Infrastructures : le corridor Douala-N’Djaména bientôt réhabilité

La route nationale N’Djaména-Touboro se verra remise à niveau à travers le Projet d’Amélioration de la Performance du Corridor Route-Rail Douala-Ndjaména (PCDN).

Cette route nationale qui déjà offre au pays un désenclavement vers la sortie maritime camerounaise recevra des travaux de réhabilitation et d’entretien.

Cofinancé par l’Union_Europèenne et la Banque Mondiale, le PCDN, pour la partie tchadienne, sont prévus des travaux de réhabilitation totale de l’axe NDjaména-Guelendeng, l’entretien de l’axe Bongor-Touboro, la réalisation de 6 aires de stationnement pour les engins le long de la route.

En vue du financement du PCDN et sa mise en œuvre, un protocole de convention est signé ce jour 23 mars 2023 entre le Ministre de la Prospective Économiques et des Partenariats Économique, MOUSSA BATRAKI, le Chef de délégation de l’Union Européenne au Tchad, KURT CORNELIS, et du représentant de la Banque Européenne d’Investissement DIEDERICK ZAMBON.

La cérémonie de signature a vu également la présence du Ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Dr IDRISS SALEH BACHAR.

À travers la signature de ladite convention entre le Tchad et l’Union Européenne, le corridor Douala-N’Djaména vise à optimiser la circulation des biens et des personnes à travers des routes fiables et sécurisées.

La convention, d’un coût de 176 millions d’euros, est repartie à 141 millions d’euros de prêt de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et 35 millions d’euros de dons de l’Union Européenne (UE) soit un montant global de 115 milliards de francs CFA.

Pour Kurt Cornelis, l’objectif du projet est l’amélioration durable de l’accès par voie terrestre au Tchad en renforçant la connectivité entre la capitale N’Djaména et la capitale économique Moundou et par la suite vers la frontière du Cameroun.

Le Ministre des prospectives économiques et des partenariats internationaux, Moussa Batraki, affirme que la signature de la convention est un choix stratégique dans la recherche du désenclavement du Tchad afin de permettre au secteur du transport d’être plus compétitif et rentable à l’économie nationale.

Notons que le Projet d’Amélioration de la Performance du Corridor Route-Rail Douala-NDjaména (PCDN) de par son objectif d’intégrateur régional, permettra de connecter quelques provinces de la zone méridionale du pays.
Enfin, le calvaire sur le tronçon NDjaména-Guelendeng sera un lointain souvenir grâce la réhabilitation complète de cette route.

Ministère des infrastructures et du désenclavement