Tchad : Le SYNASEG réagit suite à la pénurie de Gaz dans la capitale

À travers un point de presse de son Président Mahamat Guidam, le Bureau Exécutif National du Syndicat National du secteur de Gaz au Tchad (SYNASEG) s’indigne.

Le SYNASEG informe l’opinion nationale que, malgré la «ferme volonté» du Président de Transition qui aurait instruit le Directeur Général de l’ARSAT sur la distribution équitable de gaz, il y’a quelques jours, il constate une pénurie de gaz en ce moment dans le pays en général et en particulier dans la ville de N’Djaména.

«Cette pénurie est artificielle, car elle est dûe à une mauvaise distribution de gaz par l’Arsat, » précise le Président National.

Dans la même lancée, le SYNASEG demande au gouvernement d’approvisionner les centres des provinces au même titre que ceux de N’djaména ou de lever les mesures d’interdiction d’utilisation des bois et de charbon pour permettre aux ménages de préparer leurs aliments.

«On ne peut pas protéger la nature plus que l’Homme. L’État protège la nature au profit de l’Homme, » déplore Mahamat Guidam.

Le SYNASEG précise aussi que dans les villes tellesques Amdjarass, Mongo, Dagana, Ngouri, Abeche, Faya, Mossoro et autres, la population souffre depuis plus de deux(2) mois.

Ensuite, le syndicat demande au Président de Transition d’instruire le ministre des hydrocarbures et de L’Énergie afin d’accorder aux sociétés qui ont sollicité les autorisations comme SOPETRANS, SEDIGUI INTERNATIONAL, PETAB et FROM-GAZ d’importer le gaz pour palier au déficit.

Enfin, le SYNASEG sollicite l’intervention personnelle du Président de Transition pour résoudre définitivement le problème de gaz au Tchad.