports, Fatima Goukouni Weddeye, dans une déclaration faite ce lundi 12 février 2024, annonce la candidature du Tchad au poste de Directeur général de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA).

Selon la Ministre des Transports Fatima Goukouni Weddeye, la candidature de Adoum Younousmi revêt d’une importance particulière, car elle offre à l’ASECNA l’opportunité de bénéficier d’un leader ayant une vision stratégique et une compréhension approfondie des besoins spécifiques des États membres en matière d’aviation civile et de développement des infrastructures aéroportuaires.

Pour le candidat Adoum Younousmi, il se veut rassurant et reconnaissant. Il exprime ainsi sa reconnaissance aux plus hautes autorités et rassure qu’il sonnera le meilleur de lui-même pour relever le défi.

Tchad : La Ministre des Transports annonce la réhabilitation de l’aéroport Hassan Djamouss

S𝐚𝐦𝐞𝐝𝐢 𝟏𝟎 février 𝟐𝟎𝟐𝟒, la 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐩𝐨𝐫𝐭𝐬, 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐯𝐢𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐂𝐢𝐯𝐢𝐥𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 Métrologie 𝐍𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞, 𝐅𝐀𝐓𝐈𝐌𝐀 𝐆𝐎𝐔𝐊𝐎𝐔𝐍𝐈 𝐖𝐄𝐃𝐃𝐄𝐘𝐄 a effectué une 𝐝𝐞𝐬𝐜𝐞𝐧𝐭𝐞 à l’aéroport 𝐈𝐧𝐭𝐞𝐫𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥 𝐇𝐚𝐬𝐬𝐚𝐧 𝐃𝐣𝐚𝐦𝐨𝐮𝐬𝐬 𝐝𝐞 𝐍’𝐃𝐣𝐚𝐦e𝐧𝐚.

L’objectif de cette visite est de s’enquérir des conditions de travail des différentes entités publiques et privées qui exercent à l’aéroport, dont la gestion est confiée à la Délégation de l’ASECNA, chargée des Activités Aéronautiques Nationales.

Elle a constaté la situation des équipements et des installations de l’aéroport International Hassan Djamouss de N’Djamena.

Cette visite guidée a démarré par l’aérogare côté, Départ et Arrivée où chaque responsable a présenté ses activités, son personnel et outils de travail. Ensuite, la délégation s’est rendue à la caserne des Pompiers, au Centre de Contrôle Régional (CCR) afin de voir les conditions de travail du personnel et les équipements techniques installés.

La Ministre et sa délégation ont aussi visité la piste de l’aéroport pour constater de visu son état de dégradation.

Cette visite a permis d’apprécier que tout le personnel déployé sur la plateforme aéroportuaire exerce ses activités dans le respect de la réglementation édictée par l’ADAC et dispose des équipements Adéquats.

Toutefois, la Ministre a aussi relevé quelques préoccupations d’ordre organisationnel. L’attention de la Ministre a été fixée sur la situation de la piste qui est dégradée.

Elle a ainsi informé que le Gouvernement procèdera aux travaux de réhabilitation des aires aéronautiques de l’Aéroport International Hassan Djamouss de N’Djamèna.

« 𝐶𝑜𝑚𝑚𝑒 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑙𝑒 𝑠𝑎𝑣𝑒𝑧, 𝑙’𝑎e𝑟𝑜𝑝𝑜𝑟𝑡 𝑖𝑛𝑡𝑒𝑟𝑛𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑎𝑙 𝐻𝑎𝑠𝑠𝑎𝑛 𝐷𝑗𝑎𝑚𝑜𝑢𝑠𝑠 𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝑝𝑜𝑟𝑡𝑒 𝑑’𝑒𝑛𝑡𝑟é𝑒 𝑝𝑟𝑖𝑛𝑐𝑖𝑝𝑎𝑙𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑣𝑜𝑙𝑠 𝑖𝑛𝑡𝑒𝑟𝑛𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑎𝑢𝑥 𝑒𝑡 𝑙’é𝑡𝑎𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑝𝑖𝑠𝑡𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑠𝑡𝑖𝑡𝑢𝑒 𝑢𝑛𝑒 𝑝𝑟é𝑜𝑐𝑐𝑢𝑝𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑞𝑢𝑖 𝑒𝑠𝑡 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑒𝑛 𝑐𝑜𝑚𝑝𝑡𝑒 𝑝𝑎𝑟 𝑙𝑒 𝑔𝑜𝑢𝑣𝑒𝑟𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑡 𝑙𝑒 𝑚𝑎𝑟𝑐ℎé 𝑒𝑠𝑡 𝑠𝑖𝑔𝑛é et l𝑒𝑠 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑢𝑥 𝑣𝑜𝑛𝑡 𝑑é𝑚𝑎𝑟𝑟𝑒𝑟 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑜𝑐ℎ𝑎𝑖𝑛𝑠 𝑗𝑜𝑢𝑟𝑠 » annonce la Ministre des Transports, de l’Aviation et de la Météorologie Nationale.

Après la visite, la Ministre FATIMA GOUKOUNI WEDDEYE a convié ses collaborateurs pour une rencontre de débriefing et donner des instructions de nature à corriger quelques dysfonctionnements.

Tchad : Le Ministère de l’aviation dément le bombardement de la tour de contrôle de l’aéroport d’Amdjaras

Le Ministère de l’aviation civile dans un communiqué, informe l’opinion nationale et internationale que depuis quelques heures, des fausses informations circulent sur les réseaux sociaux faisant état de la m destruction de la tour de contrôle de l’aéroport International Maréchal Idriss Déby Itno.

“Nous tenons à affirmer de manière catégorique que ces allégations sont totalement infondées, et semblent avoir pour unique objectif de semer le doute et la confusion, ” déclare le communiqué.

Le Ministère exhorte les Tchadiens à rester “vigilants” face à la “propagation de fausses informations” et à la “manipulation de l’information” sur les réseaux sociaux.

“Il est essentiel de vérifier les sources et de faire preuve de discernement avant de partager ou de croire en des informations non vérifiées, ” conclut le communiqué.

Transport : Royal Airways une nouvelle compagnie aérienne au Tchad

Une nouvelle compagnie aérienne Royal Airways a lancé ses activités ce samedi 4 novembre 2023, par un point de presse présenté par son directeur général, M. Brahim Guihini Dadi.

Cette compagnie aérienne privée de droit tchadien avec des actionnaires composés exclusivement des nationaux, procédera à son premier vol inaugural le 7 novembre prochain par 5 vols domestiques (Abéché, Amdjarass, Faya, Moundou et Sarh) au départ de N’Djaména.

Dans son plan de développement, Royal Airways prévoit des vols ponctuels une fois par mois ou toutes les deux semaines sur d’autres destinations intérieures (Ati, Am-Timan, Goz-Beïda, Biltine, Fada, Bardaï, Mao et Bol).

Le prix de billets varie entre 81 000 à 55 000 francs selon la destination.

La flotte est composée des avions de type Embraer de 30 et 60 places réservés pour les vols intérieurs.

Royal Airways ambitionne de créer une aile cargo pour le transport de fret, ouvrir un centre de maintenance et une école de pilotage. Elle a obtenu son certificat de transport aérien en juillet 2023, à la fin d’une procédure de certification qui est déroulée en 5 phases.

La compagnie aérienne Royal Airways dispose d’une flotte de 5 avions.

Le directeur général du Royal Airways dévoile la vision de sa compagnie qui est de faire du Tchad le hub d’une grande compagnie aérienne prospère au cœur de l’Afrique et du monde.

Tout en présentant les avantages de Royal Airways qui est de créer une compagnie dont le port d’attache est l’aéroport international Hassan Djamous de N’Djaména, desservir prioritairement les lignes intérieures du pays, de créer une opération optimale répondant aux besoins des segments de clientèle les plus importants.

M. Brahim Guihini Dadi promet de faire des vols sans interruption, même avec trois passagers à bord, ils seront à leur destination. « Le Tchad, pays fortement enclavé qui jouit d’une position géostratégique de premier plan, se trouve à la croisée des routes aériennes Nord-Sud, Est-ouest. Ce sont là de réels atouts pour développer son secteur de transport multimodal, terrestre, aérien, ferroviaire, fluvial et lacustre », suggère, le directeur général de Royal Airways.

Tout en annonçant, qu’en 2024, un avion de type Boeing 737-300 sera remise en service pour les vols régionaux et internationaux, surtout la desserte de Dubaï et Djeddah.

N’djaména Actu

Tchad : l’ADC dénonce l’augmentation abusive des prix de transport interurbains à N’Djaména

Par un communiqué, l’association pour la Défense des droits des Consommateurs (ADC), dit constater avec regret, l’augmentation ”abusive” des prix des transports interurbains dans la capitale.

Pour le Coordonnateur de l’ADC, Yaya Sidjim, cette augmentation ”pèse lourdement” sur le budget des citoyens consommateurs qui voyagent sur les différents axes desservis par les compagnies de transport.

L’ADC détaille à titre d’exemple, les tarifs de transport comme tels:

– N’Djaména – Moundou : de 10 000 FCFA à 12 500 FCFA, soit 25% ;

– N’Djaména – Abéché : de 20 000 FCFA à 25 000 FCFA, soit 25% ;

– N’Djaména – Sarh : de 15 000 FCFA à 17 500 FCFA, soit 16% ;

-N’Djaména – Bongor : de 5 000 FCFA à 8 000 FCFA, soit 60%.

Pour l’ADC, ces prix pratiqués ne se justifient pas, car les raisons avancées par les transporteurs ne peuvent expliquer ces hausses disproportionnées.

L’ADC exprime sa solidarité vis-à-vis des passagers qui, en plus des tarifs élevés, ne bénéficient pas de services de transport de qualité. C’est le cas des passagers qui, n’ayant pas de siège, sont placés le long du couloir entre les rangées sans aucune commodité. Ce qui est inadmissible, souligne le communiqué.

Par ce communiqué, l’ADC lance un appel aux entreprises de transport interurbain de revoir leurs tarifs à la baisse et de fournir des services de qualité à leurs passagers. Compte tenu de l’importance de la mobilité interurbaine, le gouvernement doit prendre des mesures urgentes pour répondre aux préoccupations des citoyens consommateurs, indique le communiqué.

Le communiqué recommande entre autre aux agences de transport d’assurer les fonctions de régulation pour, d’une part, rendre le coût de transport abordable, et d’autre part, garantir aux consommateurs l’usage de leur droit au choix et d’exiger des transporteurs des services de qualité mettant les passagers dans un confort acceptable.

L’ADC appelle ainsi les consommateurs des services de transport interurbain d’adopter un comportement responsable et rationnel en usant de leurs droits reconnus par la Loi portant protection des consommateurs au Tchad et de rester vigilants pour répondre aux appels de l’ADC.

Tchad : Des innovations dans le nouveau code de la route

Le ministère des transports et de la sécurité routière, à travers l’Office national de la sécurité routière (ONASER) et sous le haut patronage du premier ministre Saleh Kebzabo a lancé ce vendredi 29 septembre 2023, la campagne de vulgarisation du nouveau code de la route.

«La vie humaine est sacrée et doit être protégée lors des voyage en toute sécurité et respecter le code de la route c’est préserver sa vie et celle des autres, » tels sont les messages que l’on peut lire partout dans la salle de la cérémonie de vulgarisation du nouveau code de la route lancé par le premier ministre, chef du gouvernement de transition Saleh Kebzabo.

Introduisant la cérémonie, le directeur de l’ONASER, par ailleurs président du comité d’organisation, Ingnabaye Claude Ignera a tout d’abord interpellé chacun à un sens de responsabilité afin d’éviter les risques liés à l’accident de circulation.

C’est ainsi que le code de la route intervient pour renforcer la communication avec une mise en scène de l’importance d’être vigilant au volant ce qui évitera toutes éventualités.

Pour la ministre des transports et de securité routière Fatima Goukouni Weddeye, c’est un travail que son ministère fait depuis 5 ans. Et pour parvenir à cette phase de consécration et de vulgarisation de ce nouveau code de route, il faut la prise de conscience de tous, indique-t-elle.

Pour le Premier Ministre, l’espace public est le mieux partagé par tous les usagers de la voie publique. C’est dans ce contexte qu’il précise que c’est suite aux accidents récurrents de la voie publique que le gouvernement a mis sur pied cette commission pour régulariser la situation.

À travers ce code de la route qui demeures un document de référence entre autres les nouvelles dispositions du permis de conduire, le sens giratoire au niveau des ronds points, l’interdiction du téléphone au volant limitation de vitesse, l’arrêt obligatoire les infractions et sanctions amendes…

Le premier ministre poursuit qu’il aimerait bien voir même dans le programme scolaire l’enseignement du code de la route afin que les enfants soient les bons usagers de demain. Il appelle chacun à epouser une nouvelle citoyenneté. Le nouveau code prendra effet le 20 octobre prochain.

Tchad: Le POSOC/PO s’insurge contre la surenchère du prix du transport Abéché-N’djamena

Par un communiqué de presse signé ce 21 juillet par son porte-parole, Aboul-khassim Mahamat Hassan, la plateforme des organisations de la société civile de la Province du Ouaddaï exprime son amertume concernant le maintien non justifié du prix du transport entre Abéché-N’djamena. 

La POSOC/PO estime que le tarif de 25 000fcfa est injustifié car aucune raison valable n’existe pour l’expliquer.

Tout en dénonçant le silence des autorités en charge du transport, la POSOC/PO se dit très touchée par le comportement indigne des responsables des agences de voyages qui ne cherchent qu’à s’enrichir sur le dos des paisibles citoyens.

Face à cette situation alarmante, la POSOC/PO exhorte les agences des voyages à revoir en baisse le prix des transports et interpelle par la même occasion les plus hautes autorités à agir pour une prompte solution.

Pour finir, le POSOC/PO accorde un ultimatum d’une semaine pour trouver satisfaction. Au cas contraire, elle annonce des actions de grandes envergures après l’expiration de cet ultimatum.

Guinée Équatoriale : la ministre des Transports Fatima Goukouni Weddeye visite le Port de Bata

Dans sa quête de diversification des couloirs de transit, en séjour en Guinée Equatoriale, la Ministre des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière Mme FATIMA GOUKOUNI WEDDEYE s’est rendu ce mercredi 31 mai 2023, au PORT AUTONOME DE BATA, en région continentale. 

Situé à 200 kilomètres de la frontière avec le Cameroun avec une autoroute moderne, et à quelque 2 000 kilomètres de N’Djaména, le Port en eaux profondes de BATA offre plusieurs opportunités. C’est un complexe aux capacités hautement compétitives à l’échelle du continent africain. Le port a une capacité de stockage de 150 000 conteneurs et offre des tarifs de passage inédits avec des installations modernes.

Le Ministre Equato-Guinéen en charge des Transports, M. HONORATO EVITA OMA, promet une offre alléchante pour le Tchad. Le pays peut bénéficier gratuitement d’un espace portuaire pouvant faciliter les marchandises à destination et en provenance; des magasins d’une dimension de 2644 mètre carrée et un temps de passage des marchandises jusqu’ à 50 jours sans pénalités.

Pour la Ministre des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière, FATIMA GOUKOUNI WEDDEYE, le Tchad est disposé à explorer toutes les opportunités avec les pays ayant des façades maritimes pour obérer les coûts des paniers de la ménagère.

Pour rappel, la Guinée Equatoriale pays portuaire de référence en Afrique Centrale et de l’Ouest dispose de huit (8) ports aux standards internationaux qui peuvent aider le Tchad à diversifier ses couloirs de transit.

Ministère des Transports

Tchad : le nouveau Secrétaire Général du ministère des transports prend officiellement fonction

Nommé par Décret N°1118/PT/PM/MTTSR/2023, Secrétaire Général du Ministère des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière, Dihoulne Laurent a été officiellement installé ce mardi 23 mai 2023 dans ses fonctions.

Il remplace à ce poste Ali Zakaria Moussa.

C’est l’Inspecteur Général du Ministère des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière, AHMAT HAROUN ABAKAR qui a présidé la cérémonie.

Tchad : la ministre des transports renforce des liens de coopération avec des hommes d’affaires soudanais

La ministre des Transports Terrestres et de la Sécurité Routière Mme FATIMA GOUKOUNI WEDDEYE a reçu ce jeudi 09 une délégation des hommes d’affaires, conduite par le chargé d’affaire de l’Ambassade du Soudan au Tchad, M. Mukhtar Bilal.

C’est en marge de la 3ème édition de la foire d’exposition des produits Soudanais au Tchad.

La ministre et les hommes d’affaires ont échangé sur le renforcement des liens de coopération entre les deux pays en matière de transport, aussi, la coopération avec l’entreprise Soudanais GIAD n’a pas été perdue de vue.

La Ministre a rassuré la délégation de la disponibilité de son département à accompagner les opérateurs soudanais au Tchad.

À l’issue de ces échanges, il s’est convenu que les deux parties se rapprochent de la Chambre de Commerce d’industrie, d’Agriculture, des Mines et de l’Artisanat afin de rassembler, mais aussi, actualiser les informations relatives à cette question.