Tchad : Le PRET appelle le Président de Transition à renforcer la sécurité des Tchadiens

Le Parti pour le Rassemblement et l’Équité au Tchad (PRET), a organisé une conférence de presse ce vendredi 19 mai 2023, sur les questions de l’actualité politique nationale qui se passe dans la localité de la Nya Pendé et le Mont de Lam et la situation du Soudan qui a «drainée plus de 60.000 réfugiés à l’est» du pays et des localités centrafricaines voisines.

Le PRET se dit préoccupé par la nouvelle vague de répression et de violence qui frappe les départements de la Nya Pendé et des Monts de Lam dans le Logone Oriental.

Selon le Président du PRET, Bongoro Théophile, depuis octobre 2022, apparaissent dans notre pays des signes inquiétants, de réelles menaces sur notre cohésion nationale, laquelle a toujours été la conséquence distinctive de notre nation, en matière de cohabitation pacifique, harmonieuse entre les ethnies, les religions et les régions.

«Des messages sont véhiculés tous les jours sur les réseaux sociaux, qui véhiculent la haine, le mépris, l’appel à la violence et la division.
Le PRET rappelle qu’il est temps de se ressaisir, afin de conserver ce que nous avons de plus précieux : la paix, la cohésion nationale et le désir d’un commun vouloir vivre ensemble, qui sont les préalables à un climat de sérénité et de sécurité, condition d’un développement harmonieux d’une nation, » lance le Président du PRET, Me Bongoro Théophile.

Il poursuit que tous les Tchadiens sont interpellés.

«Que nous soyons à l’intérieur du pays ou dans la diaspora, partie prenante à la transition en cours ou situé en dehors de celle-ci, personne n’a le droit, pour quelque raison que ce soit, de mettre en péril cet héritage laissé par les anciens. Cet héritage, s’il n’est pas menacé par conséquent suffisamment préservé, il devrait laisser les coudées franches aux pouvoirs publics, » précise Bongoro Théophile.

Il lance aussi un message aux hommes politiques, d’avoir à cœur de sauvegarder la cohésion nationale. Car, selon lui, il ne sert à rien de conquérir le pouvoir ou de chercher vaille que vaille à le conserver, si l’on doit passer tout le reste de son temps à recomposer les pièces d’une nation éclatée.

Évoquant la situation alarmante qui se passe dans la province du Logone Oriental, le PRET condamne ces actes barbares.

Il appelle ainsi la communauté internationale à soutenir les autorités tchadiennes dans le processus de transition déjà entamé, mais qui doit être renforcé au regard des recommandations du Dialogue National Inclusif (DNIS).

Il invite ensuite le Chef de l’Etat à prendre sa responsabilité pour assurer la sécurité des personnes et des biens des zones touchées par des conflits et le Gouvernement à prendre des mesures urgentes et appropriées en vue d’apaiser la situation dans les départements de la Nya Pendé et de Mont de Lam, afin de permettre un bon début de campagne agricole.

Il appelle par ailleurs le Gouvernement à s’attaquer à la violence interethnique en négociant un cadre politique national protégeant les intérêts des deux groupes et de créer une commission d’enquête parlementaire pour documenter les abus, identifier les responsables des crimes dans le Logone Oriental.

Aussi, le PRET salue les engagements pris par les autorités tchadiennes en faveur de la libération des compatriotes arrêtés lors des évènements du 20 octobre 2022.