Tandjile : Plusieurs fermes installées dans quelques départements par le PNUD ont du mal à fonctionner

Le programme des nations unies pour le développement (PNUD) dans son programme d’appui au développement local et à la finance inclusive au Tchad (PADELFIT) a installé une ferme intégrées dans quelques départements de la province de la Tandjilé depuis plusieurs années.

Laï, chef lieu de ladite province a elle aussi bénéficié de cette structure agricole. Mais force est de constater qu’elle peine à fonctionner normalement.

Étalée sur une superficie de dix (10) hectares subdivisée en deux compartiments de cinq (5) hectares, cette installation agricole à vocation agro-sylvo-pastorale et halieutiques peine à fonctionner à cause de l’absence d’une source d’eau abondante.

Les deux pompes solaires installées par le PADELFIT à un montant d’environ 60 millions ne disponibilisent pas l’eau et les maraîchers attendent devant les bassins de rétention, l’eau pompée par l’unique château de 12 mettre cube construit par le BELACD CARITAS Laï.

Pour rappel, cette ferme intégrées est créé dans le but de servir d’écoles pour les maraîchers, éleveurs, psyculteurs et agriculteurs afin de faciliter l’autonomie et lutter contre l’insuffisances alimentaires dans la province.

De tout ce qui précède, il faut dire que même si les activités ne se déroulent pas dans des très bonnes conditions, les planteurs eux sont disponibles pour le travail.

Vivement que les autres ONG de la place oeuvrant dans les domaines Agro-sylvo pastorale et halieutiques s’intéressent à cette ferme intégrée pour la permettre d’atteindre son objectif fixe au profit de la population.