Lac: le forum sur la lutte contre la secte Boko Haram a pris fin à Bol

Ce forum est organisé à l’intention des forces vives de la Province du Lac sur la lutte contre la nébuleuse secte Boko Haram et le renforcement du dialogue civilo-militaire. C’est l’œuvre du cadre de concertation et d’action des forces vives de la Province du Lac contre le terrorisme.

C’est le Gouverneur de la Province du Lac Adoum Moustapha Brahimi qui a cloturé les travaux en présence du ministre de la fonction publique, Abdoulaye Mbodou Mbami.

Durant deux jours, les participants ont suivi avec intérêt les différentes stratégies autour de la paix.

Les participants au forum des forces vives de la nation sur la lutte contre la nébuleuse secte boko haram et le renforcement de dialogue des civils ou militaires, recommandent au gouvernement d’intensifier des mesures de lutte contre cette menace de la secte boko Haram et d’appuyer et d’accompagner les responsables de la Province du Lac.

À l’issue de ce forum, les participants ont invité les unités des opérations de lutte contre boko haram spécialisée dans la lutte contre le terrorisme en zone insulaire d’intensifier les campagnes de sensibilisation contre la stigmatisation auprès de communautés et faciliter l’accès au financement de projets porteurs des repentis afin de les occuper sur place.

Les forces vives de la preuve de la ont exprimé leur soutien indéfectible au Président de Transition le Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, président de la République, Chef de l’État, pour ses soutiens aux côtés des forces défense et de sécurité qu’il ne cesse de déployer pour mettre la population du Lac à l’abri des exactions de la secte boko haram.

Clôturant les travaux du forum, le Gouverneur de la Province du Lac, ADOUM Moustapha Brahimi, a souligné que ce forum et la détermination et la ferme volonté des filles et fils du Lac dans la recherche de la paix et la quiétude au sein de la population.

Pour le Gouverneur, la paix est l’affaire de tous et les acteurs doivent s’impliquer afin de renforcer les forces de sécurité, qui jour et nuit se battent pour le maintien de sécurité dans cette province où sa sa population vit aujourd’hui dispersée par les divers mouvements de la secte boko Haram.