Tchad: le centre hospitalier universitaire la “Renaissance” dispose désormais d’un service de cardiologie et de l’unité de soins intensifs cardiologiques

Ce mardi 14 mars, le Ministre de la santé publique et de la prévention Dr Abdelmadjid Abderahim a présidé la cérémonie d’ouverture du service de cardiologie et de l’unité de soins intensifs cardiologiques au centre hospitalier universitaire la Renaissance de N’Djamena.

Selon le ministère de la santé publique, les maladies cardiovasculaires représentent à nos jours un problème de santé publique à l’échelle mondiale. On estime qu’en 2012, 17,5 millions de personnes en sont mortes, soit 30% de l’ensemble des décès dans le monde.

Ce service de cardiologie et l’unité de soins intensifs cardiologiques ayant une capacité de : dix (10) lits d’hospitalisation et de soins continus ; quatre (4) lits en unité de soins intensifs cardiologiques et une unité d’exploration non invasive.

Ce service est constitué d’une unité d’exploration non invasive dotée des électrocardiogrammes, d’une échographie cardiaque de marque General Electric de dernière génération, un test d’effort et des holters (tensionnel et électrocardiogramme).

Pour le Ministre de la santé publique et de la prévention Dr Abdelmadjid Abderahim, le Gouvernement a consenti d’énormes efforts au niveau des infrastructures. D’où la création de ce service de cardiologie équipé des matériels de pointe avec une unité de soins intensifs cardiologiques (USIC).

L’installation de ces équipements a été effectuée par la societé de Maintenance, Installation et Gestion des Équipements Médicaux « SOMIGEM »