Tchad : Les agents de l’ANGE accusent presque 4 mois d’arriérés de salaire

Les agents des démembrements permanents de l’Agence Nationale de Gestion des Élections (ANGE) dans les provinces soufflent le chaud et le froid. Depuis presque 4 mois, ils n’ont plus de salaire. 

Selon des sources proches de l’Agence nationale de gestion des élections (Ange), il est difficile pour le moment de situer la véritable cause de ces arriérés de salaire de ces agents permanents déployés sur l’ensemble du territoire national. La même source éclaircit qu’il s’agit essentiellement des démembrements permanents déployés dans les provinces.

La même source indique que le Président de l’ANGE ne communique pas et ne s’ouvre pas à ses collaborateurs pour pouvoir véritablement éclaircir sur cette crise qui secoue l’institution. Une Assemblée générale est en cours de préparation.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *