Cameroun : Le parti au pouvoir (RDPC) remporte tous les sièges du Sénat

Le parti du président Paul Biya, qui dirige le Cameroun sans partage depuis plus de 40 ans, a remporté sans surprise la totalité des 70 sièges du Sénat mis aux voix au suffrage indirect le 12 mars, a annoncé jeudi le Conseil constitutionnel.

L’omnipotent chef de l’État, 90 ans, doit également nommer dans les 10 jours qui viennent 30 sénateurs de plus. Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) a même renforcé sa domination totale sur la chambre haute du Parlement puisque l’opposition disposait de sept sièges dans le Sénat sortant.

Les listes du RDPC, arrivées largement en tête dans chacune des dix régions administratives du Cameroun, ont remporté la totalité des sièges dans chacune de ces régions, selon les résultats lus par Clément Atangana, le président du Conseil Constitutionnel, au cours d’une cérémonie diffusée en direct sur la CRTV, la télévision publique.

Armés de jerrycans et de bouteilles, de nombreux Camerounais se débrouillent comme ils peuvent pour se procurer de l’eau potable.
LIRE AUSSI :
Au Cameroun, le problématique accès à l’eau potable
Dans les dix régions de ce pays d’Afrique centrale peuplé de quelque 28 millions d’habitants, 10 partis avaient présenté des candidats à 11.134 grands électeurs: conseillers régionaux, conseillers municipaux et chefs traditionnels.

Le RDPC était le seul parti à avoir présenté des listes dans la totalité des dix régions. Il contrôle 316 communes sur les 360 que compte le Cameroun. A l’Assemblée nationale, le parti de M. Biya et ses alliés disposent aussi d’une écrasante majorité de 164 députés sur 180, élus en février 2020.

Le seul enjeu des sénatoriales réside dans l’élection, une fois les 30 sénateurs supplémentaires nommés le chef de l’Etat, du président du Sénat, qui est constitutionnellement chargé de l’intérim en cas de vacance à la tête du pouvoir. Mais il doit organiser une présidentielle dans les 120 jours, à laquelle il n’a pas le droit de se présenter. Le sortant, Marcel Niat Njifenji, 88 ans, très proche de M. Biya, occupe ce poste depuis 10 ans.

La “succession” de Paul Biya est sur toutes les lèvres. En cas de décès ou d’incapacité du président, le RDPC devra désigner un dauphin qui aura toutes les chances de remporter la présidentielle. Mais aucune personnalité, même parmi les plus proches de M. Biya, n’ose s’avancer publiquement.

Paul Biya dirige le Cameroun depuis 1982 d’une main de fer, accusé régulièrement par l’ONU et les ONG internationales de réprimer impitoyablement l’opposition dans la rue et une sanglante rébellion séparatiste dans les deux régions de l’ouest peuplées principalement par la minorité anglophone camerounaise.

AFP

Infrastructures : le corridor Douala-N’Djaména bientôt réhabilité

La route nationale N’Djaména-Touboro se verra remise à niveau à travers le Projet d’Amélioration de la Performance du Corridor Route-Rail Douala-Ndjaména (PCDN).

Cette route nationale qui déjà offre au pays un désenclavement vers la sortie maritime camerounaise recevra des travaux de réhabilitation et d’entretien.

Cofinancé par l’Union_Europèenne et la Banque Mondiale, le PCDN, pour la partie tchadienne, sont prévus des travaux de réhabilitation totale de l’axe NDjaména-Guelendeng, l’entretien de l’axe Bongor-Touboro, la réalisation de 6 aires de stationnement pour les engins le long de la route.

En vue du financement du PCDN et sa mise en œuvre, un protocole de convention est signé ce jour 23 mars 2023 entre le Ministre de la Prospective Économiques et des Partenariats Économique, MOUSSA BATRAKI, le Chef de délégation de l’Union Européenne au Tchad, KURT CORNELIS, et du représentant de la Banque Européenne d’Investissement DIEDERICK ZAMBON.

La cérémonie de signature a vu également la présence du Ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Dr IDRISS SALEH BACHAR.

À travers la signature de ladite convention entre le Tchad et l’Union Européenne, le corridor Douala-N’Djaména vise à optimiser la circulation des biens et des personnes à travers des routes fiables et sécurisées.

La convention, d’un coût de 176 millions d’euros, est repartie à 141 millions d’euros de prêt de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et 35 millions d’euros de dons de l’Union Européenne (UE) soit un montant global de 115 milliards de francs CFA.

Pour Kurt Cornelis, l’objectif du projet est l’amélioration durable de l’accès par voie terrestre au Tchad en renforçant la connectivité entre la capitale N’Djaména et la capitale économique Moundou et par la suite vers la frontière du Cameroun.

Le Ministre des prospectives économiques et des partenariats internationaux, Moussa Batraki, affirme que la signature de la convention est un choix stratégique dans la recherche du désenclavement du Tchad afin de permettre au secteur du transport d’être plus compétitif et rentable à l’économie nationale.

Notons que le Projet d’Amélioration de la Performance du Corridor Route-Rail Douala-NDjaména (PCDN) de par son objectif d’intégrateur régional, permettra de connecter quelques provinces de la zone méridionale du pays.
Enfin, le calvaire sur le tronçon NDjaména-Guelendeng sera un lointain souvenir grâce la réhabilitation complète de cette route.

Ministère des infrastructures et du désenclavement

Tchad : le système des Nations-Unies présente son rapport de la mission d’évaluation des besoins matériels électoraux au Premier Ministre

Ce jeudi, le Premier Ministre de Transition, Saleh Kebzabo a reçu en audience, une délégation du système des Nations-Unies conduite par la Coordinatrice résidente du système des Nations-Unies au Tchad, Mme Violette Kakyomya.

La délégation est venue présenter son rapport de la mission d’évaluation des besoins matériels électoraux au chef du Gouvernement d’Union nationale. Il faudrait rappeler que cette mission fait suite à la requête formulée par le Gouvernement d’Union Nationale et diligentée par le système des Nations-Unies au Tchad.

Le Conseiller principal de la division de l’assistance électorale et Secrétaire général du système des Nations-Unies résident au Tchad, Skinyemi Adegbola a tenu à rassurer le chef du gouvernement que le système des Nations-unies est, et sera toujours aux côtés de ses États membres.

Primature du Tchad

Tchad : En moins de 2 mois, le Président de Transition effectue 7 voyages à l’extérieur du pays

Depuis l’avènement du Conseil Militaire de Transition (CMT) au pouvoir, après le décès du maréchal, plusieurs citoyens constatent la multiplication des déplacements du Président de transition Général Mahamat Idriss Deby Itno, à l’intérieur qu’à l’intérieur du pays.

Une frange de la population tchadienne pense que ces multiples déplacements sont budgétivores et coûtent énormément sur les contribuables tchadiens.

Pour rappel, en l’espace de deux mois (du 31 janvier au 16 mars 2023) seulement, le Président de Transition a déjà effectué 7 voyages à l’international.

1- 31 janvier 2023 en Israël 48 h

2- 5 février 2023 à Paris en France 48 heures

3- 08 février 2023 à Lunada en Angola

4-17 février 2023 à Addis Abeba en Éthiopie

5-25 février 2023 à Kinshasa en RDC

6- 4 Mars 2023 à Doha au Qatar

7- 16 mars 2023 à Yaoundé au Cameroun

Ouaddai : Des Jeunes de la Province initient un Projet dénommé ”Oumal-kher”

En cette date de 24 mars 2023, le projet Oumal-kher a lancé officiellement ses activités dans la ville d’Abeché dont plus de 60 personnes vulnérables ont bénéficié des paniers (carcasse).

Le projet compte élargir ses activités dans les jours qui suivent.

En effet, pendant le Ramadan, toutes les couches sociales sont soumises aux mêmes privations chacun est enjoint d’assister les plus démunis, ce qui fait du Ramadan le mois de la compassion par excellence.

Quant au projet Oumalkher dont la mission principale est de venir au secours des plus démunis, pour que nos frères et sœurs musulmans vulnérables, s’acquittent plus sereinement du jeûne pendant le mois de Ramadan.

Par ce canal, elle lance un vibrant appel à toutes les personnes de bonne volonté, les ONGs nationales et internationales de se rejoindre à elle pour la réussite de ce projet.

Ouaddai : Des Jeunes de la Province du Ouaddaï Un Projet dénommé Oumal-kher

En cette date de 24 mars 2023, le projet Oumal-kher a lancé officiellement ses activités dans la ville d’Abeché dont plus de 60 personnes vulnérables ont bénéficié des paniers (carcasse).

Le projet compte élargir ses activités dans les jours qui suivent.

En effet, pendant le Ramadan, toutes les couches sociales sont soumises aux mêmes privations chacun est enjoint d’assister les plus démunis, ce qui fait du Ramadan le mois de la compassion par excellence.

Quant au projet Oumalkher dont la mission principale est de venir au secours des plus démunis, pour que nos frères et sœurs musulmans vulnérables, s’acquittent plus sereinement du jeûne pendant le mois de Ramadan.

Par ce canal, elle lance un vibrant appel à toutes les personnes de bonne volonté, les ONGs nationales et internationales de se rejoindre à elle pour la réussite de ce projet.

Lac : L’Association de Coopération et de Recherche pour le Développement se préoccupe de l’insécurité alimentaire

L’Association de Coopération et de Recherche pour le Développement a lancé un atelier sur le projet Appui à la sécurité alimentaire, la nutrition et à la consolidation de la paix durable au Tchad ce 23 mars 2023 à Bol.

Ce atelier vise à battre l’insuffisance de dispositifs locaux de concertation et de régulation et favorise les stratégies individuelles d’exploitation
des ressources agro-sylvo-pastorales.

Lançant officiellement les travaux, le Maire de la ville de Bol, a avant tout propos, témoigné sa gratitude au Consortium CCFD- Terre Solidaire et ACCORD TCHAD, pour le choix pour cette initiative du Projet d’appui à la sécurité alimentaire, à la nutrition et à la consolidation la paix durable dans les provinces de Lac-Tchat, Hadjar Lamis et Chari-Baguirmi.

Le Directeur du Programme ACORD-TCHAD, Mahamat Moussa Absakhine Gadaya, a souligné que ACORD Tchad intervient dans les Provinces de Hadjer Lamis, du Guéra, du Kanem, du Sila et du Lac, dans le souci de relever les défis liés à la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Ce projet de développement s’inscrit dans le cadre de cette initiative GMV et vise à contribuer aux
objectifs de sécurité alimentaire et d’amélioration des conditions de vie des populations rurales
sahéliennes, tout en préservant et en gérant durablement les écosystèmes.

À cela s’ajoute les dérèglements climatiques : imprévisibilité des conditions météorologiques, élévation des températures, mauvaise répartition des
pluies dans le temps et l’espace, érosion éolienne qui compromettent la durabilité des systèmes de production alimentaire.

Le Directeur du Programme ACORD-TCHAD a invité les participants d’être les premiers acteurs pour vulgariser les messages liés autour de ce projet pour une l’amélioration des conditions de vie des populations rurales.

Ramadan : Madame le Maire de la ville de N’djaména invite les parents à empêcher leurs enfants à aller au bord du fleuve

Par un communiqué de presse, madame le Maire de la Ville de N’Djaména constate qu’en cette période de canicule, beaucoup de jeunes se retrouvent en masse au bord du fleuve Chari, à la recherche de la fraicheur.

Ce phénomène, selon elle, qui s’accentue souvent durant le ramadan, n’est pas sans conséquence car plusieurs personnes y laissent leur vie par noyade.

C’est à cet effet, en ce début de ramadan, elle invite les parents à empêcher les enfants à s’adonner à cette pratique.

Madame le Maire compte sur l’esprit civique de tous ses concitoyens et souhaite un bon début de ramadan aux musulmans.

Ramadan : Madame le Maire de la ville de N’djaména invite les parents à empêcher leurs enfants à aller au bord du fleuve

Par un communiqué de presse, madame le Maire de la Ville de N’Djaména constate qu’en cette période de canicule, beaucoup de jeunes se retrouvent en masse au bord du fleuve Chari, à la recherche de la fraicheur.

Ce phénomène, selon elle, qui s’accentue souvent durant le ramadan, n’est pas sans conséquence car plusieurs personnes y laissent leur vie par noyade.

C’est à cet effet, en ce début de ramadan, elle invite les parents à empêcher les enfants à s’adonner à cette pratique.

Madame le Maire compte sur l’esprit civique de tous ses concitoyens et souhaite un bon début de ramadan aux musulmans.

Tchad : la Section syndicale du ministère des affaires étrangères félicite les plus hautes autorités pour l’acquisition du nouveau siège du ministère

Après l’inauguration du nouveau siège devant abriter le ministère des affaires étrangères, la section Syndicale dudit ministère à travers son Secrétaire Général Dr Djangbeye Guelngar Evariste se réjouit de l’inauguration du nouveau bâtiment et félicite les plus hautes autorités pour ce geste hautement significatif.

La section syndicale apprécie le discours pertinent et percutant du Ministre d’État, Ministère des Affaires Etrangères l’Amb. MAHAMAT SALEH ANNADIF, prenant en compte toutes les aspirations légitimes des fonctionnaires des Affaires Étrangères.

«Au-delà de ce joyau architectural, la signature et l’application du Statut Particulier des Diplomates tchadiens ainsi que la relecture du Décret 570 restent une quête inlassable de la section syndicale, » relève le communiqué.

La section Syndicale du Ministère des Affaires Etrangères demande à leurs d’observer avec diligence et rigueur les conseils donnés par le Ministre quant à la gestion de ce beau bâtiment d’une part et de se donner résolument au travail afin de donner un cachet particulier à la dplomatie qui se veut engageante.