Burkina Faso : La France décide de retirer ses troupes d’ici un mois

Les autorités du Burkina Faso ont confirmé lundi avoir demandé le départ des troupes françaises basées à Ouagadougou dans un délai d’un mois, au lendemain d’une demande de “clarifications” du président français Emmanuel Macron.

Ce 25 janvier 2023, le ministère des affaires étrangères a indiqué que Paris respectera le délai d’un mois exigé par les militaires burkinabé.

« Mardi (…) nous avons reçu formellement la dénonciation, par le gouvernement burkinabè, de l’accord de 2018 relatif au statut des forces françaises présentes dans ce pays. Conformément aux termes de l’accord, la dénonciation prend effet un mois après la réception de la notification écrite. Nous respecterons les termes de cet accord en donnant suite à cette demande ».

Le transfert au Niger d’au moins une partie des soldats jusqu’alors déployés au Burkina Faso fait partie des pistes évoquées au ministère des Armées.

Pour rappel, le Burkina Faso héberge actuellement un contingent de près de 400 forces spéciales françaises, la force Sabre. Ces derniers auront quitté le pays « d’ici fin février » et le retrait de tous les matériels devrait être achevé « fin avril », rapporte Lacroix de source proche du dossier.

Lefaso.net