Tchad : La secrétaire d’État à la jeunesse préside la réunion du Comité de Pilotage du projet Initiative 50 000 emplois

La Secrétaire d’État à la Jeunesse et au Leadership Entrepreneurial, Mme Fatimé Boukar Kossei a présidé ce samedi, la réunion du Comité de Pilotage du projet Initiative 50 000 emplois décents pour les jeunes au Tchad. La rencontre a permis de valider les documents soumis aux membres par l’Unité de Gestion du Projet (UGP).

Le Comité de Pilotage (COPIL) fait partie des trois organes principaux de mise en œuvre de l’Initiative 50 000 emplois décents pour les jeunes. Il a entre autres pour missions : d’adopter les plans d’actions de l’UGP ; de donner des orientations susceptibles d’aider l’UGP à mener à bien ses missions et d’examiner ses actions. C’est dans ce cadre que s’inscrit la rencontre de ce jour qui a permis d’examiner et de valider les documents conçus par l’UGP afin de donner quitus pour le travail déjà effectué et celui à venir d’ici la fin de l’année.

À l’ouverture de la réunion, la Secrétaire d’État à la Jeunesse et au Leadership Entrepreneurial a rappelé que l’initiative “vise fondamentalement à créer 50 000 emplois décents pour les jeunes à travers l’entrepreneuriat, mais aussi par le renforcement des compétences techniques et managériales des jeunes sur une période de trois ans, allant de 2022 à 2025”.

Selon Mme Fatimé Boukar Kosseï, en dépit du retard accusé conformément au programme initial, l’Unité de Gestion du Projet a enregistré une avancée significative, qu’il s’agisse du plan de l’opérationnalisation que de sa mise en œuvre effective. Cette rencontre a donc permis, au Comité de Pilotage de valider les documents présentés par l’UGP, pour la plupart. Le but est d’accentuer le travail afin d’avancer et mettre le projet à un autre niveau avant la fin de l’année.

La Secrétaire d’État en charge de la Jeunesse et de l’Entrepreneuriat n’a pas manqué de rappeler aux membres du Comité l’importance et la place centrale qu’occupent les jeunes dans la politique du Gouvernement.

Il faut signaler que cette première réunion du COPIL, avec la validation des plans d’actions est un pas de plus vers le financement des projets soumis par les jeunes. Elle intervient au moment où un autre organe du projet à savoir le Haut Comité de Sélection travaille d’arrache-pied, depuis quelques jours, pour la validation des dossiers en vue de leur financement dans les très prochains jours.

Ministère de la jeunesse